• Homeland - Saison 7

    Les aventures de Carrie Mathison, analyste de la CIA, continuent dans la Saison 7 de Homeland, cette série qui surfe sur l'actualité géopolitique. Cette fois-ci, les scénaristes ont repris la thématique des fake news et les rumeurs qui avaient couru comme quoi la Russie de Poutine avait essayé de s'immiscer dans la politique intérieure des démocraties occidentales, en soutenant Donald Trump ou Marine Le Pen.

    Ces accusations restent bien sûr hypothétiques mais Homeland va se faire un plaisir de jouer sur ce fantasme ! On délaisse un temps ici le terrorisme islamiste pour renouer avec des intrigues dignes de la Guerre froide !

    La prise de pouvoir de la Présidente des USA, Elizabeth Keane - jouée par Elizabeth Marvel - se révèle compliquée ! A la fin de la Saison 6, elle a échappé à un attentat et une tentative d'assassinat qui a coûté la vie à Peter Quinn - joué par Rupert Friend ! Ceci pose au passage la question, les hommes de Carrie Mathison sont-ils destinés à tous mourir ?

    Une purge s'en est suivi ! Les troubles à l'intérieur du pays continuent ! Dans la première partie de la Saison 7 - qui compte 12 épisodes, c'est Brett O'Keefe, - un journaliste "fouille-merde"  - joué par  Jake Weber - qui va mettre le boxon ! Celui-ci multiplie les prises de positions contre la Présidente Keane, dénonce son autoritarisme et s'associe à une bande de survivalistes ! Ceci se terminera par un bain de sang avec le FBI !

    Ca se profile mal pour Keane mais ce n'est pas tout ! Le général MacClendon, impliqué dans l'attentat, est assassiné/empoisonné en prison et une cabale est montée avec Simone Martin, une espionne d'origine française travaillant pour les Russes,  jouée par Sandrine Holt pour faire porter la responsabilité de ce meurtre, par un faux témoignage, sur la Présidente via son chef de cabinet, David Wellington, joué par Linus Roache !

    Quel rôle joue Carrie Mathison - toujours jouée par Claire Danes - dans tout ça ? Elle est contactée par Dante Allen, - joué par Morgan Spector - un agent du FBI, qui mets notre héroïne sur la piste de Simone Martin, lançant en fait la machination ! Carrie est donc manipulée à son corps défendant dans la première partie de la Saison et n'aura de cesse de rattraper sa "bourde" par la suite !

    Carrie doit faire face à de nombreux dilemmes ! Elle a toujours l’Épée de Damoclés de sa bipolarité au-dessus de la tête sachant que ses médicaments ne font plus effets et la rechute la guette ! Je déplore juste à ce stade que la description de la maladie relève plus ici de fantasmes de scénaristes que d'une approche réaliste (mais bon, on a vu pire au cinéma !) !

    Carrie doit en outre concilier sa mission au service de la nation et l'éducation de sa fille, "Franny" ! Elle finira par en perdre la garde !

    Ce sont bel et bien les Russes qui sont à l'origine de tout : massacre de Lucasville, assassinat de MacClendon, élimination des témoins, la cellule russe du redoutable Yevgeny Gromov - joué par Costa Ronin - tire toutes les ficelles et à Washington, le Sénateur Sam Paley - joué par Dylan Baker - fait tout pour destituer la Présidente !

    L'opération de la dernière chance se déroule en Russie pour exfiltrer Simone Martin ! Ca n'empêchera pas la chute de Keane ! La vérité sera révélée et Palay devra rendre des comptes !

    Mais hélas, Carrie est capturée par les Russes et laissée des mois entiers en prison sans traitement ! Saul parvient à récupérer notre analyste mais celle-ci ne le reconnaît plus ! Que va-t'il se passer dans la Saison 8 qu'on nous annonce d'ores et déjà comme la dernière Saison !?

    Dans cette Saison 7, on baigne dans une ambiance de complot ! Ca bavarde beaucoup et les scènes d'action proprement dites ne composent pas l'essentiel de l'intrigue ! De la bonne vieille manoeuvre de "Barbouzes" !

    J'ai eu un peu de mal à accrocher au début de la Saison - et il y a quelques temps morts au milieu du récit ! - mais ça reste intéressant   ! On est cependant loin de l'orientation initiale de la série avec le soldat Brody ! La bipolarité de l'héroïne est toujours très présente dans la série !

    La Présidente Keane est remarquable par sa psychorigidité et son caractère détestable ! Piètre vision/image d'une femme de pouvoir !

    Évidemment, Saul Berenson - joué par Mandy Patinkin - est toujours de la partie ! Et on retrouve aussi Beau Bridge qui interprète le vice-président Ralph Warner !

    Carrie va-t'elle connaître un sort à la Jack Bauer à la fin de 24 heures chrono, livré aux Russe ?

    A bientôt !

    « Lucky Luke : Canyon Apache - Morris & GoscinnyVivre sans pourquoi - Alexandre Jollien »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :