• Les comics et les romans Star Wars peuvent être vus comme des extensions des films, quoi que dans le nouveau Canon de Disney, ils aient la même importance que les films (au niveau de la Canonicité précisément !). Toutefois, on a aussi des BD dérivés des séries télé et d'animation, du parc à thème Galaxy's Edge et depuis longtemps de jeux vidéo !

    Star Wars - Jedi : Fallen Order est le grand succès 2019 du Studio Respawn Entertainment, qui narre le périple de Cal Kestis et ses alliés pour retrouver une liste de gamins sensibles à la Force après la Purge entre les Episodes III et IV ! On a donc eu un comics en cinq issues, Star Wars - Jedi : Fallen Oreder - Dark Temple,  scénarisé par Matthew Rosenberg et dessiné par Paolo Villanelli (dont je ne suis pas vraiment fan du style). L'intrigue du comics se déroule avant même les événements de la Menace Fantôme et on suit le Maître Jedi Eno Cordova, plutôt un érudit, et sa Padawan impulsive Cera Junda qui vont découvrir un ancien temple très mystérieux - qui serait un temple de la civilisation Zeffo, si je me fie au jeu vidéo, peuple qui a construit tout un réseau de temples liés entre eux !

    C'est Eno Cordova qui a fabriqué la liste d'enfants sensibles à la Force et Cere Junda et cette ancien Jedi du jeu vidéo, "maître" de Cal Kestis et qui a coupé ses liens avec la Force quand sa Padawan, Trilla, est devenue la Deuxième Sœur, une des Inquisitrices !

    Le récit de cette BD a donc un rapport assez lointain avec le jeu vidéo éponyme et permet surtout de faire le lien avec le temple de  la planète Bogano ! Il va s'agir ici pour notre duo de Jedi de savoir prendre parti pour le bon camp dans une "dispute" entre deux factions !

    Sur la planète Ontotho, les Fylari tiennent à rester une nation indépendante, sont les seuls à n'avoir pas signé d'accord avec la République et veillent sur un mystérieux temple que la Corporation Daa souhaiterait bien explorer ! De manigances en manigances, le conflit éclate et Cere Junda prend le parti de Fylar - avant de s'apercevoir qu'on la trompé !

    Dans le "présent", la Deuxième Soeur débarque avec ses troupes sur Ontotho et mate les dernières poches de résistance fylari puis mets le cap sur Bogano - ce qui est raccord avec le jeu vidéo semble-t'il !

    J'ai été globalement déçu par ce comics ! Outre que je n'aime pas son dessinateur, ça ne raconte pas grand chose, ça reste anecdotique et le potentiel du temple est largement sous-exploité ! Pourquoi ne pas s'être plus attarder sur les Zeffo par exemple ? Bref oui, une déception !

    Le jeu vidéo, lui, semble intéressant et je compte m'y mettre en septembre 2020 lorsque j'achèterai un nouvel ordinateur !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Une page est tournée ! Delcourt publiait les comics Star Wars en France depuis l'an 1999 et la sortie de La Menace Star Wars - Le Vol du Faucon MilleniumFantôme. Mais cette palpitante aventure prendra fin au 31 décembre 2020 car l'éditeur n'a pas renouvelé sa licence ! Delcourt, c'est plus de 150 albums de BD Star Wars à la présentation et à la traduction soignée ! Il nous reste donc Panini Comics mais l'Univers "Légendes" va en partir !

    Dans les derniers mois, l'éditeur au triangle rouge aura encore publié quelques albums, en particulier des traductions des comics Star Wars d'IDW Publishing mais, pour être honnête, on raclait un peu les fonds de tiroirs !

    Star Wars - Le Vol du Faucon Millenium est une aventure jeunesse qui joue sur les deux sens du mot "vole : voler dans les airs ou dérober quelque chose ! On apprend dans Le Réveil de la Force que Han Solo et Chewbacca se sont fait voler leur vaisseau par un certain Ducain. On en découvre plus ici.

    Dans cette BD scénarisée par un certain Michael Moreci et dessinée par Arianna Florean et Aidée de Michele Pasta, récit qui fait donc partie, vous l'aurez compris, du nouveau Canon et pas du "Légendes", les auteurs se montrent assez généreux et mélangent toutes les précédentes histoires !

    On retrouve ainsi Bazine Netal, l'espionne de l’Épisode VII et Maz Kanata et son château du même opus. On a aussi droit aux personnages des séries The Clone Wars - avec Hondo Ohnaka ou Embo le chasseur de primes - et Star Wars - Rebels avec l'Agent Kallus ! Il est aussi fait référence au film Solo  avec Lady Proxima et Enfys Nest ! Bref ces références et clins d'oeil abondent (et encore je ne vous ai pas parlé du Porg des Derniers Jedi, ici porte-bonheur d'Hondo !).

    On a donc différentes petites histoires du Faucon, ce vaisseau mythique, à lui seul emblème de la Saga, histoires reliées dans une grande trame ! On voit comment il échappe à divers péril ou Solo manque de le perdre puis finit par passer entre différentes mains ! Ca se passe aussi à différentes époques par le biais de récits enchâssés !

    Mais en fait, cette histoire est aussi là pour nous introduire au monde de Batuu, la planète au centre des nouveaux espaces Star Wars Galaxy's Edge dans les parcs Disney aux Etats-Unis ! En effet, Chewie a décidé de laisser le Faucon à l'avant-poste de "Black Spire", qui lui sert de garage et sous la protection d'Ohnaka (qui lui aura affaire au gang des Guaviens  - là encore Épisode VII !) ! Le Faucon est donc visible dans ces parcs d'attractions !

    Une BD qui plaira surtout aux plus jeunes "nés" dans l'Ere Disney !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Nous allons maintenant parler d'une trilogie de comics en abordant dans ce billet le Tome 1 de la série Star Wars : Invasion, qui se nomme "Réfugiés". C'est une des dernières séries publiées de l'Univers "Légendes" avant le rachat par Disney et c'est sorti donc chez Dark Horse en VO et chez Delcourt en VF ! Le récit est assez atypique dans la mesure où il se passe 25 ans après la Bataille de Yavin et se voit comme un complément, dans un contexte particulier, aux événements de la longue série de près de 20 romans : "Le Nouvel Ordre Jedi". Des connexions sont d'ailleurs ici établis avec la trame de "Vecteur Prime", le premier roman de cette série et la mort de Chewbacca, écrasé par la chute d'une lune sur la planète Sernpidal ! On est ici juste après !

    Les Yuuzhan Vong se lancent donc à l'assaut de la Galaxie Très Lointaine dans ce nouveau récit scénarisé par Tom Taylor et dessiné par Colin Wilson qui vient boucher des trous supposés ! La flotte des ExtraGalactiques approche de la tranquille et paisible planète d'Artorias, monde dirigé par la famille Galfridian : le père, le Roi Caled, la mère, la Reine Nina, le fils, Finn, sensible à la Force et la fille, Kaye ! Ceux-ci se retrouvent séparés pendant l'invasion et les choses tournent mal malgré l'arrivée du Maître Jedi Luke Skywalker !

    Finn ira s'entraîner à l'Académie Jedi de Luke sur Yavin IV et y fera la rencontre des enfants Solo, Jacen, Jaina et Anakin. Luke veut savoir si Finn est capable de contenir sa colère face aux Yuuzhan Vong et le jeune homme réussira le test en épargnant un ennemi, lequel s'interrogera alors sur l'acte du Jedi qui a semé le doute dans son esprit ! Mais la Galaxie subit des pertes et les mondes, comme les Jedi, à l'instar de Maître Le'ung, un Pau'an, tombent à la chaîne !

    Pendant ce temps, la Reine Nina et sa fille Kaye ont été emmenées prisonnières sur le T'Sam Pah, un vaisseau Vong ! Mais la jeune fille va lancer une révolte, alliée au dernier survivant d'un autre monde détruit par l'ennemi, un solide guerrier ! Ils prennent le contrôle du vaisseau au prix de lourdes pertes parmi les civils prisonniers tandis que la Reine semble en était de choc !

    Pendant ce temps, sur Artorias, le Roi Caled organise la résistance, depuis une ancienne base sous-marine de l'Alliance Rebelle, et harcèle les envahisseurs qui ont commencé la terraformation de la planète ! Mais il ignore encore qu'il y a un traître dans ses troupes !

    Traître dont les jeunes Jedi, les trois enfants Solo, Finn et son robot Prowl, et Han et Leia découvriront l'identité à la fin du Tome par un informateur sur Nar Shaddaa ! Mais pourront-t'ils transmettre l'info aux concernés ? On sait que les Vong avaient l'habitude d'infiltrer les planètes au préalable par leurs agents, à l'instar de Nom Anor !

    Voilà, le récit jette ici ses bases dans de multiples directions qui finissent par se faire échos voire se recouper ! Cette BD ne m'avait pas enthousiasmé à sa sortie en 2009 mais en la relisant des années plus tard, je trouve qu'elle n'est pas si mal que ça ! On a eu pire et mieux depuis donc elle est dans la bonne moyenne des productions Star Wars mais du fait de son statut désormais "Légendes" un peu une histoire sans lendemain (même si une suite avait été annoncée en 2011 puis avortée !). Pour être complet, ajoutons que l'artiste Jo Chen a réalisé toutes les superbes couvertures de la série ! J'ai racheté ça en Hachette-Collection avec un éditorial à la fin mais l'ai aussi en Intégrale avec les Tomes 2 et 3 dans le même fascicule !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • A côté de la série des X-Wing, LucasArts a développé dans les années 1990 une autre série de jeux vidéo basée sur la franchise Star Wars dans le genre simulateur de vol spatial mais plus orientés arcade, la Trilogie Rogue Squadron - dont le premier opus Star Wars : Rogue Squadron  est sorti en 1998 sur Nintendo N64 et sous le titre un peu différent de Star Wars : Rogue Squadron 3D sur PC !

    Le jeu est développé en réalité par le studio Factor 5 dont LucasArts avait été satisfait de la partie jeu vidéo sur le projet transmedia Star Wars : Shadows of the Empire. Dans Star Wars : Rogue Squadron 3D, vous incarnez les pilotes de l'Escadron Rogue, crée à partir des restes de l'Escadron Red qui avait détruit l'Etoile Noire dans l’Épisode IV, par le fait de Luke Skywalker et Wedge Antilles, entre les Épisodes IV et V ! En parallèle, était aussi sorti à peu près à la même époque éditoriale, des comics et des romans Rogue Squadron !

    Le gameplay de ce nouveau jeu de 1998 s'inspire de la séquence en snowspeeder de Star Wars : Shadows of the Empire. Le moteur de jeu permets de générer des terrains de grande échelle et il y a un brouillard de distance ! L'ensemble est assez maniable mais la difficulté n'est pas absente ! De longues séquences musicales accompagnent l'action !

    Le jeu comporte seize missions dont les quinze premières se déroulent entre Un Nouvel Espoir et L'Empire contre-attaque où la Rébellion affronte l'Empire ! Le dernier niveau se passe lui après Le Retour du Jedi durant le siège de Mon Calamari par les "Dévastateurs de Mondes" de l'Empereur cloné, soit durant les événements de la BD L'Empire des Ténèbres. Évidemment, depuis le rachat par Disney, L'Empire des Ténèbres  et les romans, comics et ces jeux estampillés Rogue Squadron font désormais partie de ce qu'on appelle le "Légendes" !

    Ce premier jeu Star Wars : Rogue Squadron 3D a connu un assez bon succès public en terme de ventes et de bonnes critiques dans la presse spécialisée, mais plus encore ses suites dont je parlerais en temps voulu ! En réalité, moi n'ai joué qu'à ce premier Rogue Squadron 3D mais que sur PC même si j'avais aussi la cartouche de la version Nintendo N64 (pour la collection car ne possédais pas la console ! C'est ballot me direz-vous mais j'ai quantité de jeux Star Wars PlayStation, Xbox et Gamecube sans avoir les machines, pour la collection aussi car hormis la Game Boy, n'ai jamais été pour les consoles modernes !). J'avais trouvé ce jeu de Factor 5 assez difficile et plus encore le jeu qui avait été développé sur le même moteur de jeu par le même studio à la sortie de l’Épisode I intitulé Star Wars : Battle for Naboo (dont j'ai déjà parlé par ailleurs !) !

    Pour en revenir à notre jeu, il s'agit d'une succession de missions d'escorte, de sauvetage, de raids ou de défense, sur diverses planètes à commencer par Tatooïne (mais aussi Corellia, sur la lune de Gerrard V ou sur les planètes Kessel, Kile 2, Thyferra, Taloraan, Fest, Chandrila, Sullust et Mon Cala !) ! Votre opposant sera le moff Kohl Seerdon et ses troupes ! Vous devrez détruire des infrastructues ou des appareils ennemis en l'air ou au sol : TIE Fighters, TR-TT et TB-TT, droïdes-sondes, Stormtroopers, speeder-bikes et et divers canons et tourelles !

    Vous disposez d'une jauge de vie et d'un radar ainsi que de compteurs de munitions pour les armes secondaires. La vue de fait depuis l'arrière de votre chasseur, généralement un X-Wing (le vaisseau type de l'Alliance) mais il y aura aussi des snowspeeders et après Le Retour du Jedi, les nouveaux V-Wing qui sont aussi des vaisseaux à répulseurs donc réservés aux missions qui ne déroulent pas dans l'espace, contrairement au X-Wing et aux A-Wing et Y-Wing aussi disponibles !

    Vos performances sont évaluées à la fin de chaque niveau et donnent lieu à l'obtention de médailles de différents métaux ! Des niveaux secrets sont également présents et peuvent être débloqués grâce à ces médailles ou à des mots de passe et il y a même bien caché dans le jeu le chasseur Naboo N1 dont la présence ici ne fut révélée qu'une fois La Menace Fantôme sortie sur les écrans !

    La modélisation du vol est ici améliorée par rapport aux précédents travaux de Factor 5 sur la franchise Star Wars avec "des mécanismes de tangage, de roulis et de virages réalistes". Il y a aussi plus d'ennemis et l'I.A. a été améliorée ! Enfin, ceci explique peut-être que ce jeu a reçu l'Origin Award du meilleur jeu d'action sur ordinateur en 1998 !?

    A bientôt !


    votre commentaire
  • La série d'animation Star Wars - The Clone Wars - qui s'était arrêtée suite au rachat de Lucasfilm par Disney est de retour en 2020 pour une ultime Saison 7 qui vient clore les intrigues avec la fin de ce conflit galactique et ce point d'orgue qu'est l'exécution de l'Ordre 66.

    Cette Saison 7 ne compte que douze épisodes, organisés en trois arcs de quatre épisodes chacun. Pour schématiser, on peut dire que le premier arc est centré sur le Capitaine Rex, le second sur Ahsoka, la "chouchou" de Dave Filoni et le troisième et dernier réunit ces deux personnages ! Le tout est diffusé sur la nouvelle plateforme, Disney + à laquelle je compte définitivement m'abonner à la rentrée de septembre 2020 après l'achat de mon nouveau PC !

    Globalement la Saison est plaisante à regarder jusqu'au dernier acte sur "Le Siège de Mandalore" (ce n'est pas le titre des épisodes mais ça résume l'arc), qui est lui tout bonnement époustouflant, bluffant tant sur le fond (le scénario) que sur la forme (l'animation), surtout les deux derniers épisodes qui se passent au moment de l'Ordre 66.

    Passons en revue ces épisodes !

    Le premier arc et les quatre premiers épisodes mettent en avant un groupe de quatre clones un peu spéciaux car un peu différents, le "Bad Batch" qui ne contient que des spécialistes, le chef, l'ingénieur, le sniper et la grosse brute. Ils sont appelés sur Anaxes (un monde que l'on reverra dans la série Star Wars Rebels) où la situation s'enlise entre la République et les Séparatistes, ces derniers semblant deviner toutes les tactiques et stratégies de l'armée de clones.

    Anakin Skywalker, Obi-Wan Kenobi, le capitaine Rex et le "Bad Batch" se rendent sur le monde de Skako Minor pour découvrir le secret et l'atout de leurs ennemis. Là, ils s'allient aux indigènes, les Poletecs, pour mettre en déroute le Techno-Syndicat ! Le clone Echo qui avait disparu dans la Citadelle dans une précédente Saison fait son retour ! Puis, par la suite, les Séparatistes sont défaits sur Anaxes en retournant leur atout contre eux !

    Il est intéressant de noter que cet épisode avait été proposé auparavant sous forme d'animatiques pas finalisées et on peut ainsi juger des différences !

    On retrouve Ashley Eckstein, la doubleuse d'Ahsoka dans la VO car la Padawan d'Anakin,qui a quitté l'Ordre Jedi à la fin de la Saison 5 est de retour. Elle s'enfonce et trouve refuge dans les Bas-Fonds de Coruscant, loin des Jedi, de la politique et du conflit, parmi les exclus notamment dans le Secteur 1313 (qui aurait du être le théâtre d'un jeu vidéo avorté !).

    Ahsoka rencontre les sœurs Martez, Trace et Rafa, qui bricolent de vieux speeders et vaisseaux dans le garage de Trace ou montent des combines douteuses et surtout dangereuses comme Rafa ! Ahsoka cache son identité de Jedi et va aider les soeurs que Rafa a embrigadées dans une livraison d'épices, depuis Kessel, pour le redouté Syndicat Pyke. L'ex -Jedi ne le sait pas encore mais Maul dirige ces organisations criminelles dans l'ombre - ce qui fait le lien avec le film Solo : A Star Wars Story.

    Comme Trace qui va paniquer se débarrasse de la cargaison d'épices en la balançant dans le vide spatial, le trio de jeunes filles va se retrouver emprisonné par les Pykes qui veulent récupérer leur marchandise ! La Togruta devra essayer de les faire s'échapper tout en cachant qu'elle est une Jedi ! Finalement, nos héroïnes s'en sortiront après maintes péripéties rocambolesques !

    A ce stade, je dois m'interroger sur un fait que j'ai lu sur les forums de starwars-universe.com car ils semblerait que les épisodes de cette Saison 7 avec Ahsoka, particulièrement cet arc avec les soeurs Martez, ne soit pas raccord avec le roman jeunesse Ahsoka, écrit par E. K Johnston. Je ne peux hélas vous en dire plus car ne l'ai pas lu et il ne paraitra pas en français avant juin 2020, étant possiblement retardé par la pandémie de coronavirus ! Il se pourrait, je pense, que les incohérences viennent du fait que le roman est davantage raccord avec une ancienne version de ce second arc où les soeurs Martez étaient remplacées par Nyx Okami, un jeune mécanicien, comme on peut le voir aussi dans des animatiques !

    Le gros avantage de cette ultime Saison de The Clone Wars est qu'elle fait le lien avec Star Wars Rebels, Solo : A Star Wars Story et même Rogue One : A Star Wars Story. Le dernier arc nous ramène sur Mandalore où Ahsoka s'allie avec Bo-Katan et son clan de Mandaloriens pour délivrer ce monde de l'influence de Dark Maul !

    Les combats vont être âpres et la Togruta dirige une partie de la 501ème tandis qu'Anakin et Kenobi volent au secours du Chancelier Palpatine au-dessus de Coruscant ! Les événements de ces quatre derniers épisodes (avec un générique un peu différent qui reprend notamment le tout premier logo de Lucasfilm et un logo rouge de The Clone Wars - ce dernier point ayant une signification particulière mais ai oublié laquelle ? Ah si ! Que ces épisodes sont liés à La Revanche des Sith) se passent simultanément à l'Episode III de la Saga Skywalker dont ils reprennent certaines scènes ! L'ambiance est pesante car on sait que la fin des Jedi est alors imminente ! Sentiment accentué dans l'avant-dernier épisode par la superbe musique de Kevin Kiner qui fait penser à celle de Blade Runner  et par l'absence de dialogues tandis qu'on voit des clones escorter un Maul prisonnier !

    Et donc les deux derniers épisodes sont de purs chef-d"oeuvres ! De grands concentrés d'action et d'émotions ! Mention spéciale à cette scène ou Ahsoka retire son casque à Rex pour parler à son humanité et pas au soldat et voit des larmes couler sur les joues de son capitaine et ami ! Maul de son côté, pur semeur de chaos et de destruction, fait un carnage de clones dans une scène qui rappelle le final avec Vador dans Rogue One. Et l'animation est vraiment TOP même si dans dix ans, elle sera très certainement dépassée !

    A propos de l'animation, il y a dans cet arc un combat de sabres-lasers entre l'apprenti déchu de Sidious et notre Padawan préférée, combat d'une grande qualité dans l'exécution et/car réalisé en motion-capture sur l'acteur et cascadeur Ray Park qui reprend son rôle de La Menace Fantôme  - l'Episode I !

    A la fin, Ahsoka et Rex passent pour morts tandis que Vador se déplace lui-même dans son armure noir pour constater le "décès" de sa Padawan ! Que peut bien ressentir le nouveau Seigneur Sith à ce moment là ? Une chose est sûre, Ahsoka a pas mal évolué tout au long de la série et on est appelé à la revoir dans Star Wars Rebels   -  et peut-être selon certaines rumeurs dans la Saison 2 de The Mandalorian, possiblement incarnée en live par l'actrice Rosario Dawson !

    Ce dernier acte a fait la presque unanimité parmi les fans, presque car je vois sur starwars-universes, des personnes qui pinaillent pour des détails débiles au lieu d'apprécier, histoire de faire genre "je suis le seul vrai fan de Star Wars, le Gardien du Temple". Je ne compte plus les scénaristes du dimanche qui se font leur propre Star Wars dans leur tête et qui sont forcément déçu lorsque la réalité ne rejoint pas leurs attentes ! Je ne sais pas quoi leur dire, sinon "Faites une école de cinéma et passez derrière la caméra !".

    Voila, l'histoire de Star Wars - The Clone Wars, débuté en 2008 - qui aura donc duré douze ans s'achève et aura couvert les trois années de guerre de manière assez détaillée et très satisfaisante pour ma part ! Il est temps de se tourner vers l'avenir en espérant que Disney nous donne des infos sur les prochains films Star Wars au cinéma en 2022, 2024 et 2026 (date où ma grand-mère sera centenaire !) après la pandémie de COVID-19 !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Finalement, la série d'animation de Lucasfilm, Star Wars Resistance, ne comptera que deux Saisons ! On retrouve donc Kazuda Xiono, Yeager, Neeko et la population du Colossus, cette station spatiale qui a précédemment fuit le monde aquatique de Castilon pour l'inconnu.

    La Saison 2 compte 19 épisodes et se déroule entre l’Épisode VIII et l’Épisode IX de la Saga Skywalker ! Dans la majeure partie des épisodes, nos héros doivent trouver différentes ressources (carburant, nourritures, crédits,...) car le Colossus manque de tout - et cela donne l'occasion d'autant de péripéties ! D'autant que l'ennemi traque nos héros !

    Dans le même temps, la mécanicienne Tam Ryvora a rejoint le Premier Ordre comme pilote de Chasseur TIE. Mais assez rapidement, celle qui avait l'impression d'avoir été trahie par ses "amis", Kaz et Yeager, a des doutes sur les actes du Premier Ordre, actes pleins de barbarie.

    En effet, suite à l’Épisode VIII, la Résistance est en déroute et la Galaxie mise au pas par les oppresseurs. On découvre ainsi le combat de Venisa Doza, une habile pilote de X-Wing au service de la Générale Organa, et épouse du Capitaine Doza. Les actes de bravoure ne manquent pas dans cette Saison notamment ceux des As, l'escadron de pilotes qui défendent la station !

    Des actes de bravoure mais aussi des trahisons, notamment celle des pirates de Kragan Gorr, qui seront contrés et aussitôt débarqués.

    Certes la série a aussi ses défauts avec notamment un propos assez enfantin. Et ses récits ne fonctionnent pas si on émets des doutes sur l'importance du Colossus dans le conflit qui n'est jamais qu'une station spatiale parmi des centaines dans la Galaxie !

    Evidemment, des liens sont aussi faits avec le reste des oeuvres Star Wars, soient les Trois Trilogies (on a notamment la présence de Super-Droïdes de Combat B2, reliques de la Guerre des Clones) !

    La fin aussi est assez décevante. Bien qu'on ait la satisfaction de voir Tam revenir dans le bon chemin et les méchants de la série périr, ça ne conclut pas vraiment ! Pas de manière satisfaisante !

    Une série pour les fans hardcore - et pas trop exigeants de Star Wars. C'est aussi une bonne porte d'entrée dans cet univers pour les plus jeunes !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Pour vous dire la vérité, je n'ai suivi la série Star Wars - Legacy Saison II, faisant partie des récits "Légendes"  que de loin car cette période, située 140 ans après le film Star Wars de 1977, ne me passionne pas du tout, trop fade à mon goût, néanmoins, je me sens obligé de vous en faire un compte-rendu !

    La série, achevée depuis quelques années, ne compte pas trois tomes comme je l'ai annoncé précédemment mais 4 car depuis un dernier récit s'est surajouté au moment où je chroniquais ici le tome 2.

    On retrouve donc Ania Solo, le Calamari Sauk et le droîde-assassin AG-37, accompagnés du Chevalier Impérial démissionnaire Jao Assam, tous sans le sous et bientôt obligés de prendre la fuite car une prime a été portée sur la tête d'Ania - dont la filiation avec Han Solo n'est toujours pas résolu ici !

    Notre Ania est une vraie tête brûlée et elle n'hésite pas à naviguer au cœur d'un champ de mine de la dernière guerre ! Elle et ses amis viennent au secours d'un équipage en perdition, dirigé par son ex-codétenu des camps de travail Sith, un certain Ramid ! Celui-ci la kidnappe par vengeance !

    En réalité, Ania est accusée d'avoir tué un Chevalier Impérial lors de la libération du camp de Drash-So. Mais un autre Chevalier Impérial, Yalta Val, découvre que l'assassin de Teemen Alton portait une main artificielle. Ceci pourrait disculper Ania !

    Tout ce beau monde va converger vers une planète très hostile où il pleut du verre et de l'acide (au choix  !). Là-bas un autre adversaire se pointe, une chasseuse de prime, une ancienne garde de Drash-So qui veut faire porter le poids de son passé à Ania ! Nos héros, unis, auront raison de cette femme démoniaque !

    Finalement, le procès d'Ania devant le Triumvirat qui contrôle la Galaxie a lieu et un jugement est rendu ! des preuves sont apportées et les chemins se séparent !

    A la dernière page, Jao est en cellule pour avoir rompu ses voeux et reçoit la visite de...Dark Wredd ! A suivre donc !...

    Voilà, ça se lit mais ce n'est pas folichon, je trouve ! Corinna Bechko et Gabriel Hardman ne se sont pas foulés au scénario - mais bon au moins, ils tentent de nouvelles choses en dehors des sentiers battus ! Le dessin lui est vraiment ignoble et là je n'aime pas beaucoup, même si ici Gabriel Hardman qui le signe n'est pas aussi agaçant qu'un Salvador Larroca sur le nouveau Canon !

    Une BD pour les Complétistes - comme moi ! - donc !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Star Wars : TIE Fighter - Houser  & AntonioL'Univers Star Wars est une oeuvre transmedia et les comics et les romans nous le prouvent encore ! En effet, vient d'être traduit en VF chez Panini Comics - donc dans le Canon - la BD Star Wars : TIE Fighter, écrite par Jody Houser et dessinée par Rogé Antonio.

    Une fois n'est pas coutume, cette BD nous montre la Guerre Civile Galactique, entre la Rébellion et l'Empire du côté des méchants. On suit l'Escadre de l'Ombre, des pilotes d'élite, à bord de leurs Chasseurs TIE quelques temps avant la destruction de la Seconde Etoile de la Mort et le décès présumé de l'Empereur. Ce comics fait bien partie d'un ensemble transmedia car il va de paire avec le roman Star Wars : L'Escadron Alphabet, à paraître fin février 2020, premier tome d'une Trilogie sur les pilotes de la Rébellion et rédigé par Alexander Freed.

    Star Wars : TIE Fighter nous introduit à une demi-douzaine de pilotes dont les noms sont Jeela Brebtin, Lyttan Dree, Zin Graw, Ganem Kahi et Teso Broish qui les dirige (je vous fait grâce de leurs grades !).  On suit leurs missions notamment pour contrer l'Amiral Gratloe qui a détourné un Destroyer stellaire et une mine pour satisfaire son avarice !

    Parmi les connexions avec d'autres oeuvres, on a Lyttan Dree que l'on a déjà aperçu dans la BD Star Wars : Han Solo, Cadet Impérial, ici sans son frère Tamu. Entre le récit de l'intrigue principale, on a des petits flash-backs qui se focalisent à chaque fois sur un des personnages et c'est un plus car dans l'ensemble, me suis assez ennuyé à la lecture de cet album où il ne se passe pas grand chose !

    Évidemment, il y a un traître dans l'Escadre, groupe qui va par ailleurs subir des pertes et qui se verra adjoindre des remplaçants au milieu du récit !

    Bref, je ne suis pas convaincu par Star Wars : TIE Fighter à voir ce que ca donne une fois que j'aurais lu L'Escadron Alphabet ?

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Vous croyez tout connaître de l'Univers de Star Wars !? Star Wars : L'Atlas, volumineux ouvrage à portée encyclopédique par les spécialistes pointus Jason Fry et Daniel Wallace va vous surprendre, notamment par son niveau de détails !

    La version américaine de ce gros livre date de 2009 et sa traduction française chez Huginn & Muninn de 2016. C'est le seul regret qu'on peut émettre sur ce magnifique guide, c'est que les informations qu'il contient concernent l'Univers désormais estampillé "Légendes" !

    Qui dit "Atlas" dit cartes et des cartes, il y en a pléthores ici ! Avec  quelques petites erreurs de légendes dans la VF ! Mais ce livre est aussi un manuel d'Histoire qui débute depuis les origines de la République (et même avant avec l'Empire des Rakatas, les origines des Jedi et les conquêtes de Xim le Despote !) et qui va jusqu'aux aventures de Cade Skywalker en 130 après la Bataille de Yavin (la série de Comics Star Wars - Legacy).

    En fait, l'ouvrage est constitué en trois parties. Tout d'abord des données générales sur la Galaxie lointaine : les différentes zones (Noyau, Colonies, Bordures intérieure, médiane et extérieure, Espace Sauvage...) les voies commerciales, les densités de populations !

    Ensuite, on trouve des fiches de description des principales planètes.

    Enfin, la partie qui détaille l'Histoire de la Galaxie - notamment en lien avec les six premiers films mais pas que, aussi avec les romans, comics, séries télé (The Clone Wars notamment). On saura tous sur le déroulement des campagnes de la Guerre des Clones, de la Guerre Civile Galactique, de l'Invasion des Yuuzhan Vongs.

    On a aussi droit par moments à des "focus" - comme par exemple sur les factions impériales restantes après la Victoire Rebelle à Endor, sur les Secteur Senex et Juvex, sur l'Ascendance Chiss, pour citer les trois derniers focus du livre qui me sont encore bien présents à l'esprit !

    On n'évitera pas les longues énumérations de planètes de certains secteurs avec entre une et six lignes par planètes, pour des mondes dont on n'a jamais entendus parler et crées pour ce livre !

    Ce guide peut notamment servir à ceux qui jouent encore aux différentes versions des jeux de rôles Star Wars du moment qu'ils jouent dans l'Univers "Légendes" (mais des adaptations peuvent être faites pour le nouveau Canon !).

    Bref, j'ai beaucoup aimé cet ouvrage qui figure en bonne place dans ma bibliothèque Star Wars !

    On espère dans quelques années une version pour le nouveau Canon établi par Disney.

    La Force est avec Jason Fry et Daniel Wallace à n'en pas douter !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • La série de comics, Star Wars - Dark Vador, le Seigneur Noir des Sith  se clôt avec le Tome 4. C'est la seconde série "Dark Vador" chez Marvel alors qu'une troisième série va débuter en 2020, située entre L'Empire contre-attaque et Le Retour du Jedi.

    Ce Tome 4 se nomme "La Forteresse de Vador" et va nous montrer la construction de sa "citadelle des ténèbres", nexus du Côté Obscur, vue pour la première fois dans le film Rogue One -  A Star Wars Story. On a aperçu depuis plus longuement le domaine de Vador, édiifiée sur Mustafar, - lieu de la Chute d'Anakin Skywalker - , dans le jeu vidéo en VR (Réalité Virtuelle) Vader Immortal et ses trois épisodes !

    Au début du récit, Vador continue la Purge des Jedi et mène  les Inquisiteurs. Il élimine ainsi Eeth Koth, qui avait pourtant quitté l'Ordre Jedi, et kidnappe le jeune enfant, tout juste né, de celui-ci, pour un mystérieux projet nommé "Projet Récolte" (dont on entendra peut-être reparler ?). Puis, se montrant toujours implacable, le Sombre Seigneur Noir des Sith punit par la mort deux Inquisiteurs qui ont fait preuve de faiblesse.

    Vador demande ensuite à Dark Sidious, l'Empereur, un monde pour lui-même et porte son dévolu sur la planète de laves, Mustafar ! Là, il fera édifier son château et sera confronté à Momin, un Seigneur Sith des Temps Anciens dont l'esprit désincarné possède les individus par le biais de son casque, un artefact puissant et une dangereuse relique.

    En réalité, Momin va essayer de doubler Vador en proposant de l'aider à ramener Padmé Amidala à la vie. Pour cela, différentes versions de la future forteresse seront construites afin d'ouvrir une sorte de portail vers ce qui ressemble au "Monde entre les Mondes", aperçu dans la dernière Saison de Star Wars Rebels, la Saison 4 !

    Pendant ce temps, les habitants de Mustafar vont lancer des assauts sur le chantier. Les guerriers montés sur leurs puces des laves sont sur le pied de guerre. Mais là encore Vador se montre implacable !

    A la fin, il franchit le portail et trouve des réponses mais pas celles qu'il attendait ! Il a notamment une vision de Luke Skywalker venu pour la rédemption de son père, vision qu'il est incapable de comprendre pour le moment ! Ainsi se termine cette brillante série de Charles Soule et Guiseppe Camuncoli.

    A bientôt !


    votre commentaire
  • L'Univers "Légendes" de Star Wars continue d'être exploité, notamment par Delcourt qui publie des récits plus ou moins inédits dans sa nouvelle gamme : "Star Wars : Icônes" qui s'intéresse à chaque fois à un héros - ou à un vilain - différent. Le Tome 10 est ainsi consacré à Jabba le Hutt dans des récits qui n'avaient été publiés jusque là que dans le "Star Wars - la Saga en BD", le bimestriel de Delcourt , pour trois d'entre eux, des histoires que personnellement j'attendais d'avoir au complet, dans leur intégralité, depuis longtemps ! Merci Delcourt et Thierry Mornet !

    L'album contient cinq récits dont les quatre premiers - oeuvre du duo Jim Woodring (scénariste) et Art Wetherell (dessinateur) forment un tout. On suit dans toutes ces histoires un Jabba le Hutt qui se révèle retors et d'une cruauté sans limites, entouré de complots visant à l'assassiner dans son palais de Tatooine notamment ! Ces récits ont donc un côté "sale gosse" mais véritablement un caractère un peu enfantin !

    Dans le premier récit,  "Business avec Gaar Suppoon, la grosse limace Hutt négocie avec un autre baron du crime, humanoïde celui-là et les enchères montent. On s'aperçoit bien vite que chacun essaie de duper l'autre mais la Némésis de Han Solo se montre finalement plus rusée et repart dans son vaisseau avec le magot.

    Dans la seconde histoire, Jabba et son équipage abordent un vaisseau civil supposé sans défenses pour en piller les ressources mais tombent dans un piège ourdi par la gigantesque princesse Nampi qui est la "Princesse affamée" du titre et s'avère aussi une grosse limace mais apparemment d'une autre espèce que les Hutts ! Là encore, Le seigneur du crime de Tatooine va se montrer retors et malin pour se sortir de ce guêpier !

    Ensuite, on a droit au récit intitulé " Le piège de la descendance" où le membre éminent du clan Desijilic décide de revendre le vaisseau de Nampi sur lequel il a fait main basse à un autre criminel. Mais ce dernier est devenu sénile et aidé des enfants de ce vieux fou, Jabba finira par l'assassiner avant de tuer aussi le frère et la soeur ! Sans pitié notre  Hutt !

    La série de récits se termine par "Trahison" où Jabba, revenu dans son palais, va être l'objet d'une tentative d'assassinat par son majordeome, le Twi'lek Bib Fortuna ! Mais d'autres criminels vont devancer le serviteur de Jabba et ce dernier, par un coup du sort, se retrouvera, à son corps défendant, à défendre son maître et même à lui sauver la vie !

    Ces quatre récits se déroulent à la suite les uns de autres, et cinq ans avant l'Episode IV.

    Le cinquième et dernier récit est à part et plus récent et se déroule après la mort de Jabba dans Le Retour du Jedi. Il a pour titre "Les Chroniques de Jabba" et voit la lecture du testament du célèbre criminel Hutt. Un autre Hutt de son clan, Gorga, espère bien récupérer le magot mais se voit déshérité !

    Finalement, on s'aperçoit que Jabba a caché un second vaisseau, plein de trésors, dans le désert et Gorga va vouloir mettre la main dessus mais va être devancé par ce qu'il reste du gang de swoops de Jabba, en l'occurrence, Big Gizz et son complice (introduits dans la BD Les Ombres de l'Empire). Au final, Jabba, par l'entremise d'un programme informatique, aura le dernier mot et tout le monde se retrouvera bredouille !

    Cinq récits plaisants - sur un personnage vraiment affreux et immoral - et qui suit ses bas instincts ! On s'en délectera car finalement, les méchants s'entretuent entre eux et sont toujours punis, rencontrant plus malin qu'eux en la personne de Jabba le Hutt !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Maintenant que la Saga Skywalker est terminée avec l'Episode IX, on n'attends pas de film Star Wars avant 2022, 2024 et 2026. Mais l'oeuvre de George Lucas, désormais entre les mains de Disney, a encore de beaux jours devant elle, en particulier à la télévision sur Disney + (disponible en mars 2020 en France). Pour nous faire patienter jusqu'en 2022, on aura donc plusieurs séries live-action : Cassian Andor et Kenobi mais on a d'ores et déjà la série The Mandalorian !

    Disons le tout de suite, la série est un succès critique et public et elle fait le buzz. C'est Jon Favreau qui est aux commandes et qui a écrit la quasi-totalité des scénarios de cette Saison 1 de 8 épisodes au budget de 100 millions de dollars. On lui devait déjà le premier film, Iron Man, qui a lancé le MCU en 2008 - déjà l'histoire d'un type en armure.

    Le Mandalorian est un chasseur de primes qui obéit au crédo de ce peuple de guerriers depuis qu'il a été recueilli par eux durant la Guerre des Clones (que l'on voit en flash-backs savamment distillés). Le héros a pour vrai nom Dyn Djarin et ne retire jamais son casque ce qui oblige l'acteur qui le joue, Pedro Pascal a faire tout passer dans sa gestuelle et son parlé, ce qui est en soi une performance d'acteur à laquelle il s'acquitte bien !

    Les épisodes de cette première saison peuvent se voir comme des stand-alones qui introduisent des personnages (tels Cara Dune jouée par  Gina Carano, l'Ugnaught Kuiil, joué par un Nick Nolte grimé, le droîde IG-11 dont la voix est celle du réalisateur Taika Waititi ou encore Greef Karga joué par Carl Weathers qu'on connait surtout pour son rôle d'Apollo Creed dans la saga Rocky) et dans les deux derniers épisodes de la Saison tous ces personnages se retrouvent ensemble pour le grand final face au terrible Moff Gideon - joué par Giancarlo Esposito.

    Au casting, il faut aussi signaler la présence du réalisateur Werner Herzog - qui joue "Le Client" et de Ming-Na Wen (vue dans Urgences et Marvel's Les Agents du Shield) dans le rôle de la redoutable tueuse Fennec Shand.

    Mais la série a surtout fait le buzz autour d'un de ses personnages trop mignon qui a envahi le net et qu'on appelle pour le moment  "Baby Yoda" en attendant que Bob Iger, le PDG de Disney révèle son vrai nom. En effet, une des premières mission de notre héros dans cette Saison est de récupérer cette version miniature de Maître Yoda - trop "cute" (vous les entendez comme moi les containers de peluches "Baby Yoda" sur le port, fabriquées par des enfants coréens !?). S'agit-il d'un clone de Yoda, comme le laisse penser la présence du Docteur Pershing qui arbore le symbole des cloneurs de Kamino ? L'avenir le dira !

    Au niveau des missions annexes, le Mandalorien aide à protéger un village contre des pillards disposant d'un bipode TR-TT, aide un jeune chasseur de primes sur Tatooïne (qui finira par le trahir) et délivre un détenu dans un vaisseau-prison de la Nouvelle République. Pour rappel, l'action se situe 5 ans après les évènements du Retour du Jedi.

    La réalisation des différents épisodes est soignée et du fait de gens de talents comme Dave Filoni, Rick Famuyiwa, Deborah Chow, Bryce Dallas Howard (la fille de Ron Howard qui a réalisé Soli : A Star Wars Story) ou Taika Waititi. Le double épisode final est très prenant !

    Une excellente série et une bonne surprise qui renoue véritablement avec l'esprit des tous premiers Star Wars ! Bon travail monsieur Favreau !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • A l'occasion de la sortie de l'Episode IX de Star Wars : L'Ascension de Skywalker - on a donc, comme pour les deux précédents épisodes, une série de romans et de comics sour le label "Voyage vers L'Ascension de Skywalker". Pour dire un dernier mot sur ce film et compléter le billet que je lui ai consacré, je dirais que ce film est bien très divertissant et généreux mais il est vrai, m'en suis aperçu en lisant des reviews et en écoutant des Youtubeurs qu'il recèle pas mal d'incohérences et de facilités scénaristiques, la faute en revient au manque de planification d'ensemble de Disney sur cette Postlogie, la firme aux grandes oreilles étant trop pressée de rentabiliser son investissement de 4 milliards de dollars de 2012 !

    Mais ici, je vais vous parler d'un petit roman sympa - même si il ne casse pas des briques ! - mais qui a au moins le mérite de nous proposer autre chose que les personnages que l'on connaît déjà ! Dans Star Wars : Le Collectionneur,  écrit par Kevin Shinick, on suit le parcours du jeune Karr Nuq Sin qui collectionne toutes sortes d'objets ayant trait à l'Histoire des Jedi.

    Car l'adolescent semble posséder la Force et a des visions quand il touche des objets - à l'instar du pouvoir d'un Quinlan Vos ou de Rey lorsqu'elle touche le sabre-laser de Luke Skywalker dans l'Episode VII. Notre jeune héros décide alors de commencer une formation de Jedi et pour cela il part de planète en planète à la recherche d'autres objets !

    Karr est accompagné pour cela par une jeune Mirialan, nommée Maize Raynshi et par le droide du garçon, nommé RZ-7. Pour situer le contexte, Karr et Maize vont dans une sorte de lycée sur la planète Merokia - ce qui fait plus penser aux Années Collège qu'à un Star Wars ! Karr est issu d'une famille d'artisans tailleurs réputée et le père de Maize travaille pour le Premier Ordre ! Ah oui, l'intrigue se situe peu avant Le Réveil de la Force.

    Karr a toujours été soutenue par sa grand-mère, J'Hara, qui pensait qu'il avait effectivement la Force. Mais est-ce le cas ou le garçon aurait-il en fait une tumeur au cerveau ? Il part alors en exploration à la recherche du passé.

    Le périple des deux ados et du droïde les mènera sur Utapau, sur Jakku, sur Oba Diah, sur Batuu ou encore sur Takodana. Karr revivra des évènements de la Prélogie et de la Trilogie originelle mais aussi des séries The Clone Wars (de "The Lost Episodes" - la Saison 6) et de Star Wars Rebels. Il croisera aussi la route de Dok-Ondar, l'antiquaire Ithorien de Black Spire ou encore de Maz Kanata.

    A la fin, notre jeune héros apprendra la vérité sur son héritage et rencontrera même un de ses ancêtres, un authentique Jedi vivant en ermite depuis l'Ordre 66.

    C'est plaisant mais ca fait un peu redites ! Beaucoup de "fan-service" dans ce roman qui fait aussi un peu le lien entre différentes oeuvres du nouvel univers Canon ! J'aime assez finalement même si il y a peu de nouveautés dans ce récit !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Kieron Gillen a repris les rênes de la série de comics Star Wars après Jason Aaron, série qui se déroule entre les Épisodes IV et V. Le Tome 9 de cette série, par Marvel et chez Panini Comics par chez nous, s'intitule "La Mort de l'Espoir" et fait écho au titre du film Star Wars de 1977 : "Un Nouvel Espoir". Gillen réussit à faire ce que Aaron n'a jamais été fichu de faire, construire une intrigue au long cours sur plusieurs arcs et "La Mort de l'Espoir" est son troisième arc sur la série !

    On retrouve la flotte de vaisseaux capitaux Mon Calamari, acquise par les Rebelles au cours du Tome 8 : "Mutinerie sur Mon Cala". La Rébellion se voit donc désormais dotée d'engins capables de lancer des attaques ciblées contre l'Empire. La Reine Trios a fourni la technologie nécessaire pour changer ces navires de plaisance en vaisseaux de guerre et la flotte se rassemble à la base orbitale de Mako-Ta au début du tome.

    Mais un récit parallèle sous forme de flash-back nous révèle que la régente de Shu-Torun a trahit ses alliés au profit de l'Empereur et de Dark Vador ! Un sabotage a lieu et les navires se retrouvent privés de communications, d'armement, de propulsion et d'hyperespace, faisant des cibles faciles pour la flotte de Vador et l'Exécuteur, son nouveau vaisseau amiral qu'on retrouvera pas la suite dans les films.

    C'est la panique chez les Rebelles ! Han Solo débarque de retour d'une mission au milieu de ce foutoir et parvient à faire ouvrir les portes des hangars des croiseurs, permettant aux X-Wings de décoller et de fournir une maigre protection. A cette occasion, en hommage à Jyn Erso et son groupe Rogue One, Luke Skywalker donne à son escadron de chasseurs stellaires son nom d'"Escadron Rogue" !

    Les Rebelles, menés par la Princesse Leia vont donc devoir se démener pour éviter le pire ! Mais les pertes sont tout de même conséquentes et la moitié des vaisseaux Mon Cal et une partie de l'Etat-Major Rebelle est décimée ! A la fin du récit, notre trio de héros, Luke, Leia et Han se retrouve isolé du reste des Rebelles et plus encore de Chewbacca et du Faucon Millenium !

    Un premier revers pour la Rébellion après la victoire de Yavin IV !

    Salvador Larroca, cet horrible tâcheron, est toujours là mais heureusement, c'est sa dernière prestation sur la série ! Il sera remplacé par la suite aux dessins par Andrea Broccardo, au style un peu similaire mais un peu plus satisfaisant !

    Un récit prenant qui s'inscrit dans un ensemble plus grand ! La Reine Trios ne perds rien pour attendre !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • J.J.Abrams s'est vu confier la lourde tâche de réaliser l’Épisode IX de ce qu'on appelle désormais la "Saga Skywalker" qui n'est plus qu'une partie de l'Univers Star Wars ! Le monsieur était attendu au tournant ! Il s'agissait de mettre un terme non seulement à la Postlogie, débutée en 2015 à l'initiative de Disney mais de conclure une histoire entamée le 25 mai 1977 avec le film de George Lucas Star Wars - rebaptisé peu après Épisode IV : Un Nouvel Espoir ! Soient un héritage de 42 ans pour une œuvre cinématographique qui a marqué l'Histoire !

    On craignait le syndrôme Game Of Thrones avec Benioff et Weiss (engagés par ailleurs sur un futur Star Wars avant de se désister !) qui n'ont pas su conclure convenablement huit années des aventures de Danaerys et Jon Snow !

    Qu'on se rassure, J.J. Abrams a remplit sa tâche avec brio avec Star Wars - Épisode IX : L'Ascension de Skywalker que j'ai vu à la première séance en fin de matinée ! L’Épisode VIII : Les Derniers Jedi de Rian Johnson et son "jeu de massacre" avait divisé mais le dernier opus devrait réconcilier tout le monde à part quelques bornés/faux-fans prêts à déféquer sur tout ce qui est estampillé Star Wars pour avoir le sentiment d'exister et parce que ça fait rebelle !

    Dans la suite de cet article, je vais spoiler à mort donc arrêter tout de suite la lecture si vous n'avez pas vu le film ! Personnellement, je lui attribuerais une notre entre 16 et 18 sur 20 ! Très certainement le meilleur film de la Postlogie !

    Une chose que l'on pourrait lui reprocher est d'aller trop vite ! Les séquences s'enchaînent rapidement - surtout dans la première moitié du film ! - à un rythme effréné et on n'a guère le temps de souffler ! Pour ma part, je connaissais déjà tout de l'intrigue du film car des sites américains en avaient révélé la teneur . Mais j'imagine que pour le spectateur "vierge", tous ces secrets qu'on nous expose font un peu trop, trop vite, à assimiler au risque d'être indigeste ! D'autres visionnages s'imposent de toute façon !

    Il y a beaucoup d'action dans cet opus, de l'humour, de l'émotion. Les relations entre les personnages principaux sont creusées - les personnages secondaires sont à peine esquissés ! - et le trio de têtes d'affiches, Daisy Ridley (Rey), John Boyega (Finn) et Oscar Isaac (Poe Dameron) sont très bons.

    Côté émotion, on ne peut se passer de mentionner la présence de l'actrice Carrie Fisher à l'écran, décédée dans la vraie vie, il y à trois ans, vers Noel 2016. Le réalisateur a utilisé des rushs qu'il avait d'elle des deux précédents films et ca fait illusion ! Initialement, l'actrice de la Princesse Leia aurait du être centrale dans ce film mais le sort en a décidé autrement ! L'émotion est donc grande quand la majore Connix annonce le décès de la sénatrice Organa, alors que Connix est interprétée par Billie Lourd, la propre fille à la ville de Carrie Fisher !

    Harrison Ford fait son retour en Han Solo et ça aussi c'est une surprise ! Sous la forme d'une vision de Ben Skywalker - joué par Adam Driver.

    Ce n'est plus une surprise par contre, car cela avait été teasé par les trailers, mais Dark Sidious est de retour ! Snoke n'était donc qu'une marionnette et c'est Palpatine qui se faisait passer pour la voix de Dark Vador dans l'esprit du petit-fils d'Anakin. Le diabolique Empereur revient à la tête d'une flotte de centaines de Destroyers Stellaires munis de canons destructeurs de mondes ! Le film va consister à trouver la planète Exegol et prendre Palpatine de cours avant qu'il ne lance son assaut vengeur sur la Galaxie !

    La piste les mènera, d'artefact en artefact, de  planète en planète avec les mondes de Pasaana, Kijimi, la lune forestière d'Endor (et oui, il y a des Ewoks dans le film !), jusqu'à Exegol !

    On apprends enfin le fin mot sur les origines de Rey ! ATTENTION BIG SPOILER !  Elle est la petite-fille de Palpatine qui espère se réincarner en elle et qui a fait assassiner ses parents ! Mais la jeune femme va demeurer fidèle aux Jedi et c'est bien elle, Rey, la Skywalker du titre comme elle endosse l'héritage de cette famille en reniant ses liens du sang !

    Aux maintes petites choses plaisante du film, le retour de Lando Calrissian joué par Billy Dee Williams, un "vieux de la vieille" ! Et parmi les nouveaux personnages, on a Zorri Bliss, jouée par Keri Russell et Jannah, jouée par Naomi Ackie ! Et le petit droïde D-O parfait pour des jouets ! Enfin, C-3P0 se voit donner une importance toute particulière dans ce film et est très émouvant ! Rappelons qu'Anthony Daniels est le seul acteur qui figure dans les neuf films !

    Terminons enfin sur la réalisation ! Elle est pêchue et énergique ! Visuellement, c'est très beau et c'est le moins qu'on attends d'un Star Wars ! J'ai vraiment adoré ce film !

    Désormais, nous allons pouvoir explorer de nouvelles histoires dans cet univers si riche et laisser un peu la Famille Skywalker derrière nous ! Prochains films annoncés pour 2022, 2024 et 2026 sans qu'on ait la moindre info sur ce quoi il retournera (car ce n'est peut-être même pas encore déterminé ?). En attendant après le flottement qu'il y a eu après mai 2018 et l'échec relatif du film Solo - A Star Wars Story, la licence Star Wars est reparti de plus belle pour 42 ans avec de beaux succès comme la série télé plébiscitée The Mandalorian  (bientôt l'article sur la Saison 1 !) et le jeu vidéo de Electronic Arts, Jedi : Fallen Order, qui bats des records de vente et a aussi un très bon accueil critique !

    La morale du film est que l'on est plus fort tous ensemble !

    Un film généreux, éblouissant et réjouissant !

    Que la Force soit avec vous !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Nous ne sommes plus qu'à moins d'une semaine de la sortie de l'Épisode IX de Star Wars : L'Ascension de Skywalker. Disney nous propose toute une gamme de romans et comics comme il avait fait pour les Épisodes  VII  et VIII sous le bandeau "Voyage vers Star Wars : L'Ascension de Skywalker".

    A la fin des Derniers Jedi,la Résistance au Premier Ordre était dans une très périlleuse situation avec à peine assez de survivants pour remplir les coursives du Faucon Millenium. De plus, Luke Skywalker s'est sacrifié pour permettre la fuite du parti de sa soeur ! Kylo Ren est devenu le nouveau Suprême Leader !

    Le comics Star Wars : Allégeance (tout comme le roman Resistance Reborn,  pas encore traduit en VF) raconte l'entre-deux films et comment les gentils reprennent du poil de la bête. On est dans une mauvaise passe comme à la fin de L'Empire contre-attaque. Ce comics en 4 parties est l'oeuvre du scénariste Ethan Sacks et Luke Ross signe les dessins.

    Nos héros vont se diviser en petits groupes et remplir des missions pour se procurer des armes, des vaisseaux et des soldats et ca ne sera pas facile car le Premier Ordre resserre sa poigne de fer sur la Galaxie ! Ca augure un Episode IX très animé !

    L'intrigue principale voit Leia, Rey, Rose Tico, Chewie et C-3PO se rendre sur Mon Cala, dans la cité de Dac, rencontrer le roi du peuple aquatique pour lui demander de rejoindre à nouveau le combat contre l'oppression ! Mais les Calamaris et les Quarrens ont des réticences car ils ont déjà consenti maints sacrifices par le passé - qu'on a pu voir dans la Saison 4 de la série animée The Clone Wars et dans des récits des séries de BD Dark Vador, Seigneur des Sith ("Mers de Feu") et Star Wars ("Mutinerie sur Mon Cala").

    Une intrigue secondaire voit Finn et Poe Dameron se rendre dans un dépôt d'armes secret sur un monde perdu mais sont confrontés à des chasseurs de primes. Cette histoire permets de mettre en avant les interactions entre les deux hommes, relations où certains fans ont voulu voir une liaison gay !

    Ce Star Wars : Allégeance pourrait se comparer à un épisode filler d'un animé ! C'est du remplissage et ces récits restent anecdotiques avant le hors-d'oeuvre la semaine prochaine ! Rian Johnson a tellement démolit nos héros dans  l'Episode VIII qu'il faut bien rebatir pour donner de la matière à J. J. Abrams !

    Moi, j'irais voir le prochain film dès sa sortie mercredi 18 décembre 2019 et vous tiendrai au courant ! Le scénario a déjà fuité et il m'enchante beaucoup ! Une bonne conclusion de la Trilogie de Trilogie !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Notre héroïne Chelli Lona Aphra est dans de beaux draps au début du Tome 4 de ses aventures, Tome intitulé "Un Plan Castrophique" (ce qui n'augure rien de bon !). Suite à ces frasques qui ont mené à la destruction des reliquats de l'Initiative Tarkin, notre archéologue galactique a été appréhendée par l'Empire et est détenue dans la prison Accresker, un amas de 80.000 tonnes de débris de vaisseaux tracté par un croiseur. Pour corser le tout, les prisonniers sont équipés de colliers explosifs et ne peuvent jamais s'éloigner trop des droïdes sentinelles !

    Mais Aphra a de la ressource comme on sait et a un "plan". Elle se lie avec Lopset un métamorphe aussi au nombre des prisonniers et réussit à passer un appel à l'extérieur entre deux raids effectués par l'armée de prisonniers sur des vaisseaux ou bases rebelles.

    Notre prisonnière va ainsi contacter l'impériale Tolvan - rétrogradée sur Coruscant - qu'elle a embrassé la dernière fois et qui est responsable de son emprisonnement. Car si Dark Vador découvre que la prisonnière enregistrée sous le faux nom de Joystick Chevron est en réalité Chelli Aphra, il ne tardera pas à remonter jusqu'à Tolvan ! Cette dernière doit donc la faire évader.

    De son côté, Sana Starros, la "meilleure contrebandière de la Galaxie" et ancienne amante d'Aphra (car oui, l'archéologue est lesbienne ! Les comics Star Wars surfent sur les évolutions des moeurs de la société !), Starros donc est contactée elle par Hera Syndulla qui a besoin que notre héroine "casse" un code informatique que cette dernière a posé sur les données du complexe de l'Initiative Tarkin. Mais la relation enre Chelli et Sana s'étant mal terminée, la contrebandière en garde une grande rancoeur et leurs retrouvailles ne vont pas être sans problème.

    On retrouve d'autres personnages dans ce tome, notamment Triple-0 et BT-1, le duo de droides mortels ! Et aussi un certain Seigneur de Sith, redouté par Aphra ! Et pour terminer Tam Posla, le mercenaire, bien décidé à venger son compagnon Caysin Bog mort durant le Tome 3 de la série.

    Tout semble aller de mal en pis pour la prisonnière et rien ne se déroule comme prévu mais elle va retomber sur ses pieds. Elle fera équipe avec Lopset, Sana Starros et Tolvan et parviendra un s'évader d'une prison condamnée à s'écraser sur un site rebelle ! La prison est un personnage à part entière du récit et elle abrite un esprit Jedi - un "Fantôme" - en réalité une espèce de moisissure consciente !

    Cette série n'en finit pas d'accumuler les surprises ! Le nouveau Canon de Star Wars se construit peu à peu avec ses allusions à l'Univers et aux autres oeuvres ! On retrouve ainsi le Beskar de la culture mando et un Bor Mairan, redoutable bestiole télépathe aperçue dans Rogue One.

    Le Tome 4 se conclut sur un ultime rebondissement très inattendu où on se rends compte qu'un personnage insignifiant nous a trompé tout du long et n'est pas qui il dit être ! La suite dans le Tome 5 !

    A la réalisation de ce Tome 4, toujours Si Spurrier au scénario et Kev Walker au dessin.

    Et ce billet est le 200ème billet Star Wars sur Overblog ! A l'origine, je comptais faire de ma critique de L'Ascension de Skywalker  qui sort le 18 décembre en France, le 200ème billet mais ne vais pas attendre aussi longtemps pour vous chroniquer d'autres livres, romans et BD Star Wars ! Le film sera donc le billet N°201, 202 ou 203 dans cette catégorie !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • En 2019, Marvel a sorti tout une gamme de comics consacrés aux Héros et aux Vilains emblématiques des trois périodes clés de la Saga Star Wars : celle de la République, celle de la Rébellion et enfin celle de la Résistance ! Nous allons nous intéresser ici aux histoires courtes de l'Ere de la Rébellion consacrées aux Héros, et scénarisées par Greg Pak et mis en images par différents dessinateurs.

    On aura donc droit à un récit sur Leia Organa, un autre sur Han Solo, encore un autre sur Lando Calrissian et enfin un dernier sur Luke Skywalker ! Enfin, pas tout à fait le dernier car il y a aussi deux récits plus courts d'un numéro "Spécial" consacrés à Yoda et au duo de pilotes Rebelles décédés durant l'Attaque de la Première Etoile Noire, Biggs Darklighter et Jek Porkins !

    Dans "Princesse ou vaurien", on est peu de temps avant Le Retour du Jedi et Leia, accompagnée de Chewie et Lando, s'est procurée la tenue du chasseur de primes Boushh et va être confrontée à d'autres mercenaires, avec à leur tête le reptilien, Bossk, le rdoutable Trandoshan qui a formé Boba Fett. C'est une sorte de test pour Leia qui devra montrer si elle a les "guts" pour endosser le costume d'un chasseur de primes, préalable avant de se jeter dans la gueule du loup (du Rancor plutôt !), le Palais de Jabba ! C'est donc scénarisé par Greg Pak et dessiné par Chris Sprouse dont j'aime beaucoup le style clair.

    Dans "Fuir la Rébellion", Han Solo a touché l'argent que lui avait promis Obi-Wan Kenobi dans la Cantina de Mos Eisley - et va pouvoir rembourser un certain Baron du Crime Hutt ! - mais hélas, pour lui, son grand coeur fait qu'il accepte des missions d'urgence pour le Rébellion et se retrouve embarqué dans le conflit galactique.

    Lando Calrissian a "Le blues de Bespin" dans le récit éponyme ! Il a lâché ses arnaques telles qu'il les pratiquait encore dans le film Solo : A Star Wars Story et se retrouve administrateur de la Cité des Nuages ! Mais les finances sont au plus mal et l'aide du dévoué cyborg Lobot ne suffit pas à purger les comptes ! Il va alors accepté une mission pour un alien de la race des Fantanine, des espèces d'insectes à la longue espérance de vie et qui-plus-est richissime ! Alors que notre héros semble avoir touché le jackpot, un dilemme moral lui fait renoncer à tout cet argent ! Adieu les Crédits !

    Luke Skywalker est très impliqué dans la lutte contre l'Empire dans "La lutte ou la fuite". Le récit, par le biais d'une vision, explore les deux options du titre ! En tant que dernier Jedi, Luke impressionne les soldats Rebelles sous ses ordres à l'exception d'un officier Pau'an. ce dernier aura aussi l'occasion d'être un héros à l'instar de Luke.

    On a là quatre histoires courtes, plus ou moins convaincantes ! En raison du court format, le récit n'est pas vraiment développé comme il conviendrait et je préfère, pour ma part, les histoires en six numéros qui forment un album (TPB) complet au final.

    En plus, on a donc deux autres récits encore plus anecdotiques sur lesquels je ne dirais pas grand chose si ce n'est que "L'épreuve de Dagobah" revient sur le quotidien - et les états d'âme durant son exil forcé - de Yoda sur la planète marécageuse et se conclut par l'arrivée de Luke tandis que "Valeur volée" à une orientation - et un dessin - clairement humoristiques ou deux pilotes Rebelles célèbres prennent des vacances sur une planète touristique.

    Dans moins d'un mois, nous aurons la sortie de Star Wars - Episode IX : L'Ascension de Skywalker - qui clot un nouveau cycle et en ferais évidemment assez vite un billet - qui sera mon 200ème article sur Star Wars ! J'irais sans doute le voir entre le 21 et le 24 décembre 2019 - après mes examens universitaires de Sociologie ! (?)

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Pendant longtemps, George Lucas a rêvé d'adapter Star Wars - qui se prête bien au format sériel ! - à la télévision. Jusqu'ici, cela a donné des séries d'animation - assez réussies ! - mais on attendait toujours une série live-action (avec des acteurs en chair et en os.). Lucas avait bien compris que l'avenir de la narration est à la télé et dans les années 2000 - aux alentours de 2005, après la sortie de La Revanche des Sith - il mets en chantier une série au nom de code Star Wars Underground dont une centaine de scripts sont écrits et censée se concentrer sur la pègre galactique dans une ambiance très "dark and gritty". Mais en raison de coûts trop faramineux, ça restera une Arlésienne !

    La suite, on la connaît. En 2012, Lucas vends sa société Lucasfilm à Disney et une Postlogie très controversée voit le jour. Controversée mais rentable et qui octroie l'argent pour des séries live-action. A ce jour, trois séries sont programmées pour la nouvelle plateforme de VOD Disney + : Cassian Andor, Obi-Wan et avant elles The Mandalorian.

    La Saison 1 de The Mandalorian - déjà renouvelé pour une Saison 2 - ne compte que huit épisodes qui devraient faire chacun une quarantaine de minutes, ceci s'explique par les sommes d'argent faramineuses investies dans cette série - autant que le budget de Game of Thrones (et ça se voit à l'écran !). C'est Jon Favreau - à qui on doit Iron Man qui a lancé le MCU en 2008 et le film live-action Le Roi Lion - qui est le showrunner de cette série à l'ambiance de western dans la Galaxie très lointaine. Dave Filoni, artisan des séries animées Star Wars, est à la réalisation du premier épisode.

    Le Mandalorian est un chasseur de primes appartenant à ce peuple de guerriers, en fait adopté par eux semble-t'il, interprété par Pedro Pascal (vu dans Game of Thrones), qui ne retire jamais son casque et fait son chemin dans une Galaxie où l'Empire s'est effondré, cinq ans après Le Retour du Jedi. L'action prends place dans la Bordure Extérieure, "repaire des malandrins les plus infâmes", comme dirait Obi-Wan.

    Le "Chapitre 1" de cette Saison 1, sans être une révolution, est une vraie réussite. La réalisation de Filoni - qu'on attendait au tournant, est soignée, autant que les effets spéciaux, tant au niveau des décors, des aliens et des créatures ou des vaisseaux et engins. La série est très respectueuse de l'univers crée par Lucas tout en apportant son lot de nouveautés rafraîchissantes.

    Le héros est certes un gars bien "badass" mais il n'est pas invincible. Des révélations restent encore à venir sur lui et seront révélées au compte-gouttes Tout le casting n'apparaît pas dans ce premier épisode mais on a déjà la présence de Werner Herzog qui joue un ancien gouverneur impérial et de Nick Nolte, grimé en Ugnaught. Taika Waititi donne de la voix pour un droïde de la série IG qui sait se servir de ses pétoires.

    Notre chasseur de primes remplit donc des contrats et notamment pour l'ex-impérial. Il traque une cible et l'action culmine dans la scène finale, une fusillade très explosive. L'épisode lui se termine avec une grosse surprise qui ajoutée à bien d'autres éléments de ce Pilote donne furieusement envie de voir la suite ! On nous avait promis une grosse révélation sur l'univers de Star Wars et elle est bien là et de taille ! Mais je ne vous spoilerais pas quoi que ce en quoi elle consiste va sûrement inonder le net d'ici les prochains jours !

    En France, il faudra attendre la fin du mois de mars 2020 pour avoir accès à Disney +. Moi, je vous donne rendez-vous fin décembre 2019 pour une review complète de cette très prometteuse première Saison !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Même si le film Solo : A Star Wars Story a été un demi-échec pour Lucasfilm et Disney, il aura donné son lot de produits dérivés ! Rien d'inhabituel ! On a donc eu novelisation et adaptation en BD/comics.

    Le récit en comics Star Wars - Han Solo : Cadet Impérial  de Robbie Thompson, au scénario, et Léonard Kirk au dessin (et dont je n'aime pas trop le crayonné) étends le propos du film, en nous racontant, comme le titre le laisse supposer, l'entrainement militaire de Han Solo à l'Académie impériale de Carida. En effet, dans le film, le jeune Corellien était séparé de sa compagne Qi'ra et un peu forcé par les circonstances, s'engageait dans la Marine Impériale et c'est d'ailleurs ainsi que lui, le gosse des rues, gagnait son patronyme de "Solo".

    Mais la vie dans l'armée n'était pas ce qu'attendait notre héros qui s'imaginait piloter un Tie Fighter. Il se retrouve en réalité à patauger dans la boue - bien avant Mimban et aura des désaccords idéologiques très tôt avec la doctrine impériale qui exige une bonne obéissance de ses troupes avant même de réelles capacités de combattant !

    Han tentera alors de déserter et, repris, ne devra de ne pas être fusillé que par les incroyables dons de pilotage dont il a fait preuve dans sa tentative. Par la suite, il va se lier avec d'autres recrues, c'est à dire Karina Nico et les frères Dree, Lyttan et Tamu. On croise aussi parmi les recrues le personnage de Beilert Valance (bien connu des fans de l'Univers "Légendes" et des comics Marvel des années 1980 !) dont on apprends comment il est devenu un cyborg dans ce tome. Ce récit sur Han Solo lance aussi des passerelles vers d'autres comics du Canon récent car on retrouvera les frères Dree dans le récit Tie Fighter (qui se passe après l’Épisode VI) - et l'autre histoire, Cible : Vador a pour protagoniste Valance, réintroduit dans le nouveau Canon !

    Han Solo va faire son petit chemin au sein de l'Empire, véritable tête brûlée et électron libre qui essaie vainement de ne pas se faire remarquer ! Rien de bien surprenant ici dans le traitement du personnage ! Il se montrera dévoué à ses compagnons  mais finira à nouveau en cellule avant d'être envoyé sur Mimban et là on est raccord avec le film de 2018 !

    Petite mention à la couverture du tome paru chez Panini Comics qui montre Han et ses amis en train de jouer au casino lors d'une permission qu'ils se sont octroyé à l'initiative du Corellien ! J'aime particulièrement cette couverture de D.N.A. et l'air étonné de la donzelle aux cheveux violets - très belle fille ! - dans les bras de notre héros, dragueur impénitent ! Ca a son charme et vends bien le comics !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Il y a toujours un décalage entre la date de parution des comics Star Wars par Marvel aux USA et leur traduction et diffusion en France, par Panini Comics, délais d'un minimum de 6 mois en général ! Et il aura fallu attendre le magazine kiosque Star Wars Comics Mag N°7 de ce mois d'octobre 2019 pour enfin pouvoir lire dans la langue de Molière le récit intitulé Star Wars : Beckett centré sur le personnage introduit dans Solo : A Star Wars Story en mai 2018, Tobias Beckett, interprété à l'écran par le très charismatique Woody Harrelson.

    Tobias Beckett peut être vu comme le mentor du jeune contrebandier corellien, qui finira par trahir Han Solo mais qui avant cela menait une bande de ruffians impliqués dans nombres de magouilles et de combines ! On suit dans ce récit de  36 pages - en trois chapitres - son quotidien avant sa rencontre avec Solo, le tout scénarisé par Gerry Duggan à qui ont doit déjà la mini-série Chewbacca et plus largement chez Marvel : du Deadpool, Infinity Wars, Gardiens de la Galaxie, Uncanny Avengers et Savage Avengers (cette dernière série avec Conan et les Avengers bientôt en France !) !

    Aux dessins, on a trois artistes différents, chacun en charge d'un chapitre :  Edgar Salazar, Marc Laming  et Will Sliney, aux styles très différents, qui se complètent mais n'ont rien de transcendant (enfin on préférera ça à l'horrible et paresseux Salvador Larroca !) !

    Dans le récit lui-même, on suit Beckett, accompagné de sa compagne Val - jouée au cinéma par Thandie Newton - l'experte en armes du gang, et Rio Durant - alien de la race des Ardenniens, dont la voix est celle de Jon Favreau (dont on pourra bientôt juger sur pièces la très attendue série télé The Mandalorian !) et qui lui est le pilote du gang de Beckett. Le trio est sur Hovun IV - un de ces lieux exotiques, trous à rats aquatique que nous fait découvrir le support comics - et monte des arnaques, travaille déjà pour le terrible Dryden Vos et a pour but de voler des puces d'identification vierges et éventuellement un vaisseau spatial !

    Car Tobias Beckett est un voleur et ne s'embarrasse pas de scrupules ! On peut se demander dans quelle mesure Val et Rio sont sa conscience - un peu comme Chewbacca le sera pour Solo !? - et on remarque qu'une fois ces deux-là décédés brutalement dans le film de mai 2018, notre Tobias s'engage sur une longue et triste voie qui l'amènera à trahir Han Solo et à y perdre la vie !

    Cette présentation du personnage dans ce comics est assez sommaire ! Ce n'est pas fondamentalement une mauvaise histoire mais ça reste assez anecdotique et prévisible ! Du déjà-vu ! On lira pour les nouvelles planètes, lieux, designs, créatures, pour "l'emballage" mais pas pour le fond !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Avec sa branche jeux vidéo, LucasArts, George Lucas a pu développer un certain nombre d'objets vidéoludiques dans l'univers de la Guerre des Etoiles ! Mais à chaque fois, la société s'est montrée assez suiveuse et a surfé sur des modes existantes !

    On a ainsi emboité le pas des Wing Commander avec la série des X-Wing  et autres TIE Fighter. On s'est engouffré dans la brèche des FPS avec la série des Dark Forces et Jedi Knight... Bref à chaque fois, la prise de risques était minime et on se contentait d'adapter l'univers de Star Wars à des types de jeu déjà éprouvés !

    C'est ainsi que Star Wars - Force Commander surfe sur la mode des RTS à la suite de Warcraft II.  Il s'agit d'un jeu de stratégie sur PC - dans ce domaine, on n'avait eu que Star Wars - Rebellion auparavant mais avec des principes différents plus proches de la gestion avec des menus par fenêtres et plus orienté tactique que stratégie.

    La période d'action sur laquelle se déroule le jeu est la Trilogie Originale, entre Un Nouvel Espoir et Le Retour du Jedi, en parallèle aux films ! Vous dirigez au choix les troupes de l'Empire ou des Rebelles !

    C'est finalement un jeu assez classique et qui ne sort pas du lot ! Vous menez, via votre Holoconsole, un certain nombre de soldats, de véhicules, bref d'unités militaires en cliquant dessus et devez anéantir le camp adverse ! La réalisation hélas comporte un certain nombre de bugs dont certains rédhibitoires sur certaines versions !

    C'est ainsi que bien que possédant ce jeu, n'ai jamais pu y jouer, et à peine l'entamé car, par la faute d'un bug, il m'était impossible de terminer la toute première mission impériale sur Tatooine contre les Hommes des Sables car le programme ne reconnait pas les conditions de victoires et donc ne les valide pas même si vous les avez remplies ! Avouez que c'est très embêtant !

    Je ne peux donc que me fier aux avis sur le net, dans des magazines de l'époque - le jeu est sorti en 2000 !  - et aussi notamment par les vidéos Youtube ! Un jeu qui n'est pas TOP voire même le contraire, très décevant mais qui avait au moins le mérite de marquer la première tentative de LucasArts dans le domaine des Real Time Strategy Games avant des softs plus convaincants et fun, auxquels là j'ai joué par contre, que furent Star Wars - Galactic Battlegrounds et Star Wars - Empire at War et leurs extensions respectives puis plus récemment quelques petits jeux amusants et simples, toujours sur le principe des RTS, sur Smartphones et i-phones !

    Enfin, signalons que pour ce Star Wars - Force Commander, il m' a semblé que pour un RTS, la phase "combats" était très mise en avant et la phase "exploitation de ressources" encore très limitée, voire inexistante, ce qui est pourtant le B.A.-BA de ce type de jeux ! Il est possible de jouer en réseau local ou par internet, ce qui est encore là un prérequis et un passage obligé du cahier des charges de tout RTS !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • La nouvelle série Marvel Star Wars qui raconte les aventures de Luke Skywalker, Leia Organa et Han Solo doit s'arrêter, en VO, à l'issue #75 ! Mais en France, Panini Comics a quelques arcs de retard ! C'est ainsi que vient seulement de sortir le Tome 8 de Star Wars, intitulé "Mutinerie sur Mon Cala".

    On voit dans Le Retour du Jedi que l'Alliance Rebelle possède une flotte spatiale composée de plusieurs croiseurs Mon Calamari. Ce Tome 8 nous montre comment nos héros ont acquis ces vaisseaux et accessoirement comment les Mon Cala ont rejoints l'opposition à l'Empire.

    Ce récit fait en fait écho à l'autre récit du Tome 3 de la série Dark Vador, Seigneur Noir des Sith. , qui s'intitulait "Mers de Feu". A la fin de cette première histoire, le Roi Lee-Char déposait les armes et sa planète tombait sous le joug de l'Empire.

    Dans cette nouvelle histoire, nos héros se rendent sur Mon Cala avec l'intention de rallier et soulever la planète. Pour cela, ils doivent retrouver le Roi disparu. Ils font disposer de l'aide d'un métamorphe Clawdite qu'on est appelé à revoir par la suite.

    Une aventure évidemment en grande partie aquatique ! On (re)découvre la culture des indigènes notamment les fameux opéras sous l'eau tant appréciés par l'Empereur.

    Luke, Han et Leia retrouve le Roi Lee-Char mais celui-ci est à l'agonie ! Le peuple Mon Cala décide alors de ne faire qu'un et se révolte ! L'Alliance récupère entre douze et quinze gros vaisseau dans l'opération. Mais par la suite, l'Empire va frapper un coup fort suite à une trahison dont seront victimes nos héros !

    C'est scénarisé par Kieron Gillen qui mène ses plans sur le long terme sur le thème de la Flotte Rebelle en incluant le monde de Shu-Torun et sa Reine Trios dans l'intrigue. C'est rondement mené !

    Par contre, le dessin de Salvador Larroca, ce n'est plus possible ! Virez-moi ce type !

    Voilà, je ne développe pas d'avantage, vous aurez compris que cet arc sur Mon Cala doit s'appréhender dans une intrigue plus vaste, sur la durée, juste dommage que ce soit desservi par le dessin !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Le nouveau Canon de Star Wars mis en place par Disney ces dernières années continue de se développer. Et cela en multisupports. On se réjouit lorsqu'on a affaire à des auteurs comme Timothy Zahn dont les romans sont des mécaniques bien huilées avec aucun détail laissé au hasard !

    L'auteur Timothy Zahn poursuit ainsi sa réécriture de Thrawn, n'hésitant pas à reprendre des éléments de l'univers "Légendes" et en en ajoutant de nouveaux ! C'est là encore très efficace ! Il avait développé Thrawn dans le roman éponyme repris et adapté par la suite en comics. Le célèbre Grand Amiral est apparu avant cela dans la série Star Wars Rebels - dès sa Saison 3 si je ne dis pas de bêtises.

    Le roman Star Wars - Thrawn : Alliances  se déroule entre les Saisons 3 et 4 de Star Wars Rebels et Thrawn vient de subir la "défaite" d'Atollon en laissant s'échapper les Rebelles. Mais ceci ne lui a pas fait perdre les bonnes grâces de l'Empereur Palpatine qui a détecté une perturbation dans la Force et envoie le Chiss enquêter dans les Régions Inconnues - potentiel réservoir d'intrigues ! - pour découvrir de quoi il en retourne ! Mais cerise sur le gâteau, son autre fidèle serviteur, Dark Vador, va accompagner le Grand Amiral dans cette mission.

    Mais ce n'est pas la première fois que Thrawn s'associe à Vador car en réalité il avait déjà effectué une mission, par le plus grand des hasards (vraiment ?) dans la même région de l'Espace, avec l'ancienne identité du Sith, en compagnie du Jedi Anakin Skywalker.

    On suit donc, dans ce roman, deux intrigues en parallèle, une dans le "présent"  avec Vador et Thrawn pour le compte de l'Empire et l'autre "à l'époque" de la Guerre des Clones avec Anakin, Padmé et le Chiss.

    Concernant les lieux de l'action, la planète Batuu et son avant-poste Black Spire, sont mis en avant et c'est à dessein car c'est l'environnement des nouveaux parcs d'attractions de Disney immersifs, dans l'univers Star Wars, Galaxy's Edge ! Mais je doute que tous les visiteurs du parc aient lu ce roman.

    Thrawn se montre un génie de la tactique à son habitude, prévoit toujours tout avec plusieurs coups d'avance et devine même la nature de la relation entre Anakin et Padmé. On peut même supposer qu'il a découvert la véritable identité de Vador - mais n'en laisse rien paraitre pour sa sécurité.

    Concernant les deux intrigues parallèles, dans un cas, les héros démantèlent une usine qui fabrique des superdroides de combat en cortosis (autre invention jadis de Zahn !), cette matière qui désactive les sabres-lasers au contact, et dans l'autre cas, nos protagonistes découvrent une race alienne des Regions Inconnues, les Grysks (en quelques sortes les nouveaux Yuuzhan Vong - avec quelques différences, notamment sur leurs technologies !) qui projette d'attaquer l'Ascendance Chiss puis l'Empire. Cette nouvelle menace bloque les voies hyperspatiales à des fins d'isolement et enlève des fillettes Chiss sensible à la Force (la perturbation de la Force détectée par Dark Sidious !).

    Un très bon roman qui donne envie de voir quelles seront les prochaines évolution de ce personnage si intéressant, "joujou" personnel de Zahn, qu'est le Grand Amiral Thrawn. Mais l'avenir de celui-ci étant un peu"bloqué" par les autres projets de Disney, on se prends à rêver de romans et comics explorant les Régions Inconnues !

    Roman passionnant pour l'interaction entre Thrawn et Anakin/Vador !

    A lire toutes affaires cessantes pour les fans de Star Wars ! Un troisième roman avec Thrawn existe dans le nouveau Canon, pas encore traduit à l'heure actuelle et qui a pour titre en anglais : Star Wars - Thrawn : Treason.

    A bientôt !


    votre commentaire
  • La Saga Star Wars est réputée pour ses personnages si marquants : Luke Skywalker, Han Solo, Dark Vador - mais aussi pour ses héroïnes ! Dans le beau livre Star Wars - Femmes de la Galaxie, Amy Ratcliffe nous donne à voir en quoi ces femmes, qu'ils s'agisse d'héroînes ou de méchantes, d'humaines, d'aliens ou de droïdes, de la Prélogie, Trilogie originelle ou Postlogie, de spin-offs, de séries d'animation, de jeux vidéo, de romans ou de comics, peuvent être des sources d'inspirations voire des modèles pour toutes les petites filles (dont ma nièce Marie qui aime bien Star Wars !).

    Dans ce livre uniquement illustré par des femmes, on nous présente une centaine de portraits tant du point de vue de leur rôle dans l'Histoire que de l'aspect making-of ou vues par leurs interprètes ! En tête de ces légendes, on a bien sûr le trio Leia Organa (incarnée par Carrie Fischer), Padmé Amidala (Nathalie Portman) et Rey (Daisy Ridley). Toutes les trois ont en commun d'être des femmes volontaires, qui luttent pour de justes causes et réalisent leurs rêves !

    Mais on aussi le s héroines des "Star Wars Story", à savoir Jyn Erso et Qi'ra ! Ou encore celles des séries d'animation,Ahsoka Tano, Hera Syndulla ou Sabine Wren ! Je précise au passage que toutes les figures présentées dans ce livre viennent du nouvel univers Canon et pas du "Légendes" ! Vous ne trouverez donc pas Mara Jade ou Jaina Solo !

    Même les personnages des comics et des romans sont mentionnés ! A ce titre, le livre est très complet ! On a par exemple Nora Wexley de la Trilogie de romans Riposte,  le Docteur Chelli Aphra du comics éponyme, Iden Versio de la campagne solo du jeu vidéo Battlefront II par exemple !

    On a aussi des méchantes, Asajj Ventress, Mère Talzin, Rae Sloane, Zam Wessel, Aurra Sing,

    Il y a tellement de personnages en réalité ! Citons pèle-mèle Enfys Nestn ,la princesse Kneesaa, Sugi, Tante Z, Torra Doza, Bo-Katan,, Beru Lars, Adi Gallia, Aayla Secura, la Fille, Val, Lyra Erso, Breha Organa , R2-KT, OOla et tant d'autres ! C'est divers et varié mais à chaque fois, on nous vends le personnage comme exemplaire et emblématique !

    J'ai eu beau chercher si il manquait un seul personnage féminin dans cet ouvrage, n'en ai pas trouvé !

    Un livre thématique qui plaira aux collectionneurs !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Le 26 avril 2018, Star Wars Resistance, la troisième série d'animation  - après The Clone Wars et Star Wars Rebels (et si l'on exclut ce qui s'est fait avant depuis Ewoks et Droïds et la série de Gendy Tartakovsky !) - est annoncée pour la fin de l'année ! Dave Filoni est toujours sur ces projets mais cette fois se contente d'une supervision plus distante car il s'occupe du futur de l'animation chez Lucasfilm de manière plus globale !

    La série se concentre autour de la Station Colossus, sur une planète aquatique, un monde lointain de la Bordure Extérieure. On suit aussi un groupe de pilotes, les As, qui protègent cet endroit !

    Mais le héros de la série, c'est le jeune pilote de la Résistance Kazuda Xiono, certes gaffeur et maladroit (la série n'est pas dénuée d'humour !) mais qui prends sa mission à coeur : trouver les liens entre le Colossus et le Premier Ordre ! L'intrigue se déroule en effet du temps de la Postlogie, quelques semaines avant Le Réveil de la Force et les méchants veulent faire main-basse sur la Station, dernier lieu de ravitaillement avant les Régions Inconnues où ils se cachent !

    Ob retrouve Poe Dameron, la Générale Leia Organa et la capitaine Phasma dans cette production. Mais aussi plein de nouveaux personnages attachants et assez bien développés. Outre le personnel de base et les quidams de la Station, on a Jarek Yeager, le patron et la couverture de mécano du pilote/'apprenti espion Kazuda, son ami, le jeune Nikto Neeku Vozo, la mécano douée Tam Ryvora, Bucket le droîde et aussi BB-8 que Poe a confié à Kazuda.

    Le Premier Ordre a conclu une alliance secrète avec une bande de pirates. Ceux-ci doivent attaquer le Colossus afin que le capitaine Doza, son "directeur", se rallie au Premier Ordre contre sa protection. Ce responsable a d'ailleurs une fille, Torra Doza, très espiègle et qui fait partie des As !

    On a aussi d'autres personnages : les vendeurs Orka et Flix, la barman au franc-parler,Tante Z ou encore deux petits réfugiés, l'alien qui nettoie les couloirs, le vieux prospecteur, le chef des pirates et tant d'autres !

    A un moment, les pirates vont infiltrer la Station, ce qui va compliquer les choses ! En effet, Poe et Kazuda ne se doutent pas que Synara San qu'ils ont secouru sur un cargo en détresse est en réalité une pirate !

    Le Premier Ordre parviendra à ses fins et le commandant Pyre investira le Colossus avec ses hommes ! Dès lors, nos héros devront leur reprendre le terrain ! Les derniers épisodes sont particulièrement réussis et je faisais allusion dans la review du Tome 6 du comics Poe Dameron que l'ami de Finn et de Rey partait "récupérer" BB-8  ! Et bien ce fait est mentionné dans la série puisque le pilote vient en effet récupérer son compagnon droïde qui quitte donc Kazuda et est remplacé par CB-23, ceci prouve la cohérence du nouveau Canon Star Wars chez Disney ! De même, on assiste à la retransmission du discours du Général Hux et à la destruction de Hosnian Prime de l’Épisode VII.

    Dans la conclusion de cette première Saison - qui compte 21 épisodes plus des "Shorts", des épisodes "courts" - nos héros s'en sortent grace à une capacité insoupconnée du Colossus tandis qu'une des héroïnes prends la mauvaise décision, ce qui sera lourd de conséquences et propices à des développements? Force est de constater que ce revirement a été bien amené et que le Premier Ordre a un grand pouvoir de nuisance !

    A la fin, nos héros sont tous rassemblés et volent vers de nouvelles aventures !

    D'un point de vue technique, l'animation est encore différente par rapport aux deux séries précédentes mais n'est pas pour me déplaire !

    Hâte de voir la Saison 2 à la fin 2019 - début 2020 !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Star Wars - Dark Vador, Seigneur Noir des Sith - Tome 3 : Mers de FeuOn découvre dans Le Retour du Jedi la race des Mon Calamaris - avec Ackbar ! - et le fait que leurs vaisseaux légendaires forment l'ossature de la Flotte Rebelle ! Depuis, dans Rogue One, on a eu une confirmation de l'engagement de ces êtres aquatiques avec les faits d'arme de l'Amiral Raddus !

    La série de Charles Soule au scénario et avec Guiseppe Camuncoli au dessin, Dark Vador, le Seigneur Noir des Sith, en est déjà à son troisième Tome en français et nous propose pour l'occasion un cross-over avec la série principale Star Wars  de Kieron Gillen et Salvador Larroca, en l'occurrence avec son Tome 8 à paraitre dans l'Hexagone  (mais il y a eu une prépublication dans le "Star Wars Comics Mag" !).

    Dans le récit principal, "Mers de Feu", on va donc découvrir la guerre que l'Empire mène contre la planète Mon Cala et son roi Lee Char qui est monté sur le trône dans la série d'animation The Clone Wars ! Palpatine/Dark Sidious a la ferme intention, ne disposant pas encore de l'Etoile de la Mort, de faire un exemple à la Galaxie : nul ne doit s'opposer à l'Empire !

    L'Empereur a déjà une "arme de dissuasion et de terreur", son disciple Dark Vador ! Celui-ci débarque donc sur le monde d'océans accompagné de trois membres de l'Inquisitorius ! Car l'Empereur et Vador soupçonnent à raison que Lee-Char est conseillé par un Jedi, survivant de l'Ordre 66 et de la Purge !

    On verra dans ce Tome que l'Empire ne montre aucune pitié ! Mais le Jedi dont il est question et qui se cache - mais sera découvert ! - espère lancer une rébellion à partir de Mon Cala ! Il va périr mais parvenir à son but car quinze ans plus tard, dans la série Star Wars, Luke, Leia et Han rallieront la flotte des Mon Calamaris pour l'Alliance Rebelle !

    Voilà pour ce récit ! L'album contient une histoire plus courte où Vador demande à Wilhuff Tarkin de s'acquitter d'une dette que le plénipotentiaire de l'Empire a contracté à son égard dans "Mers de Feu" ! Il va s'agir pour Tarkin de traquer Vador avec une bande de mercenaires sur une planète isolée afin de soumettre le Sith à un défi à sa hauteur ! Vador espère sans doute aussi sonder/jauger Tarkin de cette manière ! Ca se termine par un statu-quo !

    Le dernier récit est l'Annual #2 de la série Dark Vador (le premier étant celui de la première série Dark Vador !). Des sabotages ont lieu sur les chantiers du Projet Secret de l'Empire, une certaine station de combat emblématique ! Là encore, on retrouve Tarkin mais aussi Orson Krennic ! Ces deux là, en rivalité constante et permanente, sont-ils des traîtres à l'Empire !? Il s'avérera que la trahison venait d'ailleurs et Vador résous le problème dans la violence dont il est coutumier ! L'histoire s'arrête lorsque Lyra Erso reçoit un message d'un mystérieux expéditeur lui révélant sur quoi travaille véritablement son mari Galen Erso ! La suite ? La fuite de la famille Erso rejoints le début de Rogue One  !

    L'Annual #2 est scénarisé par Chuck Wendig (auteur de la trilogie de romans Star Wars : Riposte  !) et dessiné par Leonard Kirk !

    La série Dark Vador, le Seigneur Noir des Sith est, avec Docteur Aphra, sans conteste la meilleure série de comics Star Wars du moment ! Mais déjà, les meilleures choses ont une fin et le Tome 4 - qui devrait s'intituler "La Forteresse de Vador" sera le Tome ultime de cet ongoing !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Charles Soule termine sa prestation sur le comics Poe Dameron avec ce Tome 6 conclusif, intitulé "Le Réveil" et paru Star Wars : Poe Dameron - Tome 6 : le Réveiltoujours chez Panini comics ! Conclusif ? Pas certain car la fin appelle les développements du futur Épisode IX - L'Ascension de Skywalker,  sur nos écran de cinéma en décembre 2019 !

    Côté scénario, c'est toujours du très bon ! Et j'aime aussi beaucoup le trait précis d'Angel Unzueta ! Le travail de colorisation est nickel aussi ! Mais venons en à la matière de cet album !

    Les événements relatés se déroulent juste après la Bataille de Crait, vue dans l’Épisode VIII, si controversé, Les Derniers Jedi. Ce qui reste de la Résistance, une dizaine de personnes, a pris la fuite dans le Faucon Millenium ! Là, on a droit à un récit sous forme de flashs-back et du point de vue du héros de cette série Poe Dameron, sur ce qui s'est passé en parallèle de l’Épisode VII, le Réveil de la Force (d'où le titre de ce Tome 6 : "Le Réveil" !). Cet album fait donc le lien entre tous les films de la Postlogie en quelque sorte !

    On apprends ainsi comment Black Un, Poe Dameron, a rallié D'Qar depuis Jakku puis a pu intervenir à la rescousse sur Takonada ! J'ai apprécié aussi le fait qu'il semble y avoir une allusion/connexion avec la série d'animation récente Star Wars Resistance (quand Poe parle de "récupérer BB-8 au passage" !). Mais en fait ne peut le confirmer car je n'ai pas encore fini de visionner cette série (il faudrait voir si Poe revient sur le Colossus et mentionne Jakku ? Peut-être aussi est-ce là que Poe est trahi et que le Premier Ordre apprends qu'il se rends sur Jakku ? A voir ?).

    Puis le récit rejoint le "présent" comme l'Escadron Black part seul rallier des soutiens pour la Résistance en berne ! Cela mènera Snap Wexley, sa copine/épouse Karé Kun, Jessica Pava et la reporter Suralinda d'abord sur le monde insectoïde de Pastoria - où ils se feront mener en bateau par le roi Siroc, puis sur Ikkrukk, en aide à une ville assiégée et bombardée par le Premier Ordre et ses sympathisants locaux !

    Le volume se termine par une lueur d'espoir avec le groupe Black au complet contemplant les étoiles et clamant la naissance de la Résistance ! A suivre dans Episode IX ! On ne peut constater ici que la bonne cohérence entre les différentes histoires et les divers médias du nouveau Canon, orchestrée sous l'égide de Disney !

    Je passerais rapidement sur l'autre récit, plus court de cet album, qui se passe avant, alors que le pilote Duros L'Ulo est encore en vie et qui est en fait l'Annual #2 de cette série Poe Dameron ! Poe et son escadron doivent rencontrer une certaine négociante Kudon nommée Nu'Tiv qui possède une archive de grande valeur qui pourrait être les plans d'une autre super-arme ! Nos héros doivent donc recouvrer ses plans avant le Premier Ordre, aidés en secret par un certain "vaurien" qui tient à rester discret !

    Il s'avérera qu'il ne s'agit en réalité par d'une super-arme mais de quelque chose qui a plus de valeur aux yeux de Leia ! Ce récit court est scénarisé par  Jody Houser et dessiné par Andrea Broccardo !

    La série Poe Dameron  est donc terminée ! Elle ne m'avait guère enthousiasmé au départ mais je dois dire qu'elle a été rondement mené et s'est finalement avéré d'une grande qualité, suscitant mon intérêt ! Une série de transition et qui comble quelque trou du récit au cinéma ! Enrichir l'Univers de Star Wars est toujours l'objectif !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • En 2014 - 2015 alors que les contrats d'édition pour les comics Star Wars se renégociaient pour la France, la Maison Delcourt a perdu les droits sur les futures parution Marvel du nouveau Canon au profit de Panini Comics ! Coup dur ! Néanmoins, Delcourt conserve un beau catalogue, celui du "Légendes" et l'exploitation des bandes-dessinées jeunesse de la gamme ! Dans les faits, deux éditeurs se partagent l'exploitation des BD Star Wars pour la France !

    C'est ainsi que la Maison de Thierry Delcourt publie les versions jeunesses des trois Trilogies Star Wars, sous le dénominatif désormais de Saga Skywalker et des "Star Wars Stories" - dont deux sont sorties à l'heure actuelle, Rogue One  et Solo ! D'autres albums jeunesse sont par ailleurs publiés tels  "L'Arme du Jedi" ou "La Cavale du Contrebandier" ou encore actuellement la série Star Wars Rebels!

    ce qui frappe tout de suite dans l'album Rogue One dont il va être question ici - comme dans tous les autres albums jeunesse ! -  c'est l'aspect "manga" voire Disney des personnages ! Ceux-ci se détachent sur les décors qui sont peints par des dessinateurs différents ! C'est en effet une grosse équipe qui s'attelle à la production de ces albums, presque 30 personnes, ce qui fait perdre un peu l'aspect artisanal traditionnel du monde de la BD ! Mais le résultat vise l'efficacité, pas l'authenticité !

    Je ne reviens pas sur l'Histoire du film, elle est connue et vous renvoie à mon billet de fin 2016 sur le long-métrage lui-même ! Jyn Erso et sa petite bande de Rebelles déterminés vont  battre des coudes et jouer du blaster pour récupérer les plans de l’Étoile Noire dont on sait quel usage en fera ensuite la Rébellion  dans l’Épisode IV original de 1977 ! Cela les mènera de Jedha à Scarif en passant par Eadu !

    En début de l'album, quatre pages établissent la présentation des personnages, héros puis méchants avec de petits textes et un comparatif photo du personnage tiré du film et sa figuration imagée/dessinée ! Ca permets de les reconnaitre mais ça n'aurait pas été difficile même sans ça !

    Même si je n'ai pas toutes les répliques du film en tête (trop récent ! Et contrairement à la Trilogie Originale que je connais sur le bout des doigts !), l'album et le récit semblent assez fidèles aux dialogues ! Bien sûr, comme on doit aller vite en une cinquantaine de pages, il y a des ellipses ! Plus problématique, une forme de censure pour la jeunesse comme le fait que Cassian Andor - qui aurait bientôt droit à sa série télé sur la nouvelle plateforme de streaming Disney + -, abat froidement un collaborateur sur l'Anneau de Kafrene !

    Ce genre de BD est le support idéal pour initier la Troisième Génération de Fans de Star Wars, celle de la Postlogie et de la série Star Wars : Rebels  - comme pour ma nièce Marie et mon neveu Keagan à qui j'essaie de transmettre ma passion !

    A bientôt !


    votre commentaire
  • Kieron Gillen est toujours aux manettes de l'étonnante série de comics Star Wars, Docteur Aphra - qui en est déjà à son troisième Tome chez Panini Comics, intitulé "Hiérarchisation" ! Il est accompagné au scénario de Si Spurrier - qui a un style d'écriture proche (car Gillen a une lourde charge de travail en oeuvrant aussi sur la série mère Star Wars !) et c'est  Emilio Laiso qui illustre l'ensemble avec un dessin un peu d'inspiration manga ! Saluons aussi le boulot remarquable de la coloriste Rachelle Rosenberg !

    On retrouve ici Chelli Lona Aphra, toujours archéologue de son état, après les événements du Tome 2 ! Elle est désormais sous l'emprise du duo de droïdes tueurs Triple Zéro et BT-1 qui ont pris le commandement d'un syndicat du crime sur Son-Tuul ! Or Triple Zéro tortionnaire de son état a une mission pour notre héroïne : il veut qu'elle retrouve sa mémoire informatique !

    Une équipe d'une demi-douzaine de mercenaires est donc assemblée qui est constituée d'une cyborg massive, d'un droideka calculateur de probabilités, d'une Defel, de Soeur-Six, d'un Prince d"Aldérande, d'un Décapité et de son compagnon ! On retrouve à cette occasion Tam Posla, le flic de Rogue One, aperçu brièvement sur Jedha et à la recherche du Docteur Cornelius Evazan !

    Notre petit groupe se rends en divers lieux : sur un avant-poste impérial, sur Skako Mineure, le monde du feu Techno-Syndicat, sur un vaisseau-école de l'Alliance Rebelle  et sur la Ruche-1, une base de l'Initiative Tarkin rassemblant des rebuts d'expériences militaires et un tas d'archives !

    Ce récit est l'occasion de croiser à nouveau la Twi'lek Hera Syndulla - introduite dans Star Wars - Rebels  ! Aphra parvient à la capturer et à en faire une monnaie d'échange ! On verra que dans ce Tome, notre archéologue est vraiment très rusée et ne s'embarasse pas de scrupules ! Toutefois, elle garde un fond de moralité et ne dépasse jamais certaines limites - même si Triple Zéro, le droïde maléfique, tente de la persuadé du contraire à la fin de l'histoire !

    Comme opposition, on retrouve la capitaine Magna Tolvan, Impériale rétrogradée au rang de lieutenant et sauvée d'extrème-justesse de l'exécution par le testament de son mentor, l'inspecteur Thanoth (vu et mis à mort par Dark Vador dans sa précédente série éponyme !). Il va se nouer une idylle amoureuse entre Aphra et Tolvan car oui, notre héroïne est lesbienne et c'est très à la mode en ce moment dans la pop-culture de mettre en avant des personnages LGBT ! Et pour ma part, je n'y vois pas d'inconvénient, tant que ce n'est pas gratuit et que ca sert l'histoire ! De même, on a un autre couple homosexuel dans ce récit en les personnages de Tam Posla et du Décapité !

    Une histoire rondement menée - comme le plan d'Aphra ! - et qui est assez réjouissante ! Beaucoup d'humour, de suspens et d'action, bref tous les éléments d'une bonne histoire ! Une des excellentes surprises du début de l'Ere Star Wars sous Disney ! On a hâte de lire la suite car à la fin Aphra se retrouve emprisonnée sur la prison mobile Accresker, tandis que le gang des méchants droïdes est démantelé par son amante !

    La suite... ! La suite... !

    A bientôt !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique