• Les Précieuses ridicules - Molière

    Les Précieuses ridicules est une pièce de Molière, en un acte et en prose, représenté pour la première fois le 18 novembre 1659 au théâtre du Petit-Bourbon, en deuxième partie de Cinna de Corneille. Cette œuvre lança la mode des satires sur la "préciosité" !

    La Grange et Du Croisy, sont deux jeunes gens, mécontent de l'accueil que leur ont faitLes Précieuses ridicules - Molière Magdelon et Cathos, respectivement fille et nièce du bourgeois Gorgibus.

    La Grange a alors une idée pour se venger : envoyer son valet, Mascarille, qui s'est mis "dans la tête de vouloir faire l'homme de condition". Une pièce qui va donc reposer sur un quiproquo, ressort bien connu au théâtre !

    Magdelon et Cathos s'expliquent devant le vieillard Gorgibus qu'elle veulent une aventure avec un héros de roman à la manière de ceux de Melle de Scudéry. Gorgibus menace alors de les envoyer au couvent si elles ne se marient pas presto !

    Mascarille arrive alors en chaise à porteurs, jouant l'homme de qualité. L'imposteur fait miroiter une "académie de beaux esprits" aux deux jeunes filles forts naïves pour le coup. Arrive ensuite Jodelet, présenté comme le "vicomte de Jodelet" ! Les deux "valets" qui se font passer pour ce qu'ils ne sont pas donnent ensuite un petit bal !

    Puis ce sont La Grange et Du Croisy qui font leurs entrées et frappent les deux valets. Ils révèlent l'imposture et font retirer leurs atours aux deux coquins ! Moralité : "L'habit ne fait pas le moine" ! Les deux Précieuses se sont faites piégées par leur propre goût pour l'extravagance !

    Lors des premières représentations de la pièce, Molière jouait Mascarille et Madeleine Béjart, Magdelon. Les noms des personnages sont d'ailleurs les diminutifs ou les noms de scène des acteurs !

    En 1659, la pièce, bien que représentée un nombre réduit de fois fut un succès considérable. Elle utilise les ressorts du burlesque (le valet habillée en marquis qui se comporte comme un valet,...). Mais certains pensèrent que l'auteur, Molière, se moquait de personnes célèbres ! On cru également à tort qu'il n'était bon que dans le genre de la farce ! La suite allait démontrer le contraire ! Le texte fut ensuite imprimé sans son accord et Poquelin/ Molière décida de l'imprimer à nouveau avec une préface garantissant l'intégrité de celle-ci !

    La source principale de Molière pour cette pièce fut sans doute L'Héritier ridicule de Scarron, publié en 1650 et qui fut interprété à de nombreuses reprises par la troupe de Molière. Mais on imagine d'autres inspirations telles La Précieuse ou le mystère des ruelles, roman de Michel de Pure ou encore - avec circonspection - Le Cercle des femmes, comédie de Samuel Chappuzeau.

    La Préciosité de ce temps était alors représentée par Mademoiselle de Scudéry ou par des salons de la bourgeoisie de province ! Cependant, personne ne s'était paré du titre de "précieuse" à l'époque de Molière !

    Nous reparlerons de Molière - que j'ai lu abondamment en 2008 - très bientôt !

    A bientôt donc !

    « Les amants étrangers - P.J. FarmerFamily Life - Ken Loach »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :