• Plusieurs fois reportée à cause de la pandémie de Covid, Black Widow  a finit par arriver dans les salles de cinéma de l'Hexagone le 7 juilleBalck Widow - Cate Shortlandt 2021 et deux jours plus tard aux USA ! On retrouve donc Scarlett Johansson dans le rôle de l'espionne super-héroique, et Avenger, Natasha Romanoff, la "Veuve Noire" ! C'est une réalisatrice, Cate Shortland qui a dirigé ce film qui inaugure la Phase 4 pour le cinéma !

    Black Widow n'avait pas eu droit à son film solo jusqu'à maintenant mais cette injustice est réparée ! L'action se déroule entre Captain America : Civil War (avec une Natasha en fuite suite aux Accords de Sokovie) et Avengers : Infinity War. Si vous êtes comme moi un afficionado du MCU, vous savez que notre héroïne s'est sacrifiée dans Avengers : Endgame afin d'obtenir la Pierre de l'Âme ! C'est donc on suppose la dernière fois qu'on voit Scarlett Johansson dans cet univers et le film est assez adroit pour opérer une transition avec une autre Black Widow, la soeur de circonstances de Natasha, à savoir Yelena Belova incarnée par la jeune actrice à la carrière déjà multi-primée, Florence Pugh qui est ici très convaincante !

    C'est donc un film de super-héroïne(s) dans le registre "espionnage" (avec une référence à James Bond) qui a un peu une ambiance similaire à Captain America : le Soldat de l'Hiver  ! Le film est plaisant mais pas exceptionnel non plus ! Il réalise de gros scores d'entrées un peu partout surtout je pense du fait de l'absence de films du MCU sur grand écran depuis deux ans, depuis 2019 et Spider-Man : Far From Home ! Pour ses enjeux, le film arrive peut-être trop tard mais peut-être aussi au bon moment si sa finalité est d'introduire Yelena Belova !

    Une famille que l'on peut qualifier de "dysfonctionnelle" est au coeur du récit ! On a donc les deux filles, Natasha et Yelena (Johansson et Pugh) mais aussi le père, Alexei Shostakov - joué par l'excellent David Harbour, l'emblématique shérif de Stranger Things - qui est ici Red Guardian, le Super-Soldat de l'URSS (et qui est à la fois puissant, hilarant, pathétique et touchant) et enfin la mère Melina Vostokoff - jouée par Rachel Weisz. Signalons dans les anecdotes que c'est la jeune Ever Anderson, fille de Milla Jovovich et du réalisateur Paul W. S. Anderson qui joue la Natasha jeune !

    Famille dysfonctionnelle donc car fausse-famille de façade, en fait un alibi pour les deux parents, deux espions de l'URSS en pleine Guerre froide, résidants dans l'Ohio pour récupérer les données d'un programme de contrôle mental développé par le SHIELD (en réalité par l'HYDRA). Couverture grillée, puis fuite précipitée et les deux gamines se retrouvent dans la "Chambre Rouge" (la "Red Room" en VO) où le maléfique général Dreykov  - joué par Ray Winstone - n'hésite pas à trucider des enfants pour sélectionner les plus "prometteuses" et en faire des assassins d'Etat ! C'est l'Histoire des Black Widows, reprise des Comics Marvel et qu'on a déjà pu voir dans le MCU dans la Saison 1 de la série Agent Carter !

    Des années plus tard, Natasha est devenue la "Black Widow", est passée à l'Ouest et est désormais une Avenger, sa deuxième famille ! Elle pensait avoir par le passé assassiné Dreykov dans une explosion mais n'a réussi en réalité qu'à blesser gravement Antonia la fille de celui-ci - qui est jouée par Olga Kurylenko. Dreykov n'a jamais cessé de former et de diriger les Black Widows et dispose même, tel un grand-méchant à la Ian Flemming, d'un réseau de milliers de Veuves qui décident du sort politique du monde, réparties sur tout la planète, parmi ces Veuves, qui n'est pas consciente de l'ampleur du complot, Yelena Belova !

    Yelena, comme Natasha avant elle, réussit à se libérer du contrôle mental de Dreykov et les deux soeurs vont alors tout faire pour éliminer une bonne fois pour toutes le méchant et libérer leurs camarades ! Elles feront face à "l'Homme de main" du général à savoir Taskmaster, le Maitre de Corvée, capable de copier les styles de combat de ses adversaires !

    Mais pour localiser la Chambre Rouge et éliminer Dreykov, nos deux héroïnes vont devoir réunir à nouveau leur "première famille" et retrouver Alexei et Milena ! Ca donne lieu à une réunion de famille dans le film qui est le point fort du récit, à la fois pathétique et émouvant tant les personnages sont maladroits mais ressentent véritablement un amour les uns pour les autres qui va au-delà du simple service pour la patrie et qu'ils ne parviennent pas à exprimer ! Il aurait fallu exploiter plus ce côté-là du film plutôt que de mettre trop de scènes d'actions dont certaines sont "illisibles" comme à la fin du périple quand Natasha affronte les autres Veuves et où on ne parvient pas à distinguer qui est qui car elles ont toute la même combinaison de cuir noir !

    Le projet de ce Black Widow était dans les cartons depuis longtemps et Scarlett Johansson est une grande actrice qui méritait d'avoir son propre film solo dans le MCU - avant d'être trop âgée pour porter le costume ! Marvel Studios a toujours eu des coups de génie pour choisir ses castings !

    Voila un film qui aurait pû être meilleur et qui décevra sans doute ceux qui ne sont pas des fans hardcore de Marvel comme moi ! Moi j'ai bien aimé car ça fait avancer la trame générale du Marvel Cinematic Universe où tout est connecté ! On va avoir encore trois films - sauf aggravation de la pandémie ! - d'ici la fin de l'année : Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux en septembre 2021, Les Eternels en novembre 2021 et Spider-Man : No Way Home en décembre 2021.

    Vue la conjoncture mondiale, nos vies sont peut-être difficiles en ce moment mais pour le MCU, 2022, 2023 et après seront des années prometteuses ! Je suis d'accord, c'est un peu "Du pain et des jeux !" mais comme pour moi, c'est du divertissement de qualité, je ne vais pas bouder mon plaisir - même si étant vacciné, je compte laisser le Pass sanitaire dans un tiroir car ce n'est pas le petit tyran d'opérette Macron qui va décider de mes libertés (j'apprends aux grincheux que la définition d'un "tyran" est : "qui règne par l'arbitraire" et lâchez-moi aussi la grappe avec la Corée du Nord, la différence entre nous et Pyong-Yang n'est pas de nature mais de degrés !) !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • A partir des années 1990, Disney commence à adapter en long-métrages live-action ses classiques de l'animation, habitude qui se poursuit en 2020 avec Mulan. Les 101 Dalmatiens est ainsi transposé de la celluloid aux acteurs en chairs et en os - avec parmi ces interprètes  Glenn Close qui vole la vedette aux chiens dans le rôle de l'hystérique et machiavélique créatrice de mode, Cruella d'Enfer (qu'on reverra en 2021 dans un préquel sur sa jeunesse avec Emma Stone dans le rôle-titre).

    Le film de 1996, réalisé par Stephen Herek reprend presque scène pour scène le classique de l'animation de 1961 ! Outre Glenn Close, Jeff Daniels incarne le nonchalant Roger et Joely Richardson est la brave Anita. Chacun de ces jeunes gens, qui ne se sont pas encore rencontré, ont un dalmatien, Pongo pour Roger et Perdita pour Anita. L'intrigue se déroule à Londres ! Nos deux citadins vont se croiser par l'entremise de leurs compagnons familiers et avoir le coup de foudre ! Bien vite, Perdita attend des chiots et ce sont 15 petits êtres qui naissent, vite convoités par Cruella !

    Car Cruella raffole de fourrures et Anita qui travaillait auparavant pour la virago lui a designé une gamme de manteaux et de vêtements tâchetés en noir et blanc. Elle veut donc mettre la main sur les chiots. Force est de constater que la lutte contre la fourrure a bien avancé dans le monde réel de nos jours, milieu où on recours à des animaux d'élevage et où on n'est pas supposé kidnapper les animaux domestiques ! Dédicace en passant à ma grand-mère Ginette, âgé de 95 ans bientôt,  qui était couturière, spécialisée dans la fourrure !

    Deux hommes de main au service de Cruella et de son "écorcheur", Skinner, deux nigauds nommés Jasper et Horace - joués respectivement par Hugh Laurie et Mark Williams - enlèvent les chiots et les gardent avec d'autres dalmatiens - au nombre total de 99 au final - avant de les transformer en manteau de fourrure ! Mais Pongo et Perdita aidés de la solidarité animale, se lancent à la rescousse ! On peut saluer au passage le travail des dresseurs car pas d'images de synthèse ici mais des animatroniques ! 230 chiots dalmatiens et 20 dalmatiens adultes ont été utilisés pendant le tournage !

    Quelques différences avec le dessin-animé toutefois ! L'intrigue du film se déroule en 1996 et pas en 1961 et Roger est concepteur de jeux vidéo et pas compositeur de musique. Dans le dessin-animé, Anita ne travaille pas.

    Cruella, si elle est la méchante, est cependant une femme libre au contraire d'Anita qui ne rêve que d'être femme au foyer. Je crois que cet aspect de D'Enfer est mis en avant dans le film-préquel de 2021 ! (?) Et il est vrai que Disney n'assume pas ses méchants !

    Les tenues de Cruella ont été crées par le couturier Anthony Powell et la musique est de Michael Kamen.

    Les 101 Dalmatiens est un film familial, à destination des plus jeunes. Une suite Les 102 Dalmatiens verra le jour en 2001 suite au succès de ce premier opus !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Vous aimez la SF ? Vous aimez l'action ? Vous aimez Bruce Willis ? Alors surtout ne regardez pas Cosmic Sin, un affreux "navet" signé Edward Drake, sorti en 2021 ! Mon Dieu que c'est nul !

    Il s'agit là d'un recit qui se déroule au XVIème siècle alors que l'Homme a colonisé l'Espace puis se retrouve un jour face à un Premier Contact avec une civilisation alienne - forcément hostile - et ce n'est pas le premier et seul cliché que véhicule cette daube ! Ce film n'est qu'une série d'idées repompées sur d'autres  oeuvres de SF d'une autre envergure, comme des séquences des Aliens ou encore une énième race extraterrestre de parasites.

    Mais qu'est allé faire Bruce Willis dans cette galère ? L'acteur, vieillissant a connu des sommets dans les années 1990 et 2000- avec des bijoux comme L'Armée des 12 Singes de Terry Gilliam ou Incassable  de Night Shyamalan mais sa carrière est en chute libre depuis les bides qu'ont été Die Hard 4 et 5 ! Ici, c'est clairement un film alimentaire ! Un déclin qui fait de la peine !

    Bruce Willis est ici le général James Ford, en disgrace - donc autre cliché, il est évidemment à écumer les bars au début du film ! - et pour repousser les aliens, il embarque une équipe pour balancer une bombe Q ("Quantique"), sur leur monde natal. Le film n'est qu'une suite de "mitraillages" dans des usines et des entrepôts - censés représenter les bases de l'Alliance des Terriens - dans des armures en plastique toutes pourries, à base de faux-raccords, de dialogues insipides, de flous scénaristiques et d'incohérences à la pelle ! Frank Grillo (le Crossbones du MCU) est aussi embarqué dans cette galère dans le rôle du général Ryle - mais on sent que les acteurs n'ont qu'une envie, c'est d'en finir avec ce film ! Comme nous d'ailleurs, comme le spectateur !

    On dirait vraiment que certains "scénaristes" produisent des histoires en série en cochant toutes les cases d'un cahier des charges !

    Et que dire de ces aliens en mode zombie pour surfer sur la mode The Walking Dead, la mode du moment ! Cosmic Sin est "Interdit aux moins de 16 ans."

    Seul petit élément un peu réussi les flottes d'armada spatiales et les combats dans le vide sidéral, un peu dans le style des blockbusters dont ce Cosmic Sin a bénéficié clairement des avancées de l'industrie du cinéma dans les CGI conçus pour ces hits du Box-Office ! Mais on ne fait pas un film avec que des CGI !

    Le pire est que ce film se prend au sérieux ! A la fin de ce nanar, on se dit : "Tout ça pour ça !" et vraiment l'impression que Prime Video nous a fait perdre notre temps ! Si je rédige ce billet, c'est juste pour vous éviter de perdre le vôtre !

    Voilà rien de plus à dire sur cette bouse !

    A bientôt pour des trucs plus intéressants !


    votre commentaire
  • On a beaucoup vu Philippe Pascot, homme politique et journaliste, sur les plateaux télé depuis le début du Mouvement des Gilets jaunes dont il est l'un des fervents soutiens. Le côté "Chevalier blanc" qu'il s'attribue peut agacer mais je crois personnellement que le type est "clean", contrairement à un François Ruffin qui verse dans les petits "arrangements" avec Macron !

    Dans son brûlot "subversif", Pilleurs d’État, Philippe Pascot dénonce la corruption des élus, dans un système politique français qui autorise ces pratiques et qui est sur le déclin - mais qui fait tout pour se maintenir ! On pourrait alors accuser l'essayiste de jouer le jeu du "tous pourris" qui encourage la montée des extrêmes ! Certes ! Mais il faut bien que quelqu'un dénonce ces abus, ne serait-ce que pour informer le citoyen lambda et espérer changer le système en votant pour des élus propres (chose de plus en plus rare !).

    Il est d'abord question de l'abstention qui est la conséquence du dégoût croissant des Français pour les hommes politiques ! Ce sont principalement les classes populaires qui ne votent pas pour des élus qui ne les prennent pas en considération renforçant dans un cercle vicieux le manque de représentativité du peuple et de prise en compte de ses intérêts dans les assemblées. On parle alors régulièrement d'instaurer un vote obligatoire car voter est un devoir plus qu'un droit ! Mais il faudrait aussi comptabiliser les votes blancs dans un pays où récemment certains se sont fait élire avec l'assentiment de moins d'un électeur sur dix !

    Mais ce n'est pas le seul phénomène d'abstention et Pascot mentionne aussi l'absentéisme chronique des députés et sénateurs dans les assemblées !

    La France a le record mondial du nombre d'élus par habitant ! Des élus grassement rémunérés ! Si on a les petits maires en bas de la pyramide, qui touchent des misères, ont un emploi à côté, gèrent les buvettes avec leurs conjoint(e)s bénévoles lors des fêtes municipales et ne comptent pas leurs heures, on connaît aussi les nababs de la politique, ces professionnels de la politique, qui sous prétexte que pour bien faire son boulot et ne pas être soumis à la corruption les élus doivent être bien rémunérés, on a donc des privilégiés qui se servent sur les deniers publics ! On ne compte en effet plus les affaires ! Évidemment, ces nantis argueront qu'ils ont trop de travail alors qu'on les voit dormir à l'Assemblée quand il sont seulement présents !

    Les hommes politiques ont des plans de carrière et sont déconnectés des citoyens, ne connaissent pas les préoccupations des petites gens et les fins de mois difficiles. Seuls 3% d'ouvriers parmi les Parlementaires.  Ils ne pensent qu'à leur réélection et pas à servir l'intérêt général et ne prennent donc en fait, paradoxe, aucune décision politique. Enfin, ils marchent à coup de sondages !

    Les élus pensent avoir tous les droits et ne se sentent jamais coupables quand ils commettent une faute. Ces parlementaires sont entourés de courtisans, de conseillers qui leurs doivent tout, et ces assistants regardent ailleurs quand leur mentor franchit la ligne jaune, voire le flattent et se disputent sa reconnaissance ! Pas de garde-fou donc ! Philippe Pascot illustre ceci avec le cas de son collaborateur Manuel Valls devenus progressivement "un petit marquis" - et qui a bien mérité sa raclée à Barcelone selon moi !

    Pire que ça ! Les élus sont au-dessus des lois au nom de leur immunité parlementaire ! De plus, alors que depuis les derniers attentats terroristes, les écoutes téléphoniques explosent pour les citoyens de base, il est interdit de mettre sur écoute un élu ! Pratique pour se dépatouiller des affaires de détournements de fonds ou de trucages de marchés publics ! D'autant que les frais d'avocat des députés et des sénateurs leur sont offerts ! Certains comme le maire de ma commune, condamné par la justice,  n'hésitent pas à demander de se faire rembourser leurs frais d'avocat par le conseil municipal ! Désolé cher Romain Bail, demande rejetée !

    Autre passe-droit pour nos élus, la possibilité que la loi (qu'ils ont eut-mêmes votée !) leur donne de devenir avocat mais sans passer l'examen professionnel. En ont ainsi bénéficié des politiciens comme Dominique de Villepin, Jean-François Copé ou Noël Mamère ! Devenus alors avocats d'affaires, la quasi-totalité du temps, ils mettent alors à profit leurs carnets d'adresses, invoquent le secret professionnel et flirtent donc avec le conflit d'intérêt ! On a beaucoup critiqué Christiane Taubira - parce qu'elle a fait voter le mariage gay, allant jusqu'à la traiter de singe - mais au moins elle était intègre et a fait supprimer ce privilège des élus de devenir avocat sans passer le concours !

    On a par ailleurs une inflation législative avec autant de lois mal ficelées et non applicables ! Et souvent rédigées par les lobbies ! Dans le même temps, on démantèle le Code du Travail avec un Macron à qui ses maitres ont demandé de détruire le modèle social hérité de la Résistance ! Toutes ces lois sont de plus incompréhensibles pour le commun des mortels et ça entraîne alors une justice à deux vitesses !

    Les parlementaires s'octroient des avantages sociaux et financiers (normal car comme je l'ai dit, ils font les lois pour eux !). Les "enveloppes pour les collaborateurs", collaborateurs fictifs la plus souvent ! Emplois fictifs (voire le procès Fillon en cours !). Blanchiment d'argent ! Allocations  chômages avantageuses (trois ans) ainsi que 13 semaines de congés payés.

    De plus, nos députés et sénateurs cumulent les mandats et les  rémunérations qui vont avec pour ces "cumulards". Sous prétexte de ne pas se couper du peuple, ils briguent aussi des mandats locaux comme des mairies le plus souvent ! Détenteurs de parfois plus d'une dizaine de titres honorifiques au sein d'associations par exemple ! Où trouvent-ils le  temps de faire ne serait-ce que trois mandats à plein temps en même temps ?

    A ce stade, vous me direz que la corruption va de paire avec la politique car il y aura forcément des gens pour faire des cadeaux aux élus en échange de faveurs ! Ce existe depuis la Grèce antique, me faisait remarquer à juste titre Catherine, récemment, une collègue étudiante et prof d'Histoire à qui je parlais de Philippe Pascot !

    Et tenez un petit chiffre en cette période de Réforme des Retraites et de 49.3, les retraites des parlementaires ne sont financés qu'à 12% par leurs cotisations et le reste par un impôt sur les contribuables à hauteurs de 52 millions d'euros par an !

    Je passe sur le cas scandaleux des retraites des élus parisiens et des pensions de réversion de nos chers députés et sénateurs !  Scandaleux là aussi ! La pénibilité du métier d'élu vaudrait un dédommagement plus important  après la mort de l'élu !

    Au niveau de la fiscalité, là encore, plus un élu gagne et moins il paye d'impôts ! Nos élus ont de beaux parcs immobiliers ! Pas étonnant car là encore, ils ont des prêts à taux préférentiels, défiants toute concurrence !

    Voila, le livre de Pascot continue sur encore une centaine de pages à accumuler les preuves à charges contre les élus, "pilleurs d'état" du titre ! On aura compris la démonstration et s'en est sidérant ! Avec tout ceci, la contestation sociale, Gilets jaunes et syndicats, prends tout son sens ! Notre Cinquième République semble en bout de course, gangrenée par la corruption !

    Mais doit-on en conclure par le "tous pourris !" ? J'espère que non mais un grand "nettoyage" et l'introduction de plus d'éthique s'impose !

    Je terminerai par une anecdote ! Dans les années 2000, mes parents allaient voir le député Lefranc (UMP) de ma commune pour demander conseil à mon sujet, étant alors au chômage depuis six ans ! Ils se virent répondre par la femme de ce député - qui n'était pas élue elle ! - que "il n'y a pas de passe-droit même pour nous, politiques !". Mais bien sûr, prends nous pour des crétins !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Il y a du changement dans mes blogs !

    Je me suis lancé dans l'aventure du blogging fin 2008 avec pour objectif de couvrir le plus large domaine de cultures et de connaissances et en les rendant accessible à tous !

    Au départ, j'utilisais la plateforme Overblog dans sa version 2. Or voila que récemment on est passé à la version 3 et à vrai dire elle ne me donne pas entièrement satisfaction !

    Voila pourquoi, j'ai décidé de migrer biblio-drizzt et biblio-drizzt 2.0 sur eklablog ! Le transfert s'est passé sans problèmes !

    J'en ai profité pour fusionner biblio-drizzt avec historia-drizzt (mon blog sur l'Histoire) et "Chroniques des voyageurs de la science". Du coup, le nombre total de billets s'en est trouvé augmenté et le décompte de ces billets que je faisais régulièrement pour biblio-drizzt : 100ème billet, 200ème billet, 300ème billet est donc caduque, des billets venant s'interposer !

    Par ailleurs, Drizzt do'Urden étant un personnage de R.A. Salvatore de laTrilogie de l'Elfe noir et donc dont les droits ne m'appartiennent pas, j'ai rebaptisé la fusion de ces 3 ou 4 blogs : "la Bibliothèque éclectique" qui correspond plus à sa visée !

    Je terminerais en disant que cette mise au point est le 334ème billet de "La Bibliothèque éclectique" !

    A bientôt !


    3 commentaires
  • Après la série d'animation Joë chez les abeilles, on retrouve son jeune héros dans la suite que lui a donné JeanJoë chez les fourmis - Jan Image Image ! C'était à partir de février 1962 sur la télévision d'alors, RTF Télévision et la seconde série se nomme Joë chez les fourmis.

    Car après la ruche, Joë laisse provisoirement son ami Bzz et part visiter la fourmilière. Les épisodes se veulent avant tout comme des moments de distraction mais il y a une légère dimension éducative.

    On voit ainsi que les Fourmis, comme le dit la fable, sont d'âpres travailleuses. Joë va sympathiser avec plusieurs d'entre elle, la Reine, le bouffon, le professeur, deux autres petites fourmis, Mic et Mac, et vivre de nouvelles aventures tout au long des 13 épisodes.

    On aura donc la visite de Fourmi-City, les Batailles contre les fourmis rouges, représentées à la manière des indiens, lesquelles voudront devenir maîtresses du monde en fabriquant des fourmis géantes. Mais le jeune héros va mettre fin à leur projet !

    Des moments de détentes entre deux batailles ! On a droit à la fable de La Cigale et la Fourmi revisitée dont on nous apprend à la fin que la cigale joue maintenant de la musique pour la fourmilière. On aura un spectacle de cirque, la confrontation de nouveau avec les guêpes, la culture de champignons géants ou le sauvetage "en train" des réserves !

    A la fin, Joë retourne dans le monde des humains et écrit ses mémoires !

    C'est Linette Lemercier qui donne sa voix à Joë !

    Un bon divertissement pour les plus jeunes - ou les plus vieux, nostalgiques ! On trouve aisément tous les épisodes sur Youtube !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Avant que les animes et les mangas ne déferlent sur nos contrées dans les années 1980, les productions américaines se taillaient la part du lion dans l'univers des dessins animés ! Et particulièrement la maison Hanna-Barbera !

    Ici, on a surtout retenu la série Scooby-Doo, mais il va être question présentement d'une autre production avec  Satanas et le chien Diabolo. On va parler des Fous du volant.

    A l'origine, Les Fous du volant puise son inspiration dans un film de Blake Edwards (le papa de La Panthère rose) intitulé La Grande Course autour du monde, daté de 1965 et qui est la reconstitution d'une course mythique de l'année 1908 ! Gros budget et tournages à travers les Etats-Unis et l'Europe pour un film rocambolesque inspiré du muet !

    Les Fous du volant  (Wacky Races en VO) voit le jour en 1968 et est une revanche de William Hanna et Joseph Barbera contre la censure américaine et les associations de parents. La série délivre une grosse dose d'humour au cours de ses 34 épisodes d'un format de onze minutes qui voient un duo de tricheurs, Satanas et Diabolo, tout tenter pour gagner une course automobile à bord de leur bolide la Démone Double-Zéro mais, la morale est sauve, sont bien punis en finissant quasiment à chaque fois dernier ! Un épisode égal une course !

    Quelque part, ça fait penser, dans le genre d'humour, à des séries comme Bip-bip et le Coyote.

    On a ici tout une panoplie d'une douzaine de véhicules bien typés avec des équipages improbables : la savant fou, les gangsters, les hommes des cavernes, les bûcherons, la jolie fille, le beau gosse, les militaires et j'en passe ! Et autant de véhicules aux noms tout aussi farfelus : la Dingo-Limousine, la Caraverne, la Pussy-Cat,, la Turbo Terrific,e le Coucou-Casse-cou ou encore le Tocard Tank !

    Cette série a marqué mon enfance et j'en regarde aujourd'hui à nouveau les épisodes avec plaisir grâce à Dailymotion ! De l'humour simple mais efficace avec une morale !

    Par la suite, Satanas, Diabolo et d'autres personnages devaient connaitre une belle postérité ! Nos deux tricheurs devaient chasser - avec autant de succès ! - Séraphin le pigeon voyageur dans Satanas et Diabolo, Pénélope Joli-Coeur devait aussi avoir sa propre série, Roc et Gravillon, les hommes des cavernes, devaient inspirer le Capitaine Caverne - entre autres séries parmis d'autres ! On eut aussi les aventures de Diabolo !

    Une nouvelle série des Fous du volant est diffusée depuis 2017 !

    A bientôt !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique