• Anthropologie structurale - Claude Lévi-Strauss (2ème partie)

    Intéressons-nous maintenant à la deuxième section du recueil d'articles de Claude Lévi-Strauss connu sous le titre d'Anthropologie structurale. Cette seconde question est consistante et se nomme "Organisation sociale".

    Rappelons que l'Ethnographe a pour tâche de collecter des données sur les peuples (dits "primitifs") sur le terrain. Ensuite, c'est au tour de l'Ethnologue de rassembler les données empiriques des différents ethnographes pour tenter d'en dégager une synthèse. On sait que le terrain de recherche de Claude Lévi-Strauss a été, durant les années 1930, l'Amérique du Sud et en particulier le Brésil et il parle longuement de ce qui a constitué sa première période (les 4 tomes des Mythologiques en constituant la seconde, nettement plus théorique) dans le livre Tristes Tropiques - qui se lit comme un roman - et l'a révélé au grand public, en 1955 (soient trois ans avant Anthropologie structurale).

    Au Brésil, Claude Lévi-Strauss a cotôyé les populations connues sous le terme générique de peuples des Gé et en particulier les indiens Nambikwara qui sont un peuple autochtone du Nord-Ouest du Mato Grosso (Brésil central). Il est aussi question des Bororo.

    La section nommée "Organisation sociale" est constituée de deux gros chapitres. Précédemment dans le même ouvrage, l'auteur s'était interrogé sur le terme de "Primitifs" concernant ces peuples. Sont-ils désignés ainsi parce que ce sont des mini-sociétés qui ne font que survivre et n'ont aucun avenir dans notre monde moderne et technologique ?

    En réalité, c'est plus une question épistémologique et de définition car ces peuples et les ethnologues qui les étudient ont une vision de leurs organisations sociales qui est fausse ! Lévi-Strauss plaide pour un retour généralisé au travail de terrain pour avoir une appréhension plus juste de ces réalités.

    Qu'en est-il exactement ? Qu'est-ce que moi, avec l'auteur, j'entends par là ? Longtemps a prévalu en anthropologie une version dualiste de ces sociétés, c'est à dire qu'on les conçoit - et les indiens se pensent aussi eux-même comme ça, comme des organisations fondées sur deux groupes qui échangent des ressources, en particulier des femmes qui sont plus une ressource économique que sexuelle (le célibataire est voué à dépérir dans ces sociétés !). Claude Lévi-Strauss étudie les échanges exogamiques et endogamiques - mais ces termes sont problématiques chez lui car un échange peut être exogamique au sein des familles tout en étant endogamique dans l'ensemble qu'est le clan.

    Le livre fournit de nombreux schémas dans ces deux chapitres sur la disposition des huttes et la symboliques des différentes zones. On voit notamment apparaitre une disposition concentrique. L'auteur aborde des thématiques comme les lignées patrilinéaires (par rapport aux mâles) ou à contrario matrilinéaire. Je ne perdrais pas de temps ici à définir les termes de cousins croisés bilatérales et autres joyeusetés car c'est assez compliqué ! On a là une étude très pointue dont la conclusion est que le modèle dualiste qui a eu si souvent cours est caduc ! Il y a échange de femmes d'une famille à une autre puis entre une à trois générations plus tard suivant les modèles, la famille qui a donné une femme en reçoit une à son tour de la famille à qui elle a fait ce don.

    Voilà, j'en reste là pour le moment. On peut dire que les moeurs qui sont présentées ici sont assez dépaysantes avec leurs ob:ligations et interdits pour nos sociétés occidentales où on est censé pouvoir épouser qui l'on veut (à l'exception de ses frères et soeurs bien entendu car l'interdit de l'inceste est universel !).

    A bientôt pour la section 3 qui traitera de la magie.

    PS : Quant à moi, je fête ce soir l'obtention de ma Licence de Sociologie !

    « Anthropologie structurale - Claude Lévi-Strauss (1ère partie)Dragon Ball Super - Tome 13 : Combats divers - Toriyama & Toyotaro »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :