• Flight - Sherman Alexie

    J'avais beaucoup aimé la lecture de Dix petits Indiens, recueil de nouvelles de Sherman Alexie, que j'ai commenté ici même. C'est pourquoi, partant de cette bonne impression, j'ai voulu renouveler l'expérience et je me suis lancé dans un de ses romans, à savoir Flight.

    Flight signifie vol. Or, il est bien question d'un "vol", d'une expérience mystique.

    Spots est un ado d'origine indienne, vivant à Seattle, en 2007. Sa mère est morte jeune et son père les a abandonnés à sa naissance. Le garçon passe de familles d'accueil en familles d'accueil et a déja fait beaucoup de "conneries".

    En prison, il rencontre un autre  garçon qui se donne le surnom de Justice. il va avoir une mauvaise influence sur Spots et le pousser à faire un carnage à l'arme à feu dans une banque.

    Tandis que Spots s'écroule au sol, mortellement touché par un vigile, son âme s'envole dans le temps, et d'une façon qui rappelle un peu la série télé Code Quantum, il voyage de corps en corps, assiste à des moments clés de l'Histoire indienne.

    Au bout de ce voyage, il va faire une rencontre et va avoir une révélation, des réponses.

    Pour tout vous dire, le dénouement de ce roman, très bien ficelé, m'a époustouflé. Peut-être certains lecteurs trouveront cette fin, ce happy-end, un peu trop mièvre, mais bon ! On réalise à ce stade de lecture la progression de la psychologie de Spots et la leçon qu'il en a tiré : toute vie est sacrée.

    Voila, vous l'aurez compris, si je fais un billet sur ce livre, c'est que comme d'habitude, je vous en recommande la lecture et comme précédemment avec le roman de Paul Auster, Seul dans le noir, il est court, se lit bien et est donc à conseiller !

    « Seul dans le noir - Paul AusterThe Last Mission - Opera Soft »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 30 Avril 2009 à 11:48
    Je l'ai lu. Je l'ai trouvé fantastique. J'y ai aussi consacré un article sur mon blog. Cela me réjouit de savoir que beaucoup apprécient ce style d'écriture. J'ai lu dix petits indiens aussi. La nouvelle avec le joueur de basket, "l'ancêtre", m'a fait mourir de rire.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :