• Valérian - Tome 8 : Les Héros de l'Equinoxe - Christin & Mézières

    Le Tome 8 de la série Valérian - intitulé "Les Héros de l’Équinoxe" - renoue avec les préoccupations politiques des auteurs - et du scénariste Pierre Christin - puisqu'il est une dénonciation du totalitarisme commun à certaines idéologies qui entend montrer la voie et diriger la vie des individus. Lorsque ces individus refusent de plier, cela conduit à des "épurations" !

    La population de la planète Simlane est vieillissante et sur le déclin ! Pour renouveler cette population, une sorte de concours avec des épreuves est organisé et quatre candidats se présentent, représentants de différentes planètes. Celui qui l'emportera aura la tâche de repeupler Simlane avec une nouvelle génération à son image ! C'est donc l'occasion pour ces concurrents d'imposer leurs modes de vie !

    Parmi ces quatre champions, les "Héros de l’Équinoxe", on a de vrais héros !

    Irmgaal est venu de Krahan, la planète des grands guerriers noirs, casqué et armuré et brandissant Zarkam, son épée invincible. Celui-ci est le représentant d'une forme exacerbée de capitalisme confinant à l'impérialisme expansionniste.

    Ortzog est envoyé en délégué par l'industrieuse Bourgnouf qui suit l'idéologie marxiste et figure le communisme. La production et les moindres aspects de la vie font l'objet d'une planification et l'égalitarisme est de mise !

    Il y a aussi Blimflim, de la chatoyante Malamum, qui promeut une idéologie spiritualiste, une sorte de vision "new age" un peu ridicule et désuète !

    Et pour terminer, nous avons Valérian, le représentant de Galaxity et de la Terre - et qui n'a rien de particulier mais que nous connaissons bien. Valérian est le seul être complexe et réel face à plutôt des archétypes.

    A travers les champions des trois premiers mondes, Christin et Mézières se livre aussi à une parodie et une critique du genre américain  des super-héros, que le scénariste qui a vécu aux USA déteste, le trouvant ridicule (avis qu'évidemment, je ne partage pas !).

    Ces quatre fantastiques là devront traverser une série d'épreuves sur trois jours sur Filène, l’Île des Enfants : la Matière, le Monde Animal et l'Esprit et montrer la vision que chacun propose pour l'avenir de Simlane !

    C'est finalement Valérian qui l'emportera car il propose un avenir ouvert à la prochaine génération de ce monde, où ils seront libres de leurs choix - et pas un futur imposé par une de ces idéologies. Fin de la démonstration.

    Valérian rencontre alors une sorte de déesse-mère et conçoit - hors-champ ! - la nouvelle génération de Simlane et se retrouve très "diminué" tandis que les trois autres héros sont rejetés, amnésiques, sur le rivage par les vagues !

    Notons aussi les magnifiques architectures dessinées par Mézières dans cet album ! De même qu'un hommage rendu par le dessinateur au graphisme d'Alfons Mucha (1860 - 1939) avec la Mère suprême de Filène !

    Un album intéressant - par son propos politique ! - mais pour cette raison, aussi, tout entier tourné vers sa démonstration, j'ai trouvé ce récit "un peu court" ! Un album moins bon que les précédents en fait, à mon avis...

    Qu'importe, la série continue et nous ne sommes pas encore arrivés à la fin, loin de là !

    A bientôt !

    « Chroniques de World of Warcraft XII - Conflits avec les Casse-CrânesAviator - Martin Scorsese »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :