• Mission : Impossible - Brian de Palma

    Mission : Impossible est un film d'action et d'espionnage, de Brian de Palma daté de 1996 - qui inaugurait alors une Mission : Impossible - Brian de Palmanouvelle franchise cinématographique ou l'espion Ethan Hunt - joué par Tom Cruise - reprenait le flambeau du personnage de Jim Phelps - joué par Peter Graves dans la série télé éponyme des années 1960 ! Et c'est bien là le problème !

    Dans les années 1990, quelques séries-télé adaptées au cinéma ont connu le succès alors que d'encore plus nombreuses se sont plantées ! Parmi les réussites, on pense aux Incorruptibles, déjà de Brian de Palma, en 1987 ou encore au Fugitif de Andrews Davis, en 1993, avec Harrison Ford (voir mon billet !)

    Certes, ici, avec Mission : Impossible, c'est de l'excellent cinéma commercial et de divertissement, efficace et qui allait s'avérer une poule aux œufs d'or - vu le succès des suites ! Mais certains choix scénaristiques - dans ce premier opus - me gênent qui ne respectent pas l’œuvre original - j'y reviendrais !

    Les membres d'un commando de la CIA sont envoyés à Prague avec la mission d'intercepter, lors d'une réception de l'ambassade américaine un espion ennemi. Ce dernier est sur le point de dérober un listing des agents de la CIA. Mais l'Agence va doubler tout le monde car persuadée qu'il y a une taupe dans cette première équipe, a envoyé une seconde équipe ! Au final, les choses vont très mal tourner et les décès s'accumuler !

    Le film reprends un unique personnage de la série, à savoir le plus important, Jim Phelps - joué ici, cette fois par Jon Voight ! L'autre équipe est dirigée par Tom Cruise - Ethan Hunt donc ! On fait table rase du passé - ce qui a déplut à pas mal de fans - y compris moi (même si je ne suis pas vraiment fan à la base !). Pire que tout, on s'aperçoit à la fin du film que c'est Jim Phelps qui a tout manigancé et que c'est un traître et lui le méchant du film - ce qui est totalement contraire à la psychologie du personnage !

    Toutefois, l'esprit général de la saga est conservé avec l'enregistrement  - modernisé ici (c'est un CD je crois et plus une bande magnétique) - qui s'autodétruit et surtout ces misions prétendument impossibles qu'une équipe bien organisée va réussir sur le fil du rasoir tells des funambules ! Dans ce premier film, il s'agit surtout de faire irruption dans une chambre forte, à Langley même, siège de la CIA, Tom Cruise accroché à des filins dans un numéro d'équilibriste comme on l'a dit !

    On retrouve la thématique chère à De Palma de l'image utilisée comme tromperie - puisque la séquence d'ouverture, retransmise par des caméras espions est totalement bidon, mise en scène de Phelps pour se couvrir par la suite en se faisant passer pour mort !

    Au casting citons la présence d'Emmanuelle Béart - qui a fait bien du chemin depuis Manon des Sources - qui joue la compagne et complice de Jim Phelps ! Jean Reno - alors auréolé du succès de Léon - est aussi de la partie !

    La séquence finale mets en scène un hélicoptère qui poursuit un TGV dans un tunnel (je crois me souvenir que c'est l'Eurostar) et qui si elle est impressionnante est un peu "too much" et pas du tout réaliste - Ethan Hunt étant propulsé par l'explosion de l'hélico sur le toit du TGV à 300 km/h ! Enfin bref !...

    C'est certes efficace et a le mérite de lancer une franchise qui verra se succéder des réalisateurs talentueux (John Woo, J.J. Abrams,...) mais pas exempts de défauts ! Et pour ma part, cette manie de Tom Cruise - même si son nom sur une affiche rends aussitôt un film "bankable" -  à tirer la couverture à lui, m'agace un tantinet !

    Et on retrouve évidemment le thème emblématique de Lalo Schifrin !

    A bientôt !

    « Papy fait de la résistance - Jean-Marie Poiré »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :