• Turcaret - Lesage

    Turcaret ou le Financier est une comédie en cinq actes en prose d'Alain-René Lesage, représentée pour la première fois à la Comédie Française le 14 février 1709.

    Lesage se montre ici le digne héritier de Molière. Sa comédie rappelle par bien des égards le Tartuffe de Jean-Baptiste Poquelin !

    La pièce tourne autour d'une jeune veuve dépensière, la Baronne ! Pour régler ses dettes Turcaret - Lesagenombreuses, elle va se servir de M. Turcaret, son amoureux transi, qui lui a fait une promesse de mariage. Or le monsieur est déjà marié en cachette ! La veuve profite donc de l'argent de son financier et donne ces sommes au Chevalier qu'elle aime lequel les débourses dans les jeux d'argent sans compter !

    Au final, Turcaret est ruiné et la veuve et le Chevalier sont trompés ! Les seuls à tirer leur épingle du jeu sont deux serviteurs, Frontin et Lisette, qui ont mis de l'argent de côté !

    C'est donc en quelque sorte une pièce sur la tempérance et la modération ! Turcaret est aussi une satire âpre et vigoureuse de la platitude naturelle et des vices d’emprunt du parvenu de la fortune, dépourvu d’éducation.

    On pense qu'avec cette pièce, Lesage aurait voulu se venger de quelques financiers dont il était débiteur ! Turcaret, avant même sa sortie, déclencha, comme Tartuffe, des réactions vives d'hostilité ! Les financiers usèrent de toutes les ficelles pour faire interdire la pièce allant même jusqu'à proposer de l'argent à son auteur ! Finalement, le dauphin, fils de Louis XIV trancha et exigea qu'on joue la pièce !

    Le financier Turcaret est en effet dépeint de manière fort négative avec toute sa laideur morale et sa bassesse ! Cette pièce, c'est aussi celle des "trompeurs trompés" ! Le serviteur, seul, s'en sort à l'image d'un Scapin ! Ce monde ignoble et odieux a un fort potentiel comique !

    On a reproché à Lesage un tableau fort déplaisant ! Mais il ne faut pas oublier que le genre comédie a un rôle d'édification ! Turcaret est ainsi une "comédie de mœurs" !

    Voilà, le théâtre est un genre qui mérite toute votre attention et celui du XVIIème est au sommet (Corneille et Racine dans le genre tragique et évidemment Molière pour la comédie !) !

    "Au théâtre ce soir..."

    A bientôt !

    « American Ultra - Nima NourizadehThorgal - Tome 5 : Au-delà des Ombres - Rosinski & Van Hamme »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :