• Valérian - Tome 14 : Les Armes vivantes - Christin & Mézières

    La série Valérian et Laureline de Christin et Mézières est une série atypique, novatrice, pleine de surprises et de rebondissements et qui affiche la volonté de rompre avec les clichés de la SF tels qu'on pouvait en trouver dans les récits américains des années 1950 ! En ce sens, elle est un peu à la BD ce que Star Wars fut au cinéma !

    Le tome 14 s'intitule "Les Armes vivantes", titre étonnant lorsque l'on sait que Jean-Claude Mézières garde un mauvais souvenir de son service militaire ! Explications !...

    Nos deux agents spatio-temporels, suite à l'"effacement" du continuum espace-temps de Galaxity, sont devenus des '"clodos de l'espace" ! Leur vaisseau spatial, en l'absence d'un service de maintenance, commence à connaître de sérieuses avaries ! Ils atterrissent en catastrophe sur la planète Blopik où Valérian doit effectuer une livraison, négociée par un marchand d'armes Katoubien, auprès d'une tribu d'indigènes blopikiens à l'allure de centaures un peu idiots !

    Nos deux héros tombent en chemin sur une troupe de sympathiques artistes ambulants ! Il y a Brittibrit, un transformiste,  Doum A'Goum, un colosse vert qui se nourrit de pierres et Yfisania, une espèce de succube/incube qui possède les gens ! Ces trois-là sont en fait bien plus que des saltimbanques ! En effet, à leur insu, en raison de leurs capacités extraordinaires, ce sont des "armes vivantes" !

    Et le seigneur Blopikien Rompf compte bien faire un bon usage de ce trio, lui qui se pique de philosophie en déclarant vouloir "faire la guerre à la guerre" ! Blopik est en effet traversée par d'incessants conflits dans un décor qui évoque un peu les récits de western tel qu'on en trouve dans la série Blueberry de Jean Giraud !

    Mais ce n'est pas tout, car Valérian transporte dans une valise un Schniarfeur de Brown, un être crachant et jurant, absolument insupportable, la quatrième "arme vivante", né sur une planète hostile et qui "devient un amour" dès qu'on lui enlève sa glande chabounale ! La magie de la série Valérian, ce sont aussi des créatures improbables et à mille lieux du cliché de l'alien hostile qu'on doit exterminer !

    Nos héros accompagnés des trois artistes et du Schniarfeur, finissent par quitter Blopik et se retrouvent sur Terre à la fin du XXème siècle où ils retrouvent leur contact Monsieur Albert et constituent un cirque en Russie qui rencontre un vif succès ! Personne ne semble s'étonner de la nature alien de ces artistes, peut-être trop envoûtés par la magnifique mini-tenue de scène de la jolie Laureline qui présente le spectacle !

    Comme toujours avec ces albums, c'est un concentré d'aventures, d'exotisme et d'humour souvent absurde ! On aime toujours autant !

    A bientôt !

    « Trajectoires Eclectiques N°7 - Ma passion pour la lectureManoir de l'Automobile et des vieux métiers de Lohéac »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :