• Vampire : La Mascarade - White Wolf

    Vampire : La Mascarade fut une petite révolution dans le monde du jeu de rôles ! Il y eut un avant et un après ! En Vampire : La Mascarade - White Wolfeffet, avant la parution de ce jeu de l'éditeur White Wolf, les jeux de rôles reposaient principalement sur la simulation, privilégiant la mécanique ! Avec Vampire, cet aspect de simulation du réel n'est certes pas délaissé - avec le recours aux dès à 10 faces représentant des pourcentages pour les actions de jeu - mais le jeu inaugure surtout l'ère du story-telling et des backgrounds fournis, l'approche "narrative" de l'art du Conteur !

    Vampire : La Mascarade  surfe aussi sur la mode dans les années 1990 du "gothique-punk", le retour des vampires avec les films Dracula de Francis Ford Coppola ou Entretien avec un vampire d'après les romans d'Ann Rice ! Le jeu qui nous intéresse ici sort en 1991 et inaugure l'univers de jeu de White Wolf intitulé "Le Monde des Ténèbres" ! D'autres jeux partageant le même univers suivront : Loup-garou, Mage, Wraith, Changelin,... ainsi que des versions alternatives de ces jeux se déroulant, selon les jeux, au Moyen-âge, à l’Ère Victorienne, en Asie, en Afrique, au Far-West, à la Renaissance, etc,...

    A l'époque, j'avais investit dans ce jeu, du moins financièrement - et avais acquis le livre de base ainsi que quelques suppléments, Chicago by Night, Le Succubus Club, etc.. Mais en réalité, cela demandait niveau investissements, encore plus de travail au niveau de la préparation et de la mise en oeuvre des parties de jeu et je fut bien vite découragé ! Au point que j'ai revendu tous mes manuels sur eBay au début des années 2000 !

    Vampire : La Mascarade - White WolfLe monde est sous la domination secrète des vampires, qui dans l'ombre, tirent les ficelles - cette aspect, "être qui craint la lumière du jour mais en fait dirige tout", m'a toujours paru délirant ! Ces vampires se rangent en divers clans, au doux noms de Brujah, Gangrels, Malkaviens, Nosfertaus, Toréadors, Tremeres ou Ventrues, chacun représentant un  archétype de vampire et donc une sorte de classe de personnage ! Les clans que je viens de citer font partie de la Camarilla, une organisation millénaire qui mets en œuvre la Mascarade du titre qui vise à protéger le secret de l'existence des vampires ! Elle s'oppose au Sabbat, des sortes de renégats qui prônent la violence à outrance et la domination par ce biais des humains, et mettent ainsi en péril le secret ! Le Sabbat a aussi ses (anti-)clans dont les Lasombras et les Tzimisces ! Enfin, il y a des clans neutres : les Assamites, les Giovannis, les Ravnos et les Sethites ! Je passe sous silence les Lignées du Sang qui sont des clans disparus !

    Il y a donc de quoi faire au niveau des intrigues même si tout parait au final assez cadré et paradoxalement, de ce fait, réduit un peu la liberté du Conteur ! Il y a la Quête de secrets millénaires, les luttes entre jeunes et anciens, les plus anciens vampires étant les Mathusalems - et au dessus les légendaires Antédiluviens - en sommeil ! Vous, vous incarnez un vampire récemment étreint entre la 13ème et 15ème génération ! Tout cela, à tout les niveaux, n'est finalement qu'une question de luttes d'influences ! Enfin, il s'agit aussi pour les PJ de contrôler la Bête qui est en eux !

    Vampire : La Mascarade est au final un excellent jeu - mais fort exigeant, complexe - et qui connu plusieurs éditions, aussi connu pour les magnifiques illustrations de Tim Bradstreet ! Pour ma part donc, n'ai hélas pas eu beaucoup l'occasion d'y jouer dans mon club de jeux de rôles Sortilèges, dans les années 1990 - n'ai donc pas vraiment accroché et préférais de beaucoup le cinquième jeu de la gamme "Monde des Ténèbres" à savoir Changelin : le Songe, un peu plus "optimiste" ! Car en effet, c'est une caractéristique de Vampire et de ce "Monde des Ténèbres" en général, comme l'indique le nom même, d'être sombre et désespéré - certes avec des degrés selon les jeux concernés !

    Enfin, Vampire : La Mascarade a fait l'objet d'une adaptation assez rapidement en GN - Grandeur Nature - où vous pouviez vous mettre dans la peau de vos personnages au sein du projet "Mind's Eye Theatre"!

    La première édition du jeu est signée Mark Rein-Hagen et il y eut aussi des jeux vidéo et des jeux de cartes à jouer et à collectionner dans la mouvance de la mode lancée à la même époque par Richard Garfield et son Magic : L'Assemblée !

    Aiguisez vos crocs !

    A bientôt !

    « Journal intime d'un marchand de canons - Philippe VassetJail Break - Konami »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :