• The Umbrella Academy est une série-phare du moment, produite par Netflix et adaptée des comics de Gerard Way et Gabriel Ba chez Dark Horse Comics ! Je ne connaissais pas ce comics et suis content de voir que Dark Horse conserve encore des billes après la perte des licences juteuses que sont Star Wars (passée chez Marvel) et Buffy contre les vampires (acquise par Boom! Studio).

    Le 31 juillet 2020, Netflix a mis en ligne les dix épisodes de la Saison 2 mais il va être ici question des dix épisodes de la Saison 1

    The Umbrella Academy est une série de super-héros avec des éléments fantastiques et de Science-fiction, laissant notamment une très large place aux voyages temporels à travers la Commission Tempus et sa Directrice, un organisme chargé de faire respecter la chronologie en rectifiant le cours des événements en procédant à des assassinats ciblés ! J'y reviendrais !

    En octobre 1989, au même moment 43 femmes à travers le monde donnèrent naissance à un enfant doté de capacités extraordinaires, le problème étant qu’aucune d'entre elles n'était tombée enceinte. Sir Reginald Hargreeves, inventeur milliardaire excentrique, interprêté par Colm Feore, en adopta sept d'entre eux et fonda l'Umbrella Academy dans le but de « protéger le monde ».

    Nos enfants prodiges vont combattre le crime enfin du moins six d'entre eux car "Numéro 7", Vania Hargreaves, jouée par Ellen Page n'a pas de pouvoir ! Ces enfants sont "Numéro 1"/ Luther, joué adulte par  Tom Hopper, "Numéro 2", joué adulte par David Castaneda et ainsi de suite ! On a Allison, jouée par Emmy-Raver Lampman, Robert Sheehan endosse le rôle de Klaus et Aiden Gallagher est "Numéro 5" tandis que Justin H/ Mon joue Ben alias "Numéro 6".

    Je vous laisse regarder la série pour découvrir leurs pouvoirs car ce n'est pas le plus intéressant ! Il y a un gros costaud à qui on a injecté un sérum d'homme-singe, le lanceur de couteaux, celle qui manipule la rumeur, celui qui parle aux morts, le voyageur temporel et téléporteur et celui qui a des tentacules qui lui sortent du ventre ! On poussera encore plus loin l'extravagance et l'insolite en ajoutant un chimpanzé qui parle et qui officie comme majordome et une Mère androïde !

    Sir Reginald Hargreeves était loin d'être un père aimant, obnubilé par sa mission ! Ca a donné une famille dysfonctionnelle qui a fini par se séparer à l'âge adulte ! Ajouter à cela que "Numéro 5" a disparu depuis dix-sept ans à travers le temps, que Ben est décédé en 2006 (et communique à travers Klaus), et les choses sont compliquées !

    Le présent ! 2019 ! Sir Hargreeves vient de décéder ! Ceci permets à ses enfants de se réunir ! Sur ces entrefaits, "Numéro 5" réapparaît par un Vortex et annonce que l'Apocalypse, la Fin du Monde, est pour dans sept jours (symbolique du chiffre 7 ?).

    Nos héros vont donc passer la Saison 1 à trouver celui qui causera la Fin du Monde tout en se dépêtrant dans leurs problèmes personnels ! A cela s'ajoutent deux tueurs à gages, Cha-Cha, jouée par Mary J. Blige et Hazel, joué par Cameron Britton qui doivent éliminer "Cinq" pour que l'Histoire suive son cours et que l'Apocalypse, inévitable, ait lieu !

    Nous allons maintenant aborder des SPOILERS !

    SPOILERS ! En réalité, Vania va jouer un rôle crucial dans l'Apocalypse car elle va se découvrir un pouvoir qu'elle ne va pas réussir à contrôler et qui se déclenche sous l'effet de la colère, en étant sous l'influence d'un certain Bon Samaritain, "top poli pour être honnête", nommé Leonard Peabody/Harold Jenkins - et joué par John Magaro - et qui va se servir de "Numéro 7" pour assouvir une vengeance contre l'Umbrella Academy !

    En conclusion, une excellente série, très bien écrite, qui met progressivement ses éléments en place ! Des personnages aussi très bien caractérisés et développés qui ne se résument pas à un super-pouvoir mais ont une personnalité, un caractère, des blessures et des secrets ! L'interprétation est remarquable aussi, la réalisation, les décors, les effets spéciaux, bref tout est au TOP et je vais suivre cette série de très près à l'avenir car a mon avis, elle est partie pour durer et c'est un des Cartons 2019 de Netflix ! Peut-être même que je lirais la BD si je la trouve à ma Bibliothèque, la BAdT ?

    A bientôt !


    votre commentaire
  • En 2014, est posée la seconde pierre du Arrowverse avec les aventures de Barry Allen, le super-héros véloce connu sous le nom de Flash et introduit dès la Saison 2 de Arrow ! Grant Gustin est le courageux héros de cette série Flash.

    Comme pour Arrow, l'archer vert, dont le passé sur une ile de la Mer de Chine impacte le présent,, Barry Allen a connu un drame originel, le meurtre de sa mère lors d'une nuit tragique, du fait comme il le découvrira du Néga-Flash, l'opposé et négatif absolu du héros. A la suite de ces événements, Henry Allen, joué par John Wesley Shipp, le père de Barry est accusé du meurtre et envoyé en prison ! Le jeune garçon est alors élevé par l'inspecteur de police Joe West - joué par Jesse L. Martin - et sa fille, Iris, l'amour secret de Barry, jouée par Candice Patton !

    L'intrigue se déroule à Central City ! Barry est devenu un technicien de la police scientifique. Un accident se produit au laboratoire Star Labs et dans l'accélérateur de particules qui explose et dote certains humains de pouvoirs devenant des méta-humains. Barry est touché par la foudre et tombe dans le coma pour se réveiller 9 mois plus tard avec les pouvoirs d'hyper-vélocité ! Il est alors pris en charge par le patron de Star Labs, Harrison Wells - joué par Tom Cavanagh - et ses assistants, les géniaux Cisco Ramon - joué par Carlos Valdes - et Caitlin Snow - jouée par Danielle Penabaker !

    Joe West, puis Eddie Thawne - joué par Rick Cosnett - , en plus de l'équipe de Star Labs sont mis au courant de l'identité de Flash ! Ils vont tester les pouvoirs de Flash et capturer les méta-humains qui sèment le désordre dans Central City ! Parmi les adversaires de Flash, il faudra compter avec un trio de simples humains,  composé de Leonard Snart/Captain Cold, de Mick Rory/ Heat Wave et  Lisa Snart/ Golden Glider - les deux premiers sont joués par Wentworth Miller et Dominic Purcell (qui se retrouvent après Prison Break) et la soeur est interprétée par Peyton List !

    Comme je l'ai déjà mentionné dans l'article sur la Saison 3 d'Arrow, on a droit à des crossovers avec la "série-mère" et Barry Allen rencontrer Oliver Queen, Felicity Smoak, John Diggle et cie ! Un autre super-héros est introduit : Firestorm, né de la fusion, la nuit de l'explosion de Ronnie Raymond  - joué par Robbie Amell - et du docteur Martin Stein - joué par Victor Garber (qu'on a déjà vu en père de l'héroïne  Sydney Bristow dans la série Alias !). Et le primate télépathe Grodd est introduit ! Et le diabolique général Wade Eiling - joué par Clancy Brown !

    Parlons maintenant du Nega-Flash ! Celui-ci se nomme Eobard Thawne et est l'ennemi juré du héros qui a changé la chronologie en revenant dans le passé pour tuer le jeune Barry et qui a assassiné sa mère ! Piégé dans un siècle qui n'est pas le sien, il prend l'identité du vrai Harrison Wells et construit et fait exploser l'accélérateur de particules pour créer Flash, le seul à pouvoir le renvoyer dans son époque du futur ! On est en plein paradoxe temporel ! Une boucle temporelle !

    Flash vaincra-t'il le Nega-Flash ? Fera-t'il libérer son père ?

    Une très bonne série, très bien écrite et qui ménage ses effets ! Pour ma part, j'ai adoré et je continue l'aventure !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Dans les deux premières Saisons, Oliver Queen alias le justicier à l'arc, Arrow, s'est démené pour protéger sa ville Starling City  - contre la machine à séismes de Malcom Merlyn puis contre la vengeance de Slade Wilson ! Dans la Saison 3 d'Arrow, le péril est encore plus grand puisque cette fois, il fait face à la Ligue des Assassins et à son chef Ra's al Ghul, le "Démon" - joué par le charismatique et inquiétant Matthew Nable ! Un ennemi de Batman à la base !

    Pour mener ce nouveau combat, notre héros va élargir son cercle d'alliés ! De nouveaux alliés et le retour d'anciens ennemis ! En effet, Dark Archer alias Malcom Merlyn est de retour et revendique sa paternité sur Thea Queen et va l'entrainer dans l'art du combat ! Mais pire que tout, il va la droguer et celle-ci va commettre sous influence un acte qui va déplaire à la Ligue des Assassins !

    Parmi les coéquipiers d'Arrow, on a toujours Jonh Diggle - qui épouse enfin Lyla Michaels dans cette Saison - et Felicity Smoak - qui se rapproche encore plus d'Oliver Queen sentimentalement ! A ce duo de partenaires, vient s'ajouter Roy Harper qui a définitivement pris l'identité d'Arsenal, le side-kick d'Arrow. Mais notre archer va aussi subir des pertes puisque Sara Lance alias Canary va être assassinée au début de la Saison ! Ce qui va avoir un certain nombre de conséquences fâcheuses !

    La société de la famille Queen va passer sous le contrôle de Raymond "Ray" Palmer, un milliardaire humaniste, joué par Brandon Routh (qu'on a déjà vu précédemment dans l'univers DC dans le rôle de l'Homme d'Acier dans Superman Returns qui est la suite des films avec Christopher Reeve). Aidé de Felicity Smoak, avec qui il aura une romance, le philanthrope va créer une armure de combat qui fera de lui le super-héros Atom (sorte de mix entre Iron Man et Ant-Man de chez la Maison d'en face !). Ainsi la série introduit (et l'autre série Flash fait de même !) les héros de la troisième série Legends of Tomorrow qui démarrera l'année suivante !

    Une des conséquences de la mort de Sara Lance est que sa soeur Dinah "Laurel" Lance, entrainée par un Vigilante - puis par Nyssa Al Ghul - jouée par Katrina Law - la fille de Ra'sal Ghul va prendre la succession de Canary en devenant Black Canary, la fille en tenue de cuir noire (dis comme ça, ça fait bizarre !) ! Les rapports de notre justicier à l'arc avec la capitaine Lance vont se détériorer par ailleurs !

    En parallèle, on a droit à des flash-backs sur la troisième année d'"exil" d'Oliver Queen, rapatrié de son île jusqu'à Hong-Kong par Amanda Waller ! Là il devient un argent de l'ARGUS, encadré par le couple Yamashiro, Maseo - joué par Karl Yune  - et  Tatsu (alias Katana) - jouée par Rila Fukushima (qui veillent sur leur fils Akio). Il va s'agir de dérober l'Alpha et l'Omega, un dangereux virus mais Waller se fera doubler par le Général sanguinaire Matthew Shrieve qui déclenchera une épidémie ! Des dirigeants qui libèrent des virus dans la nature, ça ne se voit que dans les séries, n'est-ce pas ! Là encore la série mèle intelligemment flash-backs et actions présentes qui se répondent intelligemment !

    Mais cette Saison 3 d'Arrow bénéficie aussi du lancement de la série Flash (et accessoirement de la brève série d'animation Vixen - j'y reviendrai dans un autre article) et ceci lance véritablement le Arrowverse et lance le premier cross-over dans cet univers entre Oliver Queen et Barry Allen (introduit dans la Saison 2 d'Arrow) : "Flash Vs. Arrow" qui dure deux épisodes, un dans chaque série et avec en plus des allés et retour de personnages dans d'autres épisodes ! Ca se complexifie !

    Arrow n'aura pas trop de tous ses alliés pour affronter des adversaires comme Cupidon (une archère folle et érotomane "amoureuse" de lui) ou le patron du crime, Brick ! On aura même droit à un bref retour de Slade Wilson et de Deadshot ! Tous ces épisodes creusent un peu plus des personnages déjà bien étoffés ! Moi j'apprécie ces séries avec des saisons de 23 épisodes "à l'ancienne' qui tranchent avec la tendance actuelles des séries avec des saisons de 8 à 12 épisodes !

    Mais le grand défi pour notre héros cette Saison est d'affronter la Ligue des Assassins et son chef, Ra's al Ghul ! Oliver va le défier en combat singulier et sera laissé au seuil de la mort, n'en réchappant que grâce à Maseo - qui a rejoint la Ligue entre temps ! - et Tatsu ! Par la suite, le "Démon" voudra faire de Arrow son héritier, Al Sah-him, et ira jusqu'à l'acculer pour lui forcer la main, tuant là encore presque Thea (ressuscitée grâce au Puit de Lazare), voulant qu'il épouse Nyssa et répande l'Alpha et l'Omega sur Starling City ! Mais les héros vont faire bloc pour vaincre cette menace !

    Une très bonne Saison pour une série qui ne perd pas en qualité ! Mon amie Mescalinette a pourtant lâché l'affaire au début de cette Saison 3 ! Je vous renvoie aussi à mon article sur la Saison 1 de Flash !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • La série d'animation pour adultes South Park compte à ce jour, en 2020, 23 Saisons, car elle a débuté en 1997 et en 1998 - 1999, on n'en est encore qu'à la Saison 2 ! Ne suis donc pas arrivé à la fin ! On retrouve avec plaisir la bande de quatre gamins au langage décalé et fleuri, sous l'égide de Matt Stone et Trey Parker (les deux showrunners que l'on peut voir ici dans des vidéos en prélude introductif juste avant  le générique, dans une maison de retraite puis en train de cuire du bacon et qui nous présentent toujours leur "favorite episode" !).

    j'avoue que j'ai une grosse préférence - comme beaucoup d'entre nous, pour Eric Cartman car la petit gros est particulièrement odieux mais ça fait du bien et permet au téléspectateur de se défouler loin du "politiquement correct" des journaux télévisés.

    Cartman, Stan, Kyle et Kenny vont vivre de nouvelles aventures loufoques et décalées dans les 18 épisodes de cette Saison 2  - là où la Saison 1 ne comptait que 13 épisodes. On note la volonté d'instaurer une certaine continuité entre les épisodes avec des "private jokes" et des allusions et clins d'oeil, et des éléments repris, d'un épisode à l'autre.

    On retrouve ainsi Mr. Hankey, le "petit caca Noel" dans deux épisodes et durant plusieurs aventures, on a aussi droit à une "sous-intrigue" avec Mr. T-shirt qui remplace Mr. Tuck auprès de Mr. Garrison lorsque la première marionnette qui exprime le "côté gay" de l'instituteur disparaît pendant un temps.

    South Park, c'est surtout une galerie de personnages qui nous font pouffer de rire : Mr. Garisson, Jimbo et Ned (qui nous racontent leur Guerre du Vietnam dans une parodie de récits de vétérans dans cette Saison 2), le Chef (le séducteur invétéré qui se fera spolié sa musique et aura droit à un "Chef Aid"), l'officier Barbrady toujours aussi stupide dont on découvre qu'il est illettré), la mairesse McDaniels (qui enchaînera les idées catastrophiques dans ces épisodes) mais aussi de nouveaux personnages comme l'infirmière Gollum (et son foetus siamo-maxillaire) ou Mr. Tweek à la fin de la Saison.

    On fait plus ample connaissance avec les familles de nos petits héros : la famille pauvre de Kenny, la famille juive de Kyle (qui veut circoncire son petit frère Ike, dans "Le Zizi de Ike"), la famille de Stan (avec les parents qui divorcent le temps d'un épisode, dans "La Garçonnière" ). On apprend enfin qui est le père de Cartman dans la suite de l'épisode final de la Saison 1 (dans "La mère de Cartman est toujours une folle du cul")  et on va même au Nebraska visiter  le reste de la famille du petit gros !

    Comme toujours, c'est une critique en bonne et du forme de la société américaine et ses institutions. Le monde de la culture et du show-biz est particulièrement visé comme le Festival de Sundance (dans l'épisode "Boulettes de chef au chocolat salé"), les producteurs de musique et leurs avocats (dans "Chef Aid"), et à plus forte raison la logique capitaliste (dans "Les Gnomes voleurs de slips") et la façon dont passent les modes (dans "L'Homme des glaces"). Même le Père Noël et son utilisation commerciale ne sont pas épargnés (dans "Joyeux Noël Charlie Manson") ! Et évidemment la télévision est brocardée avec à nouveau Terrance et Philip !

    Nos petits héros devront se dépatouiller de situations toutes plus tordues les unes que les autres, que ce soit dans un bus scolaire en équilibre au bord d'un ravin (dans "La ville au bord de l'éternité"), déjouer un patron de planétarium hypnotiseur (dans "Roger Ebert devrait manger moins gras") ou côtoyer des animaux tueurs venus du même monde parallèle qu'un "Cartman maléfique" (en réalité, inverse ce notre Cartman donc bien élevé et poli !).

    On rigole toujours autant dans cette série qui est devenue une institution ! Et il y a toujours une morale qui sonne juste au bout des pitreries à la fin de chaque épisode !

    A bientôt !

    PS : Je dédie ce billet à Lisa P. grande fan de South Park, bien qu'elle se soit bien foutu de moi à notre rendez-vous au début des années 2010, en se faisant faire appeler par son colocataire pour écourter le dit rendez-vous (je ne suis pas dupe !) et qui m'a depuis retiré l'air de rien de ses amis sur Facebook !


    votre commentaire
  • Nous voila au bout du chemin ! Avec la Saison 8 s'achève la série Homeland  et on retrouve pour la dernière fois le duo Carrie Mathison/Saul Berenson incarnés respectivement par Claire Danes et Mandy Patinkin. Cette ultime Saison se déroule en Afghanistan et au Pakistan et implique les Talibans.

    Haissam Haqqani, le chef des Talibans - joué par Numan Acar -, suite à des négociations secrètes avec Berenson a décidé d"engager le processus de paix ! Mais son fils Jalal, un va-t'en-guerre, ne l'entend pas de cette oreille et compte bien saboter le processus.

    On retrouve Carrie Mathison et la Saison 8 fait écho à la Saison 1 dont elle est le reflet dans le mirroir ! Durant la Saison 1, on questionnait la loyauté du marine Nicholas Brody et cette fois-ci, c'est celle de Carrie qui est dans la balance ! A la fin de la Saison 7, l'héroïne de la série avait été kidnappée par les services secrets russes - le GRU - et par Yevgeny Gromov - joué par Costa Ronin - et privée de ses antipsychotiques, soumise à de longs interrogatoires ! L'enjeu au début de cette Saison 8 est de savoir si elle a trahi, livré des infos confidentielles sous la contrainte !?

    Des Talibans donc dans cette Saison, qui ont un peu le beau rôle et qu'on présenterait presque comme des martyrs. Alors qu'une partie des USA rêvent d'en découdre avec tous leurs ennemis, une autre partie est dans l'autoflagellation ! Qu'on ne s'y trompe pas, dans la réalité, les Talibans sont des barbares et cet aspect auto-incriminant de la série me déplaît fortement ! On ne négocie pas avec les Talibans qui tabassent les femmes et tuent les homosexuels !

    Carrie va encore recevoir des coups dans ces derniers épisodes de la série ! Mais la Nation américaine est de nouveau en danger quand l'hélicoptère du Président Ralph Warner - joué par Beau Bridges - s'écrase lors d'une visite à des militaires dans le pays  des insurgés. Il s'agit en réalité d'un accident mais Jalal, le fils maudit, va l'utiliser à son avantage. La tension monte entre les USA et le Pakistan, exacerbé aussi par quelques Faucons et mauvais conseillers du Président par intérlm Benjamin  Hayes - joué par Sam Trammell

    Carrie va s'associer avec Gromov pour retrouver la boite noire de l'hélicoptère. Le brave Max Piotrovski, l'informaticien et ami de longue date de Carrie - joué par Maury Sterling -  va payer cher la recherche de cet objet précieux !

    L'opposition et les trahisons viennent de chaque camp ! Les choses semblent aller de pire en pire. Les politiciens font passer leur réélection avant l'intérêt commun (Winston Churchill a dit quelque chose la-dessus !). Haissam se rend et est exécuté ! Gromov double et trahit Carrie qui se retrouvent face à un dilemme ! Pour récupérer la boite noire, Carrie devra découvrir qui est l'agent infiltré que Saul a chez les Russes voire mettre Saul lui-même hors-service ! C'est donc bien la loyauté de l'ex-agent de la CIA qui est en question. A la fin, la relation précieuse de mentor à élève voire protégée entre Carrie et Saul est hélas brisée et c'est assez déchirant ! Mais un ultime twist bien pensé réjouira le téléspectateur ! 

    Homeland, la série préférée de Barack Obama, s'achève donc sur une note amère. Pour ma part, j'ai beaucoup aimé suivre les aventures de Carrie Mathison et elle va me manquer ! La conclusion de la série est très satisfaisante !

    A bientôt !


    1 commentaire
  • Arrow - Saison 2En ce moment, profitant du confinement, j'enchaîne les épisodes de la série Arrow  et je la trouve passionnante ! Il s'agit aussi de la série préférée de ma nièce Marie, du haut de ses 12 ans, et même si ma camarade Mescalinette trouve qu'il s'agit d'un "Batman du pauvre" - et elle n'a pas tout à fait tort, je trouve bien des qualités à ces histoires.

    La Saison 2 est toujours aussi bien construite scénaristiquement parlant et les surprises  s’enchaînent ! On remarque que dans cette série, tous les personnages ont des secrets et dans cette Saison un agent fauteur de troubles vient mettre la pagaille et révéler tous ces secrets : le retour de Slade Wilson !

    Le récit entremêle deux chronologies : le présent à Starling City et le passé, il y a cinq ans, durant la seconde année d'Oliver Queen sur l'île. Revenons d'abord sur ce passé qui éclaire le présent !

    Un certain Docteur Anthony Ivo  - joué par Dylan Neal - débarque avec tout un cargo de mercenaires et de prisonniers-cobayes car il cherche une drogue élaborée par les Japonais durant la Seconde Guerre mondiale et nommée Mirakuru qui, injectée à un sujet, le dote d'une force et d'une résistance phénoménales, le rendant quasi invulnérable et accessoirement lui faisant perdre la raison.

    Autre surprise de la Saison 2, Sara Lance, interprétée par Caity Lotz n'est pas morte sur le yacht des Queen et cela Oliver nous l'a caché durant toute la première Saison. Elle a quitté l’île plut tôt qu'Oliver et a été formée par la Ligue des Assassins et sa maîtresse Nyssa - jouée par la belle Katrina Law. Nyssa est la fille de Ras Al Ghul, un ennemi traditionnel de Batman et on reparlera de ce méchant dans la Saison 3. Enfin, et donc, Sara est devenue une Tueuse puis une justicière à Starling City, dans le présent, sous le nom de Canary et qui vient épauler Arrow, Diggle et Felicity.

    Dans le passé, sur l'ïle, Ivo va soumettre Oliver à un choix impossible : choisir entre la vie de Sara et celle de Shado. Le maléfique docteur finira par abattre Shado d'une balle dans la nuque, ce qui provoquera l'ire de Slade Wilson, à qui ses amis ont préalablement injecté le Mirakuru. Slade ayant perdu la raison, ne sera alors obsédé que par la vengeance - car il aimait secrètement Shado (qui avait choisi Oliver !) - et reviendra l'exercer dans le présent en prenant l'alias de Deathstroke !

    A Starling City, Slade va s'associer à Sebastian Blood - joué par Kevin Alejandro, - qui est en réalité le Brother Blood, un autre barjo masqué qui veut rénover la ville quitte à faire des morts (et qui a accessoirement tué ses deux parents !). Blood brigue et obtiendra un temps la mairie de Starling City, la ville ayant été très éprouvée à la fin de la Saison 1, Arrow n'ayant pu empêcher la destruction des Glades de la main de Malcom Merlyn. Tommy est mort durant ces événements et il s'avérera que Malcom a survécu !

    La famille Queen va aussi être durement éprouvée durant de cette Saison 2 ! Un de ses membres va mourir pour assouvir la vengeance de Slade, et Thea Queen va apprendre qui est son vrai père ! L'entreprise des Queen passera en outre sous le contrôle de la vénéneuse et manipulatrice d'Isabel Rochev - jouée par Summer Glau - qui est une autre alliée de Slade Wilson.

    Beaucoup d'action aussi dans cette Saison ! Arrow a décidé de laisser tomber la liste de noms et de ne plus tuer ! Lui et Diggle vont avoir affaire à l'ARGUS, organisation gouvernementale dirigée par l'inflexible Amanda Waller - jouée par Cynthia Addai-Robinson - dont "on ne fait pas d'omelettes sans casser des oeufs" semble être la devise (et qui mets en place notamment le Suicide Squad - Harley Quinn - jouée par Tara Strong -  faisait d'ailleurs un caméo très furtif !). A cette occasion, Diggle recroise la route de Floyd Lawton aka Deadshot, semble faire la paix avec celui qui n'a fait qu'exécuter un contrat au fond et apprend l'existence de HIVE qui semble être une organisation paramilitaire dont on devrait réentendre parler dans le futur.

    A la fin de la Saison, Arrow doit de nouveau protéger Starling City contre une nouvelle menace d'ampleur, cette fois, l'armée de bagnards, boostés au Mirakuru de Slade Wilson !

    Arrow peut toujours compter sur ses amis pour l'épauler. Roy Harper prend plus d'importance dans cette Saison et devient un side-kick du justicier à l'arc qui prendra plus tard le nom d'Arsenal. Roy a été malencontreusement dopé au Mirakuru lui aussi et en sentira les effets secondaires négatifs, la folie !

    Mes personnages favoris de cette série sont pour l'instant des personnages féminins ! J'adore par ordre décroissant : Felicity, Sara et Thea ! Mais en réalité, tous les personnages sont bien écrits ! Seul bémol sur le l'officier Quentin Lance qui semble être le seul de la série à ne pas avoir fait le rapprochement entre Arrow et Oliver Queen mais comme il le dit à un moment, il préfère ne pas connaître l'identité du justicier, qui est devenu maintenant son allié !

    Enfin, cette Saison 2 d'Arrow contient deux ou trois épisodes - au milieu et à la fin de la Saison - qui servent de backdoor pour introduire la série Flash qui développera sa propre Saison 1 l'année suivante, seconde série de l'Arrowverse, aussi très prometteuse ! On applaudira le procédé, intelligent et subtil et qui amène les choses en douceur, nous prépare bien ! On aime déjà le personnage de Barry Allen, joué par Grant Gustin.

    Plus anecdotique, signalons aussi qu'entre les épisodes 5 et 6 de cette Saison 2, s'intercalent le six épisodes très courts (entre 1 et 2 minutes chacun) de la web-série (visible sur Youtube, uniquement en VO non sous-titré) "Blood rush" qui raconte comment Roy Parker, guidé par Felicity Smoak récupère l'échantillon de sang d'Arrow/Oliver Queen récupéré quand le justicier a rendu une visite à Moira dans la Saison 1 et dont l'experte en informatique pensait avoir ordonné la destruction. C'est sponsorisé par les enceintes Bose !

    La série est aussi aussi prenante par le fait que plusieurs cliffhangers bien pensés viennent relancer brillamment l'intrigue à la fin de chaque épisode, à la manière des vieux sérials, laissant le téléspectateur chaos ! Et aussi l'efficacité du procédé des deux Timelines qui se font échos tout du long de cette Saison 2, de manière encore plus appuyée que pour la Saison 1 !

    Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup d'estime pour cette série - et pour le Arrowverse - et me demande pourquoi j'ai attendu aussi longtemps pour la visionner (sans doute le fait  et le préjugé que Marvel soit plus populaire en France que DC Comics !).

    A bientôt !


    1 commentaire
  • Si Marvel a remporté la bataille contre DC Comics au cinéma avec son Marvel Cinematic Universe, c'est le second Arrow - Saison 1éditeur qui a gagné celle du petit écran ! En effet, en octobre 2012, la Distinguée Concurrence lance sa série-télé Arrow qui sera rejointe des années après par d'autres séries (Flash, Legends of Tomorrow, Supergirl,..) pour former ce qu'on appellera bientôt le "Arrowverse"

    Dans la Saison 1 d'Arrow, nous faisons la connaissance d'Oliver Queen, playboy milliardaire, joué par Stephen Amell, victime d'un naufrage cinq ans auparavant et qui a passé tout ce temps depuis sur une île déserte (pas si "déserte" que ça en réalité !). Au début de la série, notre héros retrouve la civilisation et sa famille, sa mère Moira, jouée par Susanna Thompson, et sa jeune sœur Thea, jouée par Willa Holland ainsi que sa fiancée, Dinah "Laurel" Lance, jouée par Katie Cassidy.

    En réalité, le jeune homme a coulé avec son père, Robert Queen, joué par Jamey Sheridan, qui lui a donné une liste avant de se suicider, une liste de gens influents dans sa ville de Starling City mais en fait des criminels notoires qui "ont trahi la ville".  Avec Oliver, il y avait aussi Sara Lance, jouée par Jacqueline MacInnes Wood, avec qui Oliver trompait sa sœur Dinah ! La jeune femme est présumée morte suite au naufrage !

    Mais Oliver a une mission secrète ! Durant ses cinq ans sur l'île, il a rencontré des gens experts en combats qui ont fait de lui un tireur d'élite à l'arc ! Muni de la liste de criminels, il tient la promesse faite à son père et sous le nom de "L'Homme à la capuche" ou l'Archer, il va faire le "grand ménage" parmi tous ses gens !

    Progressivement, d'autres gens découvriront son secret : John Diggle, son garde du corps, joué par David Ramsey, Felicity Smoak, une informaticienne de génie, jouée par Emily Bett Rickards, ainsi que Tommy Merlyn, son meilleur ami et nouveau petit ami de Dinah, joué par Colin Donnell.

    Au long des 23 épisodes de cette Saison 1, l'Archer va combattre des mafias, les Triades, un incendiaire, d'autres justiciers avec moins de scrupules, le Dodger, un voleur de bijoux, le Comte, un trafiquant de la drogue Vertigo parmi tant d'autres et évidemment enlever des noms sur sa liste !

    Ce que Oliver ne sait pas, c'est qu'à la tête de tous les oligarques corrompus de la ville, il y a un petit cercle qui les dirige et sa mère Moira ainsi que Malcom Merlyn, joué par John Barrowman, le père de Tommy en font parties !

    C'est Malcom Merlyn qui a saboté le yacht des Quinn car Robert n'était pas d'accord avec le projet de celui-ci de détruire le quartier des Glades, projet qu'il va tenter de mettre en œuvre à la fin de la Saison en provoquant un tremblement de terre mais notre héros va devoir l'arrêter ! Malcom est un adversaire redoutable car il est en réalité l'Archer Sombre, un pendant maléfique de notre héros ! Moira est de plus impliquée dans la mort de Robert et verra aussi son nouveau mari, Walter Steele, pas mouillé dans ces machinations, se faire kidnapper par Malcom parce qu'il fouinait un peu trop !

    Oliver aura différentes romances au cours de la Saison mais il reste un solitaire ! Il fréquentera l'inspectrice McKenna Hall, jouée par Janina Gavankar et épaulera même Helena Bertinelli alias la super-héroïne Huntress, jouée par Jessica De Gouw dans son projet de vengeance contre son propre père, chef mafieux responsable de l'exécution de son fiancé !

    L'Archer devra aussi éviter de se faire pincer par l'inspecteur Quentin Lance, joué par Paul Blackthorne - le père de Dinah et feu Sara ! Enfin, il aidera Diggle à tenter en vain de coincer Floyd Lawton alias Deathshot, joué par Michael Rowe, redoutable tueur à gages qui a assassiné le frère du garde du corps d'Oliver !

    Oliver va devoir concilier sa mission et la protection des siens, sa vie privée et maintenir le secret ! Dans les personnages, mentionnons aussi Roy Harper, joué par Colton Haynes, un "mauvais garçon", voleur de sacs à main, qui deviendra le petit ami de Thea.

    Vous le voyez ou devinez peut-être ici mais l'intrigue de cette série démarre fort avec beaucoup de sous-intrigues ! Ca démarre mollo puis ça monte crescendo !

    Mais ce n'est pas tout ! Un autre grand moment de la série est l'intrigue parallèle tout du long de cette Saison 1, faite de flash-back sur l’Île ou Oliver va apprendre à manier l'arc et faire équipe avec Yao Fei Gulong, ex-général de l'armée chinoise - joué par Byron Mann, sa fille Shado - jouée par Celina Jade et l'espion mercenaire Slade Wilson alias Deathstroke joué par Manu Bennett ! Cette fine équipe va affronter Edward Fyers, joué par Sebastian Dunn, qui a l'attention de détruire un avion de ligne avec un véhicule lance-missiles pour provoquer une guerre, un krach économique en Chine. On apprends aussi que l'île est en vérité une ancienne colonie pénitentiaire !

    Une excellente série qui m'a permit de découvrir l'"Arrowverse" et qui augure du bon pour la suite, notamment avec les crossovers !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • En 2019, la série Chernobyl  fut un événement dans le monde des séries, largement plébiscité et obtenant des notes critiques jamais vues ! Il s'agit d'une coproduction entre HBO (la chaîne de Rome, Deadwood et surtout Game of Thrones !) et Sky Atlantic UK. C'est une minisérie qui ne comporte qu'une Saison et cinq épisodes, produits par Craig Mazin et réalisés par Johan Renck.

    Le 26 avril 1986, l'impensable - et impensé ! - se produit, une explosion dans  le réacteur N°4 de la Centrale Nucléaire de Tchernobyl, en Ukraine ! L'URSS, dirigée alors par Mikhail Gorbatchev, est sur le déclin et cette catastrophe est bien emblématique du déclin du régime.

    La minisérie a des allures de documentaire et le propos est saisissant et très angoissant ! On voit ce qu'il se produit quand l'idéologie s'immisce dans les affaires publiques. On est frappé du fait que tout d'abord les autorités, du chef ingénieur au haut responsable ont minimisé la catastrophe - déni total donc du pouvoir qui a toujours trois temps de retard et prend toutes les mauvaises décisions.

    Quelques spécialistes russes du nucléaire, tel Boris Shcherbina - joué par Stellan Skarsgärd, ou la physicienne de l'institut de Minsk, Ulana Khomyuk - jouée par Emily Watson, vont enfin prendre l'ampleur des dégats mais quelques jours après seulement ! Devant les réactions à l'International, le pouvoir soviétique est obligé de prendre des mesures ! Il ne s'agit plus d'ignorer les signaux d'alertes et de condamner le messager.

    Le pouvoir de Vladimir Poutine n'a pas beaucoup apprécié la minisérie Chernobyl, là où les médias russes l'ont encensé ! Les autorités l'ont alors qualifiée de "propagande anti-russe" et prévoient de réaliser leur propre série mettant en cause un sabotage fantasmé de la CIA. Je ne trouve pas que la série soit anti-russes car si elle montre l'incurie des dirigeants, elle mets en avant le sacrifice du peuple, les pompiers, les techniciens, les mineurs qui ont donné leurs vies, endurant d'atroces souffrance pour confiner l'enceinte et éviter le pire, la fusion du réacteur qui aurait transformé la moitié de l'Europe en désert radioactif ! Glaçant je vous dis ! Mais héros ou martyrs !?

    La radioactivité est d'autant plus effrayante que c'est une "mort invisible" !

    Des différences toutefois entre la réalité et la série ! Ainsi, selon Serguii Parachine, un responsable du Parti communiste : “En réalité, les spécialistes tentaient de comprendre quoi faire et dans la série, ils ne font que rejeter les informations”

    La série comporte aussi des images insoutenables comme ces corps de victimes irradiés qui se décomposent ! Au-delà des gesticulations vaines des dirigeants, c'est avant tout un drame humain, des morts atroces par dizaines de milliers, des populations déportés, à commencer par celle de la ville de Prypiat, devenue ville-fantôme depuis plus de 30 ans ! On n'imaginait alors pas que tel désastre pu se produire et on n'était pas équipé en procédures pour réagir !

    Je ne peux m'empêcher de faire des parallèles avec la crise sanitaire du COVID-19 aussi, quand on voit Macron et Philippe faire passer l'économie avant la santé ! #onnoublierapas !

    Au casting, on trouve aussi Jared Harris qui joue Valery Legasov, un haut responsable qui prendre les mesures qui s'imposent ! Ce Legasov révelera des secrets d'Etat - concernant un incident à une Centrale à Léningrad en 1975. Il sera en conséquence ostracisé, son nom rayé de la liste des "liquidateurs" et ne travaillera plus jamais ! Le film est dédié à ceux qui "ont souffert et se sont sacrifiés" !

    Une série à voir si vous avez le coeur bien accroché ! Une oeuvre très réaliste aussi ! Chernobyl a reçut en outre quatre Emmy Awards 2019 (meilleure mini-série, meilleur scénario et meilleures réalisation et musique) et deux Golden Globes 2020 (meilleure mini-série et meilleur acteur pour Stellan Skarsgärd) et plein d'autres nominations un peu partout !

    On espère une série similaire sur Fukushima bientôt, autre drame, du côté de l'Occident qui a aussi été rapidement "glissé sous le tapis" je trouve !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Mindhunter - Saison 2Les agents spéciaux du FBI, Holden Ford - joué par Jonanthan Groff, Bill Tench - joué par Holt McCallany et la psychologue Wendy Carr - interprétée par Anna Torv continuent leur entreprise précurseuse de profilage des tueurs en série au sein de la BSU dans la Saison 2 de Mindhunter. La Saison reprends là où la Saison 1 s'était arrêtée avec la crise de panique d'Holden suite à son entrevue mouvementée avec Edmund Kemper, épisode qui ne prêtera pas à conséquence dans le reste de la Saison.

    Nos deux agents continuent d'interviewer des tueurs en série et l'apogée de cette Saison 2 est l'entretien qu'il ont avec Charles Manson, joué par Damon Herriman qui livre une prestation très convaincante ! Charles Manson est ce gourou maléfique, manipulateur et mythomane qui a poussé ses "fidèles", la "Manson Family", à assassiner de manière violente  plusieurs personnes dont l'actrice Sharon Tate enceinte dans la région de Los Angeles. Entrevue qui se révélera assez "décevante" pour nos deux agents et où Bill Tench sera à deux doigts de sortir de ses gonds !

    On suit aussi le parcours personnel de nos agents. En particulier Bill Tench dont le fils perturbé, Brian, assistera à un meurtre commis par ses camarades, des enfants, sur un bébé. S'ensuit une série d'entrevues avec assistante sociale et psychologue qui va perturber Bill, notamment dans son enquête !

    Wendy Car, elle, doit assumer son statut de lesbienne si elle veut être heureuse et connaît une relation avec une serveuse de bar même si elle a encore quelques petites réticences et fait des séparations entre vie professionnelle et personnelle !

    Mais le gros morceau de cette Saison 2, c'est l'enquête sur les crimes d'enfants noirs à Atlanta au début de l'année 1980, exactement entre 1979 et 1981. En effet, vingt-neuf gamins ont été enlevés et assassinés et les familles sont désespérées car personne ne les écoute ! Mais Holden va s'intéresser à elles et une enquête est ouverte qui doit permettre à nos deux agents d'éprouver leurs nouvelles méthodes !

    Holden et Bill doivent faire face à l'opposition du maire local, un homme noir dont les administrés pensent qu'il est trop laxiste envers le Ku Klux Klan. S'agit-il de crimes racistes ? Holden est persuadé lui qu'on a bien affaire à un prédateur !

    Finalement un suspect est arrêté : un Noir du nom de Wayne Williams qui sera condamné à deux fois la perpétuité - mais des doutes subsistent ! En 2019, la nouvelle maire d'Atlanta rouvrira l'enquête en espérant faire parler l'ADN.

    Une série vraiment excellente et impressionnante dans son jeu d'acteur - particulièrement ceux qui interprètent des tueurs en série mais pas que ! Les dialogues sont aussi de grande qualité et les interviews des criminels sont vraiment les points culminants de la série, glaçants à souhait !

    Je remarque aussi la photographie de cette série avec ses teintes vert sale, gris ou marron qui témoignent de la corruption ambiante et de l'aspect glauque des épisodes !

    Bref ces neuf épisodes sont un grand moment de télévision et Mindhunter est un petit bijou.

    Ce billet est le centième billet "Séries-télé" sur Overblog !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Souvenez-vous - si vous êtes un fidèle de mes blogs  - on avait commencé l'année 2019 avec un billet sur la Saison 5 de la série Marvel - Les Agents du Shield... Et bien, nous allons la terminer sur un article sur la Saison 6 qui se révèle palpitante en tout points !

    On retrouve donc le casting que l'on connaît bien sur cette série : Clark Gregg (Phil Coulson), Ming-Na Wen (Melinda May), Chloe Bennet (Daisy Johnson),  Iain de Caestecker (Leopold Fitz), Elizabeth Henstridge (Jemma Simmons) et Henry Simmons (Alphonso "Mack" MacKenzie) et de nouveaux réguliers et nouveaux venus dont surtout Natalia Cordova-Buckley (Elena "Yo-Yo" Rodriguez) et Jeff Ward (Deke Shaw).

    Cette Saison 6 est brillamment écrite car elle s'appuie sur nombre d'éléments introduits petit à petit dans les saisons précédente : les Monolithes, les pouvoirs de Daisy, le Docteur et le Cadre, les habitants du futur comme Flint, le Gravitonium et j'en passe ! La "mythologie" est riche désormais !

    Phil Coulson est mort d'une longue maladie dans l'ellipse entre les Saisons 5 et 6 et pourtant, Clark Gregg est de retour à l'écran ! Par quelle miracle ? Coulson est bien mort mais un individu qui se fait appelé Sarge - le "Sergent" - débarque d'un portail avec sa bande de durs-à-cuirs et de tueurs et se présente comme les nouveaux antagonistes. Quels liens y a-t'il entre Sarge et feu Coulson ?

    En parallèle, on suit Daisy/Skye et Simmons parties dans l'espace dans un Zéphyr modifié avec une petite équipe (les agents Davis et Piper) à la recherche de Fitz où plutôt de son double qui s'était mis en cryogénisation durant la Saison 5. La série n'est pas à un paradoxe prêt ! Nos héros vont donc de planète en planète tandis que Fitz et le Chronicon Enoch se retrouvent bloqués sur la planète Kitson un lieu de débauches et de perdition !

    Sur Terre, May, Mack et Yo-yo affrontent Sarge et ses sbires et découvrent qu'en fait ils chassent des créatures parasites à l'apparence de chauves-souris, les Shrikes, qui font exploser les corps en multitudes de cristaux  - l'agent Keller en fera les frais ! - et qui attendent la venue de leur "déesse", Izel, jouée par l'actrice polonaise Karolina Wydra au charme maléfique.

    Jemma retrouve finalement Fitz et Enoch tandis que Daisy et les autres sont revenus sur Terre ! Nos deux tourtereaux vont sans s'en rendre compte trasnporter une passagère inconnue sur Terre qui n'est en réalité autre qu'Izel. Mais Sarge et les agents du Shield, alliés de circonstances, démolissent les plans et la tour maléfique de la déesse alienne et provoquent sa fuite ! En apparence !

    Car Izel va s'introduire dans la base du Shield alors que nos héros fêtent ce qu'ils croient être une victoire définitive. Elle passe en effet de corps en corps en les possédant et utilise May pour abattre Sarge, retenu en détention après avoir tenté de doubler le Shield.

    C'est à ce moment qu'on apprends qu'Izel est en fait liée aux trois Monolithes, de l'espace, du temps et de la création, qu'elle nomme des Di'Allas et qui placés au bon endroit, un temple précolombien d'Amérique du Sud doit permettre aux siens, des êtres incorporels, de venir sur Terre et de posséder les habitants.

    Le twist ultime est que  - SPOILER ! - Sarge/le "Sergent" est en fait un de ces êtres incorporels, et qui occupe le corps de Coulson qui a été recrée à l'identique avec ses souvenirs et projeté des centaines d'années dans le passé, lors de l'explosion des Monolithes dans la Saison 5 ! Notre Sarge est donc un dieu,capable de se régénérer donc immortel et très vieux qui a tout oublié de sa vraie nature et est encombré par les souvenirs de l'ancien directeur du Shield ! On ne fait pas plus alambiquée comme intrigue !

    Nos héros vont donc devoir arrêter Izel dans son temple et y parviendrons bien sûr ! Mais qu'adviendra-t'il de Sarge tantôt allié tantôt ennemi ?

    Sur les derniers épisodes, les derniers instants de chaque épisode mettent subtilement en place une intrigue secondaire avec les Chronicons qui sera au coeur de la Saison 7. Ceux-ci ont en effet perdu leur planète, Chronyca-2 du fait d'Izel qui passait alors de planète en planète en les ravageant et ces êtres synthétiques veulent faire de la Terre leur nouveau foyer : Chronyca-3, quitte à éliminer tout le personnel du Shield et à remonter le temps !

    La Saison 6 se termine sur un gros cliffhanger où nos héros débarquent au-dessus de New York dans les années 1930 pour stopper les belliqueux Chronicons dans la prochaine Saison ! Et Coulson réapparait sous une troisième forme, celle d'un LMD crée avec la technologie Chronicon !

    J'ai passé un très bon moment en regardant cette Saison 6 qui bien que délaissant le format 22 épisodes pour seulement 13 épisodes est néanmoins très dense. La Saison 7 sera l'ultime Saison et comptera aussi 13 épisodes ! Avant de voir débarquer par la suite de nouvelles séries en lien avec le MCU sur Disney + : Falcon & Winter Soldier, WandaVision, Loki, What If ?  et Hawkeye !

    A bientôt !


    1 commentaire
  • Le personnage d'Indiana Jones, crée par George Lucas et Steven Spielberg (ce dernier cherchant à produire des aventures dans le style de James Bond), est un incontournable de la culture populaire. Il a donc inévitablement générer tout un tas d'avatars dont les plus connus sont Lara Croft ou Benjamin Gates, incarnés respectivement par Angelina Jolie et Nicolas Cage !

    Dans cette "tradition", je vois un peu Flynn Carson comme un "Indy du pauvre" ! Ce personnage décliné dans au moins trois téléfilms aux titres éloquents et dans une série télé, The Librarians (qui elle date de 2014), est incarné par Noah Wyle, le bon docteur Carter de la série Urgences !

    Flynn Carson est un érudit, un bibliothécaire qui se lance sur la piste d'artefacts magiques et puissants ! Comme son ainé, Indy, le monde de notre jeune aventurier regorge de légendes, de mythes et de mystères !

    Dans Les aventures de Flynn Carson - Le mystère de la lance sacrée, premier opus de la série de téléfilms, notre héros surqualifié prends son poste de bibliothécaire et va commencer à voyager aux quatre coins du monde ! Aventures, exotisme, mystères et dangers sont au programme, seront son quotidien !

    Comme c'est un simple téléfilm, les effets spéciaux et la réalisation sont un peu "cheap" ! Pas vraiment d'originalité dans ces téléfilms qui se déroulent de nos jours ! Si ma mémoire est bonne, dans "Le mystère de la lance sacrée", première des aventures et épisode de présentation, Flynn Carson se lance sur la piste de la Lance de Lug, à moins que ce ne soit la lance qui ait percé le flanc du Christ sur la Croix ou les deux ?

    On retrouvera avec plaisir Kyle MacLachlan, acteur fétiche de David Lynch, dans ce téléfilm !

    C'est sorti sur les petits écrans en 2006, réalisé par Peter Winther et ça a été vu aux Etats-Unis par 7 millions de téléspectateurs, ce qui est un bon score mais pas exceptionnel non plus !

    Voila en gros c'est distrayant, Noah Wyle est sympathique mais ça reste globalement "bof bof" ! On préférera l'original, plus charismatique !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • De tous les super-héros Marvel, je n'ai jamais été vraiment fan du Punisher que j'ai découvert au début des années 1980 dans une aventure de Spider-Man, dans Strange qui se déroulait dans une fête foraine et où il affrontait un vilain nommé Puzzle !

    Frank Castle est une sorte de Vigilante, un justicier urbain qui a vu sa famille assassinée dans Central Park par la mafia. Marvel's The Punisher est une série Netflix sortie en 2017 dans la lignée des Daredevil et Jessica Jones. L'histoire est légèrement différente car dans la série télé, la famille de Castle est assassinée chez elle !

    Notre justicier est incarné sur le petit écran par Jon Bernthal (vue dans The Walking Dead où il interprète Shane) et est apparu précédemment dans la Saison 2 de Marvel's Daredevil. Ici, dans la Saison 1 de sa propre série (qui compte 2 Saisons), Castle poursuit sa vendetta contre ceux qui ont assassiné les siens.

    Jadis, Castle faisait partie d'un "escadron de la mort" en Afghanistan qui faisait des assassinats ciblés financés par la vente de drogue. Mais notre vigilante s'est désolidarisé de ces activités illégales et en a payer le prix fort ! Un certain William Rawlins, nom de code "Agent Orange" dirigeait les opérations et est en réalité une pointure de la CIA qui fera tout pour se couvrir y compris assassiner des innocents. il est secondé par Billy Russo (joué par Ben Barnes), un marine et ami de Castle, qui dirige la société de vigiles "Anvil" et qui ne s'embarrasse pas de morale !

    Frank Castle va donc faire le ménage par le vide, décidé à tuer tous les méchants corrompus ! Des méthodes expéditives ! A contrario, on a l'agent fédérale Dinah Madani (jouée par Amber Rose Revah), qui elle choisit la voie plus difficile de la légalité pour faire plonger les vilains... Castle et Madani finiront pas  joindre leurs efforts.

    Une série d'action et assez violente ! Castle est aussi épaulé par David Lieberman dit "Micro" (joué par Ebon Moss-Bachrach) , un analyste qui se fait passer pour mort - pour protéger sa propre famille ! - après avoir diffuser la vidéo du meurtre d'un Afghan, associé de Madani, par Rawlins et ses hommes !

    On retrouve aussi Deborah Ann Woll, qui reprends son rôle de Karen Page, la journaliste, de la série Daredevil ! Et à ce sujet, je n'aime pas le discours qu'elle tient au sujet des armes à feu, discours pro-armes que n'aurait pas renié la NRA - National Rifle Association !

    Une série qui tranche un peu avec le reste du MCU ! Les connexions entre les séries Netflix et les productions Marvel Studios ne sont qu'à sens unique il est vrai !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • La série Fear the Walking Dead aborde sa cinquième Saison sous une optique largement différente par rapports aux Saisons précédentes ! Déjà le casting a été renouvelé et désormais les Survivants, menés par Morgan Jones - joué par Lennie James, transfuge de The Walking Dead, ont décidé de venir en aide à leurs prochains en organisant des convois qui distribuent des vivres !

    La Saison 5 s'organise en deux moments - pour chaque demi-saison ! Dans la première moitié, nos héros se rendent en avion à un rendez-vous avec un dénommé Logan pour le mettre en sécurité ! Hélas c'est un leurre et ce Logan va les duper, s'arranger pour les éloigner de la fabrique dont ils ont fait leur QG pour la récupérer.

    Que sont devenues les centrales nucléaires après l'Apocalypse zombie ? Une réponse nous est apporté ici puisque Morgan, Alicia, Luciana, John, Althea et June atterrissent en catastrophe dans une région isolée et dévastée suite à l'entrée en fusion d'un réacteur. Dès lors, la problématique va être de réparer l'avion et redécoller pour repartir !

    Le défaut de cette première moitié de Saison est qu'elle se disperse en multiples sous-intrigues qui semblent ne mener à rien mais convergent pourtant à la "fin", vers l'épisode 8 ! Il y a l'intrigue de la Centrale qui introduit le personnage de Grace, jouée par Karen David, qui s'évertue à occire les Rôdeurs doublement dangereux, contaminés par les radiations ! Il y a aussi l'intrigue de la communauté d'enfants qui s'est réfugiée dans un abri protégé par des "barrières" de Trépassés qu'ils ont attachés (on se demande comment ?).

    On découvre aussi dans ces épisodes un mystérieux groupe, disposant de moyens conséquents comme des hélicoptères, et prêts à tout pour mettre la main sur plus de ressources et qui pourrait être le groupe aperçu dans The Walking Dead, ceux qui ont emmené Rick Grimes ! Nous verrons bien à l'avenir ce qui relève des "plans à long terme" de la série ?

    Plein de nouveaux personnages dans cette Saison 5 (particulièrement dans la seconde moitié de la Saison !) mais déjà dans les huit premiers épisodes ! Daniel Salazar - toujours joué par Ruben Blades - fait son grand retour et Fear the Walking Dead accueille un second transfuge de la série-mère en la personne de Dwight - joué par Austin Amelio, toujours à la recherche de sa femme  Cherry ! A la mi-Saison, le groupe regagne ses pénates ! C'est alors que Logan leur parle de puits de pétrole !

    La seconde partie de Saison tourne autour de nos héros qui sillonne les routes en déposant des cartons et en secourant des rescapés, agrandissant ainsi leur groupe jusqu'à une quarantaine de membres ! Se joignent en effet au groupe un Afro-Américain qui peint sur les arbres, un rabbin qui a perdu la foi et un frère et une sœur qui ont fuit une autre communauté ! Pendant tout ce temps, nos amis sont pourchassés par Logan qui veut mettre la main sur les puits de pétrole et l'essence pour le remettre à quelqu'un d'autre !

    Ce "quelqu'un d'autre" est une certaine Virginia qui a fondé un réseau de communautés de presque 900 âmes mais qui ne sauvent que les gens pouvant se montrer utiles là où nos héros ne font pas de distinctions et aident tout le monde ! Attention, il s'agit là encore d'un autre groupe que celui avec les hélicos, prouvant que le monde est décidément très vaste !

    A la fin de la Saison, nos Survivants, acculés, doivent se résoudre à contrecœur à rejoindre les groupes de Virginia ! Mais un des personnages, Morgan, se fait tirer dessus par Virginia et est laissé en proie aux Rôdeurs qui approchent, faisant se terminer cette Saison 5 sur un cliffhanger !

    J'ai bien apprécié cette Saison 5 qui mets en avant l'entraide et laisse apercevoir un espoir dans ce monde apocalyptique dévasté ! Hâte de voir la Saison 6 ! Mais déjà la Saison 10 de The Walking Dead a commencé !

    Scott Gimple, le coordinateur de la Franchise à la télévision, a déclaré, malgré la fin du comics de Kirkman, que The Walking Dead allait à l'avenir être décliné jusqu'à "plus soif" et à l'overdose ! On attends une troisième série - avec des adolescents - en 2020, trois films avec Rick Grimes, une Saison 11 pour la série-mère est d'ores et déjà sur les rails mais aussi plein de mini-séries de formats et de tons différents ! Je ne suis pas hostile à ces projets à priori, tout dépends de la manière et l'on verra bien !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • La pérennité d'une émission ou d'une série-télé est largement tributaire de l'audimat ! La série américaine de 2002/2003, John Doe, en a fait l'amère expérience, annulée pour faute d'audience au terme d'une unique saison ! Une série laissée sans conclusion ce qui a frustré grandement les fans comme moi !

    Pourtant ce show avait de quoi séduire et possédait son aura de mystères et de lot d'énigmes ! Un individu se réveille nu comme un ver et sans aucun souvenir de qui il est sur une île déserte ! Il est donc en proie au plus grand désarroi !

    Mais plus surprenant, celui qui prendra le nom de John Doe - qui est le nom que l'on donne aux cadavres qui finissent à la morgue sans qu'on connaisse leurs identités - celui-ci donc a un talent unique - outre qu'il voit en N&B : il possède l'ensemble des connaissances sur tous les sujets possibles et imaginables. Au long des 21 épisodes de la série, John Doe - joué par Dominic Purcell (que l'on retrouvera par la suite dans Prison Break) - va se servir de son aptitude pour se tirer de diverses situations, résoudre des problèmes, mettre ses antagonistes en déroute !

    Une mystérieuse organisation nommée Phoenix va se mettre en travers des efforts de John Doe pour reconstituer son passé, groupe qui semble détenir des réponses ! Mais hélas, la série s'arrête en nous laissant avec nos interrogations et avec un beau cliffhanger : Digger, l'ami de John Doe, se révèle être en fait un leader de Phoenix !

    John Doe était diffusé dans "La Trilogie du Samedi" sur M6 en France et a connu un assez bon succès dans l'Hexagone, laissant miroiter un téléfilm conclusif qui ne verra là non plus jamais le jour ! Des pétitions de fans furent signées en vain ! Des théories allèrent bon train ! On murmura que John Doe était la réincarnation du Christ...

    En fait, un des producteurs a fini par révéler le pot-aux-roses ! L'organisation Phoenix avait mené des expériences de "mort imminente" sur John Doe qui a franchit la frontière entre la vie et la mort et en est revenu avec "toute la connaissance de l'univers" ! Cette série aurait, en réalité, du compter trois Saisons !

    Voilà ! Il ressort une certaine amertume à l'évocation de cette série morte dans l’œuf ! Mais c'est cela aussi la télévision, toutes les séries n'ont pas un destin à la The Walking Dead ou Game of Thrones avec un succès éclatant à l'arrivée ! Ce sont les aléas du sort !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • On retrouve les héros de Fear the Walking Dead dans une Saison 4 qui tient toutes ses promesses et qui s'avère assez différentes des Saisons précédentes !

    Cette fois-ci l'intrigue se déroule au Texas après une ellipse temporelle consécutive aux événements du barrage de Tijuana. Une Saison 4 qui suit la règle de la plupart des Saison, c'est un dire un récit en deux temps, en deux demies Saisons !

    Dans la première partie de cette Saison 4, on retrouve la famille Clark, Madison et ses enfants, Nick et Alicia, qui se sont regroupés et se sont établis avec une quarantaine d'autres survivants dans un stade de baseball. La particularité de ce début d'intrigue est que le récit est fragmenté en de multiples temporalités façon puzzle à reconstituer avec de nombreux flashbacks qui se font échos entre eux ! Les différences de moments sont aussi accentuées par la photographie : teintes de jaune pour le passé et teintes de gris pour le présent !

    La série a su bien se renouveler ! Au cours de la Saison, la famille Clark est décimé et il ne reste plus qu'un membre survivant à la moitié de l'histoire. De nouveaux protagonistes font leur apparition !

    On découvre ainsi Althéa dites "Al", une sorte de reporter - jouée par Maggie Grace (Lost : Les Disparus,  Taken) que je n'avais pas reconnue car habituellement blonde, elle est ici brune et a gagné en maturité ! Celle-ci se déplace dans un camion blindé du SWAT doté de mitrailleuses qui vont faire des ravages parmi les Trépassés ! Mais surtout, elle s'est donné la mission de recueillir les témoignages de vie des survivants qu'elle rencontre avec son camescope - ce qui donne lieu à d'autres flashbacks !

    Une espèce de cow-boy fait aussi son apparition, John Dorle, qui a du répondant - joué par Garret Dillahunt, qui recherche une autre survivante, une certaine infirmière aux multiples identités car fuyant son propre passé. June/Naomi/Laura est jouée par Jenna Elfman.

    On a aussi la jeune Alexa Nisenson qui joue Charlie, une enfant d'une douzaine d'années qui va commettre un geste falal !

    Mais surtout, cette Saison 4 est l'occasion d'un crossover, avec The Walking Dead avec le transfuge Morgan Jones - joué par Lenny James - qui a quitté Alexandria à la fin de la Guerre contre le Sanctuaire et de la Saison 8 de la sérié-mère. Ce personnage prends un peu le rôle de leader du groupe recomposé - avec les nouveaux venus ! - surtout dans la seconde moitié de Saison !

    Dans la première moitié, nos héros tentent de survivre dans le stade mais cette solution sera vite condamné surtout avec l'arrivée d'un autre groupe qui a choisit le mode de vie nomade et se comporte comme des vautours !

    Dans la seconde moitié de Saison, une tempête à lieu qui peut être vue comme une métaphore de l'état intérieur des personnages, perdus dans l'espace comme dans leur "quête" ! Nos héros sont séparés et découvre une organisation d'entraide formée de routiers qui déposent des cartons de vivres au bord des routes ! Hélas Martha, une survivante devenue folle suite au décès dans un accident de voiture de son mari auquel personne n'est venu en aide - jouée par Tonya Pinkins, dessoude tous les bons samaritains pour rendre les hommes plus forts - bref une bonne dingue ! Mais Martha n'est pas le seul nouveau personnage à ce stade et il faut compter aussi avec un "Ours polaire", un brasseur de bière, un handicapé moteur et une ex-marine qui a démissionné !

    A travers ces organisations qui aident les survivants, doit-on y voir des éléments d'intrigues comme la mystérieuse communauté à l'hélicoptère de la série-mère ? Tout serait-il finalement lié ?

    On notera aussi la présence de Victor Strand et de Luciana Galvez dans cette Saison ! Daniel Salazar est absent mais toujours en vie et sera de retour dans la Saison 5 !

    Enfin, cette Saison 4 pose la question de la temporalité de Fear the Walking Dead par rapport à The Walking Dead  car les deux séries ont pratiqué plusieurs ellipses ! Mais force est de constater que ces deux oeuvres forment maintenant un univers bien plus vaste que celui des comics originaux de Kirkman et qu'une troisième série doit bientôt encore enrichir un peu plus dès 2020 !

    On sera amusé de constater que le court générique présente des variations en fonctions des thématiques des épisodes !

    J'ai beaucoup aimé cette Saison 4 - encore meilleure que les précédents ! - même si ce genre de série est assez anxiogène ! Les héros n'en sont que plus vaillants !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • La Saison 2 de Stranger Things, série géniale des Frères Duffer - diffusée sur Netflix - nous ouvre à nouveau les portes sur ses univers surnaturels. On retrouve, en pleine nostalgie des années 1980, la bande de gamins constituée de Mike Wheeler (Finn Wolfhard), Dustin Henderson (Gaten Matarazzo), Lucas Sinclair (Caleb McLaughlinà et Will Byers (Noah Schnapp) ainsi que les adultes, Joyce Byers (Winona Ryder) et le shérif Jim Hopper (David Harbour) qui protège désormais Onze/Elf/Jane (Millie Bobby Brown) dont il a fait sa fille adoptive. A ces personnages de la première Saison, s'ajoutent de nouveaux personnages !

    La série bénéficie d'une écriture assez complexe, mêlant en milieu de Saison pas moins de cinq intrigues qui finissent par se rejoindre.

    Will Byers ne s'est toujours par remis, en cette année 1984, de son incursion dans le Monde à l'Envers l'année précédente et est désormais assailli de visions. Pire que tout, il s'avérera qu'il y a contracté une sorte de virus inoculé par le Monstre de l'Ombre, gigantesque entité maléfique. Cette créature contrôle plus ou moins Will et va lâcher ses ramifications et ses Démo-chiens sur Hawkins, la petite ville de l'Indiana, du moins tel est son projet si nos héros ne le contrecarrent pas en se montrant plus rusé que lui !

    Pendant ce temps, Nancy Wheeler (Natalia Dyer), toujours en couple avec Steve Harrington (Joe Keery), va, aidée de Jonathan Byers (Charlie Heaton), faire tout son possible pour lever le mystère sur la mort de Barbara, sa meilleure amie, kidnappée dans le Monde à l'Envers dans la Saison 1 et faire plonger le laboratoire responsable de tout. On nage en pleine théorie du complot. Cerise sur le gâteau, on s'amuse en se demandant quand Nancy et Jonathan tomberont finalement dans les bras l'un de l'autre ?

    Dustin, lui, a recueilli "D'Artagnan", un innocent petit "Batracien" qui s'avérera être une larve de Démo-Chien. Totu cela pour impressionner Mad Max.

    Maxine "Max'" Mayfield (Sadie Sink) et sa brute de frère, Billy Hargrove (Dacre Montgomery) sont des nouveaux émigrés de Californie, suite au divorce de leurs parents et cette Maxine, rousse un peu "garçon manqué", va intégrer la petite bande de copains, "taper dans l'oeil" de Dustin mais se rapprocher davantage de Lucas. La jeune fille est un personnage bien  construit qui se révèle attachant !

    Parlons de Onze maintenant, la gamine cobaye, capable de télékinésie et de localiser les gens... Elle s'est refugiée chez Jim Hopper mais se fait très mal à l'idée d'être cloitrée - pour sa propre sécurité ! - et souffre de ne pas revoir Mike dont elle est éprise ! Elle va finalement fuguer - tandis que Jim se débats avec Joyce pour sauver Will (ce que Onze ignore !) ! - découvrir qu'elle s'appelle Jane Ives et retrouver sa mère catatonique puis sa "Soeur perdue", Kali (Linnea Berthlesen) qui possède elle aussi un pouvoir psychique - mais différent du sien ! - et qui va l'entrainer dans une vendetta contre l'ancien personnel du Labo.

    Toutes ces intrigues se rejoignent à la fin quand le Labo est pris d'assaut par les Démo-Chiens surgit des entrailles de la Terre ! Le soucis sera de trouver comment briser le lien entre Will et le Monstre de l'Ombre mais nos héros ne manquent pas de ressources ! Jane/Onze arrive à temps, de retour à Hawkins ! - pour fermer le Portail.

    Tout est bien qui finit bien ! Jim adopte Jane Hopper. Le Labo est fermé et les menaces écartées (pour un temps, jusqu"à la Saison 3 ?). Un grand bal d'hiver du lycée a lieu mais dans le Monde à l'Envers, le Monstre de l'Ombre rôde toujours au-dessus du lycée !

    Mentionnons au casting la présence de Sean Astin (célèbre pour son rôle de Sam Gamegie dans la Trilogie du Seigneur des Anneaux de Peter Jackson) qui interprête ici le personnage non moins débonnaire de Bob Newby.

    Du suspens, un brin d'épouvante, de l'humour sont parmi les ingrédients de Stranger Things ! Certes la surprise de la Saison initiale est passée mais cette Saison 2 s'en tire honorablement ! En tout cas, mon neveu de 8 ans, Keagan, adore cette série qu'il a vu avant moi et les trois Saisons sorties à ce jour ! Je te dédie ce billet, mon petit gars !

    J'ai passé, pour ma part un très bon moment à regarder cette série très moderne et qui par ailleurs commence à mettre en place son propre merchandising de romans et de comics !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Les aventures de Carrie Mathison, analyste de la CIA, continuent dans la Saison 7 de Homeland, cette série qui surfe sur l'actualité géopolitique. Cette fois-ci, les scénaristes ont repris la thématique des fake news et les rumeurs qui avaient couru comme quoi la Russie de Poutine avait essayé de s'immiscer dans la politique intérieure des démocraties occidentales, en soutenant Donald Trump ou Marine Le Pen.

    Ces accusations restent bien sûr hypothétiques mais Homeland va se faire un plaisir de jouer sur ce fantasme ! On délaisse un temps ici le terrorisme islamiste pour renouer avec des intrigues dignes de la Guerre froide !

    La prise de pouvoir de la Présidente des USA, Elizabeth Keane - jouée par Elizabeth Marvel - se révèle compliquée ! A la fin de la Saison 6, elle a échappé à un attentat et une tentative d'assassinat qui a coûté la vie à Peter Quinn - joué par Rupert Friend ! Ceci pose au passage la question, les hommes de Carrie Mathison sont-ils destinés à tous mourir ?

    Une purge s'en est suivi ! Les troubles à l'intérieur du pays continuent ! Dans la première partie de la Saison 7 - qui compte 12 épisodes, c'est Brett O'Keefe, - un journaliste "fouille-merde"  - joué par  Jake Weber - qui va mettre le boxon ! Celui-ci multiplie les prises de positions contre la Présidente Keane, dénonce son autoritarisme et s'associe à une bande de survivalistes ! Ceci se terminera par un bain de sang avec le FBI !

    Ca se profile mal pour Keane mais ce n'est pas tout ! Le général MacClendon, impliqué dans l'attentat, est assassiné/empoisonné en prison et une cabale est montée avec Simone Martin, une espionne d'origine française travaillant pour les Russes,  jouée par Sandrine Holt pour faire porter la responsabilité de ce meurtre, par un faux témoignage, sur la Présidente via son chef de cabinet, David Wellington, joué par Linus Roache !

    Quel rôle joue Carrie Mathison - toujours jouée par Claire Danes - dans tout ça ? Elle est contactée par Dante Allen, - joué par Morgan Spector - un agent du FBI, qui mets notre héroïne sur la piste de Simone Martin, lançant en fait la machination ! Carrie est donc manipulée à son corps défendant dans la première partie de la Saison et n'aura de cesse de rattraper sa "bourde" par la suite !

    Carrie doit faire face à de nombreux dilemmes ! Elle a toujours l’Épée de Damoclés de sa bipolarité au-dessus de la tête sachant que ses médicaments ne font plus effets et la rechute la guette ! Je déplore juste à ce stade que la description de la maladie relève plus ici de fantasmes de scénaristes que d'une approche réaliste (mais bon, on a vu pire au cinéma !) !

    Carrie doit en outre concilier sa mission au service de la nation et l'éducation de sa fille, "Franny" ! Elle finira par en perdre la garde !

    Ce sont bel et bien les Russes qui sont à l'origine de tout : massacre de Lucasville, assassinat de MacClendon, élimination des témoins, la cellule russe du redoutable Yevgeny Gromov - joué par Costa Ronin - tire toutes les ficelles et à Washington, le Sénateur Sam Paley - joué par Dylan Baker - fait tout pour destituer la Présidente !

    L'opération de la dernière chance se déroule en Russie pour exfiltrer Simone Martin ! Ca n'empêchera pas la chute de Keane ! La vérité sera révélée et Palay devra rendre des comptes !

    Mais hélas, Carrie est capturée par les Russes et laissée des mois entiers en prison sans traitement ! Saul parvient à récupérer notre analyste mais celle-ci ne le reconnaît plus ! Que va-t'il se passer dans la Saison 8 qu'on nous annonce d'ores et déjà comme la dernière Saison !?

    Dans cette Saison 7, on baigne dans une ambiance de complot ! Ca bavarde beaucoup et les scènes d'action proprement dites ne composent pas l'essentiel de l'intrigue ! De la bonne vieille manoeuvre de "Barbouzes" !

    J'ai eu un peu de mal à accrocher au début de la Saison - et il y a quelques temps morts au milieu du récit ! - mais ça reste intéressant   ! On est cependant loin de l'orientation initiale de la série avec le soldat Brody ! La bipolarité de l'héroïne est toujours très présente dans la série !

    La Présidente Keane est remarquable par sa psychorigidité et son caractère détestable ! Piètre vision/image d'une femme de pouvoir !

    Évidemment, Saul Berenson - joué par Mandy Patinkin - est toujours de la partie ! Et on retrouve aussi Beau Bridge qui interprète le vice-président Ralph Warner !

    Carrie va-t'elle connaître un sort à la Jack Bauer à la fin de 24 heures chrono, livrée aux Russes ?

    A bientôt !


    votre commentaire
  • L'Apocalypse zombie a signé la fin de la civilisation ! Le comics de Robert Kirkman et la série télé The Walking Dead nous racontent ce désastre et comment les rescapés tentent de survivre, prêts à tous les compromis !

    La série spin-off Fear the Walking Dead raconte les premiers jours de l'épidémie. Exit Rick Grimes et bonjour Madison Clark et sa petite famille.

    On s'aperçoit qu'il subsiste encore quelques communautés ! On a ainsi la communauté de Tijuana, l'hôtel au bord de la plage, le repaire des trafiquants, le Barrage, le Marché et le camp des Survivalistes.

    En effet, dans cette Saison 3, Madison et ses enfants, Nick et Alicia rejoignent un groupe de patriotes qui ont décidé de s'installer en plein désert dans un ranch autosuffisant en prévision d'un désastre.Alors que la Saison 2 s'était déroulée en grande partie au Mexique, cette fois on revient aux Etats-Unis !

    La Saison apporte son lot de nouveau personnages, notamment le patriarche Jeremiah Otto et ses deux fils, Jake et Troy. Ce dernier enfant est particulièrement perturbé et au début de la Saison, il fait abattre d'innocents Mexicains pour chronométrer leur délai de "réanimation" !

    Tout ce monde s'installe donc pour durer mais hélas, des antagonistes, autres que les Infectés, sont présents à savoir les indiens de la région, menés par Qaletaqa Walker qui a recueilli précédemment Ofelia Salazar, la fille de Daniel.

    Daniel, lui, contre toute attente, a survécu à l'incendie qu'il a déclenché dans l'Hacienda et se fait embaucher sur un barrage qui distribue de l'eau dans les environs. Là, Daniel destitue le maître des lieux, petit despote local, sauvant au passage la vie de Victor Strand.

    Au camp des survivalistes, la situation va dégénérer ! Si un compromis est trouvé avec les indiens après que Jeremiah ait été mis hors-jeu, tué par Nick, l'attitude de Troy, banni du camp, va provoquer la fin de la communauté du désert lorsque l'enfant terrible rameute une horde vers nos héros.

    Des personnages vont mourir au cours de la Saison, parmi les plus notables, Travis, le fier Maori, dès les premiers épisodes puis Ofelia à son terme. Tout se conclut au Barrage où les compteurs sont remis à zéro et nos héros doivent une fois de plus repartir de rien ! La solution pour survivre est-elle dans le groupe ou dans le parcours en loup solitaire comme le fait Alicia sur la fin de la Saison qui rencontre une afro-américaine collectionneuse de dents d'infectés !

    Une série toujours aussi sombre ! Des épisodes sans concession. On a l'impression que sur cette série et la série-mère, les scénaristes font un concours à qui écrira la situation la plus insoutenable !

    Pour infos, le comics Walking Dead vient de s'achever - avec un "happy end" aux USA au numéro 193 ! Quelle avenir alors pour les séries télés dérivées tandis que la Saison 5 de Fear vient de débuter ! AMC a déclaré qu'elle ne lâĉherait pas le filon si juteux ! Et déjà trois films avec Andrew Lincoln et une troisième série sont en préparation !

    Après deux premières saisons peu inspirées ou audacieuses (mais que moi j'ai apprécié !), la série dérivée prends véritablement son envol !

    Coup de chapeau aux acteurs ! Que ce soit Kim Dickens, Frank Dillane, Alycia Debnam-Carey, Mercedes Masohn, Colman Domingo, Ruben Blades ou les nouveaux venus, Daniel Sharman, Sam Underwood, Dayton Callie ou Michael Greyeyes, tous livrent une prestation convaincante et nous immergent dans cet univers horrifique où tout espoir n'a pas disparu !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Nous venons juste, en 2019, de célébrer les 75 ans du Jour - J, le Débarquement sur les plages normandes en 1944, pas loin de là où j'habite ! On a peine à imaginer les sacrifices qu'on consentit ces hommes, les soldats américains, anglais, canadiens, français et des colonies, âgés alors d'à peine 20 ans pour la plupart, pour libérer l'Europe du joug nazi !

    En 1998, Steven Spielberg et Tom Hanks se lancent dans un devoir de mémoire en lançant sur les écrans le film Il faut sauver le soldat Ryan, qui retrace des moments forts de l'Opération Overlord ! Le film frappe les esprits par son côté ultra-réaliste et sans concession ! On est loin de l'aspect "aseptisé" du Jour le plus long, film idéologique de 1962. Mais les deux hommes, le réalisateur de génie et l'acteur du moment tombent amoureux de la Normandie et décident de prolonger l'expérience en 2001, en sortant cette année-là une mini-série de 10 épisodes, avec des gros moyens, dans la même veine ultra-réaliste ! Ce sera Band of Brothers (en VF : Frères d'armes !), qui connaîtra un grand succès critique et d'audience, commandé par HBO, chaîne connue pour la qualité de ses séries (depuis Rome et Deadwood jusqu'au récent et incontournable Game of Thrones !). 

    Comme pour le film de 1998, la série télévisée Band of Brothers s'appuie sur les témoignages de vétérans. Elle n'évite cependant pas les erreurs factuelles notamment sur le sort de tel ou tel soldat. La série repose en fait sur les écrits de l'historien-écrivain Stephen E. Ambrose qui s'est lui-même documenté auprès des témoins de cette époque. On suit au long des 10 épisodes (11 heures !) le périple des soldats de la Easy Company, du 506ème régiment d'infanterie parachutée, de la 101ème division aéroportée US, depuis l'entrainement en Grande-Bretagne jusqu'à la fin de la guerre en 1945.

    Parmi les moments clés du show, on a l'épisode "Carentan". Mais déjà, la veille du 6 juin, la Easy est parachutée et éparpillée dans le Cotentin, en face d'Utah Beach. Le lieutenant chargé du commandement est tué dans l'explosion de son C-47 et la prise de décisions revient donc au lieutenant Richard D. Winters - joué par Damian Lewis (qui est connu par la suite dans son rôle dans la série Homeland).

    On suit ensuite la compagnie lors de la Bataille des Ardennes avec l'épisode "Bastogne". Cette série permets de suivre le destin de nombreux protagonistes, la vie de la Easy - avec ses victoires et ses pertes. C'est un peu une "série-chorale" en ce sens !

    Band of Brothers détint un temps le record de la série la plus chère avec un budget de 125 millions de dollars, battue ensuite en 2010 avec la sortie de Band of Brothers : The Pacific (L'Enfer du Pacifique en VF),  des mêmes producteurs, Spielberg et Hanks, qui décrit cette fois les combats contre les Japonais sous le même format.

    De nombreux récompenses en 2002 pour Frères d'armes : Golden Globe de la meilleure mini-série er des Emmy Awards en pagaille !

    Pour être complet, il faut mentionner l'influence de cette série dans le domaine des jeux vidéo et en particulier des FPS (First-Person Shooter, jeux de tir en vue subjective), comme par exemple les Call of Duty !

    En ce qui me concerne, je n'en loupais jamais un épisode !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Pendant huit années, Game of Thrones, la série de Weiss et Benioff aura suscité l'engouement de nombreux fans, attachés aux intrigues politiques entre grandes familles dans le monde violent de Westeros ! L'oeuvre de G.R.R. Martin est en effet un tel monument, un objet d'une telle complexité qui dépeint des peuples, des lieux et des moeurs par le détails dans une langue très poétique ! Jusqu'à présent, les showrunners avaient réussi la transposition sur petit écran, pour la chaine HBO - même si on notait quelques différences avec les bouquins !

    Mais voilà, Papy Martin traîne beaucoup à nous livrer les deux derniers tomes de sa saga et la série télé avait fini par rattraper et dépassé les livres ! Avec cette Saison 8 - et une attente de deux ans depuis la fin de la Saison 7, Game of Thrones touche à sa fin ! Les espérances étaient grandes et beaucoup de théories sur la fin avaient été émises : Daenarys montera-t'elle sur le Trône de Fer ? Les Marcheurs Blancs déferleront-ils sur le Sud ? Les réponses arrivent mais en fait après le générique final du tout dernier épisode, de nombreux points restent inéclaircis !

    Il semblerait que le duo à la tête de la production, scénaristes par ailleurs, Weiss et Benioff, se soient un peu fatigués de leur bébé ! Ils sont déjà passés à la préparation de leur série de films Star Wars, annoncés pour 2022, 2024 et 2026 (du moins on est sur que c'est un de leurs films qui est prévu pour 2022 ! Ensuite ?). La Saison 8 est écourtée comme l'a été la Saison 7 et ne comporte que 6 épisodes mais de durées rallongées !

    La Saison 8 était donc très attendue, il n'y a qu'à voir le nombre de hors-séries de magazines qui sont sortis à l'occasion en kiosque !

    Premier aperçu ! Attention, je vais SPOILER ! Si c'est très beau visuellement, scénaristiquement ça pêche un peu voire beaucoup ! Les critiques à la limite de la campagne de dénigrement fussent sur le net ! On accuse même les showwrunner de s'être "râtés" sur ces ultimes chapitres à tel point qu'une partie d'Hollywood les surnoms même "Dumb & Dumber", ces deux crétins du cinéma ! Alors certes, les choses vont trop vite dans cette Saison 8 et auraient du être amenées plus progressivement et plus subtilement mais  les deux hommes à l'origine du show ne méritent pas une telle cheatstorm ! Le format "série-télé" a ses propres contraintes !

    Cette Saison, trop rushée, nous donne de bons moments et culmine avec deux batailles, celle de Winterfell à l'épisode 3 et celle de Port-Réal à l'épisode 5 qu'il est plus juste d'appeler le "Massacre de Port-Réal" avec des visuels qui évoquent Hiroshima post-bombardement atomique (il faut rappeler que Martin est un antimilitariste convaincu !) ! Ces deux points culminants du récit sont réalisés par Miguel Sapochnik - qui avait déjà filmé la Bataille des Bâtards en Saison 6 ! C'est très impressionnant et on nous avait d'ailleurs vendu la bataille contre l'Armée des Morts-Vivants comme la plus grande bataille jamais filmée à la télé voire au cinéma !

    Dès la fin de l'épisode 3, le sort des Marcheurs Blancs est réglé et on n'en saura pas plus sur leurs motivations ! Déjà, on note de nombreuses incohérences ! Des héros meurent mais aucun personnage majeur ! Les deux batailles de la Saison 8 sont assez angoissantes par ailleurs, ai-je trouvé !

    Il y a quelqu'un qui a fait l'unanimité sur cette Saison, c'est Ramin Djawadi qui a composé la superbe musique et qui mérite un Emmy Award au minimum pour ces pistes très inspirées !

    Exit les Marcheurs Blancs dès l'épisode 3 car on veut bien nous faire comprendre que l'essence de la série, ce sont les intrigues politiques et la lutte âpre pour le pouvoir, symbolisé par le Trône de Fer !

    La série n'a pas le temps de développer les évolution des personnages comme pourrait le faire G.R.R. Martin dans ses romans qui tardent encore à venir ! Martin a du communiquer les grandes lignes de l'intrigue aux showrunners, à charge à eux de broder ensuite !

    Le traitement de Daenarys qui passe de leader aimée de tous à "Mad Queen" a beaucoup surpris voire choqué ! Là encore, la transition est trop brutale, en l'espace de deux épisodes là où il aurait fallu, selon Martin, trois ou quatre Saisons de plus ! Mais on pourra noter que la jeune Targaryenne - qui croit dur comme fer en sa destinée de reine ! - montrait déjà des signes de cruauté dans les Saisons précédentes (comme lorsqu'elle enterre sa suivante ou incinère les Tarly !). L'héritage de son père fou aura finalement eu le dessus ! Il faut dire aussi qu'elle perds énormément de choses dans cette ultime Saison, n'est pas aimé du peuple de Westeros et est sur le point d'être trahie de toutes parts !

    Daenarys vire donc foldingue et carbonise hommes, femmes et enfants de la Capitale, alors que Port-Réal a capitulé ! Ca nous donne 45 minutes de torture porn, belles visuellement mais assez pénibles ! Heureusement, on a un superbe jeu de l'actrice Emilia Clarke !

    Les fans n'auront donc pas le "happy end" qu'ils espéraient tant ! J'avoue j'ai versé ma petite larme au dernière épisode et on a bien la fin douce amère promise !

    Game of Thrones c'est fini ? Pas tout à fait car on nous annonce déjà des spin-off dont un sur la Longue Nuit et le légendaire Bran le Batisseur est déjà en bonne voie !

    Dans la conclusion, j'ai bien aimé aussi cette réflexion métatextuelle de Tyrion - pas forcément originale mais tombant à point et bien amenée sur le pouvoir des histoires pour unifier les peuples !

    On a donc une fin élégante pour une série qui restera comme emblématique et une référence dans l'histoire des séries télé et qui nous a donné huit ans de bonheur ! Merci à ses instigateurs !

    Quelle série prendra la relève du Phénomène !?

    A bientôt !


    votre commentaire
  • L'Apocalypse zombie se poursuit dans la Saison 2 de Fear the Walking Dead où on retrouve les familles Manawa, Clark et Salazar ! En effet, Madison, Travis et leurs enfants ont trouvé refuge sur le yacht de l'homme d'affaires Victor Strand !

    Dans les premiers épisodes de cette Saison, le groupe navigue donc entre deux flots. Les océans ne sont pas épargnés par la catastrophe et nos héros croisent navires coulés, pirates de pleine mer, naufragés, rescapés réfugiés sur des îles isolées ! Mais le groupe a une destination : l'hacienda de Thomas Abigaïl, l'amant de Victor (encore un couple gay dans une série !). Mais Thomas va bientôt décéder, ce qui va briser le coeur de son compagnon et déclencher la fureur de sa mère !

    La Saison comprends 15 épisodes ! Dans la deuxième moitié de la Saison, le groupe se sépare ! Nick va partir à l'aventure tout seul et croiser la communauté de la belle Luciana, gérée par Alejandro, un pharmacien. Nick va tomber amoureux de la belle Mexicaine et réciproquement ! Mais ils vont avoir par la suite maille à partir avec un groupe de trafiquants de drogues !

    Pendant ce temps, Madison, sa fille Alicia, Victor et Ofelia trouvent sur leur chemin un hôtel de luxe qu'ils débarrassent de tous leurs "Infectés" (terme préféré aux "Rôdeurs" de la série-mère  !). Ils sont aidés par cela par Elena, une des gérantes de l'hôtel et les survivants d'une réception de mariage qui a mal tourné !

    Un autre groupe est constitué de Travis et de son fils Chris, qui ont le malheur de croiser James, Derek et Brandon, trois jeunes américains dénués de moral qui commettront irréparable !

    Enfin, il y a aussi Ofelia qui prendra la poudre d'escampette en mode solo pour tenter de rejoindre son fiancé, suppose-t'on !?

    Vous l'aurez compris, cette Saison 2 se passe au Mexique !

    A la fin de la Saison, la plupart de ces groupes se retrouveront mais pas tous ! Il y aura des morts à la pelle dans ces nouveaux épisodes y compris parmi les personnages principaux ! La Saison 2 appelle une Saison 3 que j'attends de regarder avec impatience !

    Voilà ! Certaines critiques disaient que les deux premières Saisons de Fear the Walking Dead n'étaient pas très réussies et que la série devenait intéressantes à partir de la Saison 3 ! Qu'est-ce que cela doit être alors ? Car j'ai trouvé cette Saison 2 tout sauf soporifique voire même assez accomplie !

    Je ne reviens pas sur le casting : Kim Dickens, Cliff Curtis, Frank Dillane, Alycia Debnam-Carey, Mercedes Masohn, Colman Domingo, Danay Garcia,...

    En route pour la Saison 3 donc ! Bientôt !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • La série télévisée The Walking Dead, qui fait les beaux jours de la chaîne AMC, compte désormais un certain nombre de saisons derrière elle et va bientôt fêter sa première décennie de diffusion ! La franchise est appelée à se développer davantage puisqu'on parle de téléfilms et d'un second spin-off ! Le filon est juteux !

    Pourtant, les Saisons 7 et 8 - le combat contre le Sanctuaire, Negan et ses Sauveurs, avait suscité bien des critiques négatives, le travail de Scott Gimple étant loin de faire l'unanimité ! Angela Kang  le remplace comme showrunner pour cette Saison 9 qui obtient tous les éloges ! Revenue de loin, la série a su renouer avec l'ambiance des trois premières Saisons ! Même si les audience aux Etats-Unis n'ont pas retrouvé leur meilleur niveau !

    Cette Saison 9 se déroule en deux temps ! Les conséquences de la Guerre contre le Sanctuaire et l'arrivée des "Chuchoteurs" !

    Dans cette Saison, le départ de deux acteurs - et donc de leurs personnages ! - était annoncé : Rick Grimes et Maggie Greene, deux protagonistes importants donc ! Allaient-ils succomber ? Les scénaristes ont été beaucoup plus malins que ça !

    Dans les premiers épisodes, Rick et ses amis tentent de maintenir toutes les communautés assemblées  mais tout le monde se méfie des gens du Sanctuaire - sans compter qu'OcéanSide va exercer une vendetta contre ces derniers ! Le projet de construction d'un pont sur une rivière s'en trouve mis en péril et finalement, ça tourne à l'émeute ! Rick fait sauter le pont et est laissé pour mort mais Jadis lui sauve la vie en le faisant embarquer dans le mystérieux hélicoptère aperçu brièvement la Saison précédente ! Rick effectue ainsi sa sortie de la série et Andrew Lincoln pourra jouer dans une trilogie de téléfilms où on apprendra ce qui lui est arrivé ! Dans quel nouveau groupe a-t'il atterri ?

    A la mi-Saison, ensuite, on a une ellipse de 6 ans et on découvre que Judith, la fille de Rick, a bien grandi, que Negan croupit toujours en cellule et que les communautés sont de plus en plus divisées ! Des événements tragiques sont en effet survenus durant ce laps de temps - qui nous seront narrés par la suite (le meurtre d'enfants fanatisés !) ! Maggie a pris la tangente - l'actrice Lauren Cohan étant partie jouer dans la série Whiskey Cavalier (qui n'a pas du tout marché - et donc retour possible dans la saison 10 de TWD ?) - et est allée s'occuper d'une autre communauté !

    C'est ici que sont introduits les Chuchoteurs - qui vont d'entrée tuer un personnage important puis poser leurs conditions mais nos héros capturent Lydia - jouée par Cassidy McClincy - qui n'est autre que la fille de Alpha, la chef de la meute de ces nouveaux indésirables, secondée par Beta, une brute colossale !

    Alpha va vouloir récupérer sa fille - qu'elle maltraite par ailleurs ! Mais Lydia va s'enticher d'Henry - joué par Matt Lintz - , le fils adoptif de Carol et d'Ezekiel qui s'est lui-même épris d'elle ! Elle va alors vouloir rester avec nos communautés ! Alpha va se faire une raison mais néanmoins déclencher une guerre et marquer son territoire avec des piques !

    Des personnages vont mourir et l'épisode 15 des seize habituels que comporte une Saison de TWD est le plus marquant qu'il nous soit donné de voir ! Épisode pourtant calme tout du long mais avec une fin tragique et sanglante qui est bien pire que le tabassage de Glenn par Lucille en début de Saison 7 ! C'est la fameuse "scène des piques" du comics de Kirkman où Alpha place une dizaine de tête décapités d'innocents sur des bouts de bois pour marquer son territoire ! La série a choisi, à cette occasion, de sacrifier très peu de personnages importants mais a tué des protagonistes parmi les plus jeunes membres des communautés - ce qui est choquant !

    Des morts donc mais le casting se renouvelle en début de deuxième partie de Saison - après l'ellipse avec un nouveau groupe de survivants sauvés par Judith ! Ou encore le groupe des Maraudeurs, des sortes de cow-boys qui "nettoient" les routes des Rôdeurs !

    Dans le dernier épisode, on se croirait dans Game of Thrones car "l'Hiver est là" et nos héros quittent le Royaume et Alexandria devenus insalubres pour rejoindre la Colline - même si cela implique de traverser le territoire des Chuchoteurs en pleine tempête qui plus est !

    Cette Saison réussit le tour de force de se renouveler et d'explorer de nouvelles directions ! On aurait pu craindre que la série ne se relève pas du départ d'Andrew Lincoln, au contraire, elle a su en faire une force ! Grand merci à Angela Kang !

    On attends avec impatience la Saison 10 contre les Chuchoteurs !

    A bientôt !


    1 commentaire
  • De nos jours, la Science-Fiction, de même que les séries-télé, ont bonne presse ! Mais il n'en a pas toujours été ainsi ! Concernant la SF, elle fut longtemps cantonnée aux magazines pulps, ces productions sur mauvais papier, sitôt lues, sitôt jetées. Mais dans les années 1950, de Grands Noms du genre allaient apparaître et lui donner ses lettres de noblesse : Isaac Asimov, Robert A. Heinlein ou encore Arthur C. Clarke.

    Mais c'est véritablement Rod Serling qui va faire exploser le genre dans les tubes cathodiques alors abreuvés uniquement de soap opera et de fictions se déroulant dans des hôpitaux (des procedurals !). Rod Serling, au sortir de la Seconde Guerre mondiale est un homme profondément marqué par le malheur du monde ! Il a en effet doublement souffert de sa mobilisation dans l'armée contre l'ennemi nippon et par la mort de son paternel alors que le fils était  dans le Pacifique. Il se mets à l'écriture, fermement décidé à exposer les injustices du monde mais l'heure est plutôt aux fictions optimistes. De plus, montrer des thématiques comme le racisme - en dénonçant par exemple le Ku Klux Klan, c'est s'exposer aux foudres de la censure dans l"Amérique Maccarthyste !

    Mais Serling est malin et il va contourner ce problème de censure. Il va en effet traiter les questions sensibles, les faits de société brulants - tout en apportant un fond philosophique, en enrobant ses histoire d'un vernis de science-fiction. Il a alors réussi à faire produire à la télévision, deux ou trois récits, à la fin des années 1950 tels Patterns, Noon on Doomsday ou The Time Element. Se montrant très persévérant, notre  homme se voit finalement donné le feu vert par CBS pour une série télé - dont il a conçu le premier épisode "Solitude" !

    Cette série, ce sera la désormais légendaire série The Twilight Zone - lancée le 2 octobre 1959 et qui comptera  5 Saisons pour un total de 156 épisodes  - connue chez nous sous le titre La Quatrième Dimension et diffusée, toujours par chez nous, d'abord dans Temps X des Frères Bogdanov puis durant les samedis de TF1 dans le cadre des programmes "à la carte" !

    The Twilight Zone - sous un format de 25 minutes, puis 50 minutes à partir de la Saison 4 - est une série qui alterne des épisodes très différents, alliant la surprise générée par des twists efficaces, l'émerveillement et souvent l'effroi ! Rod Serling continue d'écrire pas mal de scénarios pour la série et s'improvise avec succès Showrunner de celle-ci, qui présente les histoires au début de chaque épisode ! Il recrute aussi, dès la première Saison, un auteur de SF au succès qui ne cesse d'augmenter, un certain Richard Matheson à qui on devra les romans ayant donné lieux à des films : L'Homme qui rétrécit et Je suis une Légende et plus tard le scénario de Duel qui lanca la carrière d'un certain Steven Spielberg !

    Rod Serling s'investit dans toutes les étapes du processus créatif de son show, visionne les rushs, s'attèle au montage mais laisse la réalisation à d'autres personnes. Le show a révélé nombres de talents notamment parmi les acteurs : Robert Duvall, Charles Bronson, Peter Falk, Dennis Hopper, Ron Howard, Martin Landau, Leonard Nimoy, Burt Reynolds, Elizabeth Montgomery, Dean Stockwell, George Takei, Robert Redford, William Shatner mais remettra aussi sur le devant de la scène de "vieux" acteurs comme Buster Keaton !

    Cette série, ce sont vraiment des récits marquants pour toute une vie de téléspectateur ! Je me souviens notamment de "L’œil de l'Admirateur" sur la société conformiste et la beauté - avec un renversement de point de vue intéressant ! "Souvenir d'Enfance" sur la nostalgie, "La Nuit du Jugement" sur le poids du destin ! Je me rappelle aussi d'un épisode (mais n'en ai pas recherché le titre !) où le dernier survivant de l'Apocalypse, un bibliophile averti, avait à sa disposition tous les livres de toutes les bibliothèques mais cassait sa seule paire de lunettes (VDM !) !

    La Quatrième Dimension  fut la grande œuvre de Rod Serling, qui connu par la suite des problèmes de santé et qui ne savait pas, lorsque la série se termina, en juin 1964, qu'il ne lui restait plus qu'une dizaine d'années à vivre !

    Personnellement, j'adore revoir cette série - avec son générique emblématique ! -  et les séries qui lui ont succédé ! J'en possède même l'intégrale en DVD et aurais l'occasion de vous détailler chaque Saison à l'avenir !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Avec la Saison 5 de la série Marvel's Les Agents du Shield, les intrigues se complexifient et c'est salutaire car toute bonne série doit savoir se renouveler ! Les series-télé Marvel tracent un peu leur chemin en marge du MCU au cinéma ! Cette fois, après avoir exploré la réalité virtuelle du Cadre et flirter avec la magie démoniaques, nos agents du Shield, derrière Coulson, May, Daisy, Fitz, Emma, Mack et Yo-Yo, se retrouvent dans l'espace !

    Mais la plus grosse surprise, dans cette première moitié de Saison 5 ne vient pas tant du lieu mais de "quand ?" car nos héros ont voyagé de près d'un siècle dans le futur ! Ils découvrent avec horreur une humanité condamnée et en sursis, vivant sous la botte des Kree menés par Kasius, un despote sans pitié ! Mais le pire est que la Terre a été littéralement fendue en deux par la Destructrice de Mondes qui se révéléra être Daisy Johnson, alias Quake !

    Nos agents comprennent vite qu'ils seront prisonniers d'une boucle temporelle si ils regagnent le présent ! Ils se basent aussi sur les prédictions d'un oracle et bénéficient de l'aide de Deke, un vaurien de l'espace qui s'avèrera être le petit-fils de deux de nos héros !

    Coulson et son groupe bottent les fesses de la faction Kree qui a pris le contrôle des derniers Terriens et regagnent le présent ! Dans la seconde moitié de Saison, ils vont être confronté à la dernière incarnation d'Hydra en la personne de la générale Hale, une femme implacable qui a transformé sa propre fille Ruby - jouée par la jolie Dove Cameron - en tueuse d'élite !

    Dès lors, nos héros vont tenter de sortir de la boucle temporelle, en évitant que Daisy devienne celle qui condamnera la planète ! D'autres enjeux se font jour -- comme sauver Coulson d'une maladie dégénérative qui le condamne à moyen terme ! Il y a  cependant un dilemme qu'a posé la Yo-Yo du Futur : soit sauver leur chef, soit sauver la Terre !

    Tout va se jouer autour du Gravitonium - introduit en Saison 1 - censé renouveler le prodige du Super-Soldat, notre Captain America ! Ruby deviendra-t'elle  la Destructrice de Mondes en s'injectant cette substance qui modifie la gravité ? Non, en fait, c'est un autre personnage qui connaît ce destin ! On assiste alors à la naissance du super-vilain Graviton, mentalement perturbé qui devient l'antagoniste des derniers épisodes, secondé par une Confédération alienne qui comprends les redoutables Remorath !

    Nos héros pourront-ils déjouer Graviton, sauver la Terre et aussi Coulson ? La réponse nous est donnée dans le tout dernier épisode !

    A mon avis, Marvel's Les Agents du Shield est une série largement sous-estimée qui, comme je l'ai peut-être déjà dit par le passé, a connu une Saison 1 très décevante avant de prendre son envol ! On pourrait regretter de ne pas y croiser Cap America, Iron Man ou Thor ! Mais en fait, ce n'est nullement nécessaire ! Néanmoins, la venue de Thanos sur Terre est mentionnée à la fin de cette Saison 5 ! La série a été renouvelée pour une Saison 6 plus courte - d'une douzaine d'épisodes je crois ? Reste à voir comment les showrunners vont gérer le "claquement de doigts" de Thanos à la fin d'Avengers : Infinity War  dans la série ? Il est possible aussi que cette Saison 6 se déroule après la résolution qui ne manquera sans doute pas d'intervenir dans Avengers : Endgame en avril 2019 !

    A bientôt !

    PS : je vous souhaite à toutes et tous une bonne année 2019 ! Moi, ai la résolution de faire encore plus d'articles et de publier deux nouveaux livres chez Edilivre !


    votre commentaire
  • Après un premier billet sur l'épisode Pilote de la série Fear the Walking Dead, il est temps maintenant de revenir sur toute la Saison 1 du spin-off de The Walking Dead qui compte six épisodes au total et a été lancée à la rentrée 2015 !
     
    On peut dire que cette série horrifico-fantastique porte bien le terme "Fear" - la peur - qui figure dans son titre ! Le fait qu'elle montre les premiers moments de l'épidémie  - on parle ici d'"infectés" et non de "Rôdeurs" - rends encore plus anxiogènes les épisodes. On part du monde que nous connaissons tout un chacun tous les jours pour basculer dans le drame !
     
    Le zombie est utilisé comme métaphore de bien des choses - que je n'analyserais pas ici ! Mais ici Fear the Walking Dead nous rappelle que notre société telle qu'on la connaît est bien fragile ! Évidemment, une invasion de zombies a peu de probabilités de survenir mais on n'est pas à l'abri d'une guerre, d'un séisme, ou autres !
     
    Madison, l'héroïne de la série, son compagnon Travis et toutes les "pièces rapportées" voient leur quotidien basculer ! Il s'agit dans un premier temps de comprendre ce qu'il se passe - ce qui est assez inimaginable (les morts se relèvent !) puis de tous se rassembler en vue de fuir vers un endroit plus sûr ! Mais alors que la famille Clark/Manawa s'apprête à mettre les voiles, la Garde nationale débarque et consigne tout le monde a domicile !
     
    On voit en effet, dans cette Saison 1, comment les autorités ont géré la Crise ! Les militaires quadrillent une Los Angeles en feu, abattent indistinctement tous les civils, infectés ou non, bref, c'est le chaos !
     
    Certains des personnages principaux, soupçonnés à tort d'être malades, se retrouvent en quarantaine et dès lors, les autres membres de leurs familles vont tenter de les délivrer ! La Saison se termine par l'assaut massif d'une horde de zombies sur une base militaire pourtant fortifiée ! On voit bien qu'au final l'armée est impuissante !
     
    De nouveaux personnages s'agglutinent aux "héros" présents dans le Pilote ! On a ainsi la famille Salazar, dont le père Daniel - joué par Ruben Blades - a caché à sa fille Ofelia - jouée par Mercedes Masohn qu'il était un ancien tortionnaire en Amérique du Sud ! Mais ses méthodes d'interrogatoires vont être particulièrement efficaces pour délivrer les prisonniers !
     
     
    A la fin de cette Saison, on a aussi le personnage de Strand, un afro-américain - joué par Colman Domingo qui s'avère derrière le bonimenteur, être un milliardaire, un homme d'affaires aux multiples ressources qui laisse entrevoir un refuge possible à ses compagnons d'infortune ! Un énorme yacht amarré au large de la ville !
     
    Je ne reviens pas sur le casting des personnages présents dès le Pilote : Madison, Travis, Nick, Alicia, Liza ou  Chris car je vous renvoie à mon article spécifique sur le dit épisode !
     
    Voilà pour cette Saison 1 ! J'ai assez apprécié ces six épisodes ! Je sais que beaucoup de gens ont trouvé les deux premières saisons de cette série spin-off assez pitoyables mais moins j'ai bien aimé, me préparant sans doute au pire ! Il ne faut peut-être pas faire la comparaison avec les premières Saisons de The Walking Dead ou avec le comics !
     
    A bientôt !

    votre commentaire
  • Après ma critique du film World War Z, parlons encore de zombies !

    Les dernières Saisons de la série télé The Walking Dead ont déçu et les audiences sont à la baisse, la faute à un showrunner imbécile nommé Scott M. Gimple qui n'a aucune vision ! Cependant le début de la Saison 9, aux mains d'Angela Kang, la nouvelle responsable, semble prometteuse ! Mais ce n'est pas le sujet du jour, le sujet du jour est la série dérivée ou spin-off intitulée Fear the Walking Dead et lancée sur les écrans en août 2015 alors que la franchise était encore au top et ne montrait pas encore de signes d’essoufflement !

    La série est l’œuvre de Robert Kirkman, l'auteur du comics et de Dave Erickson et la Saison 1, comme sa grande sœur, de la série mère, compte 6 épisodes ! Cette fois-ci, on se déplace d'Atlanta à Los Angeles et on remonte dans le temps au tout début de l'épidémie ! Petit à petit, les choses vont basculer et l'épisode pilote nous en montre les prémices !

    Évidemment, le rôle de tout bon pilote est de présenter le cadre et notamment les personnages ! Ici, donc exit Rick Grimes et on laissera leur chance à des "héros" inédits par rapport à la BD !

    Madison Clark (Kim Dickens) est conseillère d'orientation dans un lycée, vit avec Travis Manawa (Cliff Curtis), un brave type, et élève ses deux enfants, Alicia (Alycia Debnam-Carey) et Nick (Frank Dillane). Et c'est justement ce dernier enfant qui donne du soucis à notre bonne mère de famille !

    En effet, Nick est accro à l’héroïne ! Mais la famille, la ville de Los Angeles et l'Humanité entière vont avoir, comme on le sait, bientôt affaire à un problème plus grave : l'Apocalypse zombie !

    Nick en a un premier aperçu, lorsque, se réveillant hébété après un shoot, il découvre sa copine Gloria en train d'arracher le visage d'un junkie avec les dents et de se repaître de sa chair ! N'en croyant pas ses yeux, horrifié, Nick prends la fuite à toutes jambes, se fait renverser par une voiture et finit à l'hôpital !

    On le devine la menace des Rôdeurs va arriver progressivement au cours de cette première Saison ! Mais les choses vont vite dégénérer ! La tension est palpable en arrière fond avec le bruit des hélicoptères et des voitures de police ! On signale de plus en plus de cas d'agressions !

    A la fin du pilote, Madison, Travis et Nick sont stupéfaits de voir Calvin, le dealeur se relever d'entre les morts ! Que se passe-t'il donc ?

    Voilà pour cet avant-goût ! La suite bientôt avec ma critique de cette Saison 1 (ca va venir vite, pas d'inquiétudes !).

    A bientôt !

    PS : Ce billet constitue mon 400éme billet "Coups de coeur"sur Overblog !

    Et toujours, compte à rebours ; -3...


    votre commentaire
  • Game of Thrones (GoT) est le succès planétaire que l'on sait - surtout la série de HBO plus encore que les romans. Il n'est pas étonnant que l'on veuille rentabiliser la poule aux œufs d'or. Déjà, un premier spin-off est annoncé pour après 2019 et la fin de la série d'origine, spin-off qui aurait pour cadre "L'Âge des Héros".

    Game of Thrones - The Touring Exhibition n'est-il qu'un moyen de plus de faire de l'argent sur le phénomène ? Certainement, mais pas que ! Chaque été depuis 3 ou 4 ans, je vais voir une exposition sur la pop-culture, avec ma Maman, lorsque je monte à Paris. Je vous ai ainsi fait des articles sur Star Wars - Identities et sur L'Art de DC Comics ! Je voulais aussi allé voir cet été l'expo Jurassic World mais ne me suis pas organisé pour ! Et puis deux expos en un séjour, ça aurait peut-être été too much !

    L'expo sur GoT a lieu du 1er juin au 2 septembre 2018 à la Porte de Versailles, au Bâtiment 2 du Parc des Expositions. Autant le dire tout de suite, j'ai trouvé cette expo moins convaincante que celles sur DC Comics et sur Star Wars ! L'entrée est de plus assez chère : 19 euros pour un adulte plus 6 euros pour un audioguide ! De plus, comme c'est un succès, le Bâtiment 2 ne désemplit jamais et il y a presque plus de temps passé dans les files d'attente que dans l'expo elle-même !

    Game of Thrones - The Touring Exhibition

    Mais The Touring Exhibition vaut tout de même le coup d'oeil ! On nous présente une "collection d'accessoires, de costumes, d'armes" et de pièces de la série télévisée multi-récompensée qui ont demandé des heures de travail aux artisans, costumières, chef-décorateurs, accessoiristes du show ! On trouvera les robes de Cersei Lannister, de Sansa Stark, de Margaery Tyrell, de Daenerys Targaryen, les armures de Jaime Lannister, du Limier, de Tywin Lannister. On pourra admirer aussi des bijoux, tout une panoplie d'épée - dont certaines en acier valyrien : Aiguille, l'épée d'Arya Stark, les poignards des Aspics des Sables, des armes en verredragon ou l'épée de glace des Marcheurs Blancs, Grand-Griffe, l'épée de John Snow, les œufs de dragons de Daenerys, la main d'or de Jaime, l'arc d'Ygritte, la hache d'Euron Greyjoy !

    On a essentiellement des tenues donc et des armes mais aussi des accessoires : les pièces en bois de la carte stratégique de Peyredragon, le palanquin de Joffrey Lannister, la caisse du mort-vivant de la Saison 7, les cages à corbeaux de Châteaunoir et le panneau "Traitor" contre Jon Snow, un crane de dragon adulte... et bien sûr le Trône de Fer !

    Tout ceci est organisé en différentes salles qui représentent des lieux et des sous-intrigues de la série ! Dès qu'on entre dans l'expo, on est dans une forêt embrumée et enneigée du Nord - comme au début de la Saison 1 ! On nous rappelle la géographie de Westeros et les arbres généalogiques des principales familles et leurs alliés : Stark, Lannister, Targaryen et Barathéon.

    Parmi les différentes salles - une dizaine en tout avec 3 - 4 "vitrines" par salle, on a  : la Route royale, Port-Réal, les familles "secondaires" (Arryn, Martell, Greyjoy, Bolton,...), Meereen avec la Mère des Dragons, ses Immaculés et ses Dothrakis, la Demeure du Dieu Multiface, Châteaunoir, Au Nord du Mur et la Grande Salle ! On nous montre aussi des extraits marquants de la série sur des écrans vidéos !

    Les photos avec les téléphones portables sont autorisées - à condition de supprimer le flash : Vous pourrez repartir avec des souvenirs personnalisés de cette expo car c'est en quelque sorte interactif et vous pourrez vous photographier, dès l'entrée, sur fond vert caressant un des dragons de Daenerys, puis brandissant une épée, escaladant le Mur (sans trop vous fatiguer grâce à un trompe-l’œil !), figurer sur le Mur aux visages, voir carrément assis sur le Trône de Fer ! On sent là encore la volonté de faire de l'argent sur la série !

    On ne va pas bouder notre plaisir avec l'argument débile : "C'est commercial !". Tout est commercial aujourd'hui ! GoT est une  série de qualité, LA série événement ! Chaque épisode coûte 10 millions d'euros et il faut bien rentrer dans ses frais !

    Et absolument indispensable si vous êtes fan de la série (comme ma Maman !) - d'ailleurs plus que les romans car j'ai trouvé que la figure de George R.R. Martin était complétement mise de côté dans cette expo ! Avant tout, on a là la série de Benioff et Weiss !

    Vous pourrez repartir, à la boutique de la fin du Tour, avec un T-Shirt GoT, le Guide de l'Expo ou un mug GoT !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Si au XIXème siècle, on avait le roman-feuilleton dans les journaux, à partir de la seconde moitié du XXème siècle et en ce début du XXIème siècle, résolument audiovisuels, la nouvelle forme privilégiée de narration est celle des séries-télé !

    Rappelez-vous ! Les Samedis soirs sur M6, "La Trilogie du Samedi", les séries policières de TF1, les grandes séries de Netflix ou d'HBO !... La série-télé est en passe de supplanter le cinéma et les allers-retours entre ces deux médias se multiplient ! On a tous, par ailleurs, nos séries cultes ! Que ce soit X-Files, Buffy contre les Vampires, Lost, Smallville, The Walking Dead, Game of Thrones... Comme vous savez, je vous parle régulièrement de séries ici sur ce blog !

    Mais là il va être question d'un livre qui survole ce phénomène, en livrant statistiques, infographies, cartes et autres infos ! Il s'agit du large livre de Marc Aumont et Henri-Oliver, intitulé Atlas des Séries Cultes - qui dresse un panorama ou un état des lieux de ce que l'on voit dans nos petites lucarnes en sept chapitres (plus des annexes) organisés par thématiques ! De nombreuses œuvres sont évoquées mais à chaque fois, on ne peut rentrer dans le détail !

    Voyons les dits chapitres un par un !

    Tout d'abord, on a droit à une présentation générale du phénomène séries et plus particulièrement l'évocation du volume de productions pays par pays et genre par genre ! Sans surprise, les USA sont les plus gros pourvoyeurs de séries, se constituant ainsi en quelques sorte leur mythologie contemporaine ! Mais l'Europe n'est pas en reste avec la France et l'Angleterre en tête qui proposent aussi des feuilletons de qualité avec leurs propres recettes ! Il n'est pas rare que des œuvres soient adaptées d'un continent à l'autre !

    La durée d'une série peut grandement varier - d'une simple Saison non renouvelée de huit épisodes - le format vers lequel on tends le plus actuellement, à des séries fleuves comme Les Feux de l'Amour (plus de 11000 épisodes !) ou Hôpital Central (l'une des plus anciennes séries, encore en production avec elle plus de 13000 épisodes !). En France, on a Plus Belle la Vie avec plus de 3000 épisodes ! A noter que ce livre prends en compte le nombre d'épisodes et les Saisons de séries jusqu'à la Saison 2016 - 2017 !

    On note aussi dès ce premier chapitre d'un engouement des Américains pour les séries médicales (Urgences, Scrubs, Grey's Anatomy, Dr House,...) ! Ou encore pour les tueurs en séries (Millenium, Dexter, Profiler, Esprits Criminels, Hannibal,...).

    Atlas des Séries Cultes - Marc Aumont & Henri-Olivier

    Les séries visent parfois des publics précis et les séries pour ados ont le vent en poupe (Buffy contre les Vampires, Smalville, Hartley, Cœurs à Vif, Roswell, Dawson, Vampires Diaries, Les Frères Scott, Berverly Hills 90210  ou plus récemment Stranger Things qui joue à fond sur la nostalgie des années 1980 !).

    Le chapitre 2 s'attarde sur les comédies et là, la télé nous a donné de grands moments ! Séries d'animation qui font partie de la pop-culture comme Les Simpson - indéboulonnables !  - ou South Park, les succès français comme Kamelottt, Un Gars, une Fille, Caméra Café et le format "programme courts" propre à la France - ou encore les icônes britanniques qui ont enchanté nos dimanches soirs comme Benny Hill !

    On a aussi les classiques américains des années 1980 (Arnold et Willy, Madame est servie !,...) ou des années 1990 (Friends, Will et Grâce,...) Mais, aux USA ou en France, on pourrait remonter plus loin avec Ma Sorcière bien aimée  ou Les Shadoks ! Humour absurde, gras ou sophistiqué, chaque pays a là encore ses spécificités, liées à sa culture propre !

    C'est dans le chapitre 3 que sont abordées les séries policières ! On a évidemment droit aux franchises New York, Police Judiciaire, New York, Section Criminelle,etc, c'est à dire les séries de Dick Wolf, ou Les Experts - où on nous présente des organigrammes de l'ordre de visionnage conseillé avec les différents cross-overs au sein de chacune de ces franchises ! C'est assez compliqué ! Et aussi la grande tradition hexagonale, depuis Simenon et son Maigret, dans ce domaine !

    Avant cela, on avait aussi des classiques comme Starsky et Hutch (années 1970) ou Deux Flics à Miami (années 1980) ! Il ne faut pas oublier tous ces enquêteurs qui recours à des méthodes peu orthodoxes comme les profilers, ceux qui utilisent les ossements (Bones), les tics gestuels (Lie to Me) et je ne sais quoi encore ! Des méthodes qui pourraient être les héritières de celles inventées par Sherlock Holmes dans les nombreuses séries qui sont consacrées au célèbre Détective Conseil ! On a aussi un mot sur les agences d'espionnage et autres Cellules Anti-Terroristes, MI-5, CIA, JAG ou NCIS  !

    Je passerais plus rapidement sur le chapitre 4 qui est consacré aux "Intrigues de bureau" ! C'est le domaine des Caméra Café  ou des Ally Mc Beal ! Et aussi de tout ce qui relève des cabinets d'avocats depuis Perry Mason ! Les intrigues politiques (House of Cards, A la Maison-Blanche,...) sont également abordées dans cette partie !

    Le chapitre 5 "détaille" dans la mesure du possible l'activité paranormale à la télévision ! Avec bien sûr en tête, X-Files et ses 10 Saisons - 208 épisodes à ce jour ! L'ombre de L'Homme à la Cigarette et les théories du Complot ne sont pas loin dans un monde de plus en plus dur à déchiffrer !

    On a ensuite une estimation du quota/ratio des vampires et loups-garous, des ennemis ancestraux, dans différentes séries ! C'est ici qu'on retrouve ma très chère série Buffy contre les Vampires !

    Viennent ensuite les Aliens, débarqués en 1967 avec David Vincent luttant contre Les Envahisseurs (série que je regardais l'été, à la fin des années 1980, en vacances chez mes grands-parents à 1 heure du matin !) puis une seconde vague d'invasion, dans les années 1980, en pleine folie Star Wars, avec les lézards de V !

    Pour être complet, on a ensuite les zombies (évidemment The Walking Dead mais pas que...), les fantômes et les robots !

    Après le fantastique, le chapitre 6 s'attarde sur la Science-Fiction avec des monuments comme les différentes séries Star Trek , BattleStar Galactica, Stargate  et Dr Who ! On s'épanche aussi sur les séries de super-héros que ce soit chez DC Comics ou Marvel ! Je ne reviens pas là dessus car j'y consacre régulièrement des articles !

    Le dernier chapitre passe rapidement sur les séries historiques où quand la télé se veut didactique ! C'est là qu'on aborde les visions des différents guerres fournies par les séries depuis la Guerre de Sécession (Nord et Sud) jusqu'à la récente Guerre en Irak/Afghanistan en passant par les deux Conflit mondiaux (mentions aux séries Band of Brothers et The Pacific  ou Un Village Français en passant par Les Têtes Brûlées  ou Papa Schultz dans un autre registre !) ou la Guerre du Viet-Nam qui a tant traumatisé les USA !

    Étrangement , Game of Thrones (GoT dont je vous parlerais bientôt de la "Touring Exhibition", Porte de Versailles, à Paris) es traitée dans les séries historiques ! Ainsi que toutes les séries med-fan ou des œuvres comme Hercule ou Xéna la Guerrière ! C'est plus de la mythologie que de l'Histoire à vrai dire !?

    Pour compléter l'ouvrage, quelques annexes comme les termes propres aux séries (spin-off, cross-over,...) ou une présentation des producteurs qui comptent !

    Un ouvrage sympathique qui vous permettra de tester l'étendue de votre culture - télévisuelle, réveillera en vous des souvenirs de soirées-téle ou vous donnera envie de visionner - ou revoir !? -  des œuvres que vous ne connaissez pas encore !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Legion - Saison 1On connaît l'imbroglio juridique auquel fait face Marvel Studios pour récupérer les droits des X-Men (et des 4 Fantastiques !) détenus par la Fox et ainsi les intégrer à son MCU ! Cela sera peut-être finalement possible si le rachat de la dite Twentieth Century Fox par Disney devient effectif - et on semble s'en rapprocher !

    En attendant, on a droit à des films X-Men, Wolverine ou Deadpool pour le seul univers mutants où à des séries pour la chaîne FOX comme The Gifted ou encore Legion dont il va être question ici !

    Legion est une série crée par Hoah Hawley, diffusée depuis février 2017 et qui compte déjà deux Saisons ! Nous allons ici nous attarder sur la seule Saison 1 ! Ce show, intéressant, a été d'ores et déjà renouvelé pour une Saison 3 !

    Le récit tourne autour de David Haller, interné dans un hôpital psychiatrique car diagnostiqué schizophrène depuis des années ! Dans les comics, David est Legion un puissant mutant qui possède plein de personnalités qui peuvent prendre successivement le contrôle de son corps, déclenchant ainsi un pouvoir spécifique ! Dans la série, il est un mutant très puissant, télépathe et télékinésiste entre autres ! David est interprété par l'acteur Dan Stevens !

    Legion  est une série décalée voire délirante, et très complexe à comprendre ! On y retrouve aussi, de manière assumée, des "expérimentations" télévisuelles - comme avait pu le faire la série Buffy contre les vampires dans les  années 2000, à savoir, séquences musicales ou en noir et blanc, réalité alternative où les héros se réveillent dans un asile, etc,.. Ici, c'est mené de manière fluide et ça s'intègre bien au récit !

    Au début de la Saison 1, par l'entremise de Sydney "Syd" Barett (qui deviendra sa petite amie !) - jouée par Rachel Keller, David entre en contact avec les mutants de Summerland, communauté dirigé par Mélanie Bird - jouée par Jean Smart, David découvre qu'il n'est pas schizophrène mais en réalité un puissant mutant qui contrôle mal ses pouvoirs ! Avec l'aide de Ptonomy, un "modeleur de souvenirs", de Cary et Kerry qui partagent le même corps et de "Syd", David va tenter de comprendre son pouvoir ! Mais il y a un soucis ! David est en quelque sorte possédé !

    Avant de revenir sur ce point et d'évoquer le "Shadow King"/ le Roi d'Ombre, je tiens à dire qu'il faut être très prudent avec l'approche que cette série donne de la maladie psychique ! En effet, en voyant Legion, toute personne atteinte de schizophrénie, ne risque -t'elle pas, au déclenchement de sa maladie, parce qu'elle entends des voix, d’interpréter cela comme un pouvoir mutant de télépathie - là ou d'autres y verront l’œuvre de Dieu ! en cela, la série de Noah Hawley ne rends pas service à la psychiatrie ! Ai d'ailleurs moi-même connu un schizophrène qui se prenait pour le Professeur X !

    David a plusieurs ennemis ! En particulier, la division 3 qui kidnappe sa sœur et s'en sert comme appât ! Mais ceux-ci sont du menu fretin par rapport à Shadow King !

    David est en effet possédé depuis l'enfance, renferme dans son esprit un autre mutant qui agit comme un parasite et se nourrit des pouvoirs du garçon ! Il apparaît à David sous différentes incarnations : le chien imaginaire de son enfance, le "garçon en colère", le démon aux yeux jaunes et enfin son "amie" Lenny Busker - jouée par Aubrey Plaza au remarquable jeu d'actrice ! Alahl Farouk est un méchant Marvel réussi à l'écran !

    Enfin, le lien est fait avec les films X-Men car David découvre qu'il a été adopté et le spectateur comprends vite que - comme dans les comics - son père n'est autre que Charles Xavier, ennemi par ailleurs du Roi d'Ombre ! Il est cependant très peu probable qu'on voit un jour apparaître Patrick Stewart dans la série !

    La fin de la Saison 1 voit le Roi d'Ombres prendre la fuite dans un nouveau corps (qui ?) et se termine sur un cliffhanger ou cette fois, c'est David qui est kidnappé !

    Là encore, j'ai adoré cette série - supérieure à un Marvel : Les Agents du Shield et du même niveau qu'un Daredevil ! A voir d'urgence ! La Saison 1 ne comporte que huit épisodes mais intenses ! Ça semble être le format de toutes les Saisons de cette série en réalité !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • La Saison 8 de The Walking Dead était très attendue pour ma part - même si la série a un peu perdu en audiences ! The Walking Dead - Saison 8C'est en effet dans cette saison qu'à lieu l'affrontement entre le clan de Rick Grimes et le clan de Negan, les insupportables Sauveurs !

    C'est donc l'heure de "All Out War" et on peut dire que la guerre verra de multiples rebondissements ! Alexandria, la Colline et le Royaume, menés respectivement par Rick, Maggie "la Veuve" et le Roi Ezékiel s'allient et portent dès le départ un coup violent et décisif contre les avants-postes du Sanctuaire et en bloquant les sorties du repaire de Negan ! Attention, ça va SPOILER sévère !

    Il faut dire que Rick a un indicateur dans la place, il s'agit de Dwight qui renseigne nos amis sur les positions des troupes et les plans de Negan ! Il va y avoir de nombreux morts dans cette Saison et les Rôdeurs - bien que toujours présents dans le décor ! - sont passés au second plan ! Les Sauveurs prennent cher puis reprennent du poil de la bête... ils sont presque en nombre infini !? En tout cas, ils sont nombreux !

    La mi-saison voit les hommes et femmes du Royaume se faire décimés par les tirs d'une mitrailleuse lourde et même le tigre Shiva y passe dans une scène pas crédible du tout ou une bête/ un fauve de 350 kilos se fait bouffer par une demie-douzaine de zombies ! Alexandria, de même, est incendié et pire que tout un personnage emblématique de la série, présent depuis le début, passe de vie à trépas après s'être fait mordre par un Rôdeur ! C'est encore une des différences avec le comics !

    Rick est très affecté par toutes ces pertes et son fils Carl le supplie de faire la paix avec Negan mais il est trop tard ! Negan est déterminé d'autant qu'il a du mal à tenir ses troupes et que Simon, son bras droit, lorgne sur sa place de chef ! Les Garbage Kids en feront les frais !

    Il y a de plus en plus de personnages dans The Walking Dead - et il devient de plus en plus difficile, en conséquence, pour les scénaristes de leur donner un traitement satisfaisant à chacun ! On retrouve la panoplie d'acteurs habituels : Andrew Lincoln, Norman Reedus, Lauren Cohan, Chandler Riggs, Danai Gurira, Melissa McBride, Lennie James, Alanna Masterson, Josh McDermitt, Christian Serratos, Seth Gilliam, Ross Marquand, Austin Amelio, Tom Payne, Xander Berkeley, Katelyn Nacon, Steven Ogg, Khary Payton et Pollyanna McIntosh, rien que pour les personnages principaux ! J'ai oublié à dessein de mentionner Jeffrey Dean Morgan qui est épatant dans le rôle de Negan !

    La série tente des audaces - mais sont-ce réellement des audaces payantes sur le long terme ou des facilités scénaristiques ? L'avenir le dire ! La guerre touche à sa fin dans le seizième et dernier épisode de cette Saison 8 et il faut reconstruire ! Negan connaît-il le même sort dans la série-télé que dans le comics ? Je vous laisse le découvrir !

    On attends dans la Saison 9 la venue des Chuchoteurs ! Et quelle est cette mystérieuse communauté qui accumule des connaissances lors de leurs escapades sur les routes ? Est-ce la même que ce groupe entraperçu qui dispose d'un hélicoptère ? Là encore des pistes ouvertes et des indices semés !...

    Une Saison pas si mal - avec quelques longueurs au milieu mais qui se ressaisit bien sur la fin !

    A bientôt !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique