• La confrérie des moines volants - Metin Arditi

    "Si la tragédie est grecque, les acteurs sont russes."

    La confrérie des moines volants - Metin ArditiMetin Arditi est un écrivain francophone d'origine turque que je découvre ici avec son La confrérie des moines volants, roman qui revient sur les pages noires de l'histoire russe sous le stalinisme, avec la répression de la foi orthodoxe, tournée vers les icônes, et le pillage des Églises.

    Deux époques dans ce roman : 1937 avec Frère Nikodime et 2000 avec Mathias Marceau, photographe talentueux - qui est en réalité - mais celui-ci l'ignore - le petit fils du Saint Homme.

    A la mort de son père André, Mathias découvre le passé de sa famille, de sa grand-mère Irina/Irène émigrée russe, et hérite d'un trésor de menuiserie, un petit secrétaire qui contient caché à l'intérieur du bois, le cahier secret de Nikodime.

    Près de soixante-dix ans plus tôt, Frère Nikodime échappa aux massacres de prêtres ordonnés par les communistes russes, et, à la tête d'un petit groupe de moines créa une confrérie, la confrérie des moines volants, qui œuvra à sauver les icônes et les objets sacrés des églises abandonnées ! "Moines volants" venait de leur habileté et des acrobaties nécessaires pour décrocher les icônes !

    Cependant, Frère Nikodime cachait un lourd secret et ne cessait de faire pénitence. Il mourut de la main du NKVD, non sans avoir fait un enfant à Irina.

    Mathias parviendra-t-il à retrouver la quarantaine d'objets cachés par Nikodime et sa confrérie ? C'est fort possible mais pas sans quelques rebondissements... Sans compter l'hostilité des nostalgiques de l'URSS !

    Un bon roman, pas exceptionnel mais qui nous fait prendre une leçon d'Histoire ! J'ai récemment fait un billet sur les famines en Ukraine en 1933, ici, c'est une autre exaction des hommes de Staline qui est mise en lumière ! En exhumant le passé, on peut faire rédemption et préparer l'avenir, telle est la leçon du roman !

    A bientôt !

    « Birdy - Alan ParkerOrelsan - Billet N°600 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :