• Qu'est-ce que la littérature ? - Jean-Paul Sartre

    Il est des figures qui émergent de la masse dans le monde des intellectuels du XXème siècle et Jean-Paul Sartre (1905 - 1980) est sans conteste l'un des penseurs les plus importants qui a profondément marqué son temps.

    Mais, je ne vais pas me lancer dans une apologie du personnage. Je rappellerais juste qu'il a été romancier, essayiste, dramaturge, militant pour une littérature engagée, philosophe de l'Existentialisme, maitre d’œuvre de la revue Les Temps modernes, compagnon de Simone de Beauvoir (qu'il surnommait le castor) et ami de Camus avant de se brouiller avec lui suite à la publication de L'Homme révolté en 1952.

    Sartre est l''auteur de La Nausée, Les Mots, Les Mains sales, les Mouches et L'ëtre et le Néant entre autres.

    Je viens d'achever aujourd'hui la lecture de son passionnant essai Qu'est-ce que la littérature ?  publié en 1947, donc au sortir de la Guerre quand les blocs se mettent en place et où les intellectuels doivent se positionner entre les USA et l'URSS.

    Sartre y exprime ce que doit-être pour lui le rôle de la littérature et du littérateur. Autant le dire tout de suite, il est pour une littérature de la praxis, c'est à dire de l'action, une littérature qui ne se contente pas de décrire ou d'expliquer mais qui modifie les comportements.

    jean-paul-sartreOn connait l'engagement politique de Sartre, tourné à Gauche. Pourtant, il est critique vis-à-vis du Parti Communiste qui est devenu un écran entre les écrivains et les prolétaires. L'écrivain communiste se retrouve dans la même position que l'écrivain bourgeois au XIXème siècle. Au fond, l'écrivain communiste maintient une idéologie et ne parvient pas à toucher son vrai public, le prolétariat, tandis qu'au siècle précédent, l'écrivain bourgeois vivait en parasitaire des puissants et les rassuraient sur leurs valeurs.

    Le XXème siècle doit inscrire la littérature dans l'Historicité. L'écrivain doit penser au présent. Il est emporté par les événements et seul l'avenir jugera. L'écrivain du XIXème faisait des récits sur des choses déja terminées, déja survenues et en cela ne pouvait changer l'ordre des événements.

    Cet essai est intéressant car si il s'attarde sur la situation de l'écrivain en 1947, il dresse aussi un panorama du littérateur depuis le scribe du Moyen-âge, à l'Homme de Lettres des XVIème et XVIIIème siècles.

    Bien entendu,ce billet raccourci le propos de Sartre et en ce sens est un peu sommaire et caricatural. Je vous renvois à l'édition Folio Essais numéro 19 pour vous faire une meilleure idée!

    Bonne lecture!  A bientôt !

    « Philosophies de l'IndeLa cellule vivante - Généralités »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :