• La télévision française des années 1950

    De nos jours, la télévision est devenue un accessoire commun voire banal - et on peut déplorer une certaine médiocrité des programmes avec des émissions comme celle de Cyril Hanouna ou Les Anges de la Téléréalité !

    Mais dans les années 1950, la télévision en France était une véritable aventure - non que les programmes soient mieux conçus - car on se cherchait alors ! - mais on expérimentait et on gardait une dimension éducative ! Il y avait alors moins de 1% des foyers qui étaient équipés d'un poste de télévision en 1954 - et en 1952, on devait se réunir dans les cafés pour assister aux premières retransmissions de la Coupe de France de Football !

    Les postes étaient alors imposants et la qualité de l'image en Noir & Blanc. En 1953, le couronnement de la Reine d'Angleterre Elizabeth II fut la première retransmission d'un programme en Eurovision ! Une technique est alors trouvée pour retransmettre sur le sol français un signal d'Outre-Manche. En effet, les normes et les standards n'étaient pas les mêmes en France, dans le reste de l'Europe et à fortiori aux Etats-Unis, concernant principalement le nombre de lignes de l'image. Dès lors, il va être possible d'échanger des programmes !

    La RTF est crée en 1949 et en 1953, elle a donc déjà quatre ans. Au Japon, en Suisse ou en Italie, les premières télévisions nationales commencent tout juste à émettre à cette seconde date, au milieu des années 1950 ! Les premiers émetteurs français gravitent autour de la Tour Eiffel et reprennent les dispositifs de la télévision de l'Occupant allemand durant la Seconde Guerre mondiale. En effet, on récupère les équipements laissées rue Cognacq-Jay par Fernsehsender Paris, la télévision pour les troupes. Par la suite, le réseau s’étend mais est souvent concurrencé aux frontières par ceux des pays voisins !

    Le 27 juin 1964 - qui dépasse notre cadre temporel ! - la RTF devient l'ORTF et une seconde chaîne passe en couleurs en 1967.

    Dans les années fin 1940, on retransmets le Tour de France dès 1948 pour un public limité à la zone de la Tour Eiffel. En 1950, il y a moins de 4000 postes de télévision en France ! La RTF est donc crée en 1949  et diffuse son premier journal télévisé et invente la speakerine - notamment Catherine Langeais, la seconde en date ! - qui présente les programmes de cette télé d’État, validés par le ministère de l'information qui en verrouille les contenus ! Monopole alors de l’État ! Là encore impensable de nos jours !

    Parmi les premières émissions, il y a beaucoup de pièces de théâtre, souvent filmées en direct ! - impensable aujourd'hui ! Claude Barma retransmets ainsi Les Jeux de l'amour et du hasard en 1950. Jean Nohain invente l'émission de variétés avec 36 Chandelles en octobre 1952 et le monde du cirque s'installe avec La Piste aux étoiles  de Gilles Margaritis le 17 mars 1954.

    Avant Masterchef ou Le Meilleur Pâtissier, on avait déjà des émissions culinaires, "Gastronomie Française" oblige ! J'ai pour ma part connu Michel Oliver - avec sa "cuisine est un jeu d'enfant" ! - dans les années 1970 mais avant lui, son père, Raymond Oliver officiait dans Art et magie de la cuisine en décembre 1954, émission qui fait de lui un "monstre sacré" ! En 1954, on n'a pas attendu le Magazine de la Santé pour avoir une émission médicale ! On a enfin Le Jour du Seigneur, rendez-vous religieux du dimanche.

    Les émissions littéraires sont représentées par Lectures pour tous dès 1953, et avant 30 Millions d'amis, nos compagnons les bêtes ont leur tribune dans La vie des animaux de Frédéric Rossif. Le cinéma, lui, s'incarne dans La Séquence du spectateur , en octobre 1953, qui a l'intérêt de présenter des films bien avant l'invention et la commercialisation des premiers magnétoscopes qui signeront ensuite la fin de cette émission au début des années 1980 !

    Qu'en est-il des séries et des feuilletons ? Claude Barma, encore lui, réalise avec L'Agence Nostradamus, la première expérience dans le genre, neuf épisodes diffusés à partir du 9 octobre 1950. C'est un feuilleton policier teinté d'humour qui suit deux détectives novices qui enquêtent sur des meurtres dans une agence matrimoniale ! Il est réalisé en direct !

    Par la suite, la série reviendra à la télévision par le biais de l'Histoire - avec La caméra explore le temps en 1957 (initialement intitulée Énigmes de l'Histoire, diffusée à partir du 22 mai 1955) ou Ivanhoé  en 1958 - ou par le jeu avec Les 5 dernières minutes, - à partir du 1er janvier 1958 ! - appelées à durer, au début un mélange entre fiction policière et jeu télévisé puis par la suite entièrement fiction ! En novembre 1955, c'est la géographie qui est à l'honneur avec l'adaptation du célèbre livre de lecture du XIXème siècle et succès de l'édition, Le Tour de France par deux enfants.

    Mais la RTF cherche encore ses marques ! Ainsi, le Journal Télévisé n'est fixé à 20 heures qu'en 1957 ! Le grand reportage s'invite durablement avec Cinq colonnes à la une en 1958 ! En 1958 aussi, pour son retour au pouvoir, le Général De Gaulle s'exprime dans une allocution en direct à la télévision !

    D'autres séries par la suite comme Les Aventures d'Oscar voient le jour en 1959 et comme nous l'avons dit, il y a Ivanhoé, première série étrangère, britannique en l’occurrence, d'après Walter Scott évidemment - avec un jeune Roger Moore, le 11 avril 1958 ! En 1959, ce sont Les Trois Mousquetaires de Dumas, qui sont diffusés en direct, avec Jean-Paul Belmondo !

    Puis commencent les années 1960 - Âge tendre et tête de bois, Poly et le mystère du château, Janique Aimée ou Rocambole ! - mais cela c'est une autre histoire ! Et j'aurais l'occasion d'y revenir une autre fois !

    A bientôt !

    PS : Cet article n'aurait pu être réalisé sans l'excellent magazine "Tout Savoir - Arts & Média N°4 : "Séries-télé de notre enfance" , paru en cette fin d'année 2017 ! Je vous en recommande fortement l'achat - de toute cette collection en fait ! - car il est une mine d'informations sur plus d'une centaine de séries et tous ces numéros me resserviront pour mes blogs à l'avenir, à n'en pas douter !

    « Retour vers le Futur 3 - Robert ZemeckisJe dirai malgré tout que cette vie fut belle - Jean d'Ormesson »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :