• Yvain ou le Chevalier au Lion - Chrétien de Troyes

    Les premiers textes de la littérature française sont des épopées. Il y a dans cette catégorie un texte fondateur, mythique, La Chanson de Roland.

    Mais au XIIème siècle, les choses évoluent ! La langue vernaculaire va peu à peu remplacer un latin devenu incompréhensible par les masses et cette période voit l'apparition des premiers romans.

    Mettre en roman signifie "mettre en langue vernaculaire". Le temps est alors à la poésie des troubadours dans le sud et de leurs équivalents trouvère dans le nord. S'il est une cour qui est très influente à ce moment dans le domaine culturel, c'est la cour de Marie de Champagne, la fille d'Aliénor d'Aquitaine, épouse d'un roi de France puis d'un roi d'Angleterre.

    C'est dans cette cour que Chrétien de Troyes -dont on sait peu de choses - va composer ses romans. On retrouve dans son oeuvre des influences évidentes de la fin'amor, l'amour courtois des troubadours.

    Avec l'amour courtois, le chevalier met sa force et son courage au service de la Dame. Il y a ici reproduction du serment de vassalité féodal. Peut-être une façon de domestiquer les manières un peu rustres de certains seigneurs ?

    Chrétien compose son oeuvre entre 1165 et 1180. Il faut citer ses romans : Erec et Enéide, Cligès ou la fausse morte, Yvain ou le Chevalier au Lion, Lancelot ou la Charette et Perceval ou le conte du Graal. Le dernier roman est inachevé du vivant de Chrétiens et aura plusieurs continuateurs. il marque une inflexion du domaine courtois vers le domaine mystique et religieux. De plus, il aurait existé d'autres oeuvres de Chrétien qui ont été perdues (c'est le temps des manuscrits et des versions avec variantes) notamment un Tristan et des poèmes.

    Yvain, texte en vers, raconte les exploits d'un chevalier qui part en quête de prouesse à la suite du récit de Calogrénant. Il va être découvrir la Fontaine au Pin (un motif récurrent dans la matière celtique lié à la Fée Mélusine) et affronter un chevalier. Puis, il va conquérir le coeur de Laudine avec l'aide de sa servante Lunete. La première partie du récit s'arrête lorsqu'Yvain promet à Laudine de demeurer avec elle.

    Ce roman est le récit d'une ascension héroique puis d'une chute et d'une reconquête. La chute procède en plusieurs temps. Yvain manque à sa promesse à la Dame et part pour un tournoi à la Cour d'Arthur. Il oublie sa Belle qui va le renier. Ceci le conduit dans la folie. Yvain vit alors comme une bête dans une forêt sombre. Il semble avoir perdu toute humanité.

    Yvain va recouvrir sa dignité en portant secours à un lion . Le lion affronte un serpent (symbole du Diable) et devient ensuite le compagnon d'Yvain. Revenu en grâce, le chevalier va multiplier à nouveau les exploits, affronter monstres et géants, secourir Lunete et reconquérir sa Dame ! Pour cela, il ira au Chateau de Pesne-amour (sorte de manufacture diabolique avant le capitalisme)  et affrontera même Gauvain.

    Puis Chrétien achève son récit car "en conter plus serait mentir".

    Une lecture que l'on peut faire à tout âge. Lorsque j'étais au collège, j'avais eu accès à une version expurgée Folio Junior. Il est vrai que la matière celtique et l'imaginaire arthurien font toujours réver !

    A bientôt !

    « Lost - Saison 5Le Sous-marin de l'Apocalypse - Michael DiMercurio »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :