• Mon père, ce héros - Gérard Lauzier

    Dans les années 1990, la carrière de Gérard Depardieu - notre "Gégé" national ! - est à son point culminant et il multiplie les tournages et les apparitions. Il apparaît aussi bien dans des drames que dans des comédies, semble à l'aise dans tous les genres.

    Depardieu est aussi présent dans nombre de comédies qui ont été des succès, les films avec Pierre Richard notamment mais aussi d'autres films plus modestes mais sympathique comme Mon père, ce héros (titre emprunté à un poème de Victor Hugo de La Légende des siècles), film de Gérard Lauzier de 1991.

    Dans ce film, Gérard Depardieu incarne un père qui a fort à partir avec sa fille, une adolescente exubérante et un brin rebelle sans oublier un peu mythomane.  André est en effet le père de Véronique, 14 ans, qu'il emmène à l'Île Maurice lors des fêtes de fin d'années. Mais la gamine va jouer un tour à son père pour les beaux yeux d'un garçon.

    Ce film voit la première apparition à l'écran de Marie Gillain dans le rôle de la fille, Véronique Arnel. C'est également le premier film d'Eric Berger et Patrick Mille - qui joue Benjamin le garçon pour qui la gamine a de l'attirance.

    Quelle embrouille va-donc monter Véronique ? Elle va en réalité faire croire à Benjamin qu'André est son amant, lui cachant en réalité qu'il est son père ! Elle le présente de plus comme un agent secret. On imagine la suite de quiproquos et d'imbroglios qui vont suivre, André passant pour le vieux pédophile de service pour le coup (mais le film n'est pas aussi scabreux !).

    André/Depardieu va donc connaître ici mille mésaventures ! Mais il demeurera au fond le héros de sa fille, un aventurier sans peur ! Le ressort comique vient de ces péripéties et du décalage entre la réalité et le récit qu'en donne Véronique !

    Un film sympathique qui ne dépare pas dans les filmographies des acteurs/actrices. On évoquera aussi la bande originale de ce film composée de différentes chansons elles aussi sympathiques - c'est d'ailleurs Marie Gillain qui interprète la chanson du générique "Sans mensonges" qui annonce la thématique du film. Depardieu pousse aussi la chansonnette sur "Ca va", un titre bossa nova.

    Le film eut un petit succès, la preuve en est que les Ricains en firent un remake en 1994, intitulé My Father, ce héros toujours avec Depardieu mais avec Katherine Heigl (qu'on verra par la suite dans les séries Roswell puis Grey's Anatomy  où sa carrière décollera vraiment !) qui remplace Marie Gillain.

    A bientôt !

    « Super Dragon Ball Heroes - Arc Conflit UniverselLe Monde de Nemo - Pixar »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :