• Les quartiers de Londres au XIXème siècle

    En attendant une critique du manuel Londres au XIXème siècle pour "Cthulhu 1890", voici une courte et rapide présentation des quartiers de la capitale anglaise au XIXème siècle qui vaut pour d'autres époques jusqu'à nos jours ! Considérez ce billet comme une introduction à d'autres billets sur l’Ère Victorienne dans le futur de ce blog ! Je vous renvoie aussi à mes articles sur les films From Hell et Sweeney Todd ! Je me base sur le hors-série numéro 4 d'Historia - Spécial Assassin's Creed Syndicate d'octobre 2015 !

    Aux XIXème siècle, Londres a été une terre d'asile pour les émigrés politiques. Ainsi Karl Marx y vécut une grande partie de sa vie jusqu'à sa mort et Jules Vallès, comme d'autres Communards, s'y rendit en 1871. A cette époque, elle est aussi la Grande Cité qui domine sur la plan mondial, devant Paris et pas encore devancé par New York.

    La ville s'étend rapidement et on construit massivement, dans un matériaux bon marché, la brique ! Les banlieues sont ainsi constituées de maison toutes similaires tandis que les quartiers bourgeois plus centraux affirment leurs individualités.

    La Tamise traverse Londres et la fait vivre ! Mais avant la création d'un réseau d'égouts, les ordures y sont déversées et on parle de "Grande Puanteur" en 1858 !

    Les quartiers de Londres au XIXème siècleAu centre de la ville se trouve la City qui est le noyau historique de la capitale Elle remonte au Londinium fondé par les Romains au Ier siècle de notre Ère? C'est la quartier des affaires et le "coeur de l'Empire" au XIXème siècle ! L'économie mondiale s'organise en effet autour de la Grande-Bretagne et ses colonies. C'est un "mile carré" où l'on trouve la Banque d'Angleterre, la Bourse, les plus grandes banques d'affaires mais aussi les compagnies de négoce, de fret ou d'assurances. On trouve aussi dominant ce quartier l'imposante Cathédrale Saint-Paul, reconstruite après le Grand Incendie de 1666, par l’architecte Christopher Wren.

    A l'est de la City, après avoir passé la Tour de Londres (bâtie par Guillaume le Conquérant en 1078), on arrive dans un quartier portuaire, celui de l'East End où on trouve marins de toutes origines, débits de boissons et prostituées en nombre. On rencontre aussi des dockers et les ouvriers des usines de transformation des produits débarqués. La vie y est difficile ! Le peurs sociales s'y incarnent ! Je renvoie à Dickens !

    Allons vers l'ouest et remontons maintenant la Tamise en amont, près de la City, on trouve Fleet Street le quartier de la presse car l'information agit de concert avec les affaires ! Plus loin, un autre commensal de la City, les école de droit de Lincoln's Inn. c'est une sorte de "Quartier latin" londonien, avec le British Museum et sa prestigieuse bibliothèque ! Puis pas loin, Trafalgar Square, avec une statue de l'Amiral Nelson qui mourut en vainquant Napoléon Ier à la bataille éponyme en 1805. Le West End est le quartier des théâtres, autour de Covent Garden et Leicester Square puis autour de Piccadilly Circus se trouvent les clubs élégants où les gentlemen - tel Phileas Fogg ? - discutent affaires et politique !

    Le cœur du pouvoir se trouve dans le quartier de Westminster qui vient juste après. Le Premier ministre réside au 10, Downing Street, près des ministères alignés dans Whitehall, la grande artère entre Traflagar Square et les Houses of Parliament. Non loin de là l'abbaye de Westminster où sont sacrés les monarques anglais et où sont inhumés les Grands Hommes tel Isaac Newton ! Le palais de Buckingham est devenu résidence officielle de la famille royale à partir de 1837 tandis que les aristocrates se pressent tout près dans le quartier de Mayfair. Cette haute société fait vivre tout un réseau d'artisans de luxe et des commerces tel Harrod's à Knightsbridge qui fournit la famille royale dès 1870.

    Vers le nord et l'ouest, on a les banlieues classes moyennes de St. John's Wood, Swiss Cottage, Hammersmith etc... Des lignes de métro les relient aux quartiers du centre.

    Londres brillera de tous ses feux en 1851, lors de son Exposition Universelle et en 1887 et 1897 pour les jubilés d'Or et de Diamant de la Reine Victoria !

    Je reviendrais dans cette cité à l'avenir et sur cette époque !

    En attendant, je vous dis à bientôt !

    « Parade - Jacques TatiGhost - Jerry Zucker »

  • Commentaires

    1
    OOO
    Samedi 1er Février à 13:54

    Not bad

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :