• Confessions d'un barjo - Philip K. Dick

    Les personnages de "fou" ont fait les beaux jours du cinéma et souvent rapporter des prix d'interprétations aux acteurs qui les incarnaient (Dustin Hoffman dans Rain Man ou Tom Hanks dans Forrest Gump pour ne citer qu'eux) ! Mais la littérature n'est pas en reste depuis la plus ancienne figure de "dément" le Don Quichotte de Cervantès qui prend des vessies pour des lanternes, jusqu'aux plus récentes incarnations !

    De plus, Philip K. Dick est un auteur de SF américain - lui-même diagnostiqué schizophrène un temps - qui a le don pour produire des œuvres à tiroirs sinon labyrinthiques, à plusieurs "degrés de réalités" ! Mais ce génie a aussi écrit des histoires plus ancrées dans la banalité du quotidien, loin de la SF qui cependant questionnent tout de même sur notre rapport aux choses !

    Confessions d'un barjo - Philip K. DickC'est le cas de Confessions d'un barjo, roman écrit en 1960 et publié en 1970 aux USA et en 1975 en France qui raconte l'histoire d'un "idiot du village", un type hors des clous, incapable de gérer sa vie et de subvenir à ses besoins trop pris par ses lubies qui consistent à collectionner des objets, à les analyser "scientifiquement " et à émettre toutes sortes de théories improbables : invasion extraterrestre, fin du monde ! Bref un type en décalage !

    Pas de jugement dans ce roman de Dick mais un portrait bien dressé de Jack Isidore, le "barjo" en question, qui vit chez sa sœur Fay et Charley son beau-frère. Le regard enfantin et innocent de Jack nous livre une critique acerbe de la famille "modèle" américaine ! Fay est en effet dépensière, égoïste, tournée uniquement vers elle-même ! Tandis que suite à une crise cardiaque, le pauvre Charley se retrouve hospitalisé, la jeune femme noue des relations ambigües avec Nathan, jeune étudiant marié et nouvellement installé dans la région ! L'intrigue se déroule en effet dans l'Amérique profonde des campagnes isolées !

    Charley va très mal réagir aux événements et devenir de plus en plus violent ! Cela se terminera très mal pour le couple ! Au final qui est le plus "barjo" des trois ? Jack, au contraire de Charley, va vite comprendre les machinations de sa sœur ! Il est bien le seul homme que la "belle" ne manipule pas étrangement !

    Une tentative réussi de Dick dans le "mainstream" ! Un roman cocasse et cruel à découvrir comme l’œuvre complète de cet excellent auteur !

    Le réalisateur Jérôme Boivin en livra une adaptation au cinéma, en 1992, avec Hippolyte Girardot dans le rôle du taré !

    A bientôt !

    « Franz et Clara - Philippe LabroVie de George Lucas - L'enfance à Modesto »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :