• Incapable de créer de nouvelles franchises juteuses et des univers originaux, les studios recyclent et jouent à fond sur la nostalgie, celle des années 80 qui forment les séniors actuels ! C'est ainsi que le film Willow  de 1988 d'après une histoire de George Lucas et réalisé par Ron Howard donne à son tour une série qui sort fin 2022 et dont la Saison 1 compte 8 épisodes.

    On retrouve Warwick Davis dans le rôle du sorcier Ufgood une génération après les évènements du film qui ont vu la défaite de Bavmorda. Si Val Kilmer, dont la santé est défaillante n'est pas de l'aventure en Madmartigan mais on retrouve son épouse Sorsha, devenue Reine - jouée par Joanne Whalley  qui a eu deux enfants de MadMartigan, la princesse Kit Tanthalos - interprétée par Ruby Cruz et son frère jumeau le prince Airk Tanthalos - joué par Dempsey Bryk qui est enlevé dès le Pilote par les Gales, trois créatures maléfiques et magiques au service de la Sorcière ancestrale - jouée par Rosabell Laurenti Sellers sous l'apparence de Lili pour tromper le prince et le rallier dans la Cité immémoriale.

    Airk est donc kidnappé et Kit se lance dans une longue quête pour le récupérer accompagnée de Jade Claymore - jouée par Erin Kellyman (Enfys Nest dans  Solo : A Star Wars Story et vue aussi dans Falcon et le Soldat de l'Hiver) une guerrière de la cour qui wokisme oblige va nouer une relation amoureuse Kit - on ne peut plus voir un film, une série ou une pub sans y croiser un couple LGBT de nos jours, et si ils ont adopté un enfant de couleur, ils cochent toutes les cases !). Il y a aussi le vétéran  Thraxus Boorman - joué par Amer Chadha-Patel (qui accompagnait jadis MadMartigan dans la recherhce de la légendaire Armure Kymérienne),  le prince Graydon Hastur - avec Tony Revolori dans le rôle - qui va développer des talents de sorcier et surtout Dove ou Brunhilda, une jeune cuisinière -jouée par Ellie Bamber - qui était le love interest de Airk et qui tient à retrouver son chéri !

    A ce groupe se joint Willow Ufgood sorti de sa retraite qui révèle que Dove porte la marque et est en fait Elora Danan, le bébé du film, appelé à devenir la magicienne la plus puissante du monde dans le Camp du Bien et à qui on avait caché son héritage ! Dès lors va commencer sa formation sur le chemin.

    Cette série est clairement une série pour ados ! C'est plutôt une réussite même si par moments, me suis un peu ennuyé mais les deux derniers épisodes sont intéressants, le début aussi mais ça s'étire au milieu !

    Le groupe va traverser divers contrées et lieux : plaines, forêts, mine, océan à marée basse pour parvenir jusqu'à la Cité immémoriale où Airk a finalement été "retourné"  ! Du coup, nos héros n'arrivent-ils pas trop tard N

    La toute fin du générique nous révèle que cette Saison 1 présentée sous forme de livre n'était que le Volume I et il y a deux autres Volumes dans la bibliothèque ! On semble donc parti pour un total de 3 Saisons ?

    Ca fait plaisir de voir que Disney et Lucasfilm redonnent vie aux autres oeuvres de George Lucas en dehors de l'incontournable Star Wars ! On va aussi avoir bientôt un cinquième Indiana Jones.

    A voir pour la nostalgie que la série réussit à raviver ! Une offre alternative et plus légère que Rings of Power ou House of the Dragons dans un registre différent. La série est totalement raccord avec le film et développe le lore de cet univers  !

    Défi Série N°3 !

    A bientôt !

     


    votre commentaire
  • Batie sur un concept digne d'une série Z, mettant en avant des héroînes fortes, et imprégné d'un brin Wokisme, la série Warrior Nun dévoile sa Saison 2. On est dans la lignée de Buffy contre les Vampires, Bloody Mallory ou In Nomine Satanis/Magna Veritas !

    Précédemment, Ava Silva, la dernière incarnation en date d'une lignée de nonnes-guerrières mythiques et mystiques, porteuses du Halo, don d'un Ange, jouée par Alba Baptista, a été trompée par le père Vincent - avec dans le rôle Tristan Ulloa - et a libéré Adriel de sa prison souterraine. Celui-ci, joué par William Miller, est une sorte d'ange malveillant qui veut étendre son emprise sur le monde en lançant une nouvelle religion !

    Les fidèles d'Adriel s'étendent à travers le monde, possédés par des démons tandis que leur Messie lancent des attaques contre les couvents des Soeurs-Guerrières de l'Ordre de l'Epée Cruciforme ! Seule la Mère supérieure - jouée par Silvia de Santi -  et quelques soeurs en réchappent !

    La Soeur Yasmine appartient à un autre Ordre et contacte Ava pour lui donner le moyen de neutraliser Adriel, la Couronne d'Epine est la clé !

    Adriel déchaine ses Plaies sur le monde en se servant de l'énergie des prières qui lui sont adressées au moyen du Portail Dimensionnel dont il a soufflé l'idée au fils d'une scientifique. Ce gamin qui a disparu dans le portail à la fin de la Saison 1 est de retour dans cette Saison. Ava pourra compter sur des alliés dans ces 8 épisodes, le Pape Duretti - incarné par Joaquim de Almeida -  ou encore Michael - joué par Lope Haydn Evans - qui est une bombe de Divinium ambulante et a des pouvoirs lui aussi !

    C'est aussi le retour de Lilith, la soeur rebelle qui trahit l'Ordre et rejoint Adriel. De retour d'un séjour aux enfers, elle se transforme petit à petit en une espèce de succube ! C'est une antagoniste avec laquelle il faut compter, interprétée par Lorena Andrea !

    Adriel, un démon qui se fait passer pour Dieu, un Portail qui mène dans un monde paradisiaque, des combats chorégraphiés, de l'humour, des rebondissements, telle est la recette de ce Warrior Nun qui est une bonne surprise !

    Ava et ses copines vaincront-elles Adriel et ses fidèles ? La lutte sera âpre !

    Une Saison 3 ?

    A bientôt !

     


    votre commentaire
  • Amazon Studios espérait frapper un grand coup avec sa série inspirée de l'oeuvre de Tolkien, Le Seigneur des Anneaux : Les Anneaux de Pouvoirmais la tentative a lamentablement échoué ! Série de tous les records à commencer par la plus chère de l'Histoire de la télévision avec un budget pharaonique de 1 milliard de dollars pour 5 Saisons prévues (dont 450 millions pour la mise en place et la Saison 1 de 8 épisodes - des épisodes d'1 heure 10 en moyenne).

    La série est confiée à  J.D. Payne et Patrick McKay. Je ne m'étendrai pas sur le casting car les acteurs et actrices sont quasi-tous des inconnu(e)s :  Morfydd Clark (Galadriel), Robert Aramayo (Elrond), Owain Arthur (Durin IV), Charles Edwards (Celebrimbor), Markella Kavenagh (Eleanor "Nori" Brandepied), Ismael Cruz Cordova (Arondir, soldat elfe), Nazanin Bonaidi (Bronwyn), Daniel Wayman (l'Etranger), Charlie Vickers (Halbrand), Sophia Nomvete (Princesse Disa), Cynthia Addai-Robinson (Miriel, Reine de Numenor), Max Baldry (cadet Isildur), etc...

    Malgré la présence de Simon Tolkien, le petit-fils de l'auteur, comme consultant - et aussi parce que Amazon Studios n'avait les droits que sur des oeuvres secondaires de la Terre du Milieu - la série prends des libertés avec cet univers et logiquement s'est aliénée tout de suite les fans de Tolkien ! L'intrigue se déroule au Deuxième Age - après la défaite de Morgoth - et ne respecte pas la chronologie et l'oeuvre ! Je préfère vous dire tout de suite que je suis un néophyte concernant ce si riche univers (mon truc à moi, vous le savez si vous me suivez, c'est plus Star Wars !).

    Au départ, le projet est mal parti avec une certaine polémique que je ne ferai qu'évoquer car ce n'est pas le plus gros défaut de la série, de cette Saison, mais ce projet s'est vu tout de suite accusé d'être un vaste plaidoyer pour la secte du Wokisme, ces "Eveillés" fanatiques qui personnellement me révulsent ! On en retrouve les thèmes : femmes fortes entourées d'hommes tous crétins, personnages des minorités ethniques placés partout dans le récit sans la moindre justification... En effet, Tolkien qu'on a parfois sottement accusé de racisme a basé son récit sur la mythologie nordique et l'Europe médiévale du Nord-Ouest. Quelle pertinence de placer des acteurs et actrices afro-américains pour jouer des elfes, des Hobbits (pardon des "Pieds-Velus") et surtout des naines ! On a une princesse naine de race noire alors que les nains vivent sous terre à l'abri du soleil (en plus cette actrice, Sophie Nomvete, je ne sais pas pourquoi, me répugne physiquement !). Enfin bref, c'est débile mais passons !

    Donc au Deuxième Âge, on nous présente Galadriel qui cherche la trace de Sauron après la guerre contre Morgoth pour venger son frère mort pendant ces batailles. Oubliez Cate Blanchett et la Galadriel de Peter Jackson qui nous était montrée comme une sorte de puissante ensorceleuse, ici dans la série, elle manie l'épée et est une guerrière, un de ces nombreux partis pris bizarres du show !

    Finalement Galadriel semble renoncer et embarque pour Valinor mais décide de repartir en sens inverse et de traverser un océan à la nage puis tombe sur le Roi des Terres du Sud en exil, Halbrand, puis est récupérée par le navire d'Elendil, un capitaine de la riche Numenor.

    Pendant ce temps-là, Elrond se rend à  Khazad-Dum retrouver son ami Durin IV et essayer de forger un accord autour d'un nouveau minerai, le Mithril mais l'actuel roi Durin III ne l'entend pas de cette oreille ! Le précieux nouveau minérai qui contient la lumière des elfes est pourtant le seul moyen de sauver la race de Gil-galad de l'obscurité et de l'extinction ! Les passages qui décrivent l'amitié forte entre Elrond et Durin IV sont un des rares points forts de la série car ils sonnent juste !

    En d'autres lieux, dans les Terres du Sud, le soldat-elfe Arondir s'apprète à quitter ces contrées avec sa garnison après avoir surveillé pendant des siècles les humains de ces contrées, anciens alliés de Morgoth et qui ont choisi le mauvais camp ! Arondir se sent lié à la belle guérisseuse Bronwyn et à son fils Théo mais les choses se compliquent quand les orques arrivent dans les villages du coin par des galeries qu'il ont creusé, cherchant un objet qui s'avèrera être une clé qui donnera naissance au Mordor. Ces orques sont dirigés par le cruel Uruk-Hai Adar, leur chef !

    Dernière intrigue avec la Pied-Velue  Eleanor "Nori" Brandepied, sa copine Poppy et sa famille, qui voient tomber du ciel littéralement un "Etranger", dans un météore, Etranger aux étranges pouvoirs et amnésique qui pourrait aussi bien être Sauron que Gandalf (la réponse nous est donnée à la fin de la Saison 1).

    A Numenor, Galadriel lève une armée pour aller affronter les orques dans les Terres du Sud. Un combat aura lieu qui nous offre un des trop rares moments épiques de cette Saison, faisant ainsi aussi se rejoindre plusieurs des intrigues !

    Hélas, si on doit reconnaitre à la série, vu son budget, de splendides décors et aussi  une bande son composée par Howard Shore et Bear McCreary plutôt convaincante, force est aussi de voir les nombreuses incohérences et lenteurs de la série ! On s'ennuie ferme et on reste sur sa fin car beaucoup de choses ne sont pas expliquées et surtout les fans de Tolkien ont eu envie de se suicider au vu des immenses libertés que prend le show avec l'oeuvre du Maitre ! C'est écrit avec les pieds et on se croirait même par moments dans une mauvaise fan-fiction ! Les showrunners ont même confessé que cette Saison 1 péchait par son scénario ! En ce qui me concerne la déception est moyenne. Les médias culturels se sont plu à mettre en scène une compétition entre ce Rings of Power et House of the Dragon, le spin-of de Game of Thrones.  La série de Prime Vidéo ne soutient pas la comparaison car House of the Dragon est une Masterclass à chaque épisode en revanche et est un bijou d'écriture scénaristique - pourtant G.R.R. Martin n'est pas J.R.R. Tolkien ! Mais je vous parlerai de House of the Dragon - Saison 1 en temps et en heure !

    Le dernier épisode de Rings of Power lève les énigmes en révélant les identités de Sauron et de possiblement Gandalf, montre la création des premiers Anneaux de Pouvoir mais a là encore le tort de ne pas poser clairement les enjeux de la Saison 2 (qu'on n'attend pas avant 2024 et qui est actuellement en cours de tournage !) là où chaque film de la Trilogie du Seigneur des Anneaux  de Peter Jackson posait sans ambiguité les attendus du long-métrage suivant !

    En résumé, on peut voir Le Seigneur des Anneaux - Les Anneaux de Pouvoir  comme un exercice académique, une copie d'étudiant en cinéma, bien réalisé, avec de jolis décors, une belle musique bref un bel enrobage mais sans âme à l'intérieur ! A moins qu'on en doive voir cette Saison 1 comme une Saison d'introduction ?

    Espérons que les showrunners et surtout les scénaristes se rattrapent sur la Saison 2 et celles d'après !

    A bientôt !

     


    votre commentaire
  • She-Hulk - ou Miss Hulk en VF - est un personnage créé par Stan Lee et dessiné à l'origine par John Buscema en 1980 dans la série deShe-Hulk, Avocate - Marvel Studios comics Savage She-Hulk. A l'origine, le but était de concurrencer le personnage de Super Jaimie à la télé ! Jennifer Walter, une avocate, est la cousine de Bruce Banner et elle devient She-Hulk lorsque blessée par des gangsters, son cousin lui fait une transfusion sanguine à la va-vite ! She-Hulk a la particularité de briser la quatrième mur, la frontière entre la fiction et le lecteur comme le fera plus tard aussi un autre héros Marvel, Deadpool !

    Marvel Studios en fait une de ses séries Disney +, ce qui nous donne She-Hulk, Avocate, qui est une catastrophe industrielle et un véritable foutage de gueule ! La série, orchestrée par Jessica Gao et comptant 9 épisodes ne raconte rien, est pourtant censée être une sitcom humoristique mais on ne rit pas un instant ! C'est évidemment comme toutes les productions actuelles Disney matinée de Wokisme !

    L'actrice qui joue Jennifer Walter, à savoir Tatiana Maslany est pourtant une bonne actrice et n'est pas en cause ! C'est juste que le personnage est mal écrit, est antipathique, ne fait que dénigrer son entourage, joue à la plus maligne  et ridiculise Hulk au passage !

    Les origines de She-Hulk avec Jen contaminée par la sang de Bruce lors d'un incident de voiture et l'entrainement rapide avec Hulk sont vite esquissés ! Puis on a des épisodes qui ne servent à rien : She-Hulk dégotte un boulot, She-Hulk s'achète des vêtements, She-Hulk se trouve un boy-friend d'un soir puis se fait ghosté ! Ce ne sont pas les apparitions de Wong ou de Daredevil qui sauvent la série ! Et les traitements de Titania ou des Démolisseurs sont une honte !

    On retrouve donc Mark Ruffalo, Benedict Wong et Charlie Cox, de même que Tim Roth, venu chercher son chèque en Abomination ! La série n'est pas drôle, les incohérences se multiplient ! Bref un désastre à oublier !

    Les méchants sont les méchants trolls du net comme si la série était consciente qu'elle fait un bide ! Ca ne suffit pas à faire un antagoniste car il faut des motivations plus poussées !

    La série joue alors la carte du récit Méta mais c'est très mal fait ! Sur le dernier épisode, la série semble nous dire : "ok nous les scénaristes, on fait de la merde et la série ne va nulle part et c'est assumé de manière que She-Hulk brise le quatrième mur et viennent nous dire que la série se fourvoie !". Ca marcherait si la série avait des enjeux mais là on brasse du vent, on montre du vide depuis les premiers épisodes !

    Marvel Studios avoue ironiquement livrer des produits et pas des films, dirigés par K.E.V.I.N., une Intelligence artificielle "qui applique des formules de divertissement" ! Enfin, il y a quand même un truc plaisant dans le dernier épisode, c'est le prégénérique qui parodie la série L'Incroyable Hulk des années 1970 avec Bill Bixby et Lou Ferrigno ! Mais ça ne sauve pas de la catastrophe !

    Marvel Studios traverse une mauvaise passe ! Il y a certes encore de bons programmes comme Loki ou Werewolf by Night  mais aussi des désastres comme She-Hulk  ou Thor : Love & Thunder  ! Ah et enfin, je n'ai pas dit mais les SFX de She-Hulk  sont des très mauvaise qualité ! Rien ne va dans cette série !

    Bref, passons vite à autre chose, Marvel Studios !

    A bientôt !

     


    votre commentaire
  • On se rapproche de plus en plus de la fin de la série principale de la franchise The Walking Dead. Parlons de la deuxième partie des trois que compte la Saison 11, c'est à dire les épisodes 9 à 16. Je les ai vus plus tôt que prévu, pas sur Netflix mais sur OCS car j'ai pris un abonnement pour voir House of the Dragon dont je vous parlerai aussi prochainement !

    Cette seconde fournée d'épisodes tourne autour du Commonwealth et c'est bien plus développé que dans les comics de Kirkman - mais la série et le comics ont depuis longtemps divergé ! Le neuvième épisode règle le problème des Faucheurs ou Moissonneurs selon les traductions de la VF et seule Leah en réchappe qui reviendra régler ses comptes avec Maggie dans le seizième épisode.

    Le Commonwealth donc ! Nos héros se voient proposer de l'intégrer et la plupart vont aller vivre dans la cité de 50.000 âmes. Daryl et Rosita, avec leurs enfants et Gabriel et Aaron. Eugène, Ezékiel et Carol et quelques autres, des personnages plus secondaires (le groupe de survivants avec la sourde muette introduits il y a deux Saisons je crois et dont j'ai oublié les noms !).

    Daryl et Rosita vont intégrer la police du Commonwealth et découvrent les magouilles de Sébastian, joué par Teo Rapp-Olsson, le fils de la gouverneure Pamela Milton, jouée par Laila Robins. Ezékiel soigne sa tumeur au cou et Carol se démène. Michael - "Mike" - Mercer a une relation avec Princesse.  Et Eugène découvre que Stéphanie son contact radio n'est pas Stéphanie et les choses vont se compliquer à partir de là !

    Le Commonwealth propose à Alexandria et à la Colline de les aider pour leurs réparations et si Alexandria accepte, Maggie est plus réticente pour son groupe et refuse ! En réalité,  Lance Hornsby, joué par Josh Hamilton, l'homme à tout faire des Milton, a des vues sur les communautés de nos héros et veut les diriger à terme ! Il lance "l'invasion" au terme des huit nouveaux épisodes !

    Lance sous son sourire jovial est en fait un prédateur qui envoie son homme de main violent Toby Carlson exterminer une communauté de survivants réfugiés dans un immeuble, accusés de vol et de meurtres qui ont été commis par Leah en réalité ! Maggie va venir en aide à ce groupe, commencant à faire un peu confiance à Negan, malgré leur passif lourd, dans l'opération !

    Mais du côté du Commonwealth, nos héros vont aller fouiner et découvrir que c'est en réalité une société qui reproduit les vices de l'Ancien Monde avec des pauvres considérés comme de la merde et sacrifiables ! Une société qui n'aurait pas déplu à Emmanuel Macron avec qui Pamela Milton peut rivaliser en terme de fils-de-puteries ! Nos protagonistes vont donc donner un grand coup dans la fourmilière.

    J'ai trouvé ces épisodes intéressants mais on sent bien que la série tire ses dernières cartouches ! La comparaison n'est pas flatteuse avec des séries comme Peaky Blinders ou Better Call Saul ! Dans le même temps, AMC a lancé Tales of the Walking Dead !

    Reste donc les 8 derniers épisodes : "Finish the Fight" - à venir à partir de début octobre 2022 ! Hâte quand même !

    A bientôt !

     


    votre commentaire
  • Dans les programmes de Marvel Studios, on a droit à une série de 5 courts-métrages qu'on n'attendait pas forcément ! Ca dure moins de 5 minutes pour chaque épisode et c'est de l'animation autour du personnage des Gardiens de la Galaxie, Groot, dans sa version Baby Groot ! Cette série, c'est Je s'appelle Groot comme la seule phrase éponyme que sait prononcer ce personnage !

    C'est mignon comme tout mais vite oubliable ! En fait, tout dépend du public car ce programme, dispo en totalité dès sa sortie sur Disney + (on nous promets de nouveaux épisodes - une sorte de "Saison 2" bientôt), s'adresse surtout à de jeunes enfants, disons de 3 à 6 ans. Néanmoins votre serviteur, qui n'a pas d'enfant, n'étant pas assez égocentré pour surpeupler la planète avec de mini-versions de moi-même, et dont la nièce et le neveu sont désormais trop grands, y a trouvé son compte !

    Dans ces cinq épisodes, on assiste aux premiers instants de la résurrection de Baby Groot (après les événements des Gardiens de la Galaxie Volume 1), sa rivalité toute végétale avec un bonsai dans "Les premiers pas de Groot". Dans "Le héros", Groot découvre un peuple d'êtres quasi-microscopiques mais qui ont pourtant des armes lasers donc ça ne rigole pas !

    Dans "La Quête de Groot", notre petit héros se retrouve face à un être qui semble fait d'eau et qui se plait à l'imiter, s'en suit un numéro de rivalité autour de la danse avant que Groot ne se débarrasse de la créature de manière expéditive !

    Dans "L'instant détente de Groot", Groot prend un bain, histoire d'apprendre l'hygiène à nos bambins. Il lui en pousse des feuilles, tout un feuillage dense mais éphèmère qui sont autant d'occasions de travestissements !

    "L'oeuvre d'art de Groot" qui clot la "Saison" est intéressante, pas parce que Groot y fait un dessin qui montre son attachement à sa famille mais parce qu'on y aperçoit Rocket Raccoon et même furtivement Drax ! C'est de l'image de synthèse bien entendu donc sa passe pour Rocket !

    Pour résumer, Groot a les attitudes d'un gamin entre 3 et 5 ans auquel le jeune public pourra facilement s'identifier ! Mais pour le public adulte, ce programme, disons-le tout de suite, n'apporte rien du tout au MCU ! C'est plaisant à regarder, vite regardé - à visionner en famille - et vite oublié !

     A bientôt !

     


    votre commentaire
  • La Saison 11 de The Walking Dead  est celle qui cloturera la série après plus d'une décennie de bons et loyaux services ! Mais ce n'est pas la fin de la franchise inspirée de l'univers des comics de Robert Kirkman puisque Fear The Walking Dead  continue, qu'on aura à l'été 2022 l'anthologie Tales of the Walking Dead et qu'on nous promet une Trilogie de films avec Rick Grimes et une série avec Daryl Dixon censée se dérouler en Europe.

    Le show télé s'est pas mal éloigné du comics original, introduit par exemple plus amplement les Faucheurs, un groupe paramilitaire dans cette ultime saison qui ne sont pas sur support papier mais respecte plus où moins le récit du Commonwealth, l'autre méga-communauté de plus de 50.000 âmes !

    La Saison 11 comprend 24 épisodes, divisés en 3 blocs de 8 épisodes et Netflix nous offre à l'été 2022 les 8 premiers !

    Nos amis ont vaincu la menace des Chuchoteurs au terme de la Saison 10 mais la Colline a été détruite, Alexandria est en ruines et de nombreux innocents sont morts. Nos héros doivent donc reconstruire et surtout trouver des vivres ! C'est ce à quoi s'attele Maggie Rhee  - toujours jouée par Lauren Cohan - qui fait son grand retour dans la série avec son fils Hershel et un autre groupe de survivants, les Wardens en VO, qui vivaient à Meridian et en ont été chassés par un groupe très agressifs, les Faucheurs (ou Reapers en VO).

    Maggie se rend avec un petit groupe vers une cache de nourriture pour éviter la famine et est accompagnée de Negan envers qui elle est franchement hostile et ne peut faire abstraction du meurtre de son époux Glenn. Maggie ne veut pas croire que Negan ait pu changer. Le groupe connait différents périples notamment dans un métro souterrain puis est attaqué par les Faucheurs et obligé de se séparer !

    Daryl Dixon - joué par le très cabotin Norman Reedus - est isolé du groupe et tombe sur Leah Shaw, une ancienne petite amie à lui - jouée par Lynn Collins - qui a épousé la cause des Faucheurs, qu'elle considère comme sa nouvelle famille et qui passe avant tout et qui ne répond qu'aux ordres de Pope - joué par Ritchie Coster - le chef de cette bande d'anciens mercenaires, une saloperie de fanatique religieux qui exerce sa justice par le feu ! Daryl parvient à tromper son monde et à se faire accepter par ses soldats prétendant ne pas connaitre le groupe de Maggie ! Il devient une sorte d'agent infiltré.

    Pendant ce temps, Carol Peletier - jouée par Melissa Mc Bride et personnage que je n'ai jamais apprécié - cherche aussi des solutions à la famine et trouve un expédient provisoire en récupérant les chevaux et en en trucidant un pour sa viande ! Se faisant, avec quelques autres, elle retrouve aussi la trace de Connie, la sourde-muette afro-américaine - jouée par Lauren Ridloff - qui avait disparu dans une grotte qui s'était effondrée lors d'une Saison précédente !

    Pendant ce temps, on suit aussi le groupe d'Eugène, Ezekiel, Yumiko et Princesse qui se font intercepter par les soldats du Commonwealth dans leurs belles armures blanches et dirigés par Mercer - joué par Margot Bingham - dans sa belle armure rouge orangé - lors de leur aventure pour trouver cette autre communauté. Ils ont la surprise de trouver un groupe de plus de 50.000 personnes mais doivent donner des preuves qu'on peut leur faire confiance et passer des tests en vue d'être admis !

    Par la suite, le groupe d'Eugène Porter se trouve en période d'essai et Yumiko - qui retrouve son frère - voit ses talents d'avocate mis à profit dans le Commonwealth de Pamela Milton qu'on n'a pas encore vue ! Ils sont pour le moment confrontés à un certain Lance Hornsby - interprété par Josh Hamilton - qui va causer pas mal de soucis par la suite, et des gros !

    Pendant ce temps, Maggie, Negan et Gabriel utilisent les techniques des Chuchoteurs pour diriger une Horde vers le campement miné des Faucheurs. A la toute fin de ces 8 épisodes, Daryl abat ses cartes devant Leah espérant la faire changer de camp, tandis que Pope menace d'exterminer la Horde avec Maggie et confrères par la même occasion ! Quelle décision va prendre Leah ? Et que va faire Pope ? Je ne vous spoile pas plus et vous laisse le découvrir avec un cliffhanger haletant !

    Un début de Saison passable dans l'ensemble ! On sent qu'on commence à tourner en rond ! Les choses avancent de plus trop  lentement à voir ce que réserve la suite ? J'aime bien par fidélité à la série mais sans plus !

    A bientôt !

     


    votre commentaire
  • On retrouve Stephen Amell dans le rôle d'Oliver Queen, le justicier urbain Green Arrow et pilier de l'Univers partagé télévisuel qu'est le Arrowverse dans la Saison 5 de Arrow avec de nouveaux alliés, de nouveaux ennemis et de nouveaux enjeux ! La série sait se renouveler tout en jouant astucieusement sur son lore, sur le passé !

    Comme d'habitude, cette Saison est parsemée de flashs-back qui cette fois nous ramènent sur la cinquième et dernière année où le héros avait disparu sur l'île de Lian Yu - qui fait le lien avec le Pilote de la série et "boucle la boucle" ! Pour cette partie qui fait écho à l'intrigue principale, on découvre le côté sombre d'Oliver et ses liens avec la Bratva, une mafia russe.

    Précédemment, dans la Saison 4, Arrow a vaincu le sinistre Damien Darhk et est depuis devenu maire de Star City. Cette Saison il décide de recevoir de l'aide et agrandit la "Team Arrow" en engageant des recrues ! On a  Curtis Holt aka Mr Terrific et ses T-Spheres, joué par Echo Kellum, on a  Rene Ramirez aka Wild Dog, un vigilante qui a perdu sa femme et la garde de sa fille, joué par Rick Gonzales, Rory Regan sous les oripeaux de Ragman, joué par Joe Dinicol et enfin Evelyn Sharp dites Artemis, jouée par Madison McLaughlin ! Assez rapidement une de ces quatre personnes va trahir le groupe ! Et comme d'habitude, on a John Diggle, Felicity Smoak, Thea Queen et Quentin Lance !

    On a également  la succession de Laurel Lance avec la nouvelle Black Canary, une inspectrice de police nommée Dinah Drake, interprêtée par Juliana Harkavy et qui a les mêmes pouvoirs soniques.

    La nouvelle menace de cette Saison, c'est le mystérieux et redoutable Prometheus qui mène sa vendetta personnelle contre Arrow dont il connait l'identité secrète ! Il s'agit en réalité d'un collaborateur de l'équipe municipale et le maire Queen aura fort à faire avec le procureur Adrien Chase - joué par Josh Segarra -  pour tenter d'arrêter ce nouveau tueur en série qui semble toujours avoir trois coups d'avance, le "tueur au shuriken" !

    Mais surtout cette Saison, Oliver va être bousculé dans ses convictions par Prometheus. Il commence à se voir comme un monstre, un sadique assoiffé de sang, qui aime tuer et qui attire le malheur sur ses amis ! Pour cela, le vilain a réussi à semer le doute dans l'esprit de notre héros et Oliver va de nouveau franchir la ligne rouge notamment en recourant aux services de la Bratva !

    Ce qui nous amène aux Flashs-back où Oliver affronte le chef de la Bratva, Constantin Kovar, joué par l'excellent Dolph Lundgren (on ne présente plus le Russe Ivan Drago de Rocky IV) - un milieu ultra-violent !

    Ajoutez à cela des intrigues secondaires qui permettent de développer les personnages (le format de Saison sur 23 épisodes permet bien de s'étendre à l'inverse des séries Marvel et Star Wars Disney +) comme John Diggle/Spartan  - toujours joué par David Ramsey -piégé par la police militaire et Felicity Smoak/Overwatch, jouée par Emily Bett Rickards, qui rencontre et collabore avec le groupe de hackers-activistes Helix et enfin un romance anecdotique entre le héros et une journaliste et vous obtenez une Saison qui se regarde sans déplaisir !

    A bientôt !

    PS : ceci constitue mon 2200ème article sur mes Skyblogs !

     


    votre commentaire
  • Avec sa Saison 5, la série d'animation South Park  prend véritablement son envol pour atteindre des sommets trois Saisons plus tard, vers la South Park - Saison 5Saison 8. Pour cette Saison 5, on a droit à 14 épisodes que vous pouvez visualiser en 2022 sur Prime Vidéo hormis un épisode !

    En effet, si Trey Parker et Matt Stone repoussent sans cesse les limites, ils sont obligés de se censurer aussi et l'épisode "Les Super Meilleurs Potes" a été retiré du visionnage car on y voit une représentation de Mahomet ! Une fois de plus, on s'est encore couché devant les Islamistes ! D'ailleurs cette Saison 5 est la Saison de l'année 2001, année où surviendront les attentats du 11-Septembre qui ont changé l'Histoire ! On a alors droit en cours de Saison à l'épisode "Oussama Ben Laden a le cul qui pue" où on se moque du leader d'Al-Qaida en parodiant Tex Avery et où on pointe aussi les mesures ultra-sécuritaires prises aux USA et la psychose ambiante !

    Un des meilleurs épisodes de la série est peut-être "Scott Tenorman doit mourir" où Cartman, moqué par un adolescent de 16 ans, se venge en lui faisant littéralement bouffer ses parents - y avait-il encore besoin de montrer tout le côté sociopathe de ce gamin ? A un moindre degré, l'épisode "Cartmanland" où Eric hérite d'un million de dollars de sa grand-mère défunte, le petit gros achète un parc d'attraction pour en profiter pour lui tout seul, ce qui fait désespérer Kyle le garçon juif de la justice divine, lui qui a par ailleurs des hémorroïdes  !

    Un nouveau personnage, le jeune handicapé humoriste Jimmy Valmer est introduit dans l'épisode "Combat d'infirmes". Et le petit Butters, pressenti pour remplacer Kenny dans la bande après la mort - définitive ? - de celui-ci a droit à son épisode tout en humour noir : "L'Episode de Butters".

    Mr Garrison assume enfin son homosexualité et Mme Crockelpaf succombe aux plaisirs de la chair dans " Du bon usage du préservatif", épisode assez osé.

    On aborde toujours des problèmes de société dans la série comme le racisme, ici d'une façon assez fine et détournée en parlant d'une ségrégation des riches, tous noirs dans l'épisode "Les riches débarquent" - remplacez "riches" par "noirs" et le message devient plus clair. On retrouve Oprah Winfrey, Will Smith, Snoop Dogg et Puff Daddy !

    Certains épisodes comme "Servietski" tombent dans le pur délire - ici avec une bonne dose d'action ! C'est ça qu'on appelle l'humour absurde.

    Humour absurde, humour noir, South Park  sait varier le ton et les approches. Aussi le mélodrame avec "Kenny se meurt" !

    Une très bonne Saison 5 qui m'a surpris avec ce qu'elle ose montrer, allant toujours plus loin dans l'outrance ! Pour notre plus grand bonheur !

    A bientôt !

     


    votre commentaire
  • Pour cet article, on reste encore dans les univers de Marvel ! La série des Frères Whedon, Joss et Jed, tire sa révérence avec cette Saison 7 de Marvel - Les Agents du Shield qui comme la Saison 6 ne compte que 13 épisodes.

    On repart dans cette Saison sur la thématique des voyages dans le temps car nos héros disposent désormais d'un Zephyr qui outre qu'il peut voyager dans l'espace peut voyager dans le temps suite à un gros bricolage de Jemma Simmons (jouée par  Elizabeth Henstridge) et de Leopold Fitz (joué par Iain Caestecker ) - absent les trois quarts de la Saison jusqu'à la fin où il ressort du Royaume Quantique (oui, celui d'Ant-Man) pour rattacher deux temporalités.

    Mais commençons par le début ! Jemma, assistée du Chronicom, sorte d'androide hyper-sophistiqué et immortel, Enoch (joué par Joel Stoffer), récupère son équipe à la sortie du temple d'Izel, la divinité alien maléfique de la Saison 6 avec le Zéphyr et direction New York dans les années 1930. En effet, l'équipe suit la trace du reste des Chronicoms, nettement moins amicaux qu'Enoch, qui veulent conquérir la Terre pour cela en annihilant le Shield avant même sa création !

    Rappelons la constitution de l'équipe. On a Daisy Johnson que les médias ont surnommé Quake (jouée par Chloe Bennet), Melinda May (jouée par Ming-Na Wen vue depuis dans The Mandalorian et Le Livre de Boba Fett et donc habituée des rôles avec de l'action, ce qui la change d'Urgences). L'équipe est dirigée par Alphonso "Mack" Mackenzie (joué par Henry Simmons) et comprends aussi Elena "Yo-yo" Rodriguez (jouée par Natalia Cordova Buckley) et sa vélocité ainsi que l'évadé du futur, le transfuge Deke Shaw (joué par Jeff Ward). Et surprise, Phil Coulson (joué par Clark Gregg) est de retour avec sa personnalité et tous ses souvenirs dans le corps d'un LMD/Chronicom bricolé aussi par Simmons, Fitz et Enoch !

    Le Zéphyr va suivre l'ennemi à la trace et bondir d'une époque à une autre, pendant la Grande Dépression, puis dans les années 50 du temps du S.S.R. - recrutant au passage en lui sauvant la vie Daniel Sousa (vue dans la série Agent Carter et joué par Enver Gjokaj) - puis un passage par la Zone 51 et ensuite les années 70 pour finir dans les années 80. Détail amusant, chaque générique a un logo "Agents du Shield" en rapport avec l'époque dans l'épisode !

    Cette Saison construit sur le déjà-bâti de la série désormais très riche, faisant des références en les revisitant aux éléments des Saisons précédentes. On retrouve ainsi la famille Malick - dont Nathaniel (joué par Thomas E. Sullivan) va poser des problèmes en dupliquant des pouvoirs des Inhumains et s'allier à Sybil (jouée par Tamara Taylor), la prédictrice des Chronicoms et un jeune Agent John Garrett (jouée par James Paxton). Comme potentiels alliés, on retrouve les Inhumains d'Outremonde menés par Jiaying (jouée par Dichen Lachman) qui n'a pas laissé un très bon souvenir mais qui ici n'a pas encore viré du côté obscur et a des soucis avec Kora (jouée par Dianne Doan) qui ne maitrise pas encore son pouvoir et qui est la soeur ainée de Daisy.

    La Timeline va se trouver complétement bouleversée ! Ces voyages dans le temps, c'est toujours un problème et on a aussi droit à l'épisode de la Boucle Temporelle qui est un classique dans l'univers des séries (Star Trek : la Nouvelle Génération, Stargate SG-1, X-Files, Buffy contre les Vampires, je n'y reviens pas ! Mais le scénario est brillant et retombe sur ses pattes puisqu'à la fin, Fitz ramène tout le monde dans la Timeline d'origine et on retourne au début de la Saison pour régler la guerre contre les Chronicoms !

    Marvel -Les Agents du Shield est terminé et ça fait bizarre de se dire qu'on ne va pu revoir nos "copains" -on sent déjà la nostalgie ! La série a mené sa barque sans encombre du début à la fin s'améliorant à chaque Saisons et osant des trucs - en marge du MCU par rapport auquel la question de la Canonicité de cette série se pose ! Mais comme on est désormais dans un Multivers, tout est possible ! La série a commencé à bien diverger du MCU à partir de la Saison 5 et les films n'ont jamais fait références à la série alors que l'inverse est vrai.

    J'ai passé un très bon moment durant toutes ces années à regarder Marvel - Les Agents du Shield  mais il est temps de passer à autre chose !

    A bientôt !

     


    votre commentaire
  • South Park - Saison 4Matt Stone et Trey Parker sont toujours inspirés pour la Saison 4 de South Park, leur série d'animation satirique. Dans ce monde absurde où les adultes déraisonnent, Cartman fait toujours des siennes et Kenny trépasse toujours périodiquement ! 17 épisodes pour cette Saison 4.

    Ce qui m'a frappé dans cette Saison 4, c'est que pour la première fois véritablement, la série tente d'établir une vraie continuité entre les épisodes. Pour en donner un seul exemple, on a tous les épisodes où Mr Garrison cesse l'enseignement pour disparaitre dans les bois, n'assumant pas son homosexualité mais finissant par faire son coming-out ! De ça et là dans la Saison, des allusions sont faites à des épisodes précédents, les tentatives de Cartman de "gagner 10 millions de dollars" (avec l'accent !) ou son séjour en prison pour mineurs.

    On revoit aussi dans cette Saison 4 le gentil Petit Caca Noel, notre grosse merde préférée. Des retours d'anciens personnages mais aussi des nouveaux comme Timmy, un petit handicapé en fauteuil roulant qui va fonder un groupe de rock, adopter une dinde famélique et même voyager dans le temps !

    On commence à être bien familiarisé désormais avec les familles Marsh, Broflosvki, la mère de Cartman et les McCormick. Le petit frère de Kyle, Ike, ce petit génie, rentre à la maternelle ! Et nos petits héros, eux, entrent au CM1 avec une nouvelle prof aux seins qui tombent !

    Cartman, toujours aussi égoiste, va provoquer des catastrophes dans cette Saison comme quand il refuse de donner un rein à Kyle, qu'il achète un Super-Classeur qui se comporte comme le Skynet de Terminator, qu'il se transforme en évangéliste cupide, qu'il envoie en prison tous les adultes de la ville ou qu'il ruine la santé d'une bande de petits gros en faisant de la contrebande de sucreries. Quel sale gosse celui-là ! Il ferait mieux de "rentrer à sa maison".

    Au cours de cette Saison, on a aussi droit à un nouveau générique complétement azimuté à l'image de la série.

    On termine par un épisode méta où les 4 gamins réalisent un dessin animé !

    On se fend toujours autant la poire avec cette série qui est aussi le témoin de son temps et des évolutions de la société !

    A bientôt !

     


    votre commentaire
  • La série de Trey Parker et Matt Stone, South Park, continue sur sa lancée avec la Saison 3 faisant le choix de l'humour décapant et irrévérencieux allant dans ce domaine bien plus loin que Les Simpson de Matt Groening. Et tenez vous le pour dit, vous devez mater cette série et cette Saison 3 sinon Cartman "va venir vous later les couilles" !

    Cartman, du quatuor de  gamins qu'il forme avec Kyle, Stan et Kenny, est vraiment le plus sale gosse de la bande ! Egoiste, mal-poli, malhonnête, il en est drôle tellement il en devient caricatural ce "gros lard" ! Dans cette Saison 3 de 17 épisodes, il va faire les 400 coups avec l'apothéose à la fin de la Saison en faisant en sorte que la planète entière se chie dessus grâce au Bruit marron ! Il est aussi tordant lorsqu'il se balade dans l'épisode d'Halloween avec une poupée gonflable de sa mère, la "folle du cul", poupée qui a les traits d'Antonio Banderas !

    Cette série lancée à la fin des années 1990 est aussi le témoin de son époque avec des clins d'oeil assassins à Antonio Banderas donc mais aussi Courtney Love, Bill Clinton, Rod Stewart, les Pokémons ou les Backstreet Boys. Un humour souvent absurde comme dans l'épisode "Les Jakovasaures" !

    La Saison reste fidèle à son style graphique mais inclut par moment des séquences live-action filmées avec des comédiens.

    Nos quatre gamins sont particulièrement innocents par rapport à certains aspects de la vie comme dans l'épisode "Combustion spontanée" où Kyle va chez l'épicier pour acheter une érection pour son père victime de pannes sexuelles, où dans "Dieu es-tu là ? C'est Jésus à l'appareil" où ils prennent des saignements anaux  pour leurs menstruations !

    Dans cette série, ce sont souvent les adultes qui sont totalement immatures et délirants comme dans l'épisode "Médaille de connerie avec palmes" où ces adultes ivres morts, menés par Cartman et Jimbo vont jusqu'à refaire la Guerre de Sécession jusqu'à Washington D.C.

    Les épisodes 7, 8 et 9 de cette Saison forment un triptyque où on suit à tour de rôle chacun des gamins vivre une aventure séparément lors d'une Nuit des Etoiles filantes.

    On notera aussi dans cette Saison 3 le retour des Ethernopiens - avec Pascal la Dalle - et de Monsieur Hanky, le petit caca Noel (South Park aime bien aussi faire dans la scatophilie) dans un épisode musical de chants de Noel !

    Je pourrais multiplier les anecdotes drôles mais vais m'arrêter là ! La série est volontairement vulgaire et scatophile mais c'est précisément pour ça que c'est drôle, parce que c'est outrancier ! Avec South Park,  on rit de nos travers et des travers de la société, des bons sentiments et du politiquement correct car le trait est exagéré ! Personnellement j'adore !

    A bientôt pour la Saison 4 !

     


    votre commentaire
  • House exerce toujours la médecine dans la Saison 2 de Dr House, série de David Shore et mène ses investigations médicales à la manière d'un Dupin ! Il est toujours interprété par Hugh Laurie et le médecin sarcastique est assisté par les docteurs Eric Foreman (joué par Omar Epps), Allison Cameron (jouée par Jennifer Morrison) et Robert Chase (joué par Jesse Spencer). Il doit batailler avec la doyenne le docteur Lisa Cuddy (jouée par Lisa Edlestein) qui supporte ses humeurs et peut compter sur le soutien de l'oncologue James Wilson, son ami (joué par Robert Sean Leonard).

    Gregory House s'est forgé une sorte de carapace. Handicapé à la jambe, il a pris l'habitude de tout intellectualiser et traite au quotidien des "moutons à 5 pattes", des cas qu'on ne voit jamais dans la vie réelle ou très rarement.

    Dans cette deuxième Saison, House va accepter de laisser travailler Stacy Warner (jouée par Sela Ward), son ancienne compagne, avocate, au Princeton-Plainsboro son hôpital. Celle-ci s'est remis en couple avec un autre homme, Mark Warner (joué par Currie Graham) qui est dans un fauteuil roulant. La relation entre House et Stacy va être compliquée, faite d'amour et de détestation et le médecin acerbe et génial va essayer de la reconquérir. Mais à la moitié de Saison, il se rendra compte que cela risque de se terminer comme la première fois et Stacy partira avec son nouveau mari.

    Par la suite, House verra une aggravation du mal à sa jambe, se shootera à la Vicodin, car il vit mal cette nouvelle rupture. Il continue à soigner des cas d'exception dans cette Saison 2 mais je ne reviens pas là-dessus car c'est la base et le fonds de commerce de la série. Au cours de la Saison, Chase couchera avec une Cameron sous drogue. Et Foreman récupérera d'une maladie cérébrale.

    Dans le 24ème et dernier épisode de la Saison 2, House se fera tirer dessus par le mari mécontent d'une ancienne patiente, dans l'épisode "House à terre". Cuddy va en profiter pour tenter un traitement expérimental à base de Kétaminep pour guérir sa jambe mais au dépens de l'esprit brillant de House qui souffrira alors d'hallucinations et finira par éviscérer un patient...avant que l'on se rende compte que tout n'est pas comme il semble !

    Une Saison très appréciable ! Les péripéties médicales sont parfois difficiles à suivre pour le non-initié et je dois dire qu'il m'arrive par moment de trouver que Hugh Laurie cabotine. Le rôle du type misanthrope peut finir par lasser mais l'aspect enquête est passionnant !

    A bientôt pour la Saison 3 (et pour un article que je vous dois aussi sur la Saison 1) !

     


    votre commentaire
  • La série spin-off Fear the Walking Dead prend toujours des directions inattendues ! Si il ne reste plus qu'Alicia Clark et Victor Strand du casting initial, le récit tourne désormais autour de Morgan Jones (transfuge de The Walking Dead, joué par Lennie James) et on avait laissé celui-ci en bien mauvaise posture à la fin de la Saison 5, blessé et en proie aux Rôdeurs !

    Dans cette Saison 6, on apprend que quelqu'un lui a sauvé la vie et désormais, Morgan vit à l'égard, guettant une opportunité de tirer des griffes de Virginia - jouée par Colbie Minifie ses amis qui ont été intégré de force à la ville de Lawton et aux communautés autour que celle-ci gère d'une main de fer, c'est à dire Alicia et Strand mais aussi John Dorie Jr., June Dorie, Althea « Al » Szewczyk-Przygocki, Dwight, Luciana Galvez, Grace Mukherjee (enceinte), Sarah Rabinowitz, la jeune Charlie et Daniel Salazar. Ceux-ci effectuent diverses tâches pour Virginia afin de rester en vie.

    Mais Virginia a des rapports compliqués avec Dakota, sa "soeur", jouée par Zoe Colletti qui n'est pas loin de la haïr. La jeune fille sera un des enjeux de la Saison. Morgan, lui, va créer la communauté du Barrage et le "problème" Virginia sera réglée à mi-Saison, Saison au format habituel de 16 épisodes.

    Car les Saisons de Fear the Walking Dead  s'articulent toujours en deux temps et dans la seconde moitié, on découvre une inquiétante communauté qui rêve de tout détruire par le feu et que Virginia craignait. Ces individus taggent partout "La fin, c'est le commencement" et sont dirigés par un dingue fanatique, le tueur en série Theodore - "Teddy" - Maddox  -joué par John Glover - qui a attendu dans le couloir de la mort pendant 40 ans et que l'Apocalypse a permis d'endoctriner un tas de gens désespérés. Ce n'est rien moins que les ogives nucléaires du sous-marin échoué USS Pennsylvania que Teddy veut déchainer sur nos héros ! Mais John Dorie Sr. - joué par Keith Carradine - veut se mettre en travers de sa route et de son projet dément !

    Nos héros ne parviendront pas à éviter le pire et le feu nucléaire s'abat ! A la fin de la Saison, tout le monde est séparé, dans différents abris anti-atomiques et la République civique fait même une apparition créant du lien avec les autres séries de la franchise. Il y aura des morts durant cette Saison comme à chaque fois et parmi les personnages principaux dont un héros que j'appréciais particulièrement. Too Sad !

    On a hâte de visionner la suite et la Saison 7 mais ce ne sera pas pour tout de suite ! Une Saison 6 au scénario complexe qui demande d'être attentif aux détails, pas évident si comme moi vous la suivez en deux ou trois blocs d'épisodes à trois mois d'intervalles. C'est dispo en mars 2022 enfin sur Prime Video.

    A bientôt !

     


    votre commentaire
  • Kevin Smith nous livre la seconde partie de cinq épisodes de sa série Les Maitres de l'Univers : Révélation, suite des épisodes précédents où la première fournée se terminait sur un cliffhanger haletant !

    Skeletor l'a emporté ! Il a mis la main sur l'Epée du Pouvoir et investit le Château des Ombres, devenant une sorte de super-Skeletor ! Le Prince Adam est revenu d'entre les morts et ne peut plus, dépourvu de son glaive, devenir Musclor. Tout semble alors tourner mal !

    Ces épisodes font passer Musclor au second plan et mettent en avant le personnage de Teela, appelé à remplacer sa mère en tant que nouvelle Sorcière ! La jeune femme n'a appris sa parenté que récemment avec la mort de la magicienne et c'est elle qui a la main dans le récit.

    Adam décide d'invoquer le pouvoir du Crâne ancestral sans le glaive et devient une sorte de brute épaisse blonde sans cervelle car sans le Glaive, on ne peut canaliser le pouvoir. Les héros prennent la fuite, Savage Musclor, Teela et la recrue  Andra et retrouvent le camp du Roi Randor.

    Mais au Château des Ombres, où est retenu le Maitre d'armes, Skeletor contemple la vraie nature chaotique de l'Univers dont Eternia est le centre. C'est alors qu'il se fait déposséder de son pouvoir par Demonia, sa fidèle lieutenante qui dans un geste de désespoir planifie de détruire la Création pour faire cesser la souffrance.

    La série se conclut provisoirement à ce point sur une grande bataille devant le Château des Ombres où Randor et les peuples d'Eternia affrontent les armées des démons. Pendant ce temps, le Prince Adam et Skeletor font tout pour contrecarrer Demonia avant que celle-ci ne soit défaite par Orko et Teela !

    La "Saison" se conclut à ce stade, la paix est revenue - mais un autre cliffhanger se pointe avec la menace de "Carte-Mère" qui annonce le retour de la Horde !

    Une bonne série qui se permets des choses étonnantes comme tuer des personnages (R.I.P.  Panthor !) et est donc beaucoup plus adulte que la série d'origine. J'attends de voir si on aura une "Partie 3" ou une "Saison 2"  - bien que certains sites classent plutôt cette Partie 2 comme une Saison 2 - moi je m'en tiens à ce que mets Netflix : Partie 2 (de ce qui doit être la Saison 1 ?) ! En réalité, on ne parle pas de Saisons mais de Parties pour cette série !

     

    A bientôt !

     


    votre commentaire
  • La situation va de mal en pis pour les héros de la série Zoo dans la troisième et ultime Saison. En effet, dans la Saison 3 de ce qui est bien un thriller de science-fiction (avec ses approximations scientifiques), Jackson Oz et ses compagnons, Abraham Kenyatta (devenu médecin entre temps) et sa femme Dariela,  Jamie Campbell, Mitch Morgan et sa fille Clémentine Lewis - jouée par Gracie Dzienny - sont confrontés à un double problème durant l'ellipse de 10 ans avec la Saison 2 : résoudre la stérilité de la population humaine et endiguer le flot des hybrides !
     
    Précédemment un groupe de savants fanatiques  nommé les Bergers a stérilisé toute l'Humanité pour redonner toute la primauté aux animaux. Durant les 10 ans écoulés, Jamie a d'ailleurs traqué les derniers membres de ce groupe. Mitch Morgan, lui, est retrouvé dans un caisson de stase où on l'a mis suite à l'attaque qu'il a subit par les hybrides puis on découvrira que la méchante de la Saison lui a implanté au moyen d'une biopuce, une seconde personnalité, celle de Duncan, un psychopathe et associé/homme de main de Abigail Westbrooke  - jouée par Athena Karkanis.
     
    Car Abigail - qui est la soeur de Jackson - a en effet crée les hybrides à partir de son propre ADN et veut contrôler le monde à leur tête. Un Mur a été construit sur la Côté Ouest des Etats-Unis mais de nouvelles espèces de monstres hybrides ne cessent d'apparaitre. Abigail, tout comme son frère, est capable de contrôler à distances ces hybrides et a disposé des nids et des antennes supposées activer les nids aux quatre coins du globe ! La menace est imminente !
     
    Mais tout n'est pas noir et il y a une lueur d'espoir quand Clementine annonce qu'elle est enceinte ! Ce bébé pourrait être la clé pour le vaccin contre la stérilité ! Mais le père, Sam Parker - joué par Delon de Metz - a aussi son mot à dire sur l'enfant à naitre de Clem.
     
    L'équipe pourra compter sur des renforts : Logan Jones - joué par Josh Salatin - ou Max Morgan, le père de Mitch - joué par Robin Thomas - ou encore Tessa Williams, la nouvelle copine de Jackson - interprétée par Hilary Jardine  - mais subira aussi des pertes !
     
    Une série que j'ai trouvé vraiment extravagante ! La technologie futuriste y est très mise en avant mais il ne faut pas être trop regardant sur les incohérences comme des personnages qui savent tout faire ou une organisation comme les Bergers dont on se demande comment elle se finance (je ne parle même pas des moyens financiers d'Abigail !) et j'ai cru noter un problème de temporalité avec le fils que Jackson retrouve dans la Saison 3  - Supposé avoir disparu il y a 20 ans mais qui avait 5 ans il y a 10 ans ?
     
    Néanmoins, Zoo sait susciter l'intérêt mais vous serez comme moi frustré car c'est une série annulée en cours de route ! En effet, la Saison 3 ne conclut rien, lance des nouveaux défis ardus à ses héros et appelle une Saison 4 qu'on ne verra sans doute jamais !
     
    A la fin, les héros doivent laisser le champ libre aux hybrides si ils veulent récupérer le bébé de Clem kidnappé par Abigail !
     
    Bilan mitigé donc ! Solution : se replier sur le livre de James Patterson dont la série est issue avec de grandes libertés je crois ?
     
    Et ceci clot mon laïus sur la série Zoo !
     
    A bientôt !

    votre commentaire
  • Mon petit plaisir de ce début d'année 2022 est le visionnage de la Saison 4 de la série déjà culte Cobra Kai. On retrouve nos profs de karaté et nos ados avec des soucis existentiels dans ce qui s'annonce comme une rivalité d'écoles et de Senseis. L'aventure continue alors qu'une Saison 5 est déjà dans les tuyaux !

    On retrouve Daniel LaRusso et son école du Miyagi Do - toujours interprété par Ralph Macchio - et Johnny Lawrence à la tête du Dojo de l'Aigle venimeux - avec toujours William Zabka dans le rôle ! Deux acteurs épatants - qui rendent leurs personnages attachants - mais pour le reste du casting, je ne rappellerai pas les noms des différents acteurs et actrices (sauf nouveaux personnages et acteurs) et vous renvoie à mes précédents billets sur les Saison 1 à 3 !

    A la fin de la Saison 3 justement, la rivalité entre les Cobra Kai - dirigés de main de fer par John Kreese, un ancien du Viet-Nam - joué par Martin Kove - et les autres dojos est au plus haut. Johnny Lawrence a fait sécession et fondé l'école de l'Aigle venimeux et il y a eu des transferts d'élèves entre les différentes équipes. Johnny et Daniel s'associent - mais ça ne va pas être simple ! - car un ultimatum a été lancé à Kreese : celui qui perdra le 51ème Tournoi d'All-Valley devra fermer son dojo !

    Kreese est prêt à tout pour l'emporter y compris faire appel à un revenant en la personne de  Terry Silver (introduit dans Karate Kid III) - joué par Thomas Ian Griffith - qui se révèle toujours un être très désagréable, à la limite du psychopathe, manipulateur et dangereux qui ira même jusqu'à trahir un proche à la fin de la Saison !

    Nos jeunes eux continuent avec leurs problèmes des Saisons précédentes ! On retrouve Robby, Miguel, Sam, Tory, l'"Aigle" ou Dimitri. C'est le point fort de la série, de bien développer ses personnages, ce qui les rends attachants. Dans cette Saison, il est parfois difficile de dire qui est le gentil, qui le méchant car tous ont des qualités et des défauts ! Ainsi, la gentille Sam se montre parfois obstinée et cruelle avec Tory qui est en réalité une fille qui essaie de joindre les deux bouts pour soigner sa mère malade !

    Certes, on pourra trouver que cette Saison 4 commence à tourner un peu en rond mais en vérité, la série parle de rédemption et les adultes pourraient avoir des leçons à tirer des comportements des jeunes !

    Un nouveau gamin fait son entrée, le jeune Kenny Payne - joué par Dallas Dupree Young - qui va rejoindre Cobra Kai et que Robby Keene va prendre sous son aile, Kenny victimisé par Anthony LaRusso, le fils de Daniel - joué par Griffin Santopietro - lui aussi mis en avant cette Saison. Ce Kenny se révèlera un "petit con hargneux" sous la mauvaise influence des senseis de Cobra Kai !

    Daniel et Johnny ont des désaccords mais finissent par s'entendre. Johnny se met en couple avec Carmen Diaz, Miguel et Robbie tracent leurs chemins toujours en quête de figures paternels, Sam sort de nouveau avec Miguel et connait toujours sa rivalité avec Tory donc - qui n'est pas Tory Schwarber - et donc pas la fille d'Ali Mills - contrairement à ce que laissaient entendre de fausses infos qui ont "fuité" sur le net pendant la Saison 3 ! Il s'agit en fait de Tory Nichols !

    Le mélange des styles de karaté est la clé de la victoire au Tournoi mais pas que ! Car derrière ces styles, ce sont en fait des modes et philosophies de vie différent(e)s !

    Le Tournoi a lieu dans les deux derniers des traditionnels 10 épisodes de la Saison et les vainqueurs sont assez inattendus !  Quel Dojo va fermer ?  Là encore c'est une surprise et le perdant ne compte pas en rester là ! Un personnage majeur de Karaté Kid II  déjà aperçu dans la série est appelé à faire son retour en Saison 5 ! On ne rigole plus ! Miguel fait une fugue et Terry Silver un dernier coup de pute !

    Bref c'est toujours aussi bon et ai Binge-watché ça en deux soirées (ce qui n'est pas déraisonnable !) !  Je ne vous spoile pas trop volontairement pour vous laisser la surprise et vous recommande cette série si vous ne la connaissez pas - pas besoin d'être fan de Karaté ! Je la recommanderai par ailleurs à ma Maman très bientôt (qui a du mal avec Breaking Bad et préfère hélas Un si grand soleil !).

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Les adaptations de bande dessiné nous ont donné Daybreak en 2019 d'après l'oeuvre de Brian Ralph, et produit et réalisé par Brad Peyton et Aron Eli Coleite, série déjantée si il en est ! Il s'agit là d'une sorte de parodie de films de zombie dans le registre humoristique, maniant surtout l'humour noir. La série peut se visionner rapidement car elle ne comporte que 10 épisodes en une unique Saison !

    On suit le monde d'après une Apocalypse nucléaire qui a transformé tous les adultes en goules ! Seuls subsistent les ados avec leurs modes de vie, leurs codes, leurs façons de parler ! Le film surfe allégrement sur cette culture ado  - ce qui je pense fera qu'elle sera ultra-datée d'ici même pas 10 ans. On croisera notamment des Pokémons, Magic l'Assemblée ou le jeu vidéo Overwatch.

    La série regorge de trouvailles visuelles, sous-titres, onomatopées et autres empruntés à la BD ! Après l'Apocalypse, le jeune Josh Wheeler - joué par Colin Ford -  a été séparé de sa nouvelle copine, la très populaire Samaira "Sam" Dean  - jouée par Sophie Simnett et va tout faire pour la retrouver. Il va s'adjoindre des compagnons de galère : la gamine facétieuse Angelica Green - jouée par Alyvia Alyn Lind,  Wesley Fists l'homosexuel de service - joué par Austin Crute,  l'insupportable Eli Cardashyan - joué par Gregory Kasyan et  Mme Madeleine ("la Sorcière"), une des rares adultes qui a survécu (mais pas indemne !) -  jouée par Krysta Rodriguez !

    La série joue beaucoup sur l'idée de communautés - et dénonce les étiquettes que l'on met sur les gens ! Mais la Saison ne m'a pas convaincu ! Sérieux ! C'est quoi ce discours débile à base de wokisme et de cancel-culture ? Daybreak fait ainsi par exemple l'apologie de la non-binarité ou du port du voile islamique, tient à un moment un discours pas très fin sur le consentement - bref avance avec des gros sabots, sans subtilité !

    Les jeunes se sont donc organisés en communautés : les Gorilles, les Amazones, les Gamers, les Génies, avec notamment à la têtes des Sportifs, le très balaise Turbo Polasky - joué par Cody Kearsley - par ailleurs l'amant jaloux de Wesley et qui occis les gens comme bon lui semble !

    Mais le véritable ennemi, c'est le Baron Triumph, le dernier des adultes, joué par Matthew Broderick - à moitié muté et qui mange de la chair humaine ! Il est en réalité le Proviseur Michal Burr et n'a qu'un seul objectif, détruire Glendale, la ville où se situe l'action !

    A la fin, Josh rassemble tout le monde pour lutter contre Triumph ! Tout est bien qui finit bien !

    On pourrait encore ajouter que Brad Peyton, le réalisateur, est un tâcheron.  Il  brise toutefois le 4ème mur et ne se borne pas à catégoriser les ados et à détouner les codes des films de zombies de manière bien peu transcendante ! Mais hélas les persos de la série sont insupportables et on n'a qu'un souhait les voir se faire buter ! Une narration style BD/Comics certes, pour au final une série vulgaire et violente/grand-guignolesque même !

    Une série décapante mais qui veut en faire trop ! Et un discours "politique" un peu ridicule ! Tout le monde est uni à la fin et "Sam" Dean devient la Reine ! Un nouveau despote ?
     
    En vous souhaitant une bonne année 2022 dont je vais consacrer une partie du temps à peaufiner mes blogs en corrigeant notamment les fautes d'orthographe car me suis rendu compte en relisant la partie des articles "Cinéma" qu'il y en avait encore pas mal !
     
    A bientôt !

    votre commentaire
  • L'adaptation à la vie sur Terre s'annonce difficile pour les habitants de l'Arche. La structure spatiale a fini par s'écraser au sol en plusieursLes 100 - Saison 2 morceaux à la fin de la Saison 1 en laissant heureusement un grand nombre de survivants. Mais les difficultés et les défis s'annoncent dans les 16 épisodes de cette Saison 2 de la série Les 100 pour Clarke Griffin - toujours jouée par Eliza Taylor-Cotter et Bellamy Blake - rôle endossé par Bob Morley.

    Précédemment, les 100 jeunes envoyés comme parias sur Terre ont découvert que la planète était peuplée par les Natifs qui ont un mode de vie au mieux féodal en tout cas barbare. Octavia Blake - jouée par Marie Avgeropoulos - s'est même rapprochée de Lincoln - joué par Ricky Whittle, un Natif - mais à la fin de la Saison 1 l'affrontement entre les Natifs et le Peuple du Ciel est inévitable et entrainera des pertes dans les deux camps.

    C'est alors qu'une troisième faction entre en scène, les habitants du Mont Weather qui vivent reclus dans la montagne, abrités dans leur bunker protégé par de la haute technologie. Ceux-ci recueillent une partie des 100 sous l'autorité de Dante Wallace - joué par Raymond J. Barry et semblent un temps amicaux. Mais en réalité, cette dernière faction est très sensible aux radiations de l'extérieur et à l'initiative du fils de Dante, le sinistre Cage Wallace, joué par Johnny Whitworth, ils vont faire des jeunes de l'Arche leurs otages allant jusqu'à les tuer, les charcuter pour récupérer leur moelle osseuse qui constitue leur remède et leur pass pour la vie au dehors.

    Du coup, les habitants de l'Arche qui se regroupent et les Natifs vont avoir à faire front commun car le peuple du Mont Weather ponctionne aussi les gens de Lexa qui est la leader des Natifs et est jouée par Alycia Debnam-Carey que je connaissais déjà de Fear the Walking Dead où elle joue Alicia Clark. Mais trouver un accord est difficile et Clarke et Lexa devront faire des compromis d'autant que le temps presse. Ils n'ont pour seule alliée dans la place que Maya Vie, jouée par Eve Harlow et ont réussi à infiltrer Bellamy dans la montagne.

    La montre joue en effet pour attaquer le Mont Weather et sauver leurs amis pris en otages. Au bout du compte, c'est le jusqu'au-boutisme de Cage qui va causer la perte de son peuple et amener Clarke à se salir les mains, tuant même des enfants. A la fin l'héroïne est profondément marquée par ses choix difficiles et décide de s'exiler.

    Une autre intrigue est lancée pour la Saison 3 en fin de cette Saison 2 à travers le personnage du Chancelier Thelonious Jaha -joué par Isaiah Washington - qui mène un petit groupe pour trouver la "Cité des Lumières", censée être un Havre de Paix mais qui tombe en réalité sur ce qui semble être une Intelligence Artificielle qui n'est pas étrangère à la Guerre nucléaire totale qui a précédé ! De mauvaise augure pour la suite, cette I.A. folle ?

    Bref une Saison un peu lente à démarrer, poussive par moments mais qui avance bien sur la fin et présente des enjeux moraux intéressants.

    A bientôt !


    votre commentaire
  • La Saison 10 de The Walking Dead compte les habituels 16 épisodes d'une Saison au cours desquels on nous a raconté la résolution de la crise des Chuchoteurs et amorcé l'intrigue sur le Commonwealth telle que dans les comics. Changement de casting aussi d'une série qui s'épuise avec le départ de Danai Gurira qui joue Michonne et le retour de Lauren Cohan dans le rôle de Maggie Green.

    Mais des pans entiers de la culture mondiale ont été bouleversés par la pandémie de Covid. Comme la production de l'ultime Saison 11 a de ce fait été retardée, les producteurs, Scott Gimple et sa remplacante Angela Kang ont décidé d'allonger la sauce pour la Saison 10 - histoire de nous faire patienter - en nous offrant 6 épisodes bonus qui sont comme des transitions dans une période plus calme au niveau de l'intrigue !

    10 Saisons, ça fait long pour une série et la recette de The Walking Dead  montre ses limites ! On s'ennuie ferme dans ces 6 épisodes (comme dans la série The Walking Dead : World Beyond d'ailleurs - se reporter à mon article !). Certes, ces épisodes placent quelques éléments pour la suite mais c'est bien pauvre !

    Dans "De retour", c'est au retour de Maggie Green et de son fils qu'on assiste, en pleine forêt avec quelques survivants d'une autre communauté. Ca permet d'introduire un nouveau groupe nommé "les Faucheurs" qui semble décidé à tuer tout le monde, attitude que je n'ai jamais comprise venant d'humains dans un monde où les vivants devraient se serrer les coudes. Un des rares épisodes bonus avec un peu d'action !

    Dans "Viens me trouver", on fait un retour en arrière quand Daryl cherchait Rick Grimes ou son cadavre et qui a fini par tomber sur une ermite, une femme nommée Leah - jouée par Lynn Collins - qui vit dans sa cabane. Un début de romance va s'engager jusqu'à ce que Leah disparaisse dans la nature. Enlevée ?

    Dans  "Encore un", on suit Gabriel et Aaron qui sont en expédition pour trouver des ressources, de la nourriture ou des médicaments, dans un monde de pénurie, explorent toutes les ruines et hangars désaffectés et finissent par tomber sur un vieux type à moitié fou qui va les séquestrer et leur faire subir une torture mentale.

    Avec "L'Echarde", c'est au huit-clos de Juanita "Princesse" Sanchez - jouée par Paola Lazaro, dans un wagon à bestiaux - où elle a été placée par les soldats du Commonwealth que l'on assiste. Ca permet de développer plus le personnage en replongeant dans son passé, son enfance et sa jeunesse maltraitées.

    "Divergence" met l'accent sur un désaccord entre Carol et Daryl - où l'épisode de borne à voir le ténébreux motard rebelle dépouiller des cadavres et "Miss Sourire" rassembler des orties et des pissenlits pour faire une soupe ! Absolument navrant !

    On termine ces 6 épisodes Bonus et cette Saison 10 de 22 épisodes avec "Il était une fois Negan", l'épisode le plus intéressant et le plus attendu du lot où on suit l'ancien prof de gym et sa femme Lucille - interprétée par Hilarie Burton - qui a un cancer - avant qu'il ne bascule dans la violence et ne devienne le leader des Sauveurs. En toile de fond, la haine de Maggie envers notre anti-héros !

    Ces épisodes semblent inaugurer le format Anthologie que pourrait prendre la franchise par la suite dans ses futurs projets ?

    Voilà, six épisodes pour combler les blancs mais qui n'apportent pas grand-chose ! On espère que la Saison 11 qui doit compter 24 épisodes et apportera la conclusion à la série sera plus satisfaisante !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Il a toujours été prévu que The Walking Dead : World Beyond, second spin-off de The Walking Dead ne compte que deux saisons et donc nous retrouvons en 2021 - sur Prime Vidéo - la Saison 2 du show qui comporte 10 épisodes qui narrent les périples de quelques adolescents face à la RC - la République Civique - qui ne fait pas dans la dentelle !

    Que dire de cette Saison 2 ? On s'y ennuie ferme et il y a pas mal de temps morts et de longueurs ! Ca blablate ferme ! Toutefois la deuxième moitié de cette Saison où nos jeunes héros, révoltés par les actes de la RC- décident de passer à l'action - est plus intéressante ! Il y a même plusieurs morts dans le casting principal !

    Les soeurs Bennett ont fini par rejoindre leur brillant professeur en immunologie de père, Léo Bennett - joué par Joe Holt. Mais c'est un peu plus compliqué car dans un premier temps, seule Hope - jouée toujours par la jolie Alexa Mansour, Hope, jeune fille surdouée rejoint son père adoptif. Iris, jouée par Aliyah Royale, se retrouve en fuite avec Félix Carlucci - joué par  Nico Tortorella - et le petit ami de celui-ci, Will - joué par Jelani Alladin - et se réfugie dans la petite communauté d'artistes dirigée par Indira - interprétée par Anna Khaja - qui a un deal avec la RC mais qui met cet accord en danger en accueillant nos fugitifs !

    Surtout nos héros ont découvert que la RC n'était pas "clean". Précédemment, elle a en effet exterminé - à l'aide de gaz mais camouflé par une invasion de "Vidés" - les grosses communautés d'Omaha et du Campus, la communauté de nos héros. Ceux-ci, particulièrement Iris, rêvent de leur rendre la monnaie de leur pièce ! On découvrira à la fin de la Saison que la RC a exterminé plus de 100.000 personnes car ceux-ci allaient manquer de ressources et vers la famine !

    On découvre aussi les recherches de Leo Bennett et de sa collègue avec laquelle il forme un simili-couple, le Docteur Lyla Bellshaw - jouée par  Nathalie Gold - qui va déplaire à ses commanditaires et subira un sort horrible et funeste ! Il s'agit en fait de trouver comment faire pour que les morts ne se relèvent plus ! Hope suggèrera d'utiliser des moissisures !

    La RC a fait venir une vieille connaissance de la série The Walking Dead, à savoir Jadis - jouée par Pollyanna McIntosh qui dirigeait précédemment les Scavengers. Elle est ici un officier de la RC, dévorée par l'ambition et inflexible. Chargée de redresser la situation, elle est en quelque sorte la méchante principale de la série, de cette Saison 2 du moins ! Et cela nous interroge sur le sort de Rick Grimes évidemment auquel il est fait allusion sans le nommer ! Il est fort probable que The Walking Dead : World Beyond mette en place des éléments pour la Trilogie sur Rick qu'on nous annonce depuis un petit moment déjà ! L'avenir le dira !

    Nos héros finissent par se révolter et prennent la tangente avec Leo et le reste des savants ainsi qu'avec l'ensemble des travaux, parviennent aussi à faire échouer un assaut contre une autre communauté, Portland. On retrouve aussi Silas, Elton et Percy ainsi que Jennifer "Huck" Mallick - joués respectivement par Hal Cumpston, Nicolas Cantu, Ted Sutherland et Annet Mahendru - et son petit ami Dennis  - joué par Max Osinski. Ils vont redoubler d'efforts contre une RC redoutable et tous n'y survivront pas !

    Voilà, une série un poil décevante car fastidieuse à se développer mais qui au final pose peut-être des éléments pour la suite de la franchise ! Entre la RC et le Commonwealth dans la Saison 11 de la série-mère, il y a de quoi faire ! On nous gratifie en outre d'une scène post-générique asse énigmatique - mais qui semble avoir maille à partir avec l'origine du virus zombie - et qui pose pas mal de questions, donne toutefois envie de continuer l'aventure et de voir la suite ! Dorénavant, la franchise s'est un peu émancipée du comics original de Robert Kirkman !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • On connait Clark Kent alias Kal-El alias Superman comme le dernier des Kryptoniens. Il est certes le plus célèbre mais pas le seul ! Kara Zor-El alias Kara Danvers est la cousine de Kal-El envoyée aussi sur Terre à la destruction de Krypton pour protéger sa parenté. Elle endosse le symbole d'espoir de la Maison El sur son costume de Supergirl !

    Il y avait déjà le film de Jeannot Szwarc de 1984 qui mettait en avant cette héroïne mais on a droit à partir de fin 2015 à la série de Greg Berlanti, d'abord sur ABC puis sur la CW. Une série qui intègre bien vite le Arrowverse - avec l'apparition de Flash/Barry Allen dans l'épisode 18 de la Saison 1. Une bonne série avec des effets spéciaux satisfaisants, des personnages bien écrits et attachants  et quelques petites leçons de vie.

    Kara qui a été élevée par la famille Danvers sur Terre suite à l'explosion de sa planète, décide de sortir de l'ombre et de devenir une super-héroïne comme son cousin. Elle est jouée par la pétillante et exquise Melissa Benoist, dont la vie à la ville cache des moments difficiles. L'actrice a en effet subi des violences conjugales et prend ici sa revanche en incarnant une femme forte à l'écran, ce qu'elle est aussi dans la vie !

    Supergirl peut compter sur l'appui de sa soeur adoptive, Alex Danvers, jouée par Chyler Leigh. Si elle n'a pas de super-pouvoirs (ne peut pas voler, n'a pas de vision thermique, de super-ouie ou de super-force comme Kara), la soeur n'est pas dépourvue de ressources et de volonté, se révèle une soeur dévouée et protège Kara en appartenant au DEO, une agence secrète terrestre qui est le barrage de notre monde contre les menaces extraterrestres comme les différents aliens venus de la prison kryptonienne Fort Rozz.  Evidemment, Supergirl est vite recrutée par le DEO.

    Les deux soeurs peuvent compter sur Hank Henshaw, interprété par le magistral et charismatique David Harewood qui dirige le DEO et se révèle plus qu'il ne semble ! On a droit à l'introduction dans le Arrowverse de J'onn J'ozz, autre personnage de DC Comics, plus connu des néophytes sous le nom de Martian Manhunter, le dernier survivant de Mars, qui va bien épauler Supergirl. Ce Martien n'est pas à prendre à la légère car il est selon Superman "l'être le plus puissant de la Terre" !

    On a aussi les amis humains de l'identité civile de Supergirl. Elle travaille dans le groupe de presse Catco, concurrent du Daily Planet de Metropolis et basé à National City. Sa patronne est Catherine -"Cat" Grant, surnommée la "Reine des médias" et il fallait une actrice seniore pour endosser le rôle et c'est Calista Flockhart, notre "Ally McBeal" qui s'y colle ! "Cat" se révèle une patronne sévère mais juste, d'une grande probité morale et qui va être très bonne conseillère avec son assistante Kara et la première fan de Supergirl ! Il y a vraiment une amitié entre Kara et sa chef qui ne cesse de se renforcer tout au long de la série ! Miss Grant est à un moment sur le point de percer l'identité secrète de Supergirl mais va se faire leurrer par un stratagème de l'héroïne !

    On a aussi Jimmy  "James" Olsen - qui dans le comics est un personnage blanc mais qui est dans cette série incarné par un acteur noir qui n'est autre que Mehcad Brookes. Il est au début de la série le lien avec Superman (qu'on ne voit que de loin dans quelques épisodes car ce n'est pas lui la star) et par la suite, il est le love-interest de Supergirl/Kara Danvers dont il partage le secret. Mais il doit gérer son ancienne copine, militaire de métier, le Major Lucy Lane (la soeur de Lois Lane) - encore une femme forte ! - jouée par Jenna Dewan.

    Enfin, on a Winslow « Winn » Schott Jr. - joué par  Jerémy Jordan, un autre employé de Catco, informaticien de génie - dont le père est accessoirement un super-vilain. "Winn" est aussi amoureux de Kara mais restera dans son rôle d'ami et aura une aventure avec Siobhan Smythe - jouée par Italia Ricci. Siobhan, après avoir été virée de Catco, découvrira sa malédiction de Silver Banshee !

    Parmi les antagonistes, on a un personnage ambigu, tantôt allié, tantôt opposant - mais qui roule surtout pour lui -même, une sorte de Bill Gates ou d'Elon Musk, le milliardaire Maxwell Lord - joué par Peter Facinelli, personnage machiavélique par excellence, sorte de Lex Luthor pour Kara - qui lui vaudra des ennuis en créant entres autres certains éléments de la mythologie de l'héroïne : Bizarro et la kryptonite rouge !

    Mais les méchants principaux de cette Saison 1, ce sont les Kryptoniens, des exilés dans la Zone Fantôme, tombés sur Terre avec Fort Rozz. Ils sont menés par l'oncle et la tante de Kara, respectivement le Lieutenant Non - joué par Chris Vance - et la Générale Astra - interprétée par Laura Benanti qui joue aussi Alura Zor-El la mère de Kara ! Il y a encore du bon en Astra malgré ses projets criminels mais qui ne visaient qu'à sauver Krypton. Non lui est bien décidé à utiliser Myriad sur National City pour dominer les humains et éviter à la Terre le sort de Krypton suite au réchauffement climatique. La fin justifie-t'elle les moyens ?

    Une très bonne série pour ma part ! Les séries de l'Arrowverse restent du divertissement pop-corn mais c'est bien exécuté et très prenant ! J'en redemande sans cesse !

    Il faut désormais compter avec une nouvelle super-héroïne, Supergirl !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Déjà mon huitième article sur la série culte Friends et cette fois, je pense que je vais faire plus court. J'ai remarqué que les Saisons se suivent et se ressemblent et se terminent souvent par un mariage (celui de Ross, celui de Monica et Chandler) ou une naissance (les triplés de Phoebe ou la fille de Rachel dans cette Saison 8 !).

    Car oui, on a appris à la fin de la Saison 7 que Rachel est enceinte ! Qui est le père ? on l'apprend très vite, ce n'est autre que Ross ! Que va-t'il advenir de ces deux-là ? Vont-ils se mettre enfin ensemble comme le souhaitent la plupart des afficionados de la série ? Ce n'est pas si simple car le paléontologue a peur de tout gâcher et donc ne souhaite pas s'engager. Et c'est sans compter un imbroglio avec un autre des Friends ! En effet, Rachel vit sa vie de femme enceinte en habitant avec Joey et le jeune comédien va avoir des sentiments pour la rouquine mais se fera gentiment éconduire !

    Comme d'habitude, cette Saison 8 nous montre les amours et déboires professionnels de la petite équipe. Le tout ponctué de centaines de gags et de mots d'esprit, de situations cocasses bien amenées comme savent nous en pondre les scénaristes inspirés !

    Ross a donc une autre copine, rencontrée au mariage de Monica et Chandler, une certaine Mona - jouée par Bonnie Somerville mais vous l'aurez compris, notre futur papa tergiverse, hésite, est inconstant et va finalement se retrouver seul mais face à Rachel et ses nouvelles responsabilités de père auxquelles il n'a jamais voulu tourner le dos à la fin de la Saison.

    La Saison 8 tourne aussi beaucoup autour de la nouvelle vie de couple de Chandler et Monica avec plusieurs péripéties : perte des photos du mariage, lune de miel, venue d'une prostituée sur un malentendu pour un enterrement de vie de garçon en retard....

    Professionnellement, Monica mène son propre restaurant en tant que chef-cuistot, Joey incarne toujours un ténébreux docteur un peu crétin dans un soap débile mais finit par sortir un gros film avec Gary Oldman sur la Première Guerre mondiale. Ross est toujours féru de préhistoire, Rachel dans la mode, Phoebe fait quelques massages à l'occasion et Chandler passe un entretien d'embauche pour un meilleur poste !

    Voilà, comme j'ai dit je vais faire court cette fois aussi pour vous laisser la surprise ! Je ne mentionnerai pour finir cet article que quelques "guest-stars" de renom apparues cette Saison dans la série phare de l'époque toute auréolée de sa gloire médiatique. Les plus notables de ces invités sont Sean Peen (qui joue Eric un petit ami de la jumelle de Phoebe), Brad Pitt (un ancien du lycée qui détestait Rachel Green) et Alec Baldwin (Parker, un ami de Phoebe un peu candide).

    A bientôt pour la Saison 9 - déjà l'avant-dernière Saison des 10 que compte la série !


    votre commentaire
  • C'est avec joie que je vous propose une nouvelle escapade dans le Arrowverse avec la Saison 2 de Flash. On monte les enjeux cette fois encore avec l'introduction du Multivers !

    Dans les bandes-dessinées DC Comics, les fondations du Multivers sont véritablement posées dans le #123 de la série Flash avec le récit "Flash de deux mondes" où Barry Allen, le nouveau Flash de l'Âge d'Argent, rencontre son prédécesseur, Jay Garrick, qui vit sur une autre Terre et qui sur la Terre de Barry est un personnage de fiction, de BD ! Les bases sont en effet posées car on apprend que les différentes Terres vibrent à des fréquences différentes et qu'il est notamment possible de voyager d'un monde à l'autre par les rêves !

    Revenons à la série de la CW ! A la fin de la Saison 1, une brêche dimensionnelle a été ouverte et un méchant redoutable et sans pitié, nommé Zoom, arrive sur ce qui est Terre-1, la Terre de nos héros, en provenance de Terre-2 ! Zoom est aussi un Bolide et un concurrent pour notre Flash et il dirige une armée de méta-humains de son propre monde !

    On découvre ainsi que nos personnages préférés ont des doubles sur l'autre Terre, Terre-2, des "Jumeaux Astraux". Un docteur Harrison "Harry" Wells alternatif débarque ainsi qu'un Jay Garrick qui se révèlera être un imposteur. Le "nouveau" docteur Wells est bien décidé à tout tenter pour sauver sa fille, Jesse, jouée par Violett Beane, une enfant surdouée, capturée et détenue par Zoom.

    Cisco Ramon se révèle dans cette Saison 2 être un méta-humain, avec des pouvoirs de prémonition mais pas que ! Il prendra le pseudo de Vibe et se montrera bien utile. Caitlin Snow se révèle avoir aussi une jumelle astrale mais maléfique nommée Killer Frost, ce qui "jette un froid", tandis que Vibe se dépêtre avec Reverb de Terre-2, son propre jumeau astral !

    Parlons de Jay Garrick maintenant ! Il est en fait le grand méchant de l'histoire dont le sort est lié à celui de Zoom. Zoom a usurpé le patronyme du vrai Jay, le jumeau astral du père de Barry Allen, lequel est un héros sur Terre-3 et que le méchant, Zoom, retient aussi prisonnier ! Le faux Jay a voulu essayer sur lui une drogue, le Velocity-7 et en meurt à petits feux ! Son but caché est en réalité de voler la vitesse de Barry qui perdra même un temps ses pouvoirs puis se retrouvera dans la Vitesse Pure, une sorte de dimension conceptuelle !

    Le scénario prend un peu la tête par moment avec multiplication des voyages dans le temps et autres paradoxes temporels ! Notamment à la fin de cette Saison 2, où un Barry Allen très éprouvé psychologiquement va créer ce que l'on a appelé dans les comics le FlashPoint (quand il remonte le temps et sauve sa mère) ! Les conséquences vont être désastreuses !

    De manière plus anecdotique dans cette nouvelle Saison, on a le retour de Captain Cold, du gorille télépathe Grodd et de quelques autres ! Même Laurel Lance/Black Siren (de Terre-2) fait une apparition ! Plus important est l'introduction du personnage de Wally West, joué par Keiynan Lonsdale, le fils caché de Joe et le frère d'Iris - garçon très prometteur, très sympathique et pour l'instant sans pouvoirs (alors que dans les comics, il a commencé sa carrière en tant que Kid Flash ! On verra bien.).

    La romance entre Barry et Iris se précise même si au début de cette Saison, Barry est avec l'inspectrice Patty Spivot, jouée par Shantel VanSanten.

    J'avais dit dans l'article sur la Saison 4 de Arrow que je parlerai ici du cross-over avec cette Saison 4. Mais en fait n'en dirais pas grand-chose sinon que dans ce duo d'épisodes, on découvre Kendra Sanders aka Hawkgirl - jouée par Ciara Renée et poursuivie de réincarnation en réincarnation par l'Immortel Vandal Savage - joué par Casper Crump ! Je crois que l'on sera amené à revoir ces personnages invités dans le spin-off Legends of Tomorrow !  Digger fait aussi une apparition dans un épisode avec King Shark !

    Voilà, je n'en dirais pas plus car ai déjà bien spoilé tout en restant à dessein suffisamment vague ! Cette Saison 2 vaut le coup mais ça va encore gagner en puissance - surtout que les séries dérivées et les cross-overs se multiplient !

     A bientôt !


    votre commentaire
  • Les animaux sont déchainés dans la Saison 2 de Zoo ! Et notre équipe de héros, Jackson Oz, Abraham Kenyatta, Mitch Morgan, Jamie Campbell et Chloé Toussignant, a fort à faire ! Comme dans d'autres séries mettant en scène des apocalypse, le soucis ne vient pas que de la menace directe ici des animaux, là des zombies ou des aliens mais aussi des actions des humains.

    Le Général Davies - joué par Peter Outerbridge - est fermement décidé à lancer le Projet Noé pour éradiquer tous les animaux mutants au moyen d'un gaz létal spécifique puis de récréer génétiquement des animaux sains ! Projet guère raisonnable car les insectes sont aussi désormais touchés et sans pollinisateurs, l'Humanité disparaitra !

    Nos héros travaillent donc à mettre au point un remède, un vaccin contre la mutation ! D'autant qu'elle touche aussi les humains comme Jackson ou sa mère ! Les côtés scientifiques de cette série sont par contre totalement délirants ! ADN à triple hélices, mutation qui se répand comme un virus, c'est totalement foireux et on a l'impression que la série joue la surenchère dans l'improbable et le spectaculaire !

    Des personnages principaux faisant partie de notre équipe vont mourir dans cette Saison 2 ! Mais la relève est là ! On rencontre la soldate déterminée Dariela Marzan - jouée par Alyssa Diaz, Logan - joué par Josh Salatin et Allison, la secrétaire adjointe à la Défense - jouée par Joanne Kelly !

    Les animaux ont des ressources cachées dans cette série : fourmis électriques, paresseux qui provoque des tremblements de terre, lézard qui génère du froid ! C'est l'hécatombe parmi les humains et le monde est au bord du chaos !

    Des romances ont lieu aussi au cours de cette Saison et des couples se forment vite séparés par les coups du sort !

    L'homme à l'origine de tout, le Professeur Robert Oz  - interprété par Ken Olin - réapparait, n'était ni fou ni mort, et travaille toujours en secret à résorber la catastrophe avec le groupe des Bergers sur l'Île de la Pangée !

    Un saut de 10 ans dans le temps à la fin de cette deuxième Saison tandis que l'Humanité a été stérilisée ! Affaire résolue ? Non car une Saison 3  et ultime nous attend ! "La Dernière Génération" et encore des attaques d'"animaux hybrides" ! Pourrait- on connaitre pire "conclusion" ? Un cliffhanger à la fin bien sûr !

    Une petite série surprenante avec des rebondissements mais pas forcément crédible, un peu dans la surenchère ! Ca ne casse pas des briques mais ça se regarde ! A signaler aussi un côté tantôt Bisounours tantôt gore ! On déchiquète des humains mais surtout, on ne tue pas les animaux, on les anesthésie avec des fléchettes hypodermiques même quand ils sont sur le point de vous éventrer !

    Ajoutons que la série diffère largement du roman de James Patterson dont elle est tirée.

    A bientôt !


    1 commentaire
  • Les péripéties du petit groupe d'amis, Rachel, Monica, Phoebe, Ross, Joey et Chandler continuent dans déjà la Saison 7 de Friends - période 2000/2001. J'apprécie toujours autant cette "vieille" série indémodable à l'humour juste, mordant, fin voire subtil basé beaucoup sur le cocasse et l'absurde.

    A la fin de la Saison 6, Monica et Chandler se fiançaient ! Qu'ils sont mignons tous les deux et ils forment vraiment le couple parfait uni par un amour pur et sincère. Cette Saison 7 utilise cette romance comme fil rouge et se conclut d'ailleurs sur leur mariage !

    Mais les autres protagonistes ont des amourettes aussi ! Comme Rachel qui va sortir avec Tag - joué par Eddie Cahill, son jeune assistant chez Ralph Laurens. Le jugeant trop immature, elle finira par rompre avec le beau gosse si drôle quand il fait semblant "de parler au téléphone avec son sexe" !

    Ca déménage aussi pas mal au cours de cette Saison. Pour laisser de l'intimité à Chandler et Monica, Rachel emmènage chez Joey et Phoebe part s'installer chez Ross.

    Joey connait des succès à la télé même si son parcours professionnel demeure toujours aussi chaotique. Il est viré de "Mac and Cheese" où il donne la réplique à un robot puis retrouve le rôle du mythique Dr Drake Ramoray dans le coma puis greffé du cerveau d'une femme. Hélas il rate la consécration aux Soap Awards toujours pour "Des jours et des Vies" ou "Les Jours de notre Vie". Feuilleton qui existe réellement !

    Ben, le fils de Ross, a lui bien grandit et est désormais en âge de faire les bêtises que lui enseigne "Tante Rachel" ! Mine de rien, on voit que le temps passe dans la série.

    On a la surprise de retrouver l'interprète de Ross, David Schwimmer, à la réalisation de plusieurs épisodes qui ne détonnent pas dans cette Saison 7. Pour tout vous dire, je n'ai pas fait gaffe si il était déjà à ce poste dans les précédentes Saisons mais c'est fort possible !

    Toujours des stars des années 1990 et 2000 en guests dans la série dans le vent ! On a ainsi la James Bond Girl Denise Richards qui joue Cassie la jolie et envoutant cousine de Ross et Monica qui exerce un certain charme sur nos héros à grands coups de démélages de cheveux et de ralentis langoureux. On a aussi Winona Ryder qui joue une copine étudiante de Rachel qui l'a embrassée à la fac. La grande Kathleen Turner incarne le père transsexuel de Chandler et Gary Oldman joue un acteur, partenaire de Joey.

    Le mariage avance ! Monica découvre que ses parents ont dépensé l'argent qui devait servir à la cérémonie et que ses affaires d'enfance ont pris l'eau et le moisi dans le garage familial.

    Enfin, nos héros prennent 30 ans !  A l'instar de Rachel Green.

    Bref, c'est toujours aussi excellent ! La Saison se conclut par le mariage et le téléspectateur est amené à comprendre de manière subtile que Rachel a fait un test de grossesse positif. Qui est le père e ce qu'elle va faire du bébé sera sans doute au coeur de la Saison 8 ! Plus que trois Saisons avant la conclusion !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Voilà une série qui ne paie pas de mine, sur laquelle, il n'y a pas eu énormément de publicité mais qui est pourtant une petite pépite ! Pleine de surprises, de bonnes idées et de rebondissements ! Cette série, c'est Zoo qui dépeint une nouvelle Apocalypse ! Mais après les météorites, après les Kaijus, les cyborgs, les aliens et les zombies, cette fois, ce sont les animaux qui vont causer la perte de l'Humanité !

    "Depuis des millénaires, l'Homme a toujours maltraité les bêtes !"  Descartes ne les considérait-t'il pas comme des machines dénuées de sentiments, juste bonnes à être exploitées comme le reste de la Nature !? Et si les bêtes décidaient de riposter ? Au départ, il y a les théories fumeuses d'un scientifique à moitié fou qui détecte un changement dans le comportement et dans les pupilles des animaux !

    Ce savant fou, c'est le père de Jackson Oz, un biologiste américain - fils joué par James Wolk - fils qui est bientôt témoin d'attaques concertées de lions au Botswana avec son ami Abraham Kenyatta, un local - joué par Nonso Anozie. Le duo sauve la Française Chloé Tousignant - jouée par Nora Arnezeder (une actrice tout aussi française qu'on a vu récemment dans Army of the Dead de Zach Snyder) - et qui est aussi une agent de la DGSE, les services secrets français. Dans le même temps, à Los Angeles, la journaliste/blogueuse Jamie Campbell - jouée par Kristen Connolly - rameute Mitch Morgan, un vétérinaire, - joué par Billy Burke -  à l'occasion d'un accident dans un zoo  - pour enquêter sur les activités de Reiden Global, une multinationale à la pointe des biotechnologies !

    Les attaques d'animaux vont se multiplier aux quatre coins du globe : lions, ours, loups, chats, chiens, rats, oiseaux,... Toute la faune est déchainé et à la fin de cette Saison 1, on comptera plusieurs dizaines de milliers de morts parmi les humains ! Nos cinq héros vont être rassemblés pour former une équipe par un commanditaire qui reste dans l'ombre mais qui en fait joue double jeu avec Reiden Global !

    La série prend souvent des directions inattendues et c'est très plaisant ! Les scénaristes sont visiblement inspirés et multiplient les surprises comme ces mutations d'animaux ! Ca tourne assez vite au film catastrophe ou au film d'horreur ! La série joue sur plusieurs registres et on pense à tous ces films avec des animaux déchainés depuis Les Oiseaux d'Hitchcock jusqu'aux araignées, serpents et autres !

    Notre fine équipe comprend qu'un vecteur génétique façon OGM a fait muter les animaux sur toute la planète et il faut alors trouver un remède ! Mais la Nature semble s'y opposer et on assiste à plusieurs coups du sort ! Il faut aussi lutter contre les agents corrompus de la multinationale maléfique. Les personnalités et motivations des personnages sont aussi bien développées et la Saison se conclut sur un cliffhanger assez intéressant !

    Bref, j'aime bien cette série Netflix qui après un début mollasson, se révèle une bonne surprise ! D'autant qu'il semblerait que Zoo prenne un chemin assez SF dans ses Saisons 2 et 3 ! Faut-il exterminer toute la faune en dernier ressort ?

    La série est librement inspirée du roman Zoo  de James Patterson et compte donc 3 Saisons !

    A voir donc !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Les séries Marvel de Netflix ont été annulées quand Marvel Studios a décidé de lancer ses propres séries, les excellentes WandaVision, Falcon & le Soldat de l'Hiver ou encore Loki ! Je suis presque à jour sur ses séries Netflix et c'est Iron Fist qui a clôt le bal avec sa Saison 2 après une Saison 1 qui a reçu de très mauvaises critiques !

    Quelque part, c'est un peu dommage car le dernier des 10 épisodes de cette Saison 2 annoncait des choses intéressantes pour une Saison 3 qui ne verra jamais le jour. Quoi que ? Des rumeurs font mention de Charlie Cox en Matt Murdock dans Spider-Man : No Way Home (dont on attend toujours le trailer !) et de Vincent d'Onofrio en Caid dans Hawkeye et Echo. Des Soft Reboots !

    Dans cette seconde Saison des aventures du Poing d'Acier de K'un-Lun, notre héros va être confronté à la convoitise de son frère d'adoption, Davos, qui complote pour lui voler son pouvoir. Davos  - joué par Sacha Dhawan - va s'associer pour cela avec Joy Meachum - toujours interprétée par Jessica Stroup.

    Tandis que Davos avance ses pions, Danny Rand - joué par Finn Jones - et Colleen Wing - jouée par Jessica Henwick - tentent de mener une vie plus paisible mais Danny continue de patrouiller dans le quartier et notre couple va se trouver face à une guerre des gangs entre les Triades des Hachettes et des Tigers - et venir en aide à un groupe de jeunes SDF un peu paumés.

    De plus, Danny fait la rencontre de Mary Walker - jouée par Alice Eve, une jeune femme qui semble perturbée ! Très vite, on apprend qu'elle a une dissociation de sa psyché et plusieurs personnalités, la douce Mary et la violente Walker - le personnage de Typhoïd Mary dans les comics - qui ici travaille en fait pour Joy et donc pour Davos !

    De son côté, Ward Meachum, joué par Tom Pelphrey, se débat avec les drogués anonymes et a une liaison avec sa marraine Bethany.

    Colleen Wing gagne en importance dans cette Saison 2 et vole même la vedette à Danny Rand ! J'adore cette fille, le personnage comme l'actrice qui l'incarne que les geeks ont pu voir ailleurs ! Elle est à la recherche de ses origines et c'est aussi une combattante hors-paire. Enfin, son association avec Misty Knight - qui fait des apparitions dans ces épisodes, toujours jouée par Simone Missick, se profile.

    Donc en fait, toutes les sous-intrigues sont liées et culminent lorsque Davos s'approprie le Poing d'Acier et blesse Danny Rand. Celui-ci se rend alors compte qu'il était addict à l'Iron Fist ! Ce pouvoir va aussi faire tourner la tête à Davos qui s'imagine en parangon de vertus et se lance dans un massacre de criminels dans Chinatown et alentours ! L'identité, nos objectifs dans la vie, le sens qu'on lui donne, la "mission", les dérivatifs comme les addictions, les mensonges qu'on se fait à soi sont au coeur de cette Saison 2 !

    A la fin de la série, le Poing d'Acier a un nouveau possesseur assez inattendu ! Le point fort de la série, ses combats mais pas que !

    J'ai bien aimé cette Saison 2 et la série commencait à gagner en qualité ! Reverra-t'on ces héros à l'avenir dans le MCU ? Je l'espère !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Nous voilà à la Saison 4 d'Arrow, l'Archer Vert, et cette fois les enjeux sont haussés d'un facteur puissance 10 ! Avec en face un méchant qui a quasi la puissance d'un dieu, il va s'agir pour notre équipe de super-héros de sauver le monde d'une apocalypse nucléaire !

    La série tire intelligemment profit de tout ce qui a été introduit en termes de personnages, d'éléments scénaristiques des trois premières Saisons, y ajoute de nouveaux personnages et tisse des liens/cross-overs avec d'autres séries : l'Arrowverse ! On rencontre ainsi John Constantine (qui a eu droit à sa propre série d'une seule Saison) ou Vixen, la femme au totem (qui elle est au centre d'une mini-série d'animation en 2 Saisons) - l'Arrowverse se complexifie et on a aussi un cross-over avec Flash (avec le personnage de Hawkgirl), cross-over dont je vous parlerai lors de mon billet sur la Saison 2 de Flash. Les protagonistes se mettent en place aussi pour le lancement de Legends of Tomorrow  !

    Au début de la Saison, Oliver et Felicity ont quitté Starling City pour tenter d'avoir une vie paisible ! Mais le devoir et leurs amis les rappellent car un groupe d'importuns, les Fantômes, terrorisent la ville ! Ils sont liés à Damien Darhk, un ancien de la Ligue des Assassins, déjà mentionné dans la Saison 3 et qu'on voit ici sous les traits de Neal McDonough. Ce méchant tire ses pouvoirs de nature magique d'une ancienne idole qui lui transfère l'énergie des morts qu'il cause.

    Les origines de cette idole nous renvoient une fois de plus au passé d'Oliver Queen - toujours joué par Stephen Amell - à travers des flash-backs où notre héros affronte sa part d'ombre et retourne sur l'Île de Lian Yu et rencontre le Baron Reiter qui trafique de la drogue et convoite la mystérieuse statuette précédemment mentionnée ! J'ai trouvé que dans cette Saison les flash-backs présentaient moins d'intérêts et que cette partie de l'intrigue avançait très - trop ? - lentement !

    Oliver est décidé à donner un second souffle à Starling City ! Pour cela, il va se présenter aux Municipales ! Mais Darhk dirige lui le projet Genesis - qui est une forme de Déluge pour repartir de zéro en faisant Tabula rasa ! On apprend qu'il a des liens avec l'organisation HIVE ! Au passage John Diggle retrouve son frère Andy qu'il croyait mort et qui est joué par Eugène Byrd. Mais celui-ci est passé à l'ennemi et la relation entre les deux frangins va être compliquée amenant l'un des frères à prendre une mesure extrème !

    Cette Saison 4 voit le retour de Sara Lance - toujours interprétée par Caity Lotz - qui ne fait qu'une brève apparition le temps d'être ressuscitée par le Puit de Lazare et de voler vers les cieux de Legends of Tomorrow  !

    Felicity Smoakes (baptisée Overwatch dans ces épisodes)  est le grand amour d'Oliver et lui restera fidèle à la fin de la Saison malgré des disputes et des aléas comme le fait pour la jeune femme de se retrouver à un moment dans un fauteuil roulant ! Provisoirement je vous rassure ! Elle retrouve son père, le hackeur de haut-vol et criminel Noah Cuttler - joué par Tom Amandes - et entame un début de réconciliation avec lui en désamorcant des ogives nucléaires !

    S'opposer à Darhk s'avèrera extrèmement dangereux et l'équipe en paiera le prix fort puisqu'un de ses membres va trouver une mort qui semble définitive !

    Face à la puissance du méchant de la Saison qui tire sa force des morts qui s'accumulent, Green Arrow devra contrer sa magie néfaste en lui opposant la volonté de l'ensemble de ceux qui croient en l'espoir, et qu'il saura galvaniser ! C'est un message un peu manichéen mais clair et efficace !

    Voilà, je ne rentre pas plus dans les détails, les personnages de second plan et les intrigues secondaires. La série devient plus ambitieuse et a toujours son côté sombre ! On a aussi un revirement inattendu et un nouveau statu-quo en guise d'épilogue à cette Saison 4. Comme toujours, j'ai adoré et je recommande ! J'aime presque autant le Arrowverse (plus orienté TV) que le MCU (plus cinéma) !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Tandis que Marvel Studios réinvestit les cinémas avec Black Widow, le 7 juillet par chez nous en France, la déferlante de bonnes séries de super-héros de la Maison des Idées continue sur les plateformes de SVOD ! Loki est arrivé sur Disney + et c'est toujours Tom Hiddleston qui incarne le dieu de la Malice asgardien. Six épisodes d'excellent qualité ! J'ai adoré ! C'est Michael Waldron qui est aux manettes.

    La série fait suite immédiate aux évènements d'Avengers : Endgame où Loki ramasse le Tesseract et déclenche un paradoxe temporel. Il n'en faut pas moins pour provoquer l'intervention de la TVA - le Tribunal des Variations Anachroniques en VF (Time Variance Authority en VO) - une organisation multiverselle qui règle "l'Eternel Flux Temporel" et la Fluidité du Temps.

    Loki se retrouve donc incarcéré dans un monde où la magie est inopérante, gigantesque administration kafkaienne - au design qui rappelle l'ex-URSS - et notre vilain rencontre Môbius - joué par Owen Wilson, brillant acteur toujours aussi convaincant qui campe un personnage attachant. Le dieu de la Malice passe devant la juge Ravonna Renslayer  - jouée par Gugu Mbatha-Raw- qui condamne Loki a être "brouillé", effacé de la Timeline, juge qui cache des choses au sujet des Gardiens du Temps, les Maitres du TVA !

    Mais Môbius a besoin de l'avis d'un Loki pour traquer un autre Loki qui tue depuis longtemps les agents de la TVA pour leur voler leurs appareils effaceurs de réalités déviantes ! Loki comprend assez vite que cet autre variant se cache dans les Apocalypses. Une équipe de Minuteurs se rend dans les années 2050 en plein déréglement climatique.

    On fait alors la connaissance du Variant Loki qui s'appelle en réalité Sylvie, et est une fugitive qui a échappé à la TVA et a juré de la détruire. Elle est incarnée par Sophia Di Martino, actrice que j'ai trouvé incroyable, très charismatique et ce personnage est vraiment intéressant ! Sylvie va mettre le bazar et Loki va prendre la fuite avec elle pour savoir de quoi il en retourne !

    On a alors un épisode de milieu de Saison - un peu de transition sur un monde-Kree mourant, Lamentis-1, dans une Apocalypse ! Sylvie va éveiller des doutes chez Loki sur qui tire réellement les ficelles - et si le TVA était en réalité les méchants !

    Retour à la TVA par la suite avec l'arrestation des deux Loki Variants ! Ca met encore une sacré pagaille et la révolte gronde. Môbius va changer de camp ainsi que le Chasseur B-15, jouée par Wunmi Mosaku (excellente aussi !). Des secrets sont éventés et de nouvelles énigmes se posent !

    Nos héros se retrouvent dans le Néant, à la Fin des Temps, tentent d'échapper à Alioth, une espèce de monstre de fumée, chien de garde de ce monde, chargé d'effacer les anomalies qui échouent là ! Excellent cinquième épisode avec d'autres variants Loki !

    Qui tire les ficelles ? On l'apprend dans le Season Final, grandiose ! On attendait l'apparition de Kang le Conquérant et on a Jonathan Majors qui joue "Celui qui demeure" ! A la toute fin, tout sera bouleversé, sur fond d'histoire d'amour commencant entre Loki et Sylvie - et de trahison ("un Loki ne peut aimer que lui-même !"). Un multivers apparait et une guerre multiverselle  - sous les yeux d'un Loki désemparé mais devenu plus humain, presque un gentil ! On attend avec impatience la suite de ces développements multiversels avec les trois Spider-Men attendus et espérés de Spider-Man : No Way Home et Doctor Strange and the Multiverse of Madness ! Et une Saison 2 de Loki est annoncée à la toute fin !

    Une Phase 4 qui s'annonce très prometteuse ! Pour moi, Loki est pour le moment la meilleure série du MCU de qualité cinéma - avec notamment un excellente bande musicale qu'on doit à Natalie Holt !

     A voir absolument !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique