• La famille française de 1900 à 1968

    La famille française de 1900 à 1968La famille, au fondement d'une certaine vision politique et sociale - républicaine et bourgeoise a vu son statut changé, "sapé" au cours du XXème siècle. Sa défense - on l'a vu au cours des manifestations anti-mariage pour tous - le plus souvent liée à la religion, fait figure de conservatisme.

    Au cours du siècle, l'Etat va prendre des mesures destinées à l'encadrer car la famille est le garant de la stabilité politique.

    En 1945, est crée la Sécurité sociale, mesure phare de la Libération, qui va révolutionner la société. l’État, au moyen de transferts sociaux, choisit de couvrir l'ensemble de la population contre les risques de maladie et contre la vieillesse.

    Dans le même temps, les allocations familiales - dont le principe a été posé dès 1932 - sont généralisées. Cette mesure devait à l'origine remédier à la dépopulation suite à la Guerre de 14-18.

    Dès 1913, le congé de maternité avec indemnités est accordé aux mères qui travaillent. Puis, en 1919, la Chambre bleu institue la Fête des Mères et en 1920 instaure la médaille de la famille française.

    La politique familiale des années 1930 produit ses effets dès avant le déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale. Les familles à enfant unique et celles à plus de 4 enfants diminuent en nombre.

    Il faut aussi compter avec la réduction du coût des transports publics pour toute famille dès le troisième enfant.

    Ensuite, c'est le temps du Baby-Boom, dès 1943. Les foyers s'équipent en appareils électroménagers, en automobiles (2CV, 4CV), en mobylettes, radio, télévision, jouets, vêtements pour enfants...

    Le modèle familial est toujours régi par le Code Napoléon de 1804 qui donne toute autorité au pater familias, quelque soit le milieu social. Cette toute puissance finit par s'éroder à partir de 1960. En 1965, la femme peut avoir un compte en banque à son nom et signer ses chèques elle-même.

    L'émancipation de la femme est affirmée par Simone de Beauvoir dans Le Deuxième sexe, le droit de vote pour les femmes est instauré en France en 1944.

    En littérature, la famille n'est pas toujours à la fête : on pense au "familles, je vous hais" d'André Gide, auteur des Nourritures terrestres (1899) et de l'Immoraliste (1902).

    A bientôt !

    « Star Wars - L'Empire des Ténèbres - Tom Veitch & Cam KennedyUne histoire de l'édition à l'époque contemporaine - Elisabeth Parinet »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :