• Heavy Metal - Siroz Productions

    Heavy Metal - Siroz ProductionsA la fin des années 1980 - début des années 1990, l'auteur de jeu de rôles atypique et haut en couleurs, Croc, avait réalisé un carton plein avec son jeu In Nomine Satanis/ Magna Veritas (INS/MV pour les intimes !), qui proposait de participer à un conflit plurimillenaires entre anges et démons - avec un système de jeu original (à base de dès à 6 faces classiques) et avec une bonne dose d'humour - noir ! - et d'irrévérence !

    Croc tenta de renouveler ce coup de maître avec d'autres jeux comme Scales ou Heavy Metal. C'est de ce dernier jeu, sorti début 1991, dont il va être question ici !

    Avec Heavy Metal, coécrit avec Mathias Twardowski - et illustré par Christophe Pierson et Manchu - disponible en boite comprenant plusieurs livrets, on est en quelque sorte dans un univers futuriste et cyberpunk. Mais c'est un futur assez sombre - avec un humanité abrutie par les médias, décérébrée et sur le déclin - mais qui entraîne la planète et l'environnement dans sa déchéance.

    On retrouve des éléments qui avaient fait le succès d'INS/MV comme la possibilité d'incarner deux types de "factions" : les "Égarés" ou les "URC" ! L'humour noir est également bien présent - pour ne donner qu'un seul exemple, un Mur sépare, dans ce monde, l'Occident du Tiers-monde et la Bretagne est reléguée dans ce Tiers-monde !

    Les "Égarés" sont des sortes de tribus en marge de la société et qui la contestent ! Ce sont à la limite des hors-la-loi qui poursuivent des objectifs propres et ont leur propre origine et organisation sociale. On retrouve une mode alors très à la mode dans les jeux de rôles des années 1990, l'organisation en clans - comme dans Vampire : La Mascarade  ou plus généralement dans les jeux White Wolf - et qui remplace les traditionnelles classes de personnages en ajoutant notamment plus de background.

    En face, il y a les "URC" qui sont les "Unités de Répression Cybernétiques"', des pseudos Robocop chargés de protéger le monde occidental et industriel. Là encore, on a différents types en fonction du "châssis" ! Les compétences sont incarnées par des logiciels et des programmes informatiques.

    Mais en fait, Heavy Metal est un jeu à secret ! On joue soit des "Égarés", soit des "URC" mais jamais des équipes mixtes - comme pour INS/MV en fait (2 jeux en 1 !). En réalité, les URC ont été conçues par une sorte de savant fou qui poursuit un but secret et a programmé des routines secrètes dans ses URC ! Je peux le révéler ici sans préjudice car Heavy Metal  n'a jamais trouvé son public et plus personne n'y joue depuis 25 ans ! - les URC ne visent ni plus ni moins qu'à détruire progressivement l'Humanité afin de préserver la planète et la Nature ! Mais cela, même ces automates - et donc les joueurs ! - n'en ont pas conscience !

    A vrai dire, cette idée de base est séduisante - et il aura été plaisant et intéressant de voir comment la background évoluait sur la durée ! Mais en réalité, Heavy Metal est desservi par son manichéisme appuyé et ne bénéficiera pas de 4 ou 5 éditions comme INS/MV ! Il a très vite disparu des scoops et a eu très très peu d'extensions... Or il faut faire vivre un jeu !

    Y ai moi-même très peu joué bien que possédant la boite de base - une ou deux parties au grand maximum !

    A bientôt !

    « Corps et biens - Robert DesnosLa Main sur le berceau - Curtis Hanson »

  • Commentaires

    1
    Frank
    Mardi 16 Avril à 01:05

    ..et moi, comme un con, qui cherche ce jeu ahahahahaha (depuis sa parution et il n'y a avait pas internet à l'époque donc je le recherche comme un fou ahahahaha)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :