• Les mille et une nuits - Ali Baba et les 40 voleurs

    Ce week-end, j'ai fait un peu de rangement dans ma bibliothèque et j'ai mis la main sur de vieux ouvrages que j'ai lu il y a plus de 25 ans, lorsque j'étais gamin, en classe de CE2.

    Parmi ces trésors, il y avait Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll, L'étrange histoire de l'apprentie sorcière de Mary Norton et enfin Ali Baba et les 40 voleurs.

    Comme vous le voyez, il s'agit de l'ancienne édition du Livre de Poche Jeunesse. Une édition illustrée par André Dahan.

    Les mille et une nuits ont été traduites à la fin du XVIIème siècle par Antoine Galland.

    "De ses voyages en Perse, celui-ci rapporta des manuscrits arabes du XIVème siècle dont il traduisit les contes en les adaptant à l'esprit de son temps mais en respectant le merveilleux et l'humour inimitable" (Notice de mon édition).

    Galland publia Les mille et une nuits en plusieurs volumes à partir de 1704.

    On connaît le "Sésame ouvre-toi", formule célébrissime.  Ali Baba découvre en effet une grotte alors qu'il se promène avec ses ânes et surprend la bande des voleurs dont le chef prononce la formule.

    Si on connaît ces aspects du conte, peut-être d'autres sont-ils moins fameux ? Il y a le frère et la belle-sœur d'Ali Baba qui vont découvrir son secret.

    Sans vouloir trahir l'histoire, on peut révéler que les voleurs vont chercher à se venger de ceux qui ont mis la main sur leurs trésors.

    Il s'ensuit une série de péripéties où les voleurs vont mettre en danger la vie d'Ali Baba.

    Fort heureusement, celui-ci peut compter sur sa malicieuse servante dévouée qui va se faire un devoir de protéger son maître.

    Finalement tout finit bien !

    Une lecture que jeunes et moins jeunes apprécieront ! Dans la traduction de Galland, on retrouve l'esprit classique à travers certaines formules, certaines tournures et un vocabulaire spécifique du siècle de Louis XIV. Mais il serait trop long de s'engager dans cette étude ici !

    Voila ! Un petit détour par la Perse. Nous y retournerons bientôt lorsque je vous parlerais d'un roman de Kader Abdolah, auteur né en 1954 en Iran et exilé aux Pays-Bas.

    A bientôt !

    « Les cours du chaos - Roger ZelaznyMort subite - Peter Hyams »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :