• Les famines en URSS sous la dictature stalinienne

    La famine en Ukraine en 1931 - 1933 fit plus de 3 millions de morts et a été reconnue, à ce jour, comme génocide par 24 pays (mais pas par l'ONU ou le Parlement européen). Revenons sur cette tragédie.

    L'Ukraine ne fut pas la seule région touchée par la famine. il y eu aussi le Kazakhstan, des régions de la Volga ou de Sibérie occidentale qui grossissent le chiffre des décès. Au total 6 millions de victimes ! En 2013, on commémore le 80ème anniversaire de la tragédie occulté durant l'existence de l'URSS. On commémore en Ukraine mais pas dans les autres régions dans un quasi-silence de l'administration de Poutine.

    Les famines en URSS sous la dictature stalinienneL'ouverture des archives soviétiques a montré le rôle du Politburo, de Staline et de ses collaborateurs Molotov et Kaganovitch.

    Ces famines découlent d'une intention politique, la collectivisation des kolkhoze et des sovkhoze, la "mise au pas" des koulaks (paysans "riches" où s'opposant au projet agricole du régime) et le prélèvement d'une bonne partie des récoltes à des fins d'exportations.

    Cette collectivisation forcée des campagnes est mise à l’œuvre au début de l'année 1930. Pour Staline, il s'agit de transformer une culture paysanne "rétrograde" et "archaïque", un système "féodal" en supprimant l'exploitation agricole privée. Les paysans sont regroupés dans de grandes exploitations - les kolkhozes - et ceux qui résistent sont spoliés, déportés. Les émeutes se multiplient mais sont vite réprimées par des mesures de rétorsion.

    Les éleveurs nomades du Kazakhstan sont par ailleurs forcés à se sédentariser : il faut libérer des terres et parquer de la main-d’œuvre. De nombreux éleveurs décident d'émigrer plus à l'est après avoir abattu leur troupeau. Près de 90% du bétail de ces régions disparaît ainsi ! Avec les confiscation de récoltes pour les besoins extérieures,l'armée, le ravitaillement des villes, les causes de la famine se mettent en place !

    Mais les rendements des kolkhozes ne sont pas ceux que l'on attend ! Les paysans, spoliés des biens agricoles, adoptent des attitudes de travail indolentes. Ils ne sont pas suffisamment qualifiés avec les nouveaux équipement mécaniques (tracteurs etc...). Donc, la productivité baisse ! Entre 1930 et 1932, le cheptel soviétique baisse de 40%.

    En 1931, l'Ukraine est ponctionnée de 43% de sa récolte globale qui finit de désorganiser tout le système agricole. Le plan de 1931 est difficile à remplir et entraîne de lourds sacrifices.

    Les premiers signes de famine apparaissent dès le printemps 1931. La situation est aggravée par des épidémies. Les fonctionnaires locaux, essentiellement russes, servent leurs propres intérêts et font peser un poids sur les populations réfractaires, notamment au Kazakhstan.

    Les disettes se multiplient rapidement. Les paysans semblent condamner à mourir de faim ! Certains cachent du grain ou fauchent les récoltes clandestinement mais Staline prend des mesures et envoie ses proches collaborateurs, notamment en Ukraine en 1932, pour mater les "saboteurs koulaks". Les archives du Politburo attestent d'une politique active de rétorsion du système stalinien.

    Pourtant, à Kharkov, capitale de l'Ukraine, les 3 - 6 juillet 1932, la majorité des délégués s'oppose au plan décrété par Moscou affirmant qu'il est "irréaliste". Moscou persiste néanmoins ce qui entraine la catastrophe. Les envoyés de Staline font céder les délégués.

    Dans les campagnes, c'est l'horreur ! Cette grande famine a été nommé Holodomor ("laisser mourir de faim") par les Ukrainiens. Les cas de cannibalisme se multiplient. Les populations tentent de rallier les villes qui ont mises en place des cartes de ravitaillement mais les paysans sont arrêtés dans les gares et reconduit dans les campagnes, condamnés à mourir de faim.

    Ces famines de 1931 - 1933 ne constituent pourtant qu'une petite partie des crimes de l'URSS Stalinienne !

    A bientôt !

    PS : ce billet a été rédigé d'après l'article de Nicolas Werth, Directeur de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS) dans le numéro 394 - Décembre 2013 - de la revue l'Histoire -article accompagné de cartes, de photos, de lettres et d'une bibliographie. Je vous y renvoie pour plus de précision !

    « Bleach - Saison 7Bleach - Saison 8 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :