• La Colonie de Roanoké (1ère partie)

    Les premières tentatives d'implantation sur le continent nord-américain remontent au XVIIème siècle.

    L'explorateur vénitien Giovanni Caboto, encore nommé John Cabot, et vivant à Bristol, cherche un passage vers l'orient et suit le long de la côte est (de là la technique du "cabotage") et parvient jusqu'à Terre-Neuve en 1520.
    Trois quart de siècle plus tard, l'Angleterre connaît la prospérité. Les tensions politiques vont s'apaiser.

    Elizabeth Iere règne depuis 1558. elle a des velléités sur l'Amérique.

    Sir Humphrey Gilbert lui propose d'installer une colonie en Amérique : le continent serait un relais pour les marins allant en Chine.

    La reine lui accorde une charte mais la colonie ne verra jamais le jour. Sir Humphrey Gilbert et son demi-frère Walter Raleigh atteignent Saint-John en Terre-Neuve, le 5 août 1583.

    Mais le temps est exécrable et il y a des désertions de marins et de colons. Gilbert se noie durant le voyage de retour.

    Raleigh est marqué par cette aventure. Il va demander une nouvelle charte à la reine.

    Il y aura deux tentatives successives d'implantation.

    - A Roanoké, en terre de Virginie (surnom d’Elizabeth Iere)
                  A cause d'un hiver rigoureux, les colons rentrent en Angleterre.


    - Un an plus tard, en 1587, une deuxième tentative a lieu
                Cent -vingt colons vont débarquer. Il y aura deux événements marquants :

    Tout d'abord la naissance de la première américaine : Virginia Dare.

    Ensuite, Raleigh et John White vont rentrer en Angleterre; à leur retour, la colonie aura disparue !

    C'est pourquoi on nomme Roanoké, l’île de le Colonie Perdue.

    Cette seconde tentative de colonisation comptait des hommes et des femmes ainsi que des enfants (chasseurs, bûcherons, boulangers, ferronniers...).

    L'administration de cette colonie était moins militaire que la précédente : un gouverneur et deux adjoints.

    La colonisation devient moins individuelle et plus corporative : ce qui allait devenir les compagnies du Nouveau-Monde.

    Raleigh a payé les colons pour qu'ils deviennent agriculteurs mais on ne connaît pas le montant de la prime.

    Raleigh a distribué ses terres et a aussi offert du matériel à cette expédition.

    Il y avait au moins dix planteurs avec leurs familles (dix-sept femmes et neuf enfants). Ceci anticipait la future colonie de James Town.

    Raleigh a donné des instructions pour qu'un fort soit établi a Chesapeake Bay, pour les bateaux et pour protéger les colons.

    Le départ de la seconde tentative d'implantation a lieu en 1587. Trois bateaux partent de Plymouth et accostent en Virginie.

    Pour faire la continuité avec les expéditions précédentes, celle de Gilbert et celle de 1585, on retrouve des personnes comme le gouverneur John White, Simon Fernandino et le capitaine Stafford. Comme en 1885, l'itinéraire passe par Mosquito.

    Cette même année 1585, Grenville, un militaire anglais brûle les forts espagnols.

    Raleigh ne peut donc pas se ravitailler auprès de ces derniers.

    De plus, Grenville a laissé quinze de ses hommes à Roanoké.

    Les bateaux accostent à Roanoké Island en 1587 (le troisième navire arrive avec un peu de retard sur les deux premiers, le 25 juillet 1587).

    Raleigh et le gouverneur White vont sur l’île s'entretenir avec les quinze colons déposés par Grenville. Ils trouvent les restes de l'un d'entre eux, tué par les indiens mais aucune trace des quatorze autres.

    Le fort construit par Grenville est rasé mais les petites maisons des quinze colons sont intactes.

    On a voulu détruire un symbole militaire : les Espagnols se sont peut-être vengé des actions de Grenville ?

    Parce que la saison était tardive, les cent-vingt colons s'établissent à Roanoké plutôt qu'à Chesapeake Bay.

    Avec White, les colons remontent le fort et s'installent dans les maison intactes.

    Les indiens se montrent hostiles mais pas violents.

    George Howe, un des adjoints de White, est tué.

    On fait appel à Montéo, un sang-mêlé de l'ile Croatoane, pour servir d’interprète. Grâce à lui, il y a rétablissement de rapports normaux avec les indiens croatoanes. Les autres tribus indiennes se tiennent à distance.

    Le 8 août 1587, John White et Stafford, avec vingt-cinq hommes, attaquent le village de Dasamonquepeak avec fusils et épées. Les indiens Roanoke vont prendre la fuite. Les indiens croatoanes vont venir voir ce qui se passe.

    L'interprète Montéo les apaise et les croatoanes semblent pardonner aux blancs.

    Le 13 août 1587, Montéo est baptisé et décoré de l'Ordre de Roanoké et de Dasamonquepeak.

    La fille du gouverneur White, Eleanor, donne naissance à une fille : Virginia Dare. Un autre enfant naît peu après.

    Le gouverneur White repart avec la flotte pour chercher des approvisionnements pour la colonie.

    Mais durant son absence, les événements à la colonie vont devenir mystérieux et tragiques.

    Des dispositions ont été prises en cas de problèmes pendant l'absence du gouverneur. il était question de placer la colonie cinquante miles à l'intérieur des terres.

    Qu'est-il advenu ? C'est ce que nous verrons dans la seconde partie !

    « Rétrospective 2000 - 2010Toute l'Histoire du Monde - Jean-Claude Barreau -Guillaume Bigot »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :