• La musique de la pluie - Silvina Ocampo

    Après la lecture d'Un siècle de philosophie 1900 - 2000, gros pavé de 700 pages, il me fallait un livre plus léger dans ma PAL (Pile à Lire). Mon choix s'est porté sur un Foilo à 2 euros le recueil de nouvelles de Silvina Ocampo, La musique de la pluie - et autres nouvelles qui est en fait une sélection de textes tirés d'un autre recueil lui-même nommé Mémoires secrètes d'une poupée, paru dans la collection L'Imaginaire chez Gallimard.

    Silvina Ocampo est une écrivaine argentine, née en 1903 et décédée en 1993, qui s'est illustrée dans la poésie et la nouvelle. Ces nouvelles sont empreintes de fantastiques, comme l'illustrent plusieurs nouvelles qui sont dans le recueil dont je parle ici. Elle était l'épouse de l'autre célèbre écrivain argentin Adolfo Bioy Casares.

    Il y a six nouvelles dans ce petit recueil d'une centaine de pages. On commence avec "Rêveuse persuasive" qui est là nouvelle que j'ai le plus apprécié et qui raconte le quotidien de Luz, une gamine d'une dizaine d'années qui a des dons de voyance. Ces rêves lui montrent des brides de futur pour peu qu'elle puisse les interpréter. La petite est toutefois en bute avec sa mère qui ne reconnaît tout d'abord pas son don puis finit par l'accepté ! Dès ce premier texte, on voit la tonalité fantastique !

    Tonalité fantastique encore plus affirmé dans le second texte, " Okno, l'esclave" avec une femme qui entend un chien dans le voisinage et, dessinatrice, entreprend de le représenter, avant elle-même de se changer en chien. On n'est cependant pas dans La Métamorphose de Kafka avec son Gregor Samsa qui se change en cafard géant ! Ce récit m'a laissé dubitatif, et n'ai pas vraiment compris ou l'auteure voulait en venir (mais n'ai pas vraiment essayer de décoder !) - Tout cela est sans doute métaphorique !

    "L'inauguration des monuments" est aussi ma nouvelle préférée du recueil, peut-être même plus que l'histoire de la petite voyante à bin y réfléchir ?! C'est le récit de la vengeance posthume d'un général qui avait peur des chevaux ! Le général Drangulsus a été précipité dans une crevasse par un cheval peureux que lui avait fourni à dessein un certain Domingo Alopex à qui le militaire avait jadis  piqué la fiancée ! L'ironie du récit est que la statue équestre du général va tuer Domingo en se dévissant et en l'écrasant ! Toujours la subtile touche fantastique !

    La nouvelle suivante, "La musique de la pluie" dresse le portait d'un pianiste atypique, Octavio Griber, qui joue avec ses gros orteils et a pour habitude de désaccorder ses pianos avec ses petits papiers. Dans le récit, il donne un concerto par une nuit d'orage en interprétant seulement des morceaux ayant pour thèmes l'eau et la pluie !

    Une nouvelle transformation a lieu dans "L'automobile" où une femme, Mirta, folle de voiture, finit par se transformer en une de ces mécaniques ! Du moins, c'est ce que pense le narrateur, son mari lors d'un séjour à Paris ! a moins qu'elle ne soit partie avec son amant français ! L'alternative entre l'explication rationnelle et l'explication fantastique propre au genre !

    Le recueil se termine par "Le Destin" où Lily, la narratrice n'a d'yeux que pour Roque, un boulanger. Mais elle est invisible à ses yeux et le jeune homme emmène Silvio, un collègue boulanger, mauvais garçon, dans un supposé rendez-vous galant avec deux jeunes femmes sur un terrain vague ! Mais Silvio cède à la colère quand il voit que les deux donzelles ne sont pas là et que Roque s'est moqué de lui ! Lily, devenue invisible, a suivi le duo et assiste à l'assassinat de son amour secret poignardé par le mauvais Silvio ! Ainsi se termine le recueil !

    Quelques bons récits mais ce recueil me laisse sur ma faim ! Je n'ai pas trouvé grand relief à ces histoires mais suis prêt à donner une seconde chance à Silvina Ocampo car il y a quelques bonnes idées et la traduction laisse supposé un style littéraire intéressant ! Ca vaudrait le coup de lire en Espagnol, si seulement je lisais cette langue, pour se faire une meilleure idée !

    A bientôt !

    « Un siècle de philosophie 1900 - 2000Star Wars : Invasion - Tome 1 : Réfugiés »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :