• La Troupe de l'Affaire qui Roule

    Je suis de ceux qui pensent que la culture doit être l'affaire de tous et dans cet optique, je ne peux qu'applaudir la Troupe de l'Affaire qui Roule !

    La psychiatrie ne doit pas être un milieu cloisonné - séparée du reste de la société. Le "fou" doit s'ouvrir sur le monde et ne pas être stigmatisé ! Il doit aussi accéder - comme les enfants, les détenus dans les prisons, les personnes âgés - à la culture et dans ce cas au théâtre.

    L'EPSM (Établissement public de santé mental) du Bon Sauveur est l’hôpital psychiatrique de Caen. Il possède une salle de spectacle de 280 places - où la Troupe de l'Affaire qui Roule a donné son spectacle bisannuel ce 18 avril 2014 à 20 heures 30 ! J'étais dans la salle !

    La Troupe de l'Affaire qui RouleLa compagnie existe depuis 15 ans. C'est une troupe d'une quinzaine de personnes - tous patients en psychiatrie - et qui fait du théâtre d'improvisation. Tous les deux ans, ils proposent une pièce sur scène pour un prix d'entrée modique. Évidemment, cela reste du spectacle amateur mais c'est néanmoins offert au public avec sérieux et passion !

    Et puis, il n'est pas facile - pour des personnes la plupart timides ou angoissés dans la vie - de se produire sur scène et cela mérite un coup de chapeau !

    Le spectacle de cette année s'intitulait "Touche pas à mon village" et rassemble une bonne équipe de personnages, les cafetiers, le boulanger, le curé, la mairesse, le comte, les paysans et leur voyante de fille, la rebouteuse, l'idiot du village ("j'en pige pas une"), la maitresse d'école. C'est bien brossé et rempli d'humour à l'image de l'"Abbé Rézina" !

    Le village est en crise et la maire a bien du mal a tenir ses ouailles. L'école doit fermer et les administrés se mobilisent. Un promoteur immobilier est à l'affut au service de la société "Embrouille". Que faire ?

    Deux groupes se constituent ! Il y a les "conservateurs du patrimoine" qui ne veulent pas d'étrangers et ceux qui souhaitent que le hameau s'ouvre sur l'extérieur, notamment commercialement !

    La solution vient du cousin chinois de la mairesse - qui nous avait caché sa grand-mère tonkinoise (son goût pour le saké aurait dû nous mettre la puce à l'oreille !) - qui apporte la solution - et une grosse valise de billets ! Le village deviendra une fabrique de farces et attrapes !

    Une pièce placée visiblement sous le signe du rire et de la bonne humeur !

    Et j'ai la chance de connaitre deux des comédiennes : Christèle et Christine ! Bravo mesdames !

    A bientôt !

    « Les esclaves dans la Rome antiqueKick-Ass 2 - Jeff Wadlow »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :