• Je vais maintenant aborder un secteur particulier de la littérature jeunesse à savoir Les Livres dont vous Loup Solitaire - Tome 1 : Les Maitres du Mal - Joe Dever & Gary Chalkêtes le Héros, affaire florissante dans les années 1980 à l'initiative de Gallimard et de ses collections Folio Junior.

    Pour cela, je parlerias largement de mon expérience personnelle !

    Au début des années 1980, Dungeons & Dragons n'avait pas encore percé en France et n'était connu que de quelques étudiants du côté de la faculté de Jussieu qui n'utilisait pour jouer que des livres en anglais non traduit.

    Les Livres dont vous êtes le Héros, grand succès en Grande-Bretagne, allaient traversé la Manche dès 1984 et permettre l'émergeance d'une vraie culture rôlistique en France - avant que celle-ci ne prenne un coup dans l'aile avec le jeu de carte Magic, les RPG en jeu vidéo et la campagne de diffamation scandaleuse de Dumas et Pradel !

    Pour ma part, je découvrais ma première Histoire à Jouer dans une librairie de la Seine-Et-Marne, il s'agissait du Marais aux Scorpions !

    Les Livres dont vous êtes le Héros sont des livres interactifs constitués de paragraphes courts, numérotés et ne se lisant pas dans l'ordre avec à la fin de chaque paragraphe un choix qui vous renvoie à un autre numéro de paragraphe ! Très simple, il y a un système de règles tout aussi simple avec en général deux caractéristiques, Habileté et Endurance, autrement dit capacité d'attaque et Points de Vie. Il vous faut ensuite une feuille de cahier, un crayon, une gomme et deux dés à six faces !

    Les aventures se situent généralement dans un cadre médiéval fantastique. Il y aura ensuite des histoires de SF, d'Horreur, dans un cadre historique etc. D'autres collection que chez Folio Junior verront le jour, chez Pocket, chez Hachette etc...

    Les titres les plus connus sont ceux de la série Défis Fantastiques de Steve Jackson et Ian Livingstone : Le Sorcier de la Montagne de Feu, le Labyrinthe de la Mort, La Sorcière des Neiges, la Citadelle du Chaos, La Cité des Voleurs,etc...

    Mais la série qui m'intéresse ici est une série dont les tomes se suivent et forment un ensemble -ce qui n'est pas le cas des Défis Fantastiques hormis pour quelques tomes ! - il s'agit de Loup Solitaire, scénarisé par Joe Dever et illustré par Gary Chalk (que j'ai rencontré dans les années 1990 dans mon club de jeux de rôle car il possède une maison en Normandie !).

    Le tome 1 se nomme Les Maitres des Ténèbres ! Les Forces du Mal ont envahis le Sommerland au nord-est du Magnamund. Les Protecteurs de la Civilisation, les Chevaliers Magna Kai ont été exterminés par surprise dans leur monastère. Vous l'avez compris, il s'agit d'un ordre de moines-guerriers dont vous, Loup Solitaire êtes le dernier représentant. Dans ce volume, votre quête est simple : il s'agit de rallier la capitale, au bout de rencontres pas trop agréables avec l'envahisseur et de rencontrer le roi qui vous confie la tâche d'aller quérir le Glaive de Sommer, objet du tome 2 !

    Par la suite , dans la série, vous reconstruisez l'Ordre Kai dont vous devenez le Grand Dirigeant (et oui, il y a un petit côté Star Wars, Luke Skywalker et Jedi !).

    Voila, le tome 1 se lit très vite et peu d'ailleurs se jouer sur internet (sur heros.ws). Mais c'est un bon moyen d'attirer les enfants vers la lecture... Je connaissais d'ailleurs un instituteur qui m'achetait mes stocks de Livres dont vous etes le Héros dans une brocante pour éduquer ses élèves !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Les tout-petits ont aussi droit à leur livres !

    Il se trouve que j'ai une nièce de trois ans et demi qui vit à l'étranger avec ses parents et chaque fois qu'elle vient en France, je lui offre un lot de livres illustrés.

    Bien évidemment, il faut choisir des livres adaptés à leur âge, ne sachant pas lire et ne commençant cet apprentissage généralement vers 4 ou 5 ans. On selectionnera des livres à gros caractères, peu nombreux, abondamment illustrés avec pleins de formes et de couleurs.

    51BBQXDZAYL. SL500 AA300Pour les moins de 3 ans, je recommande la série des T'choupi ou encore les Léo et Popi.

    Léo est un petit garçon et Popi est son doudou en forme de singe. Ils vivent la vie d'un très jeune enfant et de son jouet, vont à la  mer, à la campagne, vont voir grand-mère etc... Ce sont de petits albums carrés.

    Je signale également l'existence de livres en tissus, des abécédaires, pour résister à toutes les manipulations.

    Passons maintenant à la série des Martine, série publiée avec une périodicité annuelle depuis 1954 et Martine à la ferme.

    Elle est l'oeuvre de Gilbert Delahaye puis Jean-Louis Marlier à l'histoire et le père du second Marcel Marlier à l'illustration.

    Là encore ce sont les histoires simples de la vie d'une petite fille. Le dessin, très coloré, retranscrit très bien les scènes champêtres et les attitudes des enfants.

    J'ai choisi pour ma nièce trois livres de la série "J'apprends à lire avec Martine" : "Martine et un chien du tonnerre", "Martine et les lapins du jardin"" et "Martine à la mer". Comme vous le voyez, il est beaucoup question d'animaux.

    J'espère qu'elle va apprécier ! :)


    votre commentaire
  • Ce soir, je vais consacrer un billet à une oeuvre de littérature jeunesse. Lorsque j'étais en classe de quatrième, notre professeur nous avait fait lire Bug-Jargal, Vendredi ou la vie sauvage, les Peanuts et aussi le prince de Central Park, un roman publié en 1975. Pour ma part, je lisais en extrascolaire essentiellement des "livres dont vous êtes le héros" (lancés précisément cette année là, c'était en 1986 !) et des livres de SF. Mais j'avais aussi apprécié les livres de Hugo, de Tournier et d'E.H. Rhodes!

    Le jeune lecteur pourra facilement s'identifier au héros du Prince de Central Park. Jay-Jay est un enfant de 11 ans, orphelin, qui vit chez sa mère adoptive, Ardis, qui le bat et l'élève davantage pour les primes qu'elle peut toucher. On le voit les personnages évoluent dans la misère.

    50978-0Jay-Jay va donc en avoir assez de sa vie et décide de fuguer. il se réfugie dans Central Park, le célèbre ilôt de verdure de New-York et choisit de s'y installer. Ce projet pourrait sembler irréaliste et déraisonnable à un adulte mais Jay-Jay est un enfant et il rêve de liberté, joue à des jeux d'enfants. Il va découvrir un grand chêne dans la zone sauvage au nord-ouest du parc et y installer des planches et une bâche pour se construire une sorte de cabane.

    La nourriture est son principal souci. Dans le récit, il est constamment affamé. Mais là encore, il va faire preuve d'ingéniosité et résoudre ce problème.

    Mais il y a plus grave ! Jay-Jay a une némésis, en la personne d'Elmo un adolescent drogué qui commence par l'agresser au début du roman. Plus tard, dans le parc, Elmo agresse Mme Miller, une vieille dame avec qui Jay-Jay s'est lié de sympathie. Cette fois, l'enfant va tenir tête au jeune délinquant. Elmo passe par la case prison et à sa sortie n'aura qu'une obsession : éliminer Jay-Jay pour qu'il ne puisse pas témoigner contre lui.

    L'hiver approche à la fin du roman. Cette fin reste ouverte et on pourrait très bien imaginer une suite. il n'en existe pas à ma connaissance par contre on peut trouver deux adaptations cinématographiques de ce livre, datées de 1977 et 2000.

    En conclusion, c'est un roman au propos écologique. Jay-Jay s'approprie le parc, visite les Musées que celui-ci contient, ce qui montre qu'il est un enfant éveillé et débrouillard. En un mot, on peut classer Le prince de Central Park dans le "genre" littéraire des robinsonnades (d'ailleurs, il est explicitement fait allusion au célèbre naufragé au deux tiers du roman).

    Bien que n'ayant plus 12 ans, j"ai pris du plaisir à la relecture de ce livre.

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Il semble depuis quelques années que la jeunesse reprenne goût à la lecture, en témoigne le succès des Harry Potter et autres Peggy Sue, Eragon et Narnia.

    Mais dans ce billet, je vais m'interesser aux lectures pour les 3 - 5 ans, celles que papa -maman pourront leur faire avant de se coucher pour les habituer plus tard à l'objet livre et à la magie des contes.

    Je laisserais de coté les contes de Perrault pour m'interesser à des albums, devenus des classiques et que j'ai découvert dans un cours que je suis à l'université, dispensé par Serge Martin et qui s'intitule "littérature de jeunesse - fable et oralité".

    Max et les maximonstres est un album de Maurice Sendak. Le jeune Max un peu trop turbulent est envoyé sans diner dans sa chambre en punition. Max a revétu un costume de loup et va s'évader dans l'imaginaire. il va voguer vers l'ile des maximonstres où il va devenir le roi. C'est alors une sorte de carnaval qui s'ensuit. Mais au petit matin Max doit revenir à la réalité et regagne sa chambre où l'attend un diner "tout chaud".

    Un très bel album où l'image, superbe, compte autant que le texte et envahit progressivement tout l'espace. Il faut noter que Françoise Dolto a vivement critiqué ce livre car, en effet, on y voit un nounours pendu!

    La Maison la plus grande du monde de Leo Lionni raconte l'histoire d'un escargot qui a voulu posséder la plus grosse coquille que l'on ai jamais vu à tel point qu'au final, il fut incapable de bouger. C'est un papa escargot qui raconte cette histoire à son petit. Là encore de superbes illustrations.

    Monsieur le lièvre, voulez-vous m'aider ? de Charlotte Zolotov et Maurice Sendak est l'histoire d'une petite fille qui voulait faire un cadeau à sa maman. Pour cela, elle fait la rencontre d'un lièvre, sorte d'ange avec ses grandes oreilles -les ailes. Là encore, les illustrations sont superbes et rappelle des classiques de la peinture comme "le déjeuner sur l'herbe".

    Maintenant pour les instituteurs ou institutrices qui désireraient une approche théorique sur la littérature de jeunesse, deux ouvrages:

    Marie-Claire Martin et Serge Martin; Quelle littérature pour la jeunesse ?; Klincksieck aborde le sujet en 50 questions.
    Et aussi
    Marcoin F. et Chelebourg C. La littérature de jeunesse; Armand Colin propose aussi une approche historique.

    Voila !


    votre commentaire
  • Star Wars - Galaxie de la Peur- Tome 1 : Dévorés vivants - John WhitmanA côté des séries de romans "adultes" Star Wars, il existe plusieurs séries de romans jeunesse, La Saga du Princes Ken, Les Apprentis Jedi, Junior Jedi Knights etc... Mais aussi la série en 12 tomes, Galaxie de la Peur par John Whitman !

    Sur le principe, c'est l'application de la recette des romans Chair de poule à l'univers de Star Wars - donc des histoires mettant en scène de jeunes protagonistes et censées faire peur ! Ici, c'est plus ou moins réussi et les histoires sont le plus souvent abracadabrantesques, zombies, clone de Vador, etc, ...

    On suit en effet deux jeunes Aldéraniens - qui ont donc perdu leur planète et leur parents - en effet, l'action se déroule entre les Episodes IV et V et ou aura l'occasion de croiser les héros des films, le Big Three, Luke, Han, Leia, mais aussi Boba Fett ou Dark Vador ! Nos deux jeunes se nomment Tash et Zak Arranda et parcourent la galaxie avec leur oncle Hoole, un métamorphe de la race des Shido ! Tash est la sœur aînée de Zak, le garçon. En arrière-plan de toute la série, il y a un savant fou de l'Empire qui mène d'horribles expérimentations !

    Le tome 1, "Dévorés vivants", dont il va être question ici amène le trio sur la planète D'vouran ! Très vite, Tash a un étrange pressentiment à propos de ce monde  - "A bad feeling about this !" en quelque sorte ! Et bien que les indigènes locaux se montrent amicaux, cela cache en fait quelque chose et des gens disparaissent !

    Nos deux jeunes héros se rendent alors compte que D'vouran cache un terrible secret ! Heureusement, ils pourront compter sur l'aide des Héros de Yavin venus faire un détour dans le Faucon Millenium !

    Voilà, un livre qui a la structure classique d'un roman d'épouvante soft ! Après le calme, la tempête et la révélation funeste ! Pas vraiment une révélation que ce roman ! Pas forcément le mieux pour initier les jeunes à Star Wars ! Cela reste très cliché et prévisible !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Lewis Caroll est le pseudonyme de plume de Charles Lutwidge Dodgson, homme du XIXème siècle qui avait plusieurs cordes à son arc dont romancier et professeur de mathématiques !

    Alice au Pays des Merveilles -  Lewis CarollSon roman Les Aventures d'Alice au Pays des Merveilles demeure un classique de la littérature jeunesse tout autant lu par les adultes !

    Le livre en question fut publié en 1865 en Angleterre, trois ans après une balade en barque de son auteur avec trois petites filles, les sœurs Liddell, dont la fameuse Alice, auxquelles Dodgson raconta une histoire de son invention, les fameuses aventures d'Alice qu'il coucha sur le papier par la suite !

    Alice est une petite fille qui un matin voit passé un lapin muni d'une montre qui semble paniqué à l'idée d'être en retard ! La gamine curieuse le suit dans son terrier et au terme d'une chute se retrouve dans une succession de lieux extraordinaires remplis de personnages tout aussi étranges !

    Les péripéties du voyage - quasiment onirique - d'Alice sont connus ! L'épisode des gâteaux et des potions "mange-moi" et "bois- moi" qui vont grandir ou rétrécir, la course au dodo, le chat du Cheshire, la Chenille, le Lièvre de Mars et le Chapelier Fou, la Reine et son jeu de cartes vivantes etc...

    On côtoie dans ce roman à tout moment le dépaysant, le paradoxe, l'absurde et le bizarre !

    Alice rentrera-t'elle chez elle et retrouvera-t'elle sa chatte Dinah ? Il ne vous reste qu'à vous plonger dans ce classique pour le savoir !

    Alice a fait l'objet de multiples adaptation notamment au ciné, les plus connues, chez Disney ou par Tim Burton ! J'aurais l'occasion d'y revenir !

    Par la suite, Alice passa aussi De l'Autre Côté du Miroir !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Je vais maintenant rédiger un billet qui sera parfaitement inutile à ceux qui connaissant déjà le locataire de Poudlard ! Harry Potter est une création de l'auteure britannique J.-K. Rowling, ayant longtemps connu la galère et le chômage mais qui fut bien inspiré un jour lors d'un voyage en train et devint par la suite multimillionnaire avec son petit héros ! Harry Potter, c'est donc vraiment une histoire magique y compris pour sa génitrice !

    Harry Potter à l'école des sorciers - J.-K. RowlingLa série comprends 7 tomes plus des ouvrages dérivés et des nouvelles - sans compter une adaptation à succès au cinéma en 8 films !

    Harry Potter est un orphelin, recueilli par les affreux tante Pétunia et oncle Vernon, des Thénardier modernes ! Harry vit dans un placard et n'a donc pas la grande vie mais tout cela va changer !

    Tout cela va changer avec l'arrivée avec l'arrivée d'Hagrid, un demi-géant qui vient lui parler de son "héritage" ! Harry avait en effet des parents sorciers - qui ont été assassinés ! - et à ce titre est donc lui-même un sorcier qui se distingue des Moldus, les non-sorciers ! Harry va découvrir un monde parallèle dissimulé derrière un voile à la réalité triviale !

    Hagrid emmène Harry à Poudlard, la fameuse école des sorciers et là-bas Harry rencontre ceux qui deviendront ses amis, le rouquin et timoré Ron Weasley et la débrouillarde Hermione Granger ! Ils devra suivre de nombreux cours, apprendre à manier sa baguette magique et son balai volant et découvrira le quidditch, le sport des sorciers ! Mentionnons qu'Harry est envoyé dans la Maison Gryffondor, une des 4 écoles par le Choixpeau magique !

    Un excellent roman jeunesse plein de surprise qui peut amener les jeunes à la lecture ! Toutefois, je déplore qu'on en fasse aussi l'objet de cours à la fac ! c'est un peu s'abaisser à la facilité et racoleur ! Enfin, pourquoi pas !?

    A bientôt !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique