• Nouvelles histoires extraordinaires - Edgar A. Poe

    J'avais déjà eu l'occasion d'écrire un billet sur les Histoires extraordinaires de Poe, voici maintenant un article sur un autre recueil dont la traduction est aussi du à Charles Baudelaire.

    Bien sûr, j'aurais pu revenir sur certains aspects biographiques de la vie de l'auteur, son enfance, la mort de ses parents, ses rapports difficiles avec son beau-père Allan, son renvoi de West Point pour indiscipline, sa carrière journalistique, ses écrits théoriques sur l'art de la nouvelle...

    Au lieu de cela, je vais présenter très succinctement chaque texte de ce recueil sous une certaine perspective,celle de Thanatos, l'omniprésence de la Mort, du funeste et du morbide dans l’œuvre.

    Le Démon de la perversité raconte comment un homme commet un assassinat et finit, poussé par une étrange force, par tout avouer sans même s'en souvenir.

    Le Chat Noir
    Un individu passe de la souffrance qu'il fait endurer à des chats au meurtre de son épouse qu'il enterre dans la cave, derrière un mur. Mais il est trahi par un animal.

    William Wilson est a ranger dans la catégorie de ces textes fantastiques qui traitent du double.

    L'Homme des foules
    Le narrateur consacre sa journée à suivre un curieux individu à travers la ville.

    Le Cœur révélateur
    Un nouveau meurtre est commis et comme dans Le démon de la perversité ou Le Chat Noir, le criminel se trahit lui-même!

    Bérénice
    Un homme viole une sépulture pour s'emparer d'un bien de la défunte. Un texte très connu de Poe. Tout comme le suivant...

    La Chute de la Maison Usher
    Une histoire à trois protagonistes. Une femme enterrée vivante sort de son caveau. La Maison Usher  finira par se fissurer puis s'écrouler.

    Le Puit et le Pendule
    Un homme, enfermé dans une cellule de l'Inquisition, voit un pendule aiguisé osciller au dessus de lui, le menacant de sa lame. Un supplice de torture.

    Hop-Frog
    Un bouffon se joue d'un roi malfaisant lors d'une fête qui se termine mal pour le roi.

    La Barrique d'Amontillado reprend et mèle les thèmes de l'emmurement et de l'enterré vivant.

    Le Masque de la Mort Rouge
    Une fête royale. Une étrange figure fait son apparition funeste tandis que chacun est obsédé par les coups de l'horloge. La Peste en arrière fond.

    Le Roi Peste
    Encore le thème de la Peste. Deux marins font face à une étrange assemblée dans une nouvelle qui se veut conte loufoque. Tout la panoplie de la danse macabre est présente.

    Le Diable dans le Beffroi
    La thématique de la Mort est indissociable de celle du Temps. Ici, tout se dérègle ! Un univers clos comme dans la Maison Usher.

    Lionnerie : Traité de nosologie - Naseaulogie?
    Où l'auteur a du nez!

    Quatre bêtes en une se déroule en Syrie durant l'antiquité et met en scène un souverain.

    Petite discussion avec une momie
    Une nouvelle, qui comme souvent chez Poe, mèle burlesque, dérision et grande érudition. N'est pas sans rappeler l'oeuvre de Mary Shelley.

    Puissance de la Parole, Colloque entre Monos et Una; Conversation d'Eiros et de Charmion sont des dialogues improbables entre des défunts, des anges ? Le dernier texte met en scène la fin du monde, la Mort ultime.

    Ombre  se déroule durant l'antiquité et met en scène de nouveau la Peste.

    Silence est une sorte de parabole biblique.

    L'ile de la Fée raconte l'écoulement d'une vie, la fuite du temps, succession d'étés et d'hivers sous une fome allégorique.

    Le Portrait Ovale pose la question de l'Art, de la Mimésis, de la vie réelle et de sa représentation, de l'artiste fou et maudit. Le Tout dans un décor à la Ann Radcliffe.

    Bref, une étude plus poussée s'imposerait. Les textes sont tous différents mais il est possible de dégager des thématiques communes. Le mieux est de lire soi-même le recueil pour se faire un avis.

    A bientôt !

    « Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates - Mary Ann Shaffer & Annie BarrowsAu bonheur des ogres - Daniel Pennac »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :