• Vie de Sigmund Freud - I - Les années de formation

    Vie de Sigmund Freud - I - Les années de formationJe vais maintenant commencer une série biographique, qui devrait compter entre 2 et 4 billets sur Freud, le père de la psychanalyse. Je m'appuie pour se faire sur le hors-série du Monde "Une vie, une oeuvre" qui lui a été consacré en 2010 à l'occasion de son entrée dans le domaine public.

    Sigismund Schlomo Freud est né à Freiberg, en Moravie (ancien Empire austro-hongrois, aujourd'hui République tchèque) le 6 mai 1856. Il est l'ainé des enfants issus du troisième mariage de Jacob, négociant en laine et textiles.  Quatre ans plus tard, la famille connait des difficultés financières et s'installe à Vienne.

    En 1873, Sigismund s'inscrit à la Faculté de médecine sans "prédilection particulière" et fait ses premières publications dans le bulletin de l'Académie des sciences en 1876. Il se fait désormais appeler Sigmund et s'inscrit - et travaillera pendant six ans - à l'institut de physiologie d'Ernst Brücke.

    En 1882, il est docteur en médecine et devient praticien à l'hôpital général de Vienne. La même année, le médecin Josef Breuer lui fait découvrir la méthode "cathartique", mélant hypnose et parole pour soigner l'hystérie.

    En 1885, Freud est chargé de recherche en neurologie. Il obtient une bourse et part pour Paris. L'épisode des séances du Professeur Charcot à la Salpétrière est bien connu.

    L'année suivante, il est de retour à Vienne et il ouvre son propre cabinet. Dans le même temps, il épouse Martha Bernays qu'il a rencontré en 1882. Six enfants naitront : Mathilde, Martin, Olivier, Ernst, Sophie et Anna.

    C'est en 1887 qu'il rencontre Wilhelm Fliess, rhino-laryngologiste berlinois passionné par divers théories sur la sexualité. Leur correspondance durera jusqu'à la rupture de 1904.

    Freud publie, en 1891, une Contribution à la conception de l'aphasie, un essai ou il insiste sur les causes psychologiques -et non plus seulement neuro-physiologiques - des troubles du langage. Il dédie ce livre à Josef Breuer avec qui il publiera une série d'Etudes sur l'hystérie en 1895.

    En mars 1896, Freud utilise pour la première fois le terme "psycho-analyse" inventé par Breuer.

    Il débute en 1897 une analyse de soi dite "auto-analyse" puis "analyse originelle". En analysant ses propres rêves, il explore sa relation à sa mère et met le doigt sur le complexe d'Oedipe. Il abandonne la théorie dite "de la séduction".

    1899 est l'année de la parution de L'interprétation du rêve (en novembre) mais le livre est daté de 1900 pour l'inscrire dans le nouveau siècle.

    A ce stade, Freud est sur le point de poser les premières pièces de la psychanalyse et va rencontrer beaucoup d'opposition. Mais pour le moment, ce sont des années de recherche solitaire, isolement dont il n'aura de cesse de se plaindre.

    Je vous dis à un prochain billet !

    A bientôt !

    « James Bond 007 - Demain ne meurt jamaisL'Île de Tatihou - Saint-Vaast-la-Hougue »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :