• Jour J - Les Russes sur la Lune - Duval, Pécau & Buchet

    j'ai déja eu l'occasion de vous parler de la série de BD uchronique "Jour J"  à  propos de Septembre rouge.

    Cette fois-ci, Duval et Pécau reviennent sur la conquête spatial. Si ces programmes technologiques sont à l'abandon de nos jours, dans les années 1960, ils étaient au coeur de la rivalité USA / URSS et de la guerre froide. En juillet 1969, Armstrong et Aldrin posaient le pied sur la Lune, marquant la victoire des États-Unis dans ce domaine : "un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité !"

    Les Russes avaient pourtant de nombreux projets dans leurs cartons : leur propre module d'alunissage et même la 20100902232435_t1.jpgstation Galactika. Mais ils durent y renoncer, le combat étant perdu !

    Mais si les choses s'étaient déroulées différemment ! Si une micrométéorite était venu détruire le Lem et le programme Apollo. C'est l'hypothèse de départ des scénaristes de ce tome 1 de la série "Jour J".

    Alors dans cette hypothèse, les Russes auraient remporté la victoire et Nixon aurait répliqué en installant une base permanente sur notre satellite. Deux colonies se seraient alors développées : l'une américaine, l'autre soviétique.

    Les événements auraient pu prendre une tournure imprévisible : fraternisation des deux colonies sur la Lune, naissance d'un "enfant des étoiles" et chute du mur de Berlin dès 1980 ! C'est sûr le cours des choses aurait pu grandement varier. Au final, une uchronie qui tourne bien !

    On croisera au passage des figures historiques : Nixon, Jimmy Carter, Brejnev et Andropov ainsi que Eltsine... et un clin d'oeil sympathique à Stanley Kubrick et 2001, Odyssée de l'espace !

    Le dessin est signé Philippe Buchet qui est également l'artiste de la série de SF Sillage signée Morvan (au sujet de laquelle j'ai déja fait un billet par le passé). Buchet est donc le dessinateur tout désigné pour mettre en image module d'alunissage, fusée, station orbitale et base lunaire !

    Cette série est basée sur d'authentiques faits historique et donne d'ailleurs une référence bibliographique que je vous cite ici : Pierre Baland; De Spoutnik à la Lune : l'histoire secrète du programme spatial soviétique; Editions Jacqueline Chambon.

    Voilà ! A bientôt !

    « Après le livre - François BonL'acte d'écriture »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Janvier 2012 à 00:01
    À chaque fois que je lis un livre, je me demande toujours combien de temps l’auteur à utiliser pour composer son texte. Je considère chaque oeuvre comme étant importante à sa façon. Apprendre à écrire plus vite, c’est ce que j’ai longtemps cherché. Imaginez écrire une œuvre de 350 pages en quelques mois à peine et sans savoir taper au clavier... Hé bien chers amis, le miracle est survenu dans ma vie. Ce week-end, j’ai écrit 59 pages de mon roman ! J’utilise un logiciel qui capte mes paroles et les transpose en écrits, au fur et à mesure. Rien à retranscrire, et très peu d’erreur dans l’orthographe. Cette découverte m’a fait faire un pas de géant dans la production de mes romans. Je vous souhaite à tous de trouver les outils de travail dont vous rêvez, car cela change la vie.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :