• Retour à l'émerveillement - Bertrand Vergely (3ème partie)

    Dans un troisième temps, dans son ouvrage Retour à l'émerveillement, l'auteur, Bertrand Vergely propose de combattre le nihilisme !

    Contre le rationalisme abstrait qui nous tire vers la dépression, Vergely dit qu'il faut promouvoir le pouvoir de fabulation. La morale et la religion sont liées (les athées ne seraient pas d'accord !). La morale est est ce qui nous lie à la société et la religion ce qui lie à la vie !

    Nous possédons une intelligence primaire (reptilienne) qui assure la survie et une intelligence intuitive qui permet de vivre. Tomber dans la dépression, c'est perdre notre faculté d'émerveillement. La fatalité n'est pas dans le monde mais dans nos esprits. La fatalité procède du nihilisme.

    Il ne faut pas considérer le monde comme mort et violence mais faire confiance à nos semblables. Le discours sur le tragique de la condition humaine sert de justification au malheur et nous maintient déprimé ! L'energie des êtres  fluctue au cours de leur vie et fait voir tantôt la vie, tantôt la mort. Il ne faut pas projeter sur le monde notre mal-être subjectif.

     Lorsque l'on est déprimé, cela conduit à une lente mort psychique qui mène à une mort sociale.  On a donc une lutte entre d'une part le rationalisme abstrait, pour la mort et la religion, pour la vie. Ce rationalisme abstrait maintient l'Homme en un état infantile et accuse la religion de délirer. On tient  l'Humanité en la maintenant dans l'enfance et la peur.

    Lors du Siècle des Lumières, il y eut un débat entre croyants et matérialistes athées : l'Origine de l'Univers causée par Dieu ou fruit du hasard ? Des hasards ? "Dieu ne joue pas aux dés" ! Vergely rappelle que dans le matérialisme, on expulse Dieu mais on divinise la matière - le clinamen !

    La Science cherche les causes. Une Science qui est contemplative chez Platon ! Puis, une Science qui est passée de l'être et du savoir au bien-être et au pouvoir.

    Le Hasard  ? L'Univers n'est pas absurde mais son origine le serait ? Trinh Xuan Thuan croit en un principe créateur (par la "stupéfiante précision de l'Univers" !). D'autre part, la Science se trouve dans la conscience (se rapporter à Descartes puis Husserl) !

    Il est bon aussi de rappeler que la Philosophie nait de l'étonnement. L'amour, la beauté et l'enthousiasme sont au cœur de toute expérience de connaissance (relire Phèdre et Le Banquet de Platon).La morale, elle, est affaire de sentiments (les sens) - avec Rousseau - et de Raison (la Loi) - avec Kant. Il y a une dialectique entre le sensible et la Raison. Enfin, la morale rompt avec le cycle de la violence.

    La vie est belle malgré la barbarie car la vie est plus forte que la barbarie. La vie avec les autres est un désir qui nous fait faire société et qui nous ouvre au Ciel - différents de la pulsion des sociétés capitalistes et consuméristes qui tue son objet.

    Voilà pour quelques pensées et idées de plus de Bertrand Vergely dont on voit bien qu'il n'est pas que philosophe mais aussi théologien ! Ce n'est pas un défaut mais ça peut affecter son analyse et son objectivité !

    A bientôt !

    « Pacific Rim : Uprising - Steven S. DeKnightPensées philosophiques - Denis Diderot »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :