• Le Scaphandre et le Papillon - Julian Schnabel

    Voici un film multi-nominé et multi-récompensé, Le Scaphandre et le Papillon, film de 2007 de Julian Schnabel qui relate le "chemin de croix" de Jean-Dominique Baudy, rédacteur en chef de Elle et victime d'un AVC le 8 décembre 1995 qui toucha son tronc cérébral et le laissa entièrement paralysé ! Il contracta ce qu'on appelle un "Locked-In Syndrome", une affection très rare !

    Dès lors, Jean-Do n'est plus capable de bouger que son seul oeil droit ! Il survit car la médecine a fait de "gros progrès" ! Paralysé, mais avec l'aide d'une orthophoniste dévouée, Henriette Durand, très impliquée et très professionnelle, ils vont mettre au point une manière de communiquer en récitant une à une et en validant par clignements de la paupière les lettres de l'alphabet. Dès lors, Baudy va raconter ce qu'il vit dans son livre autobiographique Le Scaphandre et le Papillon paru en 1997 et vendu à 300.000 exemplaires, traduit dans 30 pays dont est tiré le film de Schnabel.

    Un film très émouvant dont le traitement délicat évite tout pathos inutile ! Les acteurs et actrices sont tous et toutes très justes dans leur jeu. Mathieu Amalric incarne Jean-Dominqiue Baudy, Emmanuel Seigner est Céline, la mère de ses enfants, Patrick Chesnay le docteur Lepage, et Marie-Josée Croze est l'orthophoniste Henriette Durand ! L'équipe de l'hôpital maritime de Berck où a été tourné le film ! Anne Consigny est Claude qui l'aide à écrire son livre, Isaach de Bankolé est Laurent, un ami et Max von Sydow est Papinou, le père du héros très fier de son fils !

    Différents procédés narratifs sont utilisés : vues subjectives, dialogues intérieurs, flash-backs,...

    Le drame de Jean-Do est que bien que paralysé, ses fonctions cognitives, son raisonnement, sa lucidité, son imagination, sa mémoire mais aussi sa capacité à ressentir des émotions, sont intactes ! Il ressent évidemment le désir de mourir face à son malheur puis se reprends. Il décédera en 1997, à l'hôpital, de mort naturelle à priori. Fallait-il l'euthanasier ? Oui si on souhaite faire de la place dans l'hôpital de Macron (où on assassine les vieux, inutiles, au Rivotril) et dégager un lit ! Bien sûr, je provoque en disait ça car en réalité, ce ne sont évidemment pas les arguments des partisans de l'euthanasie, juste les dérives que craignent les anti ! Ce débat est éminemment plus complexe et la dignité humaine doit primer !

    Le film n'a jamais aussi bien montré que "le corps était la prison de l'âme" (selon Platon) -  Le scaphandre représente la lourdeur et l'emprisonnement (le corps) et la papillon est la liberté et la légèreté (l'esprit).

    J'ai beaucoup aimé ce film et le classe dans mes coups de coeur ! De manière amplement méritée !

    Le Scaphandre et la Papillon a eu, entre autres prix, le Prix de la mise en scène pour Julien Schnabel au Festival de Cannes 2007, le Golden Globe du meilleur réalisateur pour le même réalisateur, le Golden Globe du meilleur film en langue étrangère, et le César 2008 du meilleur acteur pour Mathieu Amalric,...

    Une réussite !

    A bientôt !

    « Théories cognitives : Système 1, Système 2 et Système 3Zoo - Saison 2 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :