• Amateur - Hal Hartley

    On va maintenant parler d'un film de 1994 que j'ai détesté et là où certains crient au génie, moi je crie au navet ! Mais pour défendre un peu le film, je dois préciser le contexte peu favorable dans lequel j'ai vu ce film !

    Ce film, c'est Amateur,  film de Hal Hartley, film qu'on peut considérer comme "loufoque" avec des situations qui tournent à la dérision voire au ridicule ! Mais c'est l'intention du film et moi, ça m'a échappé ! Déjà les personnages sont décalés et improbables ! Isabelle Huppert joue le rôle principal d'Isabelle, une femme qui a passé quinze ans au couvent, est toujours vierge et qui écrit maintenant de la pornographie ! ce serait drôle si ce n'était ridicule et pathétique !

    Car, à jouer dans la provoc, à vouloir appâter le chaland en mettant en vis-à-vis bonnes soeurs et actrices pornographiques, autant y aller franco, à la manière d'une Virginie Despentes (qui a dix fois plus de talents que Hal Hartley) et montrer carrément des sexes en érection ! Là, c'est béni-oui-oui et ridicule une fois encore ! On veut choquer le bourgeois du 16ème ! Mais je suis sûr que Télérama a adoré ! C'est le genre de merde qu'ils kiffent !

    Notre Isabelle va secourir Thomas Ludens, joué par Martin Donovan, qui est devenu amnésique après une chute ! La femme de Thomas, Sophia, une actrice porno (décidément !), jouée par Elina Lowensohn, une actrice roumaine, le croyant mort, va faire chanter son ancien patron, Jacques, à partir des renseignements que lui a fourni Edward, le comptable, joué par Damian Young !

    Jacques loue les services de deux voyous qui vont torturer le comptable à la gégène dans une scène mettant plus mal à l'aise qu'elle ne fait rire ! Mais Hal Hartley semble penser que "torturer les gens, c'est rigolo !", preuve que ce pseudo cinéaste ne sait rien de la vie !

    Thomas lui va retrouver la mémoire, en matant avec Isabelle, un porno où joue sa femme Sophia et sur la piste de laquelle sont par ailleurs les deux voyous ! Car c'est bien connu quand vous rencontrez une inconnue qui vous vient en aide, la première chose que vous faites avec elle, c'est de mater un bon porno ! Pfff ! Vous savez déjà ce que j'en pense !

    Finalement, Thomas, Isabelle et Sophia, qui a été elle aussi torturée, sont secourus par Edward qui s'est libéré et a volé un pistolet à une policière et abat les voyous de Jacques, désormais au nombre de quatre, jusque dans le l'ancien couvent d'Isabelle où les bandits se sont réfugiés ! Isabelle consigne le témoignage de Sophia sur Jacques et l'envoie à son éditeur pour démontrer que le monde est pourri (Ah nous y voilà, Hal Hartley est encore un de ces aigris revanchards !). A la fin, parce qu'on est pas à une absurdité près, Thomas se fait abattre par un tireur d'élite de la police parce qu'il a ramassé le pistolet !

    On n'est pas loin du Néant absolu avec ce film qui veut démontrer que "C'est une dure époque pour les êtres humains !". Mais je suis d'une totale mauvaise foi avec ce film car je vois bien en réalité le propos derrière qui n'est pas si idiot que ça !

    Alors pourquoi un tel acharnement de ma part ! Parce qu'à l'époque, j'avais des sentiments amoureux pour une fille, Isabelle B., qui me faisait languir, ne répondait pas à mes avances et s'était spécialisée dans la lettre "anonyme" d'injures et de menaces, envoyée la veille d'événements importants pour moi, comme des partiels, pour bien me déstabiliser mais assez conne pour qu'on puisse retrouver l'expéditeur de la lettre postée à la boite aux lettres en bas de chez elle et contenant des infos sur moi qu'elle seule connaissait  ! Mais bon, comme les personnages d'Amateur, la fille était une paumée, en l'occurrence diagnostiquée schizophrène paranoïde et rencontrée d'ailleurs dans un asile psychiatrique !

    C'était elle qui m'avait emmené voir Amateur et était écroulée de rire pendant les scènes de torture, preuve de son esprit malade ! Comme la fois où on était allé voir Les Visiteurs et qu'elle n'avait là pas rit une seule fois du film hormis pendant la scène avec le postier noir, traité de Sarrasin, la seule scène raciste du film !

    Donc comme cette nana avait Amateur pour film préféré (et Francis Cabrel comme chanteur préféré, que pourtant j'appréciais avant !), depuis je déteste ce film (et ce chanteur !). De l'amour à la haine ! Aujourd'hui la pitié et le dégoût ont succèdé à la haine ! Heureusement qu'elle n'ait pas été fan de Star Wars, ça m'aurait plus posé problème !

    Mais bon, je vous raconte ma vie et ce n'est pas intéressant en soi hormis pour rappeler que toutes les oeuvres d'art que nous voyons sont liés à un contexte émotionnel qui demeure longtemps comme les endroits où on a lu des livres ! C'est surtout pour ça que je raconte tout ça (et un peu par vengeance personnel, pour remettre les pendules à l'heure !) et c'est le but de ma démonstration !

    Pour en revenir au film de Hal Hartley, peut-être lui donnerais-je une seconde chance un jour quand je serais plus apaisé !? Mais l'amateur pour le coup, c'est le réalisateur !

    A bientôt !

    « Les insoumises - Jean Haechler (1ère partie)Le Donjon de Naheulbeuk : La Couette de l'Oubli - John Lang »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :