• L'Etrange Réveil du Schtroumpf Paresseux - Peyo

    L’Étrange Réveil du Schtroumpf Paresseux est le quinzième album des aventures des petits personnages de Peyo - en fait un recueil de cinq récits de huit pages chacun parus entre avril et août 1990 dans le magazine Schtroumpf !. C'est aussi le aussi le deuxième album de la série-mère des Lutins Bleus édité par Cartoon Creation, la maison d'édition managé par Thierry Culliford, le fils de Peyo, avec l'aide de son père.

    Le point de départ de toutes ces aventures était d'adapter des épisodes de la série d'Hanna-Barbera ! Ce fut Jean-Claude De La Royère qui s'y colla ! Il dessinait les planches au fur et à mesure et les soumettait à Peyo qui apportait tellement de modifications qu'au final, cela ne ressemblait plus au dessin animé américain à succès ! La tâche fut compliquée par les gros problèmes de santé de Peyo qui faisait des crises d'hypoglycémie de plus en plus graves.

    On pourra trouver ces récits un peu ingénus, voire simplistes et enfantin ! C'est à dessein car Peyo ne s'adressait plus à des lecteurs de 7 à 77 ans mais visait désormais les 3 à 4 ans qui apprenaient à lire, comme son petit-fils John.

    Le récit qui donne son titre à l'album s'appelle L’Étrange Réveil du Schtroumpf Paresseux, un temps nommé Le Grand Sommeil du Schtroumpf Paresseux en hommage à Raymond Chandler ! Pourtant, aucun rapport avec le polar ! Le récit lorgne plus vers la logique du CosmoSchtroumpf ! Les Schtroumpfs décident de jouer un tour au Schtroumpf Paresseux en se grimant en petits vieux pour lui faire croire qu'il a dormi 200 ans ! Comme cela, il peuvent le mettre à la tâche ! Mais le Schtroumpf Paresseux découvre le pot aux roses et fait à son tour une farce ! Les choses manquent de tourner mal à base d’élixir de jouvence et d'élixir de vieillissement mais ce n'est finalement que Gargamel qui en fait les frais !

    La seconde histoire se nomme Le Petit Train des Schtroumpfs.Les Schtroumpf Bricoleur bricole une locomoschtroumpf pour aider ses congénères à ramener des vivres de la forêt ! Mais il est connu que les trains se font facilement attaquer, ici pas par les indiens mais encore un fois par Gargamel qui fabrique une déviation de rails ! Mais le Schtroumpf Bricoleur a tout prévu !

    Dans Le Schtroumpf et son dragon, on suit le Schtroumpf timide qui se désole d'être le seul à ne pas avoir de compagnon animal ! Il va alors tomber sur un petit dragon et le ramener au village, ce qui va provoquer des catastrophes en chaîne ! Il se résous alors à le ramener à ses parents ! Heureusement que la famille dragon est là lorsque le pont sur la Rivière Schtroumpf menace de céder suite à de fortes intempéries !

    L'avant-dernier récit nous fait découvrir Les Schtroumpfs pompiers - qui se montrent un peu trop zélés, allant même jusqu'à éteindre la "flamme" du Schtroumpf Poète pour la Schtroumpfette ! Mais ils ont leur baptême du feu lorsque Gargamel - encore lui ! - mets le feu à la forêt ! Heureusement, le Grand Schtroumpf sauve le village grâce à un objet magique !

    On termine avec Une taupe chez les Schtroumpfs  où le Schtroumpf Farceur chipe ses lunettes au Schtroumpf à lunettes ! Les binocles seront bien utiles à nos héros lorsqu'une taupe complétement myope déboule dans le village puis chez Gargamel en lui rendant la vue ! Une fois encore, l'affreux sorcier est le dindon de la farce !

    Voila ! Cet album applique la même recette que l'album précédent L'Aéroschtroumpf avec ses récits multiples et courts ! Peyo passait progressivement la main et son œuvre allait ainsi se pérenniser et lui survivre ! J'ignore encore quelle est la configuration des albums suivants n'ayant jamais mis le nez dedans ! Mais je vous tiens au courant !

    A bientôt !

    « A la poursuite du diamant vert - Robert ZemeckisVigilante - Irem »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :